Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: l’opposition demande à la population d’empêcher les législatives du 17 décembre

Auteur/Source: · Date: 3 Nov 2011
Catégorie(s): Politique

Treize partis, adversaires du président Bongo, ont signé un communiqué commun dans lequel ils précisent que c’est au peuple de choisir les moyens de son action pour bloquer l’organisation du scrutin législatif. Le gouvernement dénonce une « attitude subversive » et irresponsable. Il envisage des sanctions contre les partis qui empêcheront le scrutin. Plus tôt dans la journée, l’opposant et ancien Premier ministre Louis Gaston Mayila avait créé la surprise en indiquant que son parti, l’UPNR, participerait bien aux législatives.

Avec notre correspondant à Libreville

Jules Aristide Bourdès Ogouliguendé
Président du Congrès pour la démocratie et la justice (CDJ): “L’opposition gabonaise précise que son action ne se confond en rien avec la politique de la chaise vide”

« L’opposition gabonaise et la société civile, appellent solennellement le peuple gabonais, à s’opposer et à empêcher l’organisation des élections législatives du 17 décembre 2011 ». C’était la déclaration choc de la journée. Jules Bourdès Aristide Ogouliguende, le porte-parole de treize partis réunis au siège du CDJ, a refusé d’expliquer la stratégie pour le succès d’une telle opération : « Le peule gabonais lui-même choisira les moyens ».

Jean-François Ndongo
Ministre gabonais de l’Intérieur: “On voit mal comment des compatriotes vont empêcher les autres compatriotes de suivre leur liberté”

Peu avant la conférence de presse, un des membres de l’opposition a fait défection, Louis-Gaston Mayila, président de l’Union pour une nouvelle République : « Je vais aux élections parce que c’est mon droit, comme je reconnais à ceux qui ne veulent pas aller aux élections, le droit de ne pas y aller ! C’est leur droit ! Mais personne ne m’empêchera d’aller aux élections ! Maintenant s’ils arrivent, s’ils réussissent la tenue des élections… OK ! »

Jusqu’à tard dans la soirée, l’Union du peuple gabonais de l’ancien opposant historique Pierre Mamboundou, inhumé il y a moins d’une semaine seulement, tenait une houleuse réunion, pour décider si le parti boycottera le scrutin ou pas. 


SUR LE MÊME SUJET
Les partis de l'opposition qui ont boycotté les élections législatives au Gabon du 17 décembre ont affirmé aujourd'hui qu'ils ne reconnaissaient pas le scrutin, qui a donné une écrasante majorité au parti du président Ali Bongo. "L'opposition gabonaise ne reconnaît pas la validité du scrutin du 17 décembre 2011" car "l'Assemblée nationale qui en est issue représente moins de 10% de la population", a affirmé Jules Aristide Bourdes Ogouliguende, figure de l'opposition et ancien président de l'Assemblée nationale, en lisant à la presse une déclaration des partis ayant boycotté le scrutin.
Lire l'article
La Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP), au terme de deux jours de délibération, a bouclé le 16 novembre 2011 l’examen et la validation des dossiers de déclaration de candidatures pour les législatures du 17 décembre 2011. La liste définitive des candidats aux législatives du 17 décembre 2011 est connue depuis le 16 novembre dernier. Plus de 500 dossiers ont été examinés par les membres de l’assemblée plénière de la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP) les 15 et 16 novembre 2011. Selon le président de la CENAP, René Aboghe Ella, 472 dossiers ont été validés. Ce qui ...
Lire l'article
Les partis de l’opposition regroupés au sein de la Coalition des partis démocrates républicains se sont engagés samedi à participer aux législatives du 17 décembre prochain, s’insurgeant contre la politique de la chaise vide prônée par certains leaders de l’opposition. Le Mouvement de redressement national, (MORENA), Cause Commune pour le développement du Gabon (CCDG), Le Parti pour le Développement national (PDN), Le Parti Socialiste Unifié (PSU), Le Rassemblement des Gabonais pour l’Unité et la Paix (RGUP), Les 7 Merveilles du Peuple, l’Union Nationale des Forgerons (UNAF) et le Parti National Ecologiste (PNE), regroupés au sein de la Coalition des Partis démocrates ...
Lire l'article
Gabon: le gouvernement fixe les élections législatives au 17 décembre
Les élections législatives gabonaises, dont l'opposition réclamait le report pour pouvoir introduire la biométrie dans le processus électoral, auront lieu le 17 décembre, le calendrier de la Commission électorale ayant été entériné par le gouvernement. Le conseil des ministres a repris intégralement le calendrier proposé par la la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cenap) la semaine dernière, selon le communiqué diffusé jeudi dans la presse gabonaise. "Date limite de dépôt des déclaration de candidature à l'élection des députés lundi 31 octobre à 18h00 (...) la campagne sera ouverte le mercredi 7 décembre à 00h, close le vendredi 16 décembre à 24h ...
Lire l'article
Législatives du 17 décembre, le ministère de l’Intérieur convoque opposition et majorité
Le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou, a convoqué à une concertation les partis politiques de l’opposition et de la majorité le 12 octobre prochain au sujet des élections législatives prévues le 17 décembre, indique un communiqué du ministère. Selon le communiqué, la rencontre aura lieu au siège de la primature dans la salle du conseil interministériel. L’objet de la rencontre n’a pas été révélé. Une source bien informée a estimé qu’il s’agira de la distribution du franc électoral que l’administration verse aux différents candidats. L’opposition boude le processus électoral actuel. Elle exige l’introduction de la biométrie afin de garantir la transparence du ...
Lire l'article
Par RFI Les partis gabonais d'opposition refusent la date des élections législatives fixées au 17 décembre prochain. Les opposants réclament le report de ces élections depuis des mois afin d'introduire la biométrie dans le processus électoral. Zacharie Myboto, président de l'Union nationale, formation dissoute en janvier dernier, est l’un des plus farouches partisans de cette réforme. Zacharie Myboto "Il est nécessaire d'avoir une liste électorale fiable"
Lire l'article
LIBREVILLE — Les deux principales formations de l'opposition gabonaise ont dit vendredi leur opposition au choix de la date du 17 décembre pour les élections législatives annoncé jeudi par la commission électorale. L'opposition réclame le report des élections depuis des mois pour introduire la biométrie dans le processus électoral. "C'est un passage en force. C'est ça la politique en ce moment au Gabon et la politique d'Ali Bongo Ondimba", a affirmé à l'AFP Zacharie Myboto, le président de l'Union nationale, dissoute en janvier par les autorités après que l'un de ses responsables, André Mba Obame se soit autoproclamé président. "Nous ne sommes pas ...
Lire l'article
Alors que l’opposition réclame depuis plusieurs mois le report des élections législatives à 2012, afin de permettre l’introduction de la biométrie, le rapporteur de la Commission électorale a annoncé la tenue du scrutin le 17 décembre 2011. « Le cas de force majeur » invoqué par l’opposition gabonaise pour reporter les élections législatives en 2012 n’a pas été suffisant pour faire plier le gouvernement. Le scrutin aura lieu le 17 décembre, a annoncé Benjamin Nzigou, le rapporteur de la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cénap) sur la chaîne publique RTG1. L’annonce a été lapidaire : « Date limite de dépôt ...
Lire l'article
Les élections législatives gabonaises, dont l'opposition réclamait le report pour pouvoir introduire la biométrie dans le processus électoral, auront lieu le 17 décembre, a annoncé jeudi le rapporteur de la Commission électorale sur la chaîne publique RTG1. Date limite de dépôt des candidatures auprès des commissions électorales locales lundi 31 octobre à 18h00, ouverture de la campagne le mercredi 7 décembre à 00h. Scrutin le samedi 17 décembre, a annoncé Benjamin Nzigou, rapporteur de la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cenap), en lisant un communiqué, sans autre précision. Après une concertation du président Ali Bongo Ondimba avec l'opposition et la société ...
Lire l'article
Les populations Ghanéennes s’impatientent, le verdict des urnes ne pourrait être connu que mercredi au terme des élections législatives et de la présidentielle de dimanche 7 décembre, ont constaté les observateurs sur place. Le pointage intervenu mardi après-midi a permis à la Commission électorale d’indiquer que John Atta-Mills du Congrès démocratique national, (NDC, opposition), et Nana Akufo-Addo du Nouveau parti patriotique (NPP, au pouvoir), étaient « au coude à coude ». Les organisateurs du scrutin ont toutefois laissé entendre qu’aucun candidat n’avait encore franchi la barre des 50%. Une situation qui pourrait ouvrir la voie à un second tour de la ...
Lire l'article
Gabon/législatives : l’opposition conteste
Gabon : 472 candidas aux législatives du 17 décembre
Gabon : l’opposition s’engage à participer aux législatives du 17 décembre
Gabon: le gouvernement fixe les élections législatives au 17 décembre
Législatives du 17 décembre, le ministère de l’Intérieur convoque opposition et majorité
Au Gabon, l’opposition demande le report des législatives du 17 décembre
Gabon: l’opposition refuse la date du 17 décembre pour les législatives
Gabon : les élections législatives annoncées pour le 17 décembre
Gabon: élections législatives le 17 décembre
Ghana: Présidentielle et législatives au Ghana / La population s’impatiente


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 3 Nov 2011
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*