Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon/environnement: 61 kilomètres de côtes souillées par les hydrocarbures

Auteur/Source: · Date: 17 Nov 2011
Catégorie(s): Environnement

Une pollution aux hydrocarbures d’origine inconnue souille depuis le 6 novembre plusieurs dizaines de kilomètres des cotes gabonaises au sud du pays, à Mayumba, dans une zone frontalière avec le Congo-Brazzaville où se trouve un parc national, selon l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN).

Même si l’on ne peut parler de catastrophe écologique, des animaux sont morts, une dizaine d’oiseaux et une vingtaine de crabes, et la situation est préoccupante car c’est le premier site au monde de reproduction des tortues luth, or nous sommes en saison de nidification, a expliqué Lee White, secrétaire exécutif de l’ANPN.

Cette pollution, une couche dhuile en provenance de locéan, granuleuse par endroits et visqueuse par ailleurs est le quatrième incident de l’année et le plus important, a indiqué M. White. La nappe a atteint 61 km au maximum du sinistre, dont 41 km à lintérieur des limites du parc national, indique un rapport de l’ANPN paru mardi.

La provenance des hydrocarbures n’a pas été établie, toutefois une dizaine de sacs de 50 kg contenant des vêtements imbibés de brut et des sacs poubelles remplis de brut et portant la mention +PNO/0021/2011 Brasserie du Congo S.A. Pointe Noire+ ont été retrouvés et des échantillons sont en cours d’analyse, toujours selon le rapport.

Dès le 14 novembre, les équipes du parc national, accompagnées dune main doeuvre recrutée à cet effet (ont) entam(é) lopération de dépollution de la plage, poursuit le rapport.

Nous avons également bénéficié d’une très bonne réaction de l’industrie pétrolière, 4 sociétés (regroupées au sein de l’Union des pétroliers du Gabon, Upega) se sont mobilisées très vite et nous ont envoyé par avion spécial des équipements pour nous aider, a indiqué Lee White.

En raison de l’emplacement du parc près de la frontière et des courants qui remontent du sud, il est assez difficile pour nous d’agir à la source car ce sont souvent des pollutions qui viennent d’autres pays, a encore déclaré M. White.

Nous allons utiliser cet événement négatif pour en faire du positif en mettant en place un plan d’urgence national et de travail avec les pays voisins, a-t-il conclu.  


SUR LE MÊME SUJET
Les plages de la commune de Mayumba (sud), sont souillées par une boue noire assimilée à du pétrole brut depuis quatre jours, rapportent les témoins sur place. La forte présence de cette "boue noire" sur les plages de cette commune serait à l’origine de la mort de plusieurs oiseaux et autres crustacés enveloppés dans cette boue qui fait penser à une marrée noire. En début de semaine, une délégation d’experts s’est rendue sur les lieux pour les causes de mortalité animale dans le parc national marin de Mayumba et ses environs. La semaine dernière "des signes de pollution" avaient été constatés sur ...
Lire l'article
Selon une note parvenue ce mercredi à la Rédaction de GABONEWS, Africa’s Eden, principal opérateur touristique du parc national de Loango, a annoncé la réouverture le 15 décembre 2011 du Loango Lodge, fermé depuis le 1er septembre 2010, suite à des difficultés d’accès. TEXTE INTEGRAL DU COMMUNIQUE PARVENU A GABONEWS. « Africa’s Eden vient d’annoncer aujourd’hui qu’elle rouvrira le Loango Lodge au Gabon à la clientèle internationale le 15 décembre 2011. Africa’s Eden, la pionnière du tourisme de safari au Gabon, a suspendu ses activités courant 2010 suite à des difficultés d’accès. Ces difficultés sont maintenant résolues et les connections aériennes ...
Lire l'article
Le Dr. Daniel Mengara fustige les Bongo à Houston: « Les Bongo ont été incapables, en 44 ans, de bitumer 21 kilomètres de routes par an au Gabon. Cela leur prendrait 392 ans pour goudronner les 8233 kilomètres restants »
S'exprimant au cours de la causerie des Gabonais de la diaspora qui a eu lieu à Houston samedi 21 mai 2011, le Dr. Daniel Mengara a durement fustigé le régime des Bongo au Gabon, un régime qui, selon Mengara, galvaude tout le sens du mot « émergence » et a été incapable de bitumer ne fut-ce que 21 kilomètres de routes en 44 ans dans un pays pourtant nantis de richesses pétrolières et minières. « Ne vous laissez donc pas tromper par les discours d’émergence, a intimé Daniel Mengara à l’endroit de ses compatriotes. Car vous savez comme moi que le développement passe par ...
Lire l'article
La marine nationale gabonaise a arraisonné mardi dernier deux chalutiers étrangers ‘’CHAN-GIN’’ et ‘’DAE-SUN 2’’au large de Mayumba dans la province de la Nyanga (sud), a appris vendredi l’AGP de source proche de l’antenne des affaires maritimes de Gamba, à une soixantaine de km au nord de Mayumba. La saisie de ces deux chalutiers clandestins a été opérée grâce à la vigilance du chef de la station des affaires maritimes de Gamba, Serge Mouloungui Mombo qui, depuis le terminal pétrolier de l’entreprise Shell Gabon à Gamba observe des pêcheurs dans une cinquantaine d’embarcations au large de cette ...
Lire l'article
Le Secrétaire exécutif des parcs nationaux, le Dr. Lee White, à la faveur de la journée mondiale du tourisme célébré, en différé, vendredi dernier, à Libreville, a déclaré à Gabonews : « la promotion du tourisme nécessite un investissement conséquent (…) », car, a-t-il souligné « à ce jour il y a très peu d’infrastructures aux normes internationales capables de recevoir les touristes », au Gabon. DEUX ETAPES A FRANCHIR Le Gabon commence donc à être bien connu pour les richesses de sa nature » ; ce qu’il faut, a-t-il indiqué : « c’est de faire venir les investisseurs qui vont ...
Lire l'article
A peine remise du tournis des mauvais résultats de l’année 2009, où ses activités et son chiffre d’affaires ont connu une baisse significative, Total Gabon inscrit déjà 2010 dans le sillage de grands investissements au Gabon. Les dirigeants du géant pétrolier souhaitent investir dans l’exploration en eau profonde ou encore dans la liquéfaction du gaz, suite à la mesure gouvernementale interdisant son torchage. «La pause dans nos activités a été de courte durée. Fin 2009, nous avons repris notre programme d’exploration. Il s’agit d’une campagne sismique de 6000 km2 sur le permis offshore de Diaba par des profondeurs d’eau allant ...
Lire l'article
Les savanes, selon une étude préliminaire présentée vendredi dernier à l'Ecole nationale des Eaux et Forêts (ENEF) par Patrick Tesse, ingénieur des eaux et forêts, seraient menacées de disparition dans le parc national de la Lopé, a constaté le correspondant local de l'AGP. ''Suite aux températures de plus en plus élevées depuis la fin de l'époque glaciaire, les savanes de la Lopé subissent une colonisation sans précédent de la forêt'', a révélé Patrick Tesse. ''Cette disparition des savanes au profit des forêts a un impact considérable sur l'ensemble des écosystèmes de la région qui se trouvent bouleversés actuellement'', a édifié ...
Lire l'article
L'Agence française de développement (AFD) a octroyé mercredi à Libreville une somme de 130,2 millions de FCFA (198.550 euros) à trois ONG gabonaises qui oeuvrent dans l’environnement, rapporte un journaliste de l’AGP. Ce financement destiné à renforcer le projet d'aménagement des petits permis forestiers gabonais (PAPPFG) lancé en 2007 va à l’endroit des ONG Mogheso du parc de la Lopez(58.550 euros), ''Ibonga'' du parc national de Loango sud (85000 euros) et ''Edzengui'' de la réserve de Minkebe (55000 euros). L’AFD compte par cette initiative contribuer à la réduction du “désordre environnemental“ sur plus de 2 millions d'hectares livrés à une exploitation ...
Lire l'article
L’agence gabonaise de promotion du tourisme s’active à organiser un quatrième Voyage de Presse devant coïncider avec l’ouverture de la saison touristique au Gabon, courant juillet 2008, en compagnie d’une caravane de journalistes et autres professionnels gabonais des médias, dont la destination pourrait être le parc de Loango dans la Lopé-Okanda. le 22 Mars dernier, GABONTOUR a organisé un voyage de presse à Cap Caravane, où les journalistes de la presse écrite et audiovisuelle gabonaise ont pu visiter le parc d’Akanda et bien d’autres richesses écotouristiques de cette partie de la province de l’Estuaire, au cours d’une traversée parsemée d’escales, à ...
Lire l'article
La Caisse nationale de stabilisation et de péréquation (Caistab) a initié du 4 au 7 avril derniers à Franceville, dans la province du Haut-Ogooué, avec la collaboration de l'Institut Français du Pétrole (IFP), un séminaire national sur l'économie pétrolière destiné à améliorer la gestion et la redistribution des produits pétroliers. Le séminaire national sur l'économie pétrolière organisé par la Caisse nationale de stabilisation et de péréquation (Caistab) en collaboration avec l'Institut Français du Pétrole (IFP) s'est achevé après quatre jours de travaux le 7 avril dernier à Franceville, dans la province du Haut Ogooué. Ce séminaire à permis aux agents des ...
Lire l'article
Les plages de Mayumba souillées par une “boue noire” depuis lundi
Environnement / Le Loango Lodge sera ré-ouvert le 15 décembre 2011
Le Dr. Daniel Mengara fustige les Bongo à Houston: « Les Bongo ont été incapables, en 44 ans, de bitumer 21 kilomètres de routes par
Deux chalutiers étrangers arraisonnés au large des côtes gabonaises
Environnement / La promotion du tourisme nécessite un investissement conséquent dans le secteur, selon Dr. Lee White, Secrétaire exécutif des parcs nationaux
Hydrocarbures: Total Gabon lance un grand projet
Gabon: Environnement :Les savanes menacées de disparition dans le parc national de la Lopé
Environnement : L’AFD octroi plus de 130 millions de FCFA à trois ONG gabonaises
Gabon: Environnement /Le Voyage de Presse de Gabontour ouvre la saison touristique courant juillet 2008 au Gabon
Gabon : La Caistab se lance dans la vulgarisation de la gestion des hydrocarbures


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 17 Nov 2011
Catégorie(s): Environnement
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*