Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Ali Bongo, l’Unesco et la Palestine

Auteur/Source: · Date: 14 Nov 2011
Catégorie(s): Coopération,Monde,Politique

Par Laurent de Saint-Perier

L’Unesco est dans le rouge : en représailles à l’adhésion de la Palestine, les États-Unis ont décidé de suspendre leurs versements au budget de l’agence. Alors qu’à New-York, le Gabon n’expose pas encore clairement sa position sur la reconnaissance de l’État palestinien, le président Ali Bongo a débloqué 2 millions de dollars à destination de l’agence. Éléments d’explication.

L’enveloppe des États-Unis. Voilà ce que coûte à l’Unesco l’adhésion de la Palestine. Par la voix de sa directrice générale, Irina Bokova, l’agence a annoncé, le 10 novembre, qu’il lui fallait trouver 65 millions de dollars (48 millions d’euros) pour équilibrer son budget 2011. Elle va devoir se serrer la ceinture : des économies seront réalisées à tous les niveaux, mais les programmes en cours sont maintenus. Pour parer à l’urgence, Mme Bokova a lancé un appel à constituer un fonds par la contribution volontaire des partenaires de l’Unesco. Premier pays à y répondre favorablement, le Gabon.

Le Gabon “attaché” à l’Unesco

Le soir même de l’appel, Ali Bongo s’est engagé à verser 2 millions de dollars (1,5 millions d’euros) à l’agence, « démontrant ainsi son attachement à cet organisme scientifique et culturel, » précise le communiqué publié à l’issue du Conseil des ministres gabonais du 11 novembre. Depuis la création d’un réseau de 13 parcs nationaux par Omar Bongo en 2002, le Gabon se montre particulièrement assidu à toutes les réunions de l’institution. À partir de 2003, le pays a multiplié les candidatures à l’inscription sur la liste du patrimoine mondial et le parc de la Lopé a décroché le prestigieux label en 2007. Cédant au Togo, le 31 décembre prochain, son fauteuil de membre non-permanent du Conseil de sécurité des Nations unies, le Gabon peut également vouloir laisser un bon souvenir de son passage.

À Paris, le Gabon a voté en faveur de l’adhésion palestinienne à l’Unesco, comme la plupart des États d’Afrique (aucun refus, 8 abstentions). Mais, à New York, il était encore (le 12 novembre) l’un des derniers membres du Conseil de sécurité à n’avoir pas laissé entendre clairement sa position sur la reconnaissance de l’État palestinien. Les observateurs s’accordent à dire qu’elle sera favorable. Mais le vote d’un État peut varier d’un bord de l’Atlantique à l’autre : la France qui a approuvé l’adhésion palestinienne à l’Unesco, s’abstiendra si la question est posée au Conseil de sécurité.

Donateur plus que médiateur

Dès 1989, le Gabon a reconnu la Palestine, qui possède une ambassade à Libreville. Au-delà de la position diplomatique du Gabon sur la question palestinienne, force est de constater la grande générosité humanitaire du pays d’Ali Bongo ces dernières années : en janvier 2010, un million de dollars (720 000 euros) a été offert à Haïti après le séisme, un million de dollars (720 000 euros) au Japon après le tsunami en mars 2011, et en juillet dernier, le Gabon a fait don de 2,5 millions de dollars (1,8 millions d’euros) aux populations de la corne de l’Afrique pour les aider à faire face à la famine. Là où le père, acteur de la paix sur le continent, jouait volontiers les médiateurs, le fils semble préférer le rôle de donateur.

Lire l’article sur Jeuneafrique.com : Gabon : Ali Bongo, l’Unesco et la Palestine | Jeuneafrique.com – le premier site d’information et d’actualité sur l’Afrique  


SUR LE MÊME SUJET
La plateforme de la société civile gabonaise "Ca suffit comme ça" (proche de l'opposition) a appelé aujourd'hui l'Unesco à refuser un don de 2 millions de dollars offert par l’État gabonais après le retrait financier américain lié à l'admission de la Palestine à l'organisation. "Au regard de la paupérisation galopante dans notre pays", la plateforme appelle l'Unesco à "refuser le don de 2 millions de dollars que voudrait lui offrir l’État gabonais", écrivent les signataires dans la lettre ouverte à Irina Bokova, directrice générale de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco). "En temps normal, une telle ...
Lire l'article
A la faveur de son discours à la 66è Assemblée générale des Nations Unies à New York, le président de la République Gabonaise Ali Bongo Ondimba a réaffirmé le souhait du Gabon de voir créer un Etat palestinien indépendant afin de garantir la paix au Moyen-Orient et dans le monde. Au cours du débat général de la 66ème Assemblée générale des Nations Unies à New York, le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba a réaffirmé dans son discours de circonstance son vœu de voir créer un Etat palestinien indépendant vivant en paix côte à côte avec Israël afin de garantir ...
Lire l'article
Le titre de la filiale de Total tient le haut du pavé aujourd’hui suite à une publication semestrielle de bonne facture. La diminution des volumes commercialisés a bien été compensée par la hausse des prix de vente moyens sur la période. L'analyse (Investir) Total Gabon est spécialisé dans la recherche, l'exploitation et la production de pétrole brut. Le résultat net a progressé de 72% au deuxième trimestre, et de 85% au premier semestre par rapport à l’année précédente pour atteindre 164 millions de dollars. En dépit d’un volume de production en repli trimestriel de 13%, le groupe pétrolier a profité de la ...
Lire l'article
Total Gabon a annoncé vendredi une résultat net de 202 millions de dollars (145 millions d'euros) en 2010, soit une hausse de 43% par rapport à 2009, selon un communiqué parvenu à l'AFP. Son chiffre d'affaires 2010 s'élève à a 1,3 milliards d'USD (930 millions d'euros) en hausse de 20%. La production moyenne en 2010 de "52,8 millions de barils/jour (kb/j) est en baisse de 7% par rapport à 2009". Cette baisse de production est largement compensée par la hausse du prix moyen du brut sur l'année. Total surfe ainsi sur la hausse moyenne du prix du brut, le prix du ...
Lire l'article
L'Assemblée générale ordinaire de la Société Total Gabon (Paris:EC) réunie le vendredi 28 mai 2010 à Libreville a approuvé les comptes de l'exercice 2009 qui font apparaître un résultat net de 141 millions de dollars. L'Assemblée a approuvé la distribution d'un dividende net d'impôts de 22,50 dollars par action au titre de l'exercice 2009. Le Conseil d'Administration réuni ce même jour, vendredi 28 mai 2010, a adopté les modalités suivantes de paiement de ce dividende. * Le dividende de 22,50 dollars par action sera payé en euros à compter du 11 juin 2010 pour une contre valeur de 18,17 ...
Lire l'article
Libreville, 10 septembre (GABONEWS) - Le ministre de l'Economie, des Finances, du Budget et de la Privatisation, Blaise Louembé, a fait approuver par le Conseil des ministre, tenu ce jeudi, sous la présidence de Mme Rose Francine Rogombé, quatre projets de Lois, autorisant l'Etat gabonais à contracter des emprunts, rapporte le Communiqué final dudit Conseil. Actualité du :10/09/2009 Il s'agit en premier ressort, du projet de loi relatif à un emprunt d'un montant de neuf millions quatre vingt quinze mille (9.095.000) euros auprès de AKA (Francfort sur le Main) dont le produit ...
Lire l'article
Total Gabon a affiché un résultat net au niveau record de 381 millions de dollars au titre de son exercice 2008, soit une croissance de 14%, grâce à la hausse des cours du brut en 2008, selon CercleFinance.com. Le spécialiste des informations boursières ajoute que le chiffre d’affaires de l’entreprise a augmenté de 22% à 1 772 millions de dollars, l’appréciation du prix de vente moyen (89,4 dollars le baril contre 66,7 dollars le baril en 2007) ayant plus que compensé la baisse des quantités. La production de pétrole brut opérée par la filiale gabonaise de Total a baissé de 6% à ...
Lire l'article
Des comptes bancaires français du président gabonais Omar Bongo ont été saisis après sa condamnation en France à rembourser 457.347 EUR versés par un Français pour faire libérer son père détenu à Libreville en 1996, a indiqué jeudi l'avocat du plaignant. "Les comptes détenus par Omar Bongo dans deux banques françaises ont été saisis. Il s'agit du Crédit Lyonnais - dans lequel le président gabonais possède deux comptes de dépôt, deux comptes sur livret et un compte-titre - et de comptes à la BNP, où il possède deux comptes-chèque, un compte-épargne et un compte-titre", a indiqué Me Jean-Philippe Le Bail à ...
Lire l'article
Le corps diplomatique accrédité à Libreville a demandé mardi l’implication du chef de l’Etat gabonais, Omar Bongo Ondimba, dans la résolution des conflits qui frappent actuellement la Palestine et la République démocratique du Congo (RDC). « Nous demandons au président de la République de mettre sa sagesse et son expérience au profit des populations en détresse à Gaza (Palestine) et en RDC où des nombreuses pertes en vies humaines sont enregistrées ces derniers jours », a déclaré le doyen du corps diplomatique, l’ambassadeur d’Angola, Emilio Guerra, à l’occasion de la cérémonie de présentation des vœux de nouvel an au président gabonais. Par ...
Lire l'article
L’Unesco appelée à refuser un don
Gabon : Ali Bongo Ondimba réaffirme son souhait en faveur d’une Palestine indépendante
TOTAL GABON : Progression du résultat net de 85% au premier semestre
Total Gabon annonce résultat 2010 net de 202 millions USD, en hausse de 43%
Total Gabon (Paris:EC) a approuvé les comptes de l’exercice 2009
Bongo Doit Partir
Gabon: Le Conseil des ministres approuve quatre projets de lois autorisant l’État gabonais à contracter divers emprunts
14% de résultat net au premier semestre 2009 à Total Gabon
Saisie de comptes bancaires français du président gabonais Bongo
Gabon: Bongo sollicité dans la résolution des conflits en Palestine et en RDC


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 14 Nov 2011
Catégorie(s): Coopération,Monde,Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*