Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon – Libye : mise en redressement judiciaire de la radio Africa N°1

Auteur/Source: · Date: 9 Nov 2011
Catégorie(s): Afrique,Médias

La radio panafricaine Africa N°1, qui connaissait de nombreuses difficultés financières notamment en raison de la situation en Libye, son premier actionnaire, a été “mise mardi en redressement judiciaire”, a appris mercredi l’AFP auprès de la direction.

La radio, qui touche 20 millions d’auditeurs dans une vingtaine de pays africains, a été “mise en redressement judiciaire par le tribunal de première instance de Libreville” et un “administrateur judiciaire a été nommé”, a précisé Jean-Nativité Ongala, directeur général adjoint de la radio.

“Si l’Etat a pris la décision de mettre Africa N°1 en redressement judiciaire, c’est certainement pour reprendre le contrôle de la radio, qui est très importante pour l’image du Gabon, c’est une fierté nationale et continentale”, explique M. Ongala.

En 2006 à la suite des difficultés financières de la radio, créée en 1981 et jadis fleuron du Gabon, la Libye avait pris 52% de participation avec l’ambition de la refondre pour créer un groupe diffusant dans toute l’Afrique sur différentes fréquences en plusieurs langues: français, anglais, arabe mais aussi bambara (parlé en Afrique de l’Ouest) et swahili (parlé en Afrique de l’Est).

“L’Etat gabonais n’était pas satisfait de la gestion faite par les Libyens depuis 2006. Qu’on ne se cache pas derrière le conflit (libyen)…”, a ajouté M. Ongala.

En août, la radio avait adopté une nouvelle convention collective, évitant ainsi une grève de ses employés demandant des revalorisations salariales.

En avril, l’opérateur satellitaire Eutelsat avait interrompu le signal en raison d’impayés à hauteur de 200 millions de FCFA (300.000 euros) avec les pénalités de retard.

L’Etat gabonais, qui possède 35% de la radio, avait dû débourser en mai 747 millions de FCFA (1,1 million d’euros) pour régler ces impayés et trois mois d’arriérés de salaire des employés.

“L’Etat avait demandé la recapitalisation en avril, une semaine après la coupure du signal, mais la partie libyenne avait refusé cette recapitalisation”, précise-t-il.

Le secteur privé gabonais détient 13% du capital. 


SUR LE MÊME SUJET
L’ancien animateur vedette de l’émission ‘’Kilimandjaro’’ sur la radio gabonaise à vocation panafricaine, Africa N°1, Alain Saint Pierre, est décédé lundi après-midi à Libreville de suites d’un cancer de la gorge, a appris l’AGP de source proche de la famille du défunt. Selon un ancien journaliste d’Africa N°1, Jean-Claude Franck Mendome, ASP diminutif de son nom de star, a découvert il y a moins d’un mois qu’il était atteint d’un cancer de la gorge, après s’être rendu à l’hôpital pour des ganglions. Il a indiqué qu’Alain Saint Pierre avait d’ailleurs débuté une séance de chimiothérapie, mais son état de santé s’est ...
Lire l'article
Le ministre gabonais de la communication, Paul Ndong Nguema, a annoncé, mardi à Libreville que le gouvernement avait engagé une profonde réflexion pour un plan de restructuration de la radio gabonaise à vocation panafricaine Africa N°1. Confrontée à d’énormes difficultés de trésorerie, Africa N°1 a cessé d’émettre le 27 avril dernier en raison de l’arrêt des prestations de l’opérateur satellitaire Eutelsat qui réclame le paiement d’une dette de près de 200 millions de FCFA. Interpellé par l’Assemblée nationale sur la situation de la radio et du personnel qui totalise plusieurs mois d’arriérés de salaires, le ministre de la ...
Lire l'article
Interrogé ce vendredi par radio-Gabon, l’administrateur Directeur Général (ADG) d’Africa n°1, Elbashir Abubaker a justifié l’arrêt des programmes de la radio-panafricaine par la situation sociopolitique qui prévaut dans son pays, la Lybie. « Nous étions sur le point d’appliquer le plan de relance de la société qui devait prendre effet autour du mois de mars 2011. Or, les évènements survenus en Lybie depuis pratiquement février sont venus nuire à tous ces efforts ainsi qu’à ceux de l’actionnaire majoritaire qui devait trouver des moyens de financement pour la société c'est-à-dire le plan de restructuration », a expliqué l’ADG d’Africa n°1. « A ...
Lire l'article
Gabon : Mise en marche de la machine judiciaire contre Mba Obame
L’Assemblée nationale a auditionné, le 13 avril dernier, l’opposant André Mba Obame en vue d’examiner l’éventualité de levée de son immunité parlementaire, suite à la dénonciation du ministère de la Justice qui envisage sa traduction devant les tribunaux. Il est reproché au secrétaire exécutif de l’ex-Union nationale (UN) de s’être proclamé, le 27 janvier dernier, président élu du Gabon et d’avoir mis en place un gouvernement parallèle. Il risque 6 mois à 5 ans de prison. Les contours de cette étape. En vue d’examiner la demande de levée de l’immunité parlementaire d’André Mba Obame, député de ...
Lire l'article
L’intervention militaire en Libye pourrait affecter, au Gabon, le fonctionnement de la radio panafricaine Africa N°1 qui dépend d’un financement du gouvernement Kadhafi, lit-on mercredi sur Info Gabon Plus. Le portail qui cite la direction gabonaise d’Africa No 1 indique que la radio accuse une dette de 1,2 milliard de francs CFA. "Les salaires des journalistes d’Africa N° 1 seraient assurés seulement jusqu’en mars 2011 et leur renouvellement dépendrait du pouvoir du guide Mouammar Kadhafi", écrit le site internet, qui s’est approché du représentant des intérêts libyens au Gabon, Ali Abubaker. Selon ce dernier, la crise politique en Libye empêche ...
Lire l'article
Le géant français du contreplaqué a finalement été placé en redressement judiciaire ce 9 avril par le tribunal de commerce de Lisieux, ce qui devrait permettre d’assurer les salaires des employés qui n’ont pas été versés depuis mars dernier. Cette décision qui ouvre la porte aux repreneurs devrait également soulager les filiales gabonaises du groupe, POGAB et LEROY Gabon, qui accusent le coup à Libreville avec les démêlés judiciaire du repreneur chinois Guohua Zhang avec la justice locale. Les 450 employés de Plysorol en France peuvent souffler. Le placement en redressement judiciaire a été prononcé ce 9 avril à 13H00 ...
Lire l'article
La ministre gabonaise de la Communication, Laure Olga Gondjout, a reçu le 10 février dernier à Libreville l’ambassadeur libyen, Abdel Hakim Al Cherif, pour faire le point sur la situation de la radio Africa n°1, dont les Libyens sont détenteurs de 52% des parts depuis 2006. Le rachat de la radio panafricaine avait entraîné de nombreuses protestations suite à la violation du protocole d’accord signé entre les employés et le comité de privatisation, qui n’avait finalement versé que moins de 10% du montant prévu pour les primes de licenciement des agents. L’ambassadeur de Libye au Gabon, Abdel Hakim Al Cherif, ...
Lire l'article
Portail clos, trois banderoles arborant des messages de revendication juste à l'entrée, c'est l'image « désolante » que de nombreux Librevillois observent depuis le déclenchement de la grève, le 1er août dernier par les 93 agents licenciés de la radio panafricaine « Africa N°1 » qui ont préféré suspendre les programmes après le rachat de la radio par le groupe Libyan Jamahiriya Broadcasting. Motifs. Les employés dénoncent le plan social qui a été négocié après le rachat. Les agents licenciés demandent que leurs primes soient revalorisées sur la base de leur rémunération annuelle et non de leur salaire de base. En ...
Lire l'article
Les agents de la radio panafricaine « Africa N°1 », observent depuis jeudi, un mouvement de grève illimité, résultat du licenciement d'environ une centaine d'agents et du non versement de leur droit. Le Syndicat des communicateurs d'Africa n°1 (SYCA), réuni en Assemblée générale mercredi, se révolte contre l'attitude de la cellule de privatisation qui jusque-là ne prend pas en compte les décisions inscrites dans le cahier de charges. Selon Jean Claude Mihindou, président du SYCA, « Les agents réclament un plan social digne. En outre, on constate des erreurs dans les calcules des droits des agents », a-t-il déclaré. Le SYCA a ...
Lire l'article
Le Conseil d’administration de la filiale parisienne d’Africa N°1, se tient depuis mardi dernier à Paris en France en présence des administrateurs d’Africa N°1 Gabon. Rachetée par la Libyan Jamahiriya Brodcasting (LJB), une société libyenne détenant environ 52% des parts, la radio continentale Africa N°1 est en pleine mutation. L’Etat gabonais y détient 35 % des actions tandis que les privés gabonais, représentés par les sociétés Sons et Image ainsi que Koussou, se partagent 13% des parts. Rappelons que le nouveau propriétaire d’Africa N°1, LJB, a un plan de développement qui vise une large extension de la diffusion des programmes de cette ...
Lire l'article
Alain Saint Pierre, ancien animateur vedette de la radio Africa N°1 est décédé lundi à Libreville
Africa N°1 TV à l’étude, selon le ministre gabonais de la communication
L’administrateur Directeur général justifie le silence radio de la radio-panafricaine
Gabon : Mise en marche de la machine judiciaire contre Mba Obame
La radio Africa N°1 victime collatérale de la crise libyenne ?
Gabon : Plysorol placé en redressement judiciaire
Gabon : La Libye s’exprime sur Africa n°1
Gabon: Quand les 93 agents de la radio panafricaine « Africa N°1 » contestent
Gabon: Silence radio à la radio panafricaine « Africa N° I »
Gabon: Les administrateurs de la Radio panafricain, Africa N°1, à Paris pour un Conseil d’administration


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 9 Nov 2011
Catégorie(s): Afrique,Médias
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*