Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Le coup d’Etat avorté de “La Griffe” était imaginaire

Auteur/Source: · Date: 31 Oct 2011
Catégorie(s): Politique

«Coup d’Etat avorté», a titré l’hebdomadaire “La griffe” le 21 octobre dernier, avant de revenir à la charge le 28 octobre avec le titre «Les éléments du complots». Indiquant que «des armes de guerre et des munitions, par milliers, [avaient été] saisies par les forces de sécurité» au domicile de Bescos Turullenque José, ressortissant espagnol, le satirique a indiqué que «le chef de l’État devait être assassiné comme Laurent Désiré Kabila, c’est-à-dire dans son bureau.» Présenté au parquet, le 28 octobre, l’Espagnol a été écroué au Gros-Bouquet. Le journaliste François Ondo Edou, qui a suivi l’affaire, rétabli les faits.

“La Griffe” et “Le Scribouillard”, journaux que contrôlent Jean-Pierre Lemboumba Lepandou et Jean-Pierre Oyiba, deux proches d’Ali Ben Bongo Ondimba, ont présenté André Mba Obame, Mgr Basile Mvé Engone, Louis Gaston Mayila, Pierre Claver Maganga Moussavou, Zacharie Myboto, Paulette Oyane Ondo et Marc Ona Essangui comme les commanditaires d’un coup d’Etat avorté. Au Gabon, une telle accusation conduit les auteurs de ces crimes devant la Cour de Sûreté de l’Etat, un tribunal d’exception qui a condamné récemment le général Ntumpa Lebani à de lourdes peines.

“Le Scribouillard” écrit : «des premiers éléments d’interrogatoire, on apprend que les conjurés devaient bénéficier de solides complicités à l’intérieur comme à l’extérieur du territoire national. Déjà, il se dit que ces complicités se recruteraient aussi bien au sein des forces de sécurité et de défense que dans le gouvernement en place (eh oui), dans l’opposition et dans les rangs de la société civile politisée.»

Sans aucun élément pouvant constituer la preuve de l’implication de ces personnalités, le journal publie à la une leurs photos. L’homme – le mercenaire – chargé d’exécuter la besogne, selon l’hebdomadaire, a pour nom Alexandre Bescos, un citoyen espagnol exploitant forestier bien connu à Lambaréné et ami personnel du défunt Georges Rawiri. Son père qui a séjourné au Gabon pendant plus de trente ans a dû regagner l’Espagne après la mort tragique d’un de ses fils par accident d’avion en l’an 2000.

Mais voilà, l’enquête menée par les agents de la Direction générale de la contre ingérence de la sécurité militaire vient de livrer ses conclusions. Aucun coup d’Etat n’a été envisagé, et encore moins l’idée d’abattre M. Ali Ben Bongo Ondimba comme l’annonçait “La Griffe”. Détail important, aucune des armes ou munitions publiées par le journal ne figure au dossier. Apparemment les armes de guerre et les munitions qui illustrent l’article ont été recueillies dans un catalogue sur internet. Il s’agit donc d’un grossier montage destiné à créer la psychose et la peur au sein de l’opposition et la société civile à l’heure où on clame haut et fort que «Pas de biométrie, pas d’élection !».

Les autorités militaires et judiciaires ne retiennent d’Alexandre Bescos que trois charges : défaut de carte de séjour, faux et usage de faux, détention illégale d’armes (sept pistolets et cinq fusils de chasse). Les magistrats du parquet de Libreville n’en reviennent pas, eux qui croyaient, après avoir parcouru “Le Scribouillard” et “La Griffe”, voir dans les éléments du dossier 3000 munitions de tous calibres, des centaines d’armes dont les armes de poing, des armes lourdes, bref une jolie quincaillerie digne des saigneurs de guerre du Libéria, pour reprendre la formule du “Scribouillard”. Simple fabulation ou grossière manipulation ? En tout cas les responsables des deux organes de presse devront répondre de leurs actes très prochainement devant les tribunaux. Voilà où peut conduire l’arme de l’intox utilisée par de piètres communicateurs. Wait and see.

Publié le 31-10-2011 Source : François Ondo Edou Auteur : François Ondo Edou  


SUR LE MÊME SUJET
Guinée-Bissau : arrestations suite à une tentative de coup d’État, un militaire tué pendant les recherches
Lundi 26 décembre, la Guinée-Bissau a assuré avoir déjoué une tentative de coup d'État, et arrêté plusieurs officiers de l'armée, parmi lesquels, le chef de la marine. Lors d'une opération de recherche des suspects, un militaire a été tué et deux autres ont été blessés. Dans la nuit de lundi à mardi 27 décembre, suite à la tentative de coup d'État en Guinée-Bissau, l'armée a lancé une opération pour retrouver des suspects. Au cours des recherches, une unité militaire a échangé des tirs avec un groupe d'individus armés. Selon une source militaire, un militaire a trouvé la mort et deux autres ...
Lire l'article
Au moins un militaire a été tué et deux blessés dans la nuit de lundi à mardi en Guinée-Bissau lors d'une opération de recherche de suspects après l'attaque contre des objectifs de l'armée qualifiée de tentative de coup d'Etat, a indiqué à l'AFP une source militaire. Une équipe de l'armée dépêchée à Luanda (quartier sud de Bissau) a été engagée dans des échanges de tirs avec un groupe de suspects qui étaient armés et ont ouvert le feu sur mes hommes. J'en ai perdu un, deux autres ont été blessés par balles, a affirmé à l'AFP le chef de cette équipe, ...
Lire l'article
Le nouvel état-major libyen sous tension
La cooptation du général Khalifa Haftar, ancien exilé aux États-Unis, au poste de chef d'état-major de l'armée libyenne a ravivé la tension entre l'armée régulière et les divers groupes armés islamistes issus de la guerre contre Kadhafi. «Le chef d'état-major doit être un des révolutionnaires qui ont combattu sur le champ de bataille» a déclaré Abdallah Naker, qui se présente comme le «chef du conseil des révolutionnaires de Tripoli». Ses hommes ont fait une démonstration de force, défilant hier dans les rues de la capitale libyenne. À leur suite, le chef du «conseil militaire de Tripoli» Abdelhakim Belhaj, réclame «des postes ...
Lire l'article
AMICAL/GABON-BRESIL (0-2): Le Brésil griffe les Panthères
Victime de son retard à l'allumage, le Gabon s'est logiquement incliné contre le Brésil (0-2), ce jeudi à Libreville. Cette rencontre de gala a ensuite vu les Panthères, ressoudées, faire meilleure figure, mais il était trop tard. Compte-rendu. A un peu plus de deux mois de la CAN Orange 2012 que le pays coorganise avec la Guinée Equatoriale, le Gabon recevait ce jeudi soir le Brésil. Ce match amical de gala, disputé dans le cadre de l’inauguration du Stade de l’Amitié sino-gabonaise, a vu les visiteurs imposer leur loi (0-2). Après que des problèmes d'éclairage aient retardé le coup d'envoi, la ...
Lire l'article
Le Conseil National de la Communication (CNC) a levé le lundi 17 octobre 2011, la mesure d’interdiction provisoire de paraitre qui frappait plusieurs organes de presse du Gabon. Ce, en mémoire de Pierre Mamboundou, leader de l’Opposition, grand défenseur de la liberté de la presse, décédé le 15 octobre dernier à Libreville des suites d’une crise cardiaque, a fait savoir le Porte parole du CNC. A titre de rappel, lors d’une réunion à Libreville le vendredi 14 octobre 2011, le CNC avait décidé de l’interdiction provisoire de paraître de plusieurs journaux du pays : « Ezombolo », « La Griffe ...
Lire l'article
Leur reprochant le non-respect de l’éthique et de la déontologie mais aussi les appels au repli identitaire et à l’insurrection, le Conseil national de la communication (CNC) a procédé, le 14 octobre dernier, à l’interdiction provisoire de paraître aux journaux "Ezombolo", "La Griffe", "La Voie du Peuple", "Le Scribouillard" et "La Une". La RTG s’en est tiré avec une remarque. Le conseil national de la communication (CNC) a sanctionné, le 14 octobre dernier, les journaux "Ezombolo", "La Griffe", "La Voie du Peuple", "Le Scribouillard" et "La Une", pour manquement aux règles d’éthique et à la déontologie et pour appels ...
Lire l'article
Chef d’une équipe habituellement chargée du convoyage de fonds, un agent de la Société gabonaise de services (SGS), la plus ancienne entreprise de gardiennage du Gabon, s’est volatilisé dans la nature avec plus de 200 millions de francs CFA appartenant à la société Global. Il avait réussi à tromper l’armurier de la SGS et a opéré avec des hommes de mains recrutés par ses soins. L’information était parvenue à Gaboneco qui s’est refusé à la rendre publique faute d’avoir pu la vérifier auprès de l’entreprise concernée qui s’est rebiffée, sans doute du fait de la fraîcheur de l’évènement et de ...
Lire l'article
Le dialogue politique inclusif centrafricain s’est ouvert ce lundi à Bangui en présence de nombreux délégués dont le président gabonais Omar Bongo Ondimba, médiateur au sein de la crise politique dans ce pays et président du Comité Ad hoc de la gestion des conflits dans la sous région d’Afrique centrale. Ce dialogue politique inclusif, voulu par la classe politique centrafricaine avec à sa tête le président Fraçois Bozizé, est censé résoudre la crise engendrée par l’existence de nombreux groupes armés dans le nord et ramener la paix dans ce pays en proie à des conflits armés depuis 2005. Outre le président ...
Lire l'article
Le Conseil national de la Communication (CNC) est de nouveau monté au créneau mercredi soir, via un communiqué lu sur la première chaîne de télévision nationale (RTG1), pour annoncer la suspension d’un et de deux mois respectifs pour les journaux le Mbandja et le Scribouillard.Relavant un certains nombre de maladresses et d’imperfections dues au non respect du Code de la communication, le CNC a suspendu respectivement pour un et deux mois le Mbandja et le Scribouillard. Appelant à la vigilance, le CNC a également mis en garde les éditeurs de presse qui laisseraient passer des maladresses relevant de l’absence de professionnalisme.
Lire l'article
27 fusils de type Calibre 12 en provenance de Paris sur un vol d’Air France avaient été découverts à l’aéroport de Libreville le 18 juillet dernier. Le gouvernement a interpellé le ministère de l’Intérieur le 24 juillet pour qu’une enquête spéciale soit diligentée afin que la lumière soit faite sur ces armes à feu abandonnées à l’aéroport international Léon Mba de Libreville. Opération clandestine avortée ? Falsification à l’enregistrement des bagages ? Destination gabonaise ou cargaison en transit ? La perplexité et l’inquiétude planent depuis la découverte le 18 juillet dernier d’une vingtaine d’armes à feu en provenance de la ...
Lire l'article
Guinée-Bissau : arrestations suite à une tentative de coup d’État, un militaire tué pendant les recherches
ALERTE – Guinée-Bissau/coup d’Etat avorté: un militaire tué, deux blessés mardi
Le nouvel état-major libyen sous tension
AMICAL/GABON-BRESIL (0-2): Le Brésil griffe les Panthères
CNC : La mesure de suspension, levée
Gabon : Le CNC suspend cinq journaux
Gabon : 280 millions de FCFA subtilisés par un agent de la SGS
RCA: Coup d’envoi du Dialogue politique inclusif centrafricain à Bangui
Gabon: Le CNC suspend le « Mbandja » et le « Scribouillard »
Gabon : Etat d’alerte après la découverte des armes à l’aéroport de Libreville


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 31 Oct 2011
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*