Socialisez

FacebookTwitterRSS

Les fidèles catholiques rendent hommages aux défunts à Libreville

Auteur/Source: · Date: 1 Nov 2011
Catégorie(s): Culture,Société

Des milliers de fidèles catholiques ont rendu hommage à Libreville aux défunts dans le cadre de la célébration de la Toussaints, fêtes de tous les saints et des martyrs qui se déroule tous les 1ers novembre.

“Je suis là ce matin pour nettoyer la tombe de mon père décédé il y a 10 ans. Tous les 1ers novembre nous nous retrouvons en famille pour lui rendre hommage et lui demandé pardon pour tout ce que nous faisons chaque jour de mauvais qui parfois ne respecte sa volonté “, a-déclaré Sandrine Ada devant une tombe au cimetière de Plein Niger dans le 4e arrondissement de Libreville.

“C’est aussi un moment de souvenir parfois douloureux pour les parents, lorsque nous pensons aux moments que nous avons passés avec le défunt nous sommes parfois obligé de verser des larmes surtout quant la personne vous quitte prématurément”, a ajouté Mme Ada.

La Toussaint est une fête chrétienne, dont l’Église catholique a fixé la date au premier novembre depuis 835. Depuis, la Toussaint célèbre Dieu et tous ses saints martyrs.

Le choix de la date n’est pas fortuit, l’Eglise Catholique encore jeune cherchait ainsi à évincer la fête païenne célébrée ce jour-là.

Le premier novembre était l’une des quatre grandes fêtes des nations païennes du nord de l’Europe, il y a notamment la Saint-Sylvestre celtique, le dernier jour de l’année, suivi du jour de l’an : Samhain.

Au Gabon la tradition est telle que les fidèles se recueillent sur les tombes de leurs proches le jour de la toussaint. 


SUR LE MÊME SUJET
Les familles gabonaises peaufinent actuellement leurs différents déploiements dans les cimetières de la ville de Libreville à l’occasion de la fête de la Toussaint, célébrée les 1ers novembre de chaque année. Pour le cimetière des quatre saisons de Plaine Niger, les tentes où seront vendues mardi les gerbes de fleurs et autres fleurs sont déjà érigées avec quelques fleurs exposées. Les première fleurs exposées sont vendues à des prix abordables. Des coûts susceptibles de changer le jour de la célébration de la fête, le 1er novembre. Actuellement les prix de ces fleurs oscillent entre 2000 et ...
Lire l'article
Gabon : Hommages, larmes et colère pour Pierre Mamboundou
L’opposant Pierre Mamboundou sera inhumé le 29 octobre à Ndendé. L’annonce de son décès a suscité une réaction en chaine d’hommages, de condoléances et de coups de gueule. Morceaux choisis. Né le 6 novembre 1946 à Mouila dans le sud du Gabon, Pierre Mamboundou est mort le 15 octobre 2011. Au lendemain de ce décès, les hommages et les condoléances affluent, aussi bien de la classe politique gabonaise que de la société civile. Dans un communiqué laconique, sa famille qui a annoncé «au monde le décès de leur fils Pierre Mamboundou Mamboundou, Président de l'Union du peuple Gabonais et ...
Lire l'article
Des milliers de Librevillois ont pris d’assaut samedi les différents cimetières de Libreville afin de les nettoyer à la veille de la célébration de la fête de la Toussaint appelée "Fête des morts", a constaté un correspondant de Xinhua sur place. Dès la levée du jour, de nombreux Librevillois sont arrivés aux différents cimetières de la capitale munis de pèles et machettes, afin de manifester leur attachement à leurs disparus en nettoyant leurs dernières demeures. "Nous sommes venus nettoyer nos cimetières et le 1er novembre nous viendront rien que pour le dépôt des gerbes des fleurs", a annoncé Charlotte Moulongo une veuve. Les ...
Lire l'article
Le 1er novembre prochain sera férié, chômé et payé sur l’étendue du territoire national, a annoncé ce vendredi, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Prévoyance sociale, Maxime Ngozo Issoundou, dans un communiqué de presse parvenu à la Rédaction de GABONEWS. La journée du 1er novembre marque la fête de la Toussaint; une fête catholique, au cours de laquelle l'Église catholique romaine honore tous les saints, connus et inconnus. La Toussaint précède d'un jour la Commémoration des fidèles défunts, dont la solennité a été officiellement fixée au 2 novembre, deux siècles après la création de la Toussaint. Au Gabon, cette ...
Lire l'article
Le Séminaire Saint Kisito, dans la banlieue ouest de la ville d’Oyem, chef lieu de la province du Weleu Ntem est depuis 1964 le centre névralgique de la formation des Prêtes de la mission catholique et des nombreux jeunes gabonais, rapporte la presse de la caravane. En soufflant récemment ses 46 bougies, le Séminaire St Kisito d’Oyem n’a pas seulement mesuré le chemin parcouru depuis la lointaine année 1964 quand Monseigneur François N'DONG, premier Evêque gabonais qui avait reçu sa consécration épiscopale des mains de Mgr Marcel LEFEBVRE, qui fora les premières fondations. Il semble surtout avoir apprécié ...
Lire l'article
Le Sénat a rendu hommage ce vendredi au Dr Jean-Baptiste Mintsa-Mi-Mba, 2ème Vice-président du Sénat, décédé le 10 février à Paris, a constaté GABONEWS. La dépouille de l'illustre disparu a été exposée au Sénat quelques heures après son rapatriement en terre gabonaise. Ses collègues et d’autres personnalités y étaient réunis pour un hommage solennel. Après les honneurs du Sénat, enseignants, étudiants et personnel de l’Université des Science de la Santé (USS) de Libreville ont exprimé la reconnaissance de l’institution au Docteur Jean Baptiste-Mintsa-Mi Mba, qui enseignait la Biologie transfusionnelle. Il fut à l'origine de la création du Centre national de transfusion sanguine (CNTS) ...
Lire l'article
La communauté mouride du Gabon est réunie du 8 au 15 novembre à Libreville avec les personnalités gabonaises et sénégalaises pour célébrer les Journée culturelles Cheikh Amadou Bamba, à l’occasion du 20e anniversaire de son exil forcé au Gabon. Cette semaine culturelle va permettre de procéder à des offices religieux de commémoration, des expositions et des conférences sur l’histoire de ce leader religieux qui lie le Gabon à la communauté mouride. La capitale gabonaise célèbre Libreville du 8 au 15 novembre le 20e anniversaire de l’exil forcé au Gabon du chef religieux mouride, Cheikh Amadou Bamba. Les Journées culturelles Cheik Amadou ...
Lire l'article
Pour la célébration de la Toussaint et de la fête des morts qui se célèbrent respectivement ce samedi et dimanche, les parents et amis des défunts se sont mobilisés dans les cimetières de la capitale gabonaise, où ceux-ci reposent, en vue de procéder aux cures de jouvence de ces lieux et de leur rendre hommage.Les parents et les amis des défunts, ainsi que les fidèles des communautés religieuses qui pratiquent la fête de la Toussaint et celle des morts se sont rendus massivement dans les cimetières en vue de curer ces demeures qui, parfois croupissent sous de hautes herbes. « Nous ...
Lire l'article
L’occasion de la célébration, ce 1er novembre de la Toussaint, fêtant les défunts, le maire de la commune de Libreville, Jean-François Ntoutoume Emane a soumis aux conseillers municipaux, il y a deux jours, à l’hôtel de ville son souhait d’aménager un nouveau cimetière municipal pour désengorger ceux existant dans la capitale gabonaise.« L’on assiste à nouveau à une résurgence des cimetières privés dans la commune de Libreville », a rappelé jeudi, Jean-François Ntoutoume Emane pour justifier les raisons de la création d’un nouveau cimetière municipal. Les cimetières de Mindoumé et de Lalala dans le 5ème arrondissement sont les seuls placés sous ...
Lire l'article
De nombreuses familles gabonaises sont allés se recueillir sur les tombes de leurs défunts respectifs, à l’occasion de la fête de Toussaient, célébrée ce samedi sur toute l’étendue du territoire national. Hommes, Femmes et enfants ont effectué le déplacement du cimetière de Lalala, de plein Niger ou de Midoumbé afin de nettoyer et d’embellir les tombes mais aussi pour apporter des présents notamment dans le but d’entretenir le lien entre eux et les défunts. Pour Maxime, « cette fête donne l’occasion de se recueillir sur les tombes des parents qui nous ont devancé. Il est coutume de dire « les morts ...
Lire l'article
Les Gabonais se préparent pour la Toussaint
Gabon : Hommages, larmes et colère pour Pierre Mamboundou
Toussaint : des milliers de Gabonais prennent d’assaut les cimetières de Libreville
Société / Le 1er novembre férié, chômé et payé sur l’étendue du territoire national
Cinquantenaire de l’Indépendance / Le Séminaire Saint Kisito d’Oyem, berceau de la formation des Prêtes catholiques
Gabon: Derniers hommages pour Jean-Baptiste Mintsa-Mi-Mba, 2ème Vice-président du Sénat
Gabon : Les Mourides rendent hommage à Cheikh Amadou Bamba
Gabon: Les cimetières de Libreville subissent des cures de jouvence en hommage aux défunts
Gabon: Fête de la Toussaint: la mairie veut aménager un nouveau cimetière municipal
Gabon: Fête de la Toussaint: les Gabonais se recueillent sur les tombes de leurs défunts à Libreville


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 1 Nov 2011
Catégorie(s): Culture,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*