Socialisez

FacebookTwitterRSS

« Le taux de croissance annuelle du secteur agricole est passé de 2,3% dans les années 80 à plus de 5% en 2010 », Mohamed Beavogui, représentant du président du FIDA

Auteur/Source: · Date: 15 Nov 2011
Catégorie(s): Afrique,Coopération,Développement

Le représentant du président du Fonds International de Développement Agricole (FIDA), Mohamed Beavogui, a, lors de la cérémonie d’ouverture du 6ème forum régional du FIDA déclaré que « le taux de croissance annuelle du secteur agricole est passé de 2,3% dans les années 80 à plus de 5% en 2010 », en présence du ministre gabonais de l’Agriculture, Raymond Ndong Sima.
Les assises de Libreville qui se tiennent sous le thème « Rendre les petites exploitations d’Afrique de l’Ouest et du Centre plus productives et plus rentables », voient la participation de plus 250 acteurs du développement rural de la région parmi lesquels, les représentants des gouvernements, les Organisation paysannes, des partenaires au développement etc.
« Les petites exploitations font partie de la solution dans notre objectif de réduction de la pauvreté et de l’insécurité alimentaire dans la sous région. Nous sommes engagés à travailler avec vous dans un partenariat renforcé pour éliminer la pauvreté », a indiqué Mohamed Beavogui.
Face à ce parterre d’invités, Mohamed Beavogui a soutenu que « les efforts pour améliorer la rentabilité des exploitants agricoles et atteindre la sécurité alimentaire des populations ne peuvent plus se limiter à des ajustements de court terme, ils requièrent des solutions innovatrices et durables ».
Selon lui, la principale caractéristique de l’agriculture africaine est que les petites exploitations familiales constituent le modèle dominant de production. Les petits producteurs nourrissent 80% de la population.
« Si entre 1981 et 2000, le taux de croissance économique annuel en Afrique était à moins de 1%, entre 2001 et 2010, il est passé à plus de 5% par an ».
Aujourd’hui soutient-il, l’enjeu est que ces petites exploitations passent de la subsistance à une agriculture commerciale de profit et de rentabilité.
De fil en aiguille, le représentant du FIDA aux assises de Libreville, a soutenu que « l’Agriculture est la principale source d’emplois et de revenus pour 60% à 70% de la population active.
La production alimentaire globale devrait croitre de 70% pour répondre aux besoins d’une population, qui atteindra 9 milliards de personnes d’ici à 2050. 


SUR LE MÊME SUJET
Le sixième forum régional du Fonds international de développement agricole (FIDA) pour l’Afrique de l’ouest et du centre a pris fin jeudi à Libreville avec l’engagement du FIDA à appuyer les efforts des africains dans le développement du secteur agricole à travers le renforcement de l’aide aux petits exploitants. "Je confirme l’engagement du FIDA à faire évoluer les petits exploitants familiaux qui sont le moteur de l’agriculture dans la région, vers une activité économique privée rentable, profitable, génératrice de sécurité alimentaire et de développement économique au niveau national et régional", déclaré le Directeur sous régional du FIDA, Ides de Willebois. Ce ...
Lire l'article
Le 6e forum régional du Fonds international de développement agricole (FIDA) pour l’Afrique de l’ouest et du centre s’est ouvert lundi à Libreville sous le thème de "La rentabilité et la productivité des petites exploitations agricoles". Ce forum de quatre jour va rassembler plus de 250 acteurs du développement rural de la région comprenant les représentants des gouvernements, des leaders des organisations paysannes, des partenaires au développement, des centres de recherche, et pour la première fois, des représentants du secteur privé. L’agriculture au sud du Sahara est caractérisée par les petites exploitations qui constituent le modèle dominant de production, les petits ...
Lire l'article
Le gouvernement Gabonais par le biais du ministère de l’Agriculture ambitionne de mécaniser l’agriculture en vue d’une amélioration de la production agricole au Gabon. Pour le gouvernement, cette stratégie vise à sédentariser les populations agricoles en leur donnant les moyens de pratiquer une agriculture intensive et diversifiée, tout en renforçant leurs capacités dans la pratique de l’agriculture de conservation. L’analyse de la situation actuelle et des opportunités faite récemment au cours d’un atelier à Libreville a montré que la réussite de cette opération dépend des solutions apportés à un certain nombre de facteurs concourant à l’amélioration des conditions de travail des ...
Lire l'article
Le ministre gabonais de l’agriculture, Raymond Ndong Sima, a entamé une tournée dans les neuf provinces du pays pour procéder au lancement le Programme agricole de sécurité alimentaire de croissance (PASAC). M. Ndong Sima et sa délégation sont en route pour Tchibanga, chef-lieu de la province de la Nyanga (sud), après avoir séjourné lundi à Mouila, dans la province de la Ngounié (sud), et samedi dernier à Lambaréné, chef-lieu de la province du Moyen-Ogooué (centre), première étape de la tournée de lancement du PASAC. Ce programme se trouve au centre du ‘’Gabon vert’’, un des trois piliers de ...
Lire l'article
La station provinciale de la première chaîne de radiotélévision gabonaise (RTG1) dans le Woleu Ntem (nord), "Radio 9", a demandé le soutien du Fonds international pour le développement agricole (FIDA), pour bénéficier d'un équipement pouvant lui permettre d'arroser toute la province, a appris l'AGP. "Avec la CAN en vue, nous avons beaucoup à faire et c'est pourquoi nous avons sollicité l'aide du PDAR-FIDA", a déclaré, lundi à Oyem, le directeur de la station, Louis Ndounga Motoualombe, à l'occasion de la visite d'une délégation conjointe du FIDA et du Programme de développement agricole et rural (PDAR) dans les locaux de Radio 9. ...
Lire l'article
OYEM (nord), (AGP) - Tout au long de la semaine dernière, le FIDA (fonds international pour le développement agricole) à travers son projet de développement agricole et rural (PDAR) dans le woleu-ntem, a lancé le programme de distribution des nouvelles boutures de manioc, à haut rendement, aux habitants d'une dizaine de villages regroupés du département du woleu. Il s'agit des villages Sougoudzap-ville, Elop, Bissok-Centre, Mekak-Bil Ossi, Mbabo, Mba-Assegma, Zeng Egong et Assok Medzeng. La distribution concerne une nouvelle variété des semences qui va doubler la production de manioc par hectare de terrain cultivé, capable de résister aux maladies du terroir qui menaçaient ...
Lire l'article
Paul Biyoghé Mba ministre de l’agriculture, de l’élevage et du développement a invité mercredi les bailleurs de fonds à investir dans les secteurs agricoles pour réduire la facture des importations d’ici fin 2009. Le Gabon importe des denrées alimentaires pour un coût global d'environ 250 milliards FCFA, (93% pour la viande et 100% pour le lait et les produits laitiers).Pour inverser la courbe de ces importations, le ministre gabonais en charge de l’agriculture, de l’élevage et du développement rural a suggéré aux bailleurs de fonds de choisir les secteurs agricoles comme prioritaires dans leurs investissements. L'invite a été faite au cours ...
Lire l'article
La commission nationale pour la sécurité alimentaire et le développement agricole a tenu sa première réunion le 3 décembre à Libreville autour du chef de l’Etat, qui a invité le gouvernement à mettre en œuvre un plan d’urgence pour juguler à court terme la dépendance alimentaire du pays et les fortes dépenses alimentaires qui en découlent. Le ministre de l’Agriculture, Paul Biyoghe Mba, a dressé un diagnostic alarmant de la sécurité alimentaire au Gabon et présenté un programme d’investissement 2009-2013 qui vise à réduire les importations alimentaires d’au moins 5% par an sur un panel de produits ciblés. Avec 250 ...
Lire l'article
Le conducteur du Fond international de développement agricole (FIDA), Dieudonné Moundounga Moundounga, a annoncé ce vendredi à GABONEWS que l’organisme qu’il dirige au niveau du Gabon, a choisi la province du Woleu – Ntem (nord), pour lancer ses activités dans sa phase expérimentale, avec une période d’essaie de six ans. Le Fond international de développement agricole (FIDA) est une unité du programme national de développement agricole et rural (PNDAR), qui a une nouvelle vision du développement agricole et rural, consacrant un nouveau modèle de financement de l’économie agricole et rurale. Sa vision est centrée sur un système d’aides publiques orienté vers ...
Lire l'article
Le directeur des programmes de l’Institut gabonais d’appui au développement (IGAD), Sébastien Koumba, a exhorté vendredi, les jeunes promoteurs gabonais à plus de dynamisme, de courage et de volonté en vue du développement efficient du secteur agricole au Gabon, a constaté GABONEWS. Au cours d’un entretien accordé à GABONEWS, M. Koumba a déclaré que les jeunes s’impliquent davantage dans ce secteur à cause du chômage qui devient de plus en plus criard. Leur volonté et leur dynamisme en matière d’agriculture et d’élevage redonnent non seulement à l’IGAD une nouvelle vision d’encadrement mais aussi contribuent de manière efficiente à encourager ...
Lire l'article
Fin à Libreville d’un forum sur l’agriculture africaine
Ouverture à Libreville d’un forum sur l’Agriculture africaine
Société / Mécanisation du secteur agricole au Gabon pour une amélioration de la production
Le ministre de l’agriculture à l’intérieur du pays pour lancer le programme agricole de sécurité alimentaire de croissance
Demande de soutien de la station provinciale de la RTG1 à Oyem au FIDA
Gabon-agriculture: Le FIDA distribue de nouvelles semences de manioc
Gabon: Les bailleurs de fonds invités à investir dans le secteur agricole au Gabon
Gabon : Biyoghe Mba propose un plan d’urgence 2009-2013 pour le secteur agricole
Gabon: Lutte contre la pauvreté: Le FIDA bientôt dans la province du Woleu – Ntem
Gabon: L’IGAD exhorte les jeunes promoteurs gabonais à plus de dynamisme dans le secteur agricole


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 15 Nov 2011
Catégorie(s): Afrique,Coopération,Développement
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*