Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : La base de l’UPG désavoue son bureau exécutif et refuse la participation aux législatives

Auteur/Source: · Date: 4 Nov 2011
Catégorie(s): Politique

Alors que le bureau exécutif de l’Union du Peuple Gabonais (UPG) de Pierre Mamboundou, décédé le 15 octobre dernier, a annoncé la veille qu’elle participera aux élections législatives du 17 décembre prochain, ses organes de base, réunis en assemblée générale, le 4 novembre au siège de ce parti, ont démenti leur hiérarchie en campant sur leur refus de participer aux législatives du 17 décembre. L’intégralité de la déclaration des structures intégrées de cette formation politique.

—–
Déclaration des organes associés

Mouvement National des Jeunes
Mouvement National des Femmes
Mouvement National des Sages

Mesdames et messieurs,

Le 19 octobre 2011, le Conseil du Secrétariat Exécutif décidait dans un communiqué de ne pas aller aux élections législatives prévues pour le 17 décembre 2011, non sans avoir donné les raisons à l’origine de cette décision.

D’abord le deuil qui nous frappe, la disparition contre toute attente du Président Pierre MAMBOUNDOU nous a plongé dans un état de prostration au point que le Conseil du Secrétariat Exécutif, à juste titre, ait décrété trois (3) mois de deuil à cet effet.

La seconde est politique, la non prise en compte de la biométrie lors des prochaines élections législatives par le pouvoir PDG jette un doute sur la sincérité de ce scrutin dont les conditions de transparence ne sont pas au rendez-vous.

C’est pourquoi ladite décision fut bien accueillie et saluée par l’ensemble des militants et de l’opinion.

En effet, le Président Pierre MAMBOUNDOU s’est battu avec acharnement ces vingt dernières années, souvent au péril de sa vie, pour l’établissement des conditions de transparence dans les différentes élections. Récemment l’exigence de la biométrie dont il est l’initiateur en est la parfaite illustration.

Sur ce point, ne pas aller aux élections est la meilleure façon de lui rendre un mémorable hommage.

Sur ces entrefaites, nous avons relevé l’agitation de certains membres du Conseil qui ont fait des pieds et des mains pour revenir sur ladite décision; en fait se dédire, laissant fortement l’impression de plus se préoccuper de leur sort que par le deuil qui nous frappe alors que le Président Pierre MAMBOUNDOU est mort dans des conditions non élucidées.

C’est ce qui va se produire le 2 novembre 2011, ledit Conseil fera volte-face sans toutefois indiquer les raisons qui ont motivé ce revirement d’une partie du directoire, téléguidé de l’extérieur pour des besoins inavoués que nous ne tarderons pas à découvrir.

Fort de ce qui précède, les organes associés (Mouvement National des Jeunes, Mouvement National des Femmes, Mouvement National des Sages), les Fédérations, et l’ensemble des militants expriment leur désapprobation au sujet de cette décision de nature à brader le grand héritage légué par notre illustre Président.

Par conséquent, lesdits organes associés décident, en respect de la mémoire du Président Pierre MAMBOUNDOU et de la volonté manifeste des militants de ne pas aller aux élections, de ne participer ni de près ni de loin à ce scrutin.

Aussi, nous appelons l’ensemble des organes provinciaux du Parti à observer la même résolution et demandons au Peuple gabonais de tout faire pour empêcher ces élections.

Fait à Libreville, le 04 novembre 2011 


SUR LE MÊME SUJET
Le taux de participation aux législatives gabonaises du 17 décembre est de 34%, selon les chiffres officiels publiés mercredi. Le parti d'Ali Bongo emporte la victoire. D’après les chiffres de la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cenap) présentés par le ministre de l’Intérieur gabonais Jean-François Ndongou, seul 255 570 des 745 645 inscrits se sont déplacés pour donner leur voix. Soit 34,2% de participation et 65,72% d’abstention. "Élections normales" Ces élections, boycottées par une partie de l’opposition, sont une victoire pour le parti du président Ali Bongo, le Parti démocratique gabonais (PDG), qui obtient 114 des 120 sièges de députés. « Cette élection ...
Lire l'article
Le taux de participation des législatives du 17 décembre boycottées par une partie de l'opposition est de 34,28% et le Parti démocratique gabonais (PDG) du président Ali Bongo obtient une majorité écrasante de 114 députés sur 120, selon les chiffres officiels publiés mercredi. Selon les chiffres de la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cénap) lus pendant près de 4 heures par le ministre de l'Intérieur Jean-François Ndongou, il y a eu 255.570 votants pour 745.645 inscrits soit un taux de participation de 34,28% (65,72% d'abstention). Le PDG obtient 114 (113 en nom propre et un député PDG-Parti Gabonais du Centre ...
Lire l'article
Au Gabon, on votait ce samedi 17 décembre pour des élections législatives boycottées par la majeure partie de l'opposition au motif que ce scrutin n'était pas inscrit sous le signe de la biométrie. La campagne n'avait guère été animée, et l’on s’inquiète du taux de participation, qui a été bien bas dans certains quartiers de la capitale. Le vote s’est déroulé dans le calme dans tout le pays, selon la radio nationale gabonaise qui a déployé un réseau très important de correspondants. A Libreville, les bureaux de vote ont tous ouvert entre 9h et 10h. Les populations ont librement voté. Cependant, ...
Lire l'article
Le secrétariat exécutif de l’Union du peuple gabonais (UPG, opposition), réuni mercredi à leur siège d’awendjé, a décidé d’aller aux élections législatives du 17 décembre prochain. Il a dit, au cours de cette réunion, ne pas se reconnaître dans les différentes déclarations faites sur les médias par le porte-parole, Thomas Ibinga. Déclarations selon lesquelles, l’UPG n’irait pas aux élections et serait membre des partis frondeurs. Tous les élus de l’UPG, favorables à la participation de leur parti au scrutin, ont participé à cette réunion. Depuis la disparition du leader de ce parti, Pierre Mamboundou, le 15 octobre dernier, l’UPG semble confrontée à un problème ...
Lire l'article
Le leader de l’Union pour la nouvelle République (UPNR, opposition) Louis Gaston Mayila, ancien baron du régime du président Omar Bongo Ondimba, a annoncé, mercredi à Libreville, que son parti allait participer aux élections législatives du 17 décembre prochain. "Nous avons décidé d’aller aux élections, nous UPNR, car tout bien considéré, la politique de la chaise vide n’a jamais été payante pour personne", a déclaré Me Mayila, au cours d’une conférence de presse. "Nous disons que c’est une profession de notre fois dans l’avenir, qui nous conduit à aller nous battre avec d’autres partis, pour que pendant les cinq ans à ...
Lire l'article
LIBREVILLE — Les deux principales formations de l'opposition gabonaise ont dit vendredi leur opposition au choix de la date du 17 décembre pour les élections législatives annoncé jeudi par la commission électorale. L'opposition réclame le report des élections depuis des mois pour introduire la biométrie dans le processus électoral. "C'est un passage en force. C'est ça la politique en ce moment au Gabon et la politique d'Ali Bongo Ondimba", a affirmé à l'AFP Zacharie Myboto, le président de l'Union nationale, dissoute en janvier par les autorités après que l'un de ses responsables, André Mba Obame se soit autoproclamé président. "Nous ne sommes pas ...
Lire l'article
Le président du Bureau exécutif du Conseil national de transition (CNT) libyen, M. Mahmoud Jibril, a rencontré ce vendredi à Libreville, le président de la République Gabonaise, Ali Bongo Ondimba à qui il a adressé ses remerciements, ainsi qu’au gouvernement et au peuple pour la « position courageuse » prise par le Gabon en faveur de la cause défendue son mouvement. Engagé dans un mouvement de contestation populaire, assorti de revendications sociales et politiques, qui a débuté le 15 février 2011 en Libye, contre le régime du frère Guide, Mouammar Kadhafi, Mahmoud Jibril, l’un des responsables des insurgés, dont le bras ...
Lire l'article
Réuni en Assemblée générale ordinaire mardi à Libreville, l’Union des Experts Comptables du Gabon (UECG) a donné son quitus pour l’exercice 2010 au bureau exécutif de cette association dirigée par Yves Fumanal aussi bien pour le bilan moral que financier en attendant la création de l'Ordre National des Experts Comptables (ONEC). Les travaux de cette Assemblée générale ont démarré par une allocution du président Yves Fumanal, dans laquelle il a indiqué qu’au cours de ce premier exercice, le bureau de l’UECG s’est attaché à présenter l’association aux autorités politiques et administratives ainsi qu’à l’ensemble des administrations, organisations nationales et internationales ...
Lire l'article
André Jules Ndjambé, maire de la capitale économique du Gabon Port-Gentil, désavoué par sa base politique (PDG), après l’opposition c’est autour des conseillers municipaux de sont camp, le parti démocratique gabonais, qui lui reprochent une « gestion personnalisée » de l’institution et un « comportement hautain », menaceraient de lui retirer leur confiance dans un délai de dix jours, s’il ne rectifie pas le tir. En effet, selon le journal l’Union du mercredi 15 septembre 2010, annonce une crise pourrait secouer l’Hôtel de ville de Port-Gentil dans les tout prochains jours. Un vent de fronde y souffle actuellement, ...
Lire l'article
Le Cercle de réflexion des notables de l’Ivindo (CERNI), vient de se doter d’un bureau exécutif qui devra coordonner et conduire ses activités, rapporte vendredi le correspondant de l’AGP. Ce bureau exécutif a été élu en assemblée générale mercredi dernier au quartier Mbolo dans le 1er arrondissement. Il est dirigé par M. Jean-Marie Mézambangoye Mokoko, pour une durée de deux ans et comprend 19 membres. Par la même occasion, un bureau d’honneur a été mis en place, qui sera présidé par M. David Evouna N’na, le ‘’patriarche’’. Selon le secrétaire général et porte-parole du CERNI, Gaston Mokoko, le but visé par cette ...
Lire l'article
Législatives gabonaises : faible taux de participation, le PDG grand gagnant du scrutin
Législatives au Gabon: participation 34,28%, le parti de Bongo obtient 114 députés sur 120
Gabon : participation en demi-teinte aux élections législatives
Législatives 2011 : L’UPG confirme sa participation dans la cacophonie
Me Mayila annonce la participation de son parti aux élections législatives
Gabon: l’opposition refuse la date du 17 décembre pour les législatives
Coopération Gabon – Lybie: Le président du Bureau exécutif du Conseil national libyen de transition, Mahmoud Jibril, félicite la « position courageuse » du Gabon
Le bureau exécutif de l’association des experts comptables du Gabon a reçu le quitus de son Assemblée générale à Libreville
Gabon / Politique : André Jules Ndjambé désavoué par sa base politique…
Gabon: Le Cercle de réflexion des notables de l’Ivindo se dote d’un bureau exécutif


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 4 Nov 2011
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Une Réponse à Gabon : La base de l’UPG désavoue son bureau exécutif et refuse la participation aux législatives

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*