Socialisez

FacebookTwitterRSS

Libreville abrite un symposium international sur l’émergence des maladies infectieuses

Auteur/Source: · Date: 4 Nov 2011
Catégorie(s): Santé

Libreville abrite depuis vendredi un symposium international sur l’émergence des maladies infectieuses organisé par le Centre international de la recherche médicale de Franceville (CIRMF).

Cette rencontre, la première du genre dans le pays, va durer deux jours. Elle regroupe cinq pays d’Afrique (Le Gabon, le Congo Démocratique, le Congo Brazzaville, le Tchad le Bénin et le Cameroun) et la France.

Les travaux, qui seront sanctionnés par la remise des prix à deux jeunes chercheurs, rassemblent de nombreux spécialistes en médecine humaine et vétérinaire, de biologistes, de environnementalistes, de climatologues, de microbiologistes ainsi que des spécialistes de santé publique, et sciences humaines et sociales.

Le symposium s’est donné pour mandat de valoriser les efforts de l’ensemble des acteurs, de communiquer et d’enrichir la réflexion scientifique sur cette thématique. Il vise également le développement d’un plaidoyer pluridisciplinaire pour sensibiliser et mobiliser sur une approche globale de l’émergence des maladies.

Entre autre objectif à atteindre pour ces assises, favoriser la réflexion et la discussion sur la voie à suivre aussi bien sur le plan scientifique que sur le plan politique afin d’appuyer une politique de lutte contre les maladies émergentes. Et encourager les partenariats entre l’ensemble des acteurs, de rapprocher des champs parfois déconnectés et ainsi de favoriser les collaborations dans ce domaine.

L’émergence de ces maladies est un “phénomène dynamique” étroitement dépendant des interactions entre hôtes et pathogènes, interactions soumises à des environnements physique et biologique et à des écosystèmes en constante évolution.

Définies comme des maladies à infections nouvelles, causées par l’évolution ou la modification d’un agent pathogène ou d’un parasite existant, les maladies infectieuses émergentes ont quadruplé au cours des cinquante dernières années et près de 75% d’entre elles sont d’origine animale, selon les statistiques du CIRMF.

Parmi celles qui sont jugées préoccupantes pour leur gravité en terme sanitaire et qui sévissent dans la région, on trouve par exemple le Chikungunya, le virus Ebola ou encore le VIH/Sida et la Grippe aviaire. 


SUR LE MÊME SUJET
Un atelier sur la lutte contre les maladies transfrontalières des cultures en Afrique Centrale et la prévention des ravageurs s’est ouvert mardi à Libreville, sous la supervision du gouvernement gabonais et la FAO. Ces assises de trois jours ont pour objectif de renforcer le travail des organisations nationales en charge de la protection des plantes et de la lutte contre les migrateurs nuisibles dans le but de mieux remplir leurs missions. La rencontre vise par ailleurs à mettre en place une politique en matière de traitement des maladies phytosanitaires dans la sous-région de l’Afrique Centrale qui va mettre en application les ...
Lire l'article
Un symposium axé sur les maladies infectieuses émergentes (« Maladies infectieuses, Environnements et Biodiversité »), avec la présence d’experts et d’hommes de Science nationaux et internationaux s'ouvre ce vendredi à l’Institut français du Gabon (Libreville) et s'étendra sur deux jours. L’objectif de ce symposium est d’anticiper et de prévenir l’émergence des maladies infectieuses. Sous le haut patronnage du chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba et organisé par le Centre de recherche de Franceville (CIRMF), en collaboration avec le ministère gabonais de la Santé et l’Institut français du Gabon, ces assises de Libreville porteront sur plusieurs sous-thèmes axés sur le ...
Lire l'article
Le prix Nobel 2008 de médecine, le Professeur Françoise Barré-Sinoussi va participer au premier symposium sur les maladies infectieuses, environnements et biodiversité prévu pour novembre prochain à Libreville selon un communiqué du Centre international de recherches médicales de Franceville(CIRMF) parvenu mercredi à l’AGP. Au cours de cette rencontre, celle qui a participé à la découverte en 1983 du virus de l’immunodéficience humaine (VIH), à l’origine du sida, avec le Pr Luc Montagnier, va procéder à la remise de l’un des récompenses destinée aux jeunes chercheurs africains. Le symposium va regrouper “quelques uns des plus grands experts internationaux “ dans le domaine ...
Lire l'article
Libreville accueillera les 4 et 5 novembre prochains, le premier symposium pour le renforcement de la lutte internationale et régionale contre l’émergence des maladies infectieuses, sous le thème «Maladies infectieuses, environnement et biodiversité». Pour répondre aux questions et aux problématiques liées à l’émergence des maladies infectieuses, Libreville réunira les 4 et 5 novembre prochains, quelques uns des plus grands experts internationaux autour du premier symposium visant le renforcement de la lutte internationale et régionale contre l’émergence des maladies infectieuses. Placé sous le haut patronage de la présidence de la République gabonaise, en partenariat avec la France et le Centre International de ...
Lire l'article
Le vice président de la République, Di Djob Divungui Di Ndingue a quitté Libreville dimanche à destination de Cotonou au Bénin où il va représenter le chef de l’Etat gabonais au Sommet sur les maladies tropicales négligées qui s’ouvre ce 30 mars. Cotonou, la capitale béninoise, abrite le Sommet africain sur les maladies tropicales négligées, au nombre desquelles l'Ulcère de Buruli, du 30 mars au 6 avril prochains et dont le thème est « La lutte contre la pauvreté et la maladie: donner de l’espoir aux mères et aux enfants ». Cette décision a été prise en signe de reconnaissance aux ...
Lire l'article
Le vice-président de la République gabonaise, Didjob Divungi Di Ndingue, est à Cotonou, au Bénin, où il prend part au Sommet africain sur les maladies tropicales négligées. Ces travaux doivent notamment permettre de dresser le bilan des recherches sur l’ulcère de Buruli, la troisième maladie mycobactérienne chez l’homme après la lèpre et la tuberculose, et d’identifier les moyens de renforcer la lutte contre cette maladie et la prise en charge des personnes atteintes. Les délégations venues de près d’une quinzaine de pays d’Afrique subsaharienne sont réunies à Cotonou, au Bénin, ce 30 mars pour le Sommet africain des maladies tropicales ...
Lire l'article
Un important don de matériel a été remis le 20 juin dernier à la Radio Emergence, sis au ministère de l’Education nationale, par l’ambassade de France au Gabon, dans le cadre du soutien qu’elle apporte depuis plusieurs années à cet organe de presse. Le don a été remis par le conseiller de coopération et d’action culturelle de l’ambassade, Marcel Jouve, au ministre Menga M’Essone et aux employés de la radio. Pour l’amélioration du fonctionnement de la radio et le renforcement de ses capacités d’émissions, un important don de matériel a été remis le 20 juin dernier par l’ambassade France au Gabon ...
Lire l'article
C’est à la suite d’une demande de matériel adressé à la direction générale de la Radio France internationale (RFI), qu’un récepteur satellite a été octroyé, vendredi à Libreville, à la Rédaction de la Radio éducative « Emergence », afin de renforcer leur capacité de travail. Ce présent traduit en effet, le début de bonne et étroite collaboration entre les deux organes de presses, RFI, première radio d’information francophone dans le monde et Radio émergence, première radio éducative au Gabon. Pour Berto N’nah, permanent à la Rédaction de cette radio éducative locale, « il y a un réel sentiment de satisfaction en recevant ...
Lire l'article
Bilharziose, onchocercose, filariose lymphatique … Ces maladies tropicales sévissent dans les régions les plus pauvres de la planète. Et elles sont en fait, délaissées. Une situation jugée inacceptable par un groupe international de chercheurs, qui appellent à la mise sur pied d’un Fonds mondial de lutte contre les maladies tropicales négligées. Ces dernières, il est vrai, touchent un milliard de personnes dans le monde, particulièrement en Afrique, en Amérique du Sud et en Asie, rapporte le site internet www.destinationsante.com Ce groupe rassemble des « références » en la matière : le Dr Lorenzo Savioli, directeur du Département des Maladies ...
Lire l'article
La troisième édition du congrès international de myologie se tiendra du 26 au 30 mai 2008 à Marseille. Ce dernier fera l'état des lieux des nouvelles avancées dans les traitements des maladies musculaires. Deux pistes thérapeutiques connaissent un véritable boom : les thérapies cellulaires et géniques. La thérapie cellulaire, par le biais des cellules souches, constitue un véritable espoir notamment pour guérir ou réparer le coeur. Car les maladies cardiovasculaires sont un véritable fléau. Les cellules souches possèdent des caractéristiques permettant de régénérer pratiquement n'importe quel organe déficient. Pour le coeur, les cellules souches (embryonnaires ou adultes), peuvent ...
Lire l'article
La lutte contre les maladies transfrontalières au centre d’un atelier à Libreville
Ouverture du 1er Symposium sur les maladies infectieuses émergentes ce vendredi à Libreville
Le prix Nobel 2008 de médecine annoncé en novembre pour un symposium à Libreville
Gabon : Préparation d’un débat sur “l’émergence des maladies infectieuses”
Gabon: Le vice président de la République à Cotonou au Sommet sur les maladies tropicales négligées
Gabon : Divungi planche sur les maladies tropicales à Cotonou
Gabon : L’ambassade de France au chevet de la Radio Emergence
Gabon: RFI offre un récepteur satellite à la Radio éducative « Emergence » de Libreville
Santé/ Maladies tropicales: un milliard de malades « négligés »
Santé : De nouvelles pistes pour soigner les maladies neuromusculaires


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 4 Nov 2011
Catégorie(s): Santé
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*