Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Le câble sous-marin de la fibre-optique déjà à Libreville

Auteur/Source: · Date: 28 Oct 2011
Catégorie(s): Développement,Technologie

Reliant la côte ouest de l’Afrique à l’Europe, le câble sous-marin ACE pour la fibre optique est arrivé à Libreville. La cérémonie de son atterrissement s’est déroulée le 27 octobre sur une plage de la Sablière au Nord de Libreville, en présence des représentants du ministère de la Communication, de l’ANIF et de Total Gabon.

Lancé le 23 novembre 2010 par le ministre de la Communication, de la Poste et de l’Économie numérique, le projet de fibre optique ACE s’ancre de plus en plus dans la réalité. L’atterrissement au Gabon du câble de la fibre optique a eu lieu le 27 octobre sur la plage de la Sablière à Libreville, sous la supervision du ministère de la communication, de Total Gabon et en présence de représentants de l’Agence nationale des infrastructures numériques et des fréquences (ANINF).

Stocké sur une barge baptisée Anna B, positionnée à 900 m environ du rivage, ce câble a été tiré vers la plage par un bulldozer arrimé à un câble métallique, dénommé “messager”, lui-même attaché au câble ACE pour le tracter. Trop lourd et pouvant couler tout de suite au fond, le câble ACE était soutenu par des ballons visant à le faire flotter. Une fois sur la plage, le câble ACE a été amené jusqu’à la chambre de plage à travers des conduits métalliques en vue d’y être fixé. Les ballons flottants ont ensuite été progressivement détachés afin que le câble puisse reposer sur le fond marin. Un spectacle technologique impressionnant.

Ce câble ACE va relier le Gabon à l’ensemble des pays du continent africain mais également à l’Europe. Ce qui ouvrira de nouvelles possibilités en termes de communication et de développement des NTIC.

«La participation du Gabon à ce projet est de l’ordre de 25 millions de dollars. Ce qui est à peu près la participation moyenne des pays membres de ce projet. Un partenariat a été passé entre la République gabonaise et la compagnie pétrolière Total Gabon. Nous avons également la participation de la banque mondiale. Autrement dit, il y a trois entités qui participent à ce projet : Total Gabon, l’Etat gabonais et la Banque mondiale», a expliqué Gilbert Nzola Nzé, directeur général de la Maintenance et des Equipements au ministère de la Communication.

Le projet ACE permettra, dans un premier temps de réduire les coûts des télécommunications au Gabon, jugés excessivement chers pour le moment. Selon les projections de Gilbert Nzola Nzé, le coût des communications pourra être divisé «par 10 ou par 25». Le deuxième objectif du projet est de permettre à tous les Gabonais d’accéder facilement à l’Internet grâce au passage à un réel haut débit. «Pour prendre un exemple, le téléchargement par un étudiant d’un livre ou d’un cours en vidéo, qui pouvait prendre un ou deux jours hier, ne prendra plus que quelques secondes, vu qu’on pourra bénéficier de débits beaucoup plus importants pour communiquer», a expliqué le directeur général de la Maintenance et des Equipements.

Le projet ACE comporte plusieurs parties. L’atterrissement du câble à Libreville concerne la partie internationale. La deuxième partie consistera à la construction du “back bone” national, une sorte d’épine dorsale à laquelle viendront se connecter les embranchements de télécommunications devant s’étendre à toutes les localités du pays. Cette opération sera supervisée par l’ANINF. Le premier de ces embranchements consistera en la pose du câble sous-marin entre Libreville et Port-Gentil. Selon les estimations, cette opération sera bouclée d’ici à février 2012.

Une fois que le câble ACE parviendra à la station d’Angondjé dans le Nord de Libreville, les opérateurs économiques pourront s’y connecter pour faire face à leurs besoins de communications. Les utilisateurs pourront ainsi avoir accès aux services internet très haut débit et aux services de téléphonie 3G à très moindre coût.

Le câble sous-marin qui est arrivé à Libreville va desservir plus d’une vingtaine de pays en Afrique et trois pays de l’Europe (Espagne, Portugal et France). Il est prévu une extension jusqu’en Afrique du Sud. Le projet de câble sous-marin ACE, est un câble enfoui dans l’océan, sur une distance de 12 000 Km, dont le coût est estimé à 387,8 milliards de francs CFA. Le 22 novembre 2010 à Libreville, le gouvernement gabonais et Total Gabon ont signé une convention pour l’aboutissement de ce projet qui se matérialise de plus en plus.  


SUR LE MÊME SUJET
Par RFI Une bonne nouvelle pour les télécommunications au Gabon, le pays s’est connecté le week-end dernier à un nouveau câble à fibre optique. Africa Cost to Europe (ACE) c’est le nom de ce nouveau câble qui reliera l’Europe à plusieurs pays de la côte ouest de l’océan Atlantique. Le Gabon est en marche vers sa révolution numérique En 2003, le Gabon s’était déjà branché à un premier câble à fibre optique mais la connexion reste très lente dans le pays.
Lire l'article
L’opérateur de télécommunication Gabon Télécom a perdu le monopole de la gestion de la fibre optique qu’il devra désormais partager avec les autres opérateurs de téléphonie mobile, dans la perspective de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) que le Gabon organisera conjointement en 2012 avec la Guinée Equatoriale. ’’Nous sommes favorables au partage de cette infrastructure avec les autres opérateurs au vu du volume impressionnant de données que le Gabon devra gérer durant la CAN’’, a affirmé le directeur général de Gabon Télécom, Oussalah Lhoussaine, dont l’entreprise détenait le monopole de l’exploitation de la fibre optique sur l’ensemble du territoire ...
Lire l'article
Le ministère de la communication a annoncé ce 23 novembre le lancement du projet du projet de fibre optique ACE au Gabon. Une initiative qui catapulterait le pays au rang de référence sous-régionale en matière de Technologies de l’information et de la communication (TIC). Annoncé à grand bruit médiatique en juin, le projet de fibre optique ACE au Gabon a été lancé ce 23 novembre, selon le communiqué publié à cet par le ministère de la Communication. «Ce projet international permettra de relier l’Europe à l’Afrique du sud en connectant 20 pays de la Côte ouest de l’Afrique avec un câble ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais via le ministre de la Communication, de la Poste et de l’Economie numérique, Laure Olga Gondjout, accompagné des ministres de l'Economie, du Commerce, de l'Industrie et du Tourisme, Magloire Ngambia, des Mines, du Pétrole et des Hydrocarbures, Julien Nkoghé Békalé, a signé la Convention de partenariat avec Total Gabon pour la réalisation du projet de câble sous-marin à fibre optique ACE a été signé lundi à Libreville. Selon le ministre de la Communication, Laure Olga Gondjout qui a ouvert la séance de travail, « Cette convention intervient pour la réalisation du projet de câble sous-marin à fibre optique ...
Lire l'article
« Le ministère de la Communication, de la Poste et de l’Economie numérique annonce le lancement du projet de fibre optique ACE au Gabon. Ce projet international permettra de relier l’Europe à l’Afrique du sud en connectant 20 pays de la Côte ouest de l’Afrique avec un câble très haut débit de 1,92 térabits/s. il intégrera toutes les dernières technologies de pointe. Le point d’arrivée au Gabon sera Libreville, avec une première extension sur Port-Gentil. Ce projet est réalisé en partenariat avec Total Gabon dans le cadre de la Provision pour Investissements diversifiés (PID). Ce câble sous –marin sera un moteur essentiel pour ...
Lire l'article
TEXTE INTEGRAL Le Ministre de la Communication, de la Poste et de l’Economie Numérique Vu la Constitution ; Vu le décret n00804/PR du 19 octobre 2009, fixant la composition du Gouvernement de la République, ensemble les textes modicatifs subséquents ; Vu le décret n° 0035/PR/MCPEN du 16 février 2010 portant attributions et organisation du Ministère de la Communication, de la Poste et de l’Economie Numérique ; Vu la loi n° 005/2001 du 27 juin 2001 portant réglementation du secteur des Télécommunications en République Gabonaise, ensemble les textes modicatifs subséquents ; Vu le décret n° 00540/PR/MPT du 15 juillet 2005 fixant les modalités d’interconnexion des réseaux ...
Lire l'article
Le Directeur général de la maintenance et de l’Equipement du ministère de la Communication, Gilbert Nzola Nze, a présidé ce vendredi, sous la demande express du ministre Laure Olga Gondjout, empêché, la troisième réunion technique avec les différents opérateurs économiques du pays, en vue de la mise en place de la structure qui devra gérer l’ensemble des infrastructures de communication dont la fibre optique, a constaté GABONEWS. Le but visé par cette réunion de travail est de permettre aux opérateurs économiques de participer activement à l’aboutissement du projet de réalisation des infrastructures de télécommunication en fibre optique. En effet, l’installation ...
Lire l'article
France Télécom a annoncé, mardi 8 juin, avoir signé un accord avec dix-neuf partenaires du secteur des télécommunications en vue de construire un câble sous-marin entre l'Europe et l'Afrique qui permettra à une vingtaine de pays d'Afrique de l'Ouest d'avoir accès à l'Internet à haut débit. "En signant cet accord, France Télécom-Orange renforce sa présence sur le continent africain et contribue à réduire la fracture numérique dans cette région du monde", selon un communiqué de l'opérateur français. Ce nouveau câble en fibre optique, long de 17 000 km, reliera la France à l'Afrique du Sud, et sera mis en service au ...
Lire l'article
Dans le cadre du projet de construction du câble sous-marin Atlantique Connexion to Europe (ACE) à fibres optiques dont le coût est estimé à 387,8 milliards de francs CFA, le gouvernement gabonais a signé le 5 juin à Paris (France) une convention avec la société Alcatel ASN pour sa participation à hauteur de 13,852 milliards. Près de 14 milliards de francs CFA, c’est la part qui doit être versée par le Gabon pour la construction du câble sous-marin Atlantique Connexion to Europe (ACE) à fibres optiques le long de la côte Ouest africaine, selon les clauses de ...
Lire l'article
Pour respecter les conditions imposées par les institutions financières internationales et des choix stratégiques opérés par l’Etat gabonais qui doit se désengager de certains secteurs d’activités, le Ministre de la Communication et de l’Economie Numérique, Laure Olga Gondjout a rencontré ce vendredi des partenaires privés - publics en vue de recueillir leurs avis et engagements dans la mise en œuvre des infrastructures de transport d’un réseau national « sous marin » haut débit à fibre optique, a constaté GABONEWS. Le ministre délégué à l’Economie, Paul Boundoukou Latha, a pris part à cette rencontre d’envergure présidée par madame Laure Olga Gondjout en présence ...
Lire l'article
Télécommunications : un nouveau câble à fibre optique pour le Gabon
Gabon Télécom perd le monopole de la gestion de la fibre optique
Gabon : La fibre optique tisse sa toile
Le Gouvernement et Total Gabon signent une convention pour le projet de câble sous-marin ACE
Communiqué de presse du ministère de la Communication sur le lancement du projet de fibre optique ACE au Gabon
Communiqué du Ministère de la Communication, de la Poste et de l’Economie Numérique relatif à l’accès à la bande passante internationale du câble sous-marin SAT3
Vers la mise en place de la structure devant gérer les infrastructures de la fibre optique au Gabon
Internet : accord pour la construction d’un câble sous-marin Europe-Afrique
Gabon : Près de 14 milliards de CFA pour la fibre optique
Laure Gondjout sollicite les partenaires privés – publics pour la réalisation de la fibre optique à haut débit


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 28 Oct 2011
Catégorie(s): Développement,Technologie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*