Socialisez

FacebookTwitterRSS

« Nous ne pouvons pas prétendre développer notre pays et ne pas respecter les lois », Ali Bongo Ondimba

Auteur/Source: · Date: 19 Nov 2011
Catégorie(s): Politique,Société

Interrogé sur le fond et la forme de l’opération de destruction des constructions anarchiques aux abords des trottoirs menée actuellement dans la capitale gabonaise, lors de la conférence de presse ayant suivi les travaux du conseil des ministres délocalisés de la province de l’Estuaire, le Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, a souligné que « nous ne pouvons pas prétendre développer notre pays et ne pas respecté les lois ». « Nous ne pouvons pas prétendre développer notre pays et ne pas respecté les lois. Nous recherchons le bien-être des Gabonais afin qu’ils aient un cadre qui soit beaucoup plus agréable à vivre que celui qu’ils ont aujourd’hui », a éclairé le Chef de l’Etat.

« Moi, je dis que je voudrais construire 5000 logements par an, mais je ne peux pas les faire pour un certain nombre des raisons. Il y a d’abord le parcours du combattant que chaque Gabonais pour obtenir un titre foncier ou une autorisation de construire. Donc, on doit réformer et ensuite se retourner vers les sociétés prêtent à construire », a poursuivi le Président de la République.

« Quand on veut construire, on se rend compte que les terrains ne sont pas disponibles parce qu’on est venu s’installer illégalement, sans demander à qu’ils appartiennent et savoir si on a le droit de construire ? », s’est-t-il indigné en dénonçant certains esprits malins.

« Vais-je vous révéler qu’entre le moment où nous avons faites ces annonces et celui où l’opération a commencé, certains se sont précipités pour aller mettre deux ou trois briques dans l’espoir de se faire rembourser », s’est-t-il offusqué en rappelant que « ça, on l’a toujours fait par le passé et, un jour, il faut être responsable et se dire qu’il faut arrêter parce que l’action de certains pénalise le nombre car, ces projets que nous menons ont été suffisamment déclinés avant leur exécution ».

Sur la nécessité d’offrir un logement approprié à chaque Gabonais, le Chef de l’Etat a expliqué qu’ « aujourd’hui, nous sommes en train d’adopter ce qu’on appelle le Smart-Code qui doit donc régir les questions d’habitat et d’urbanisme sur tout le pays, afin de permettre un accès à un logement décent dans un quartier décent. Et nous allons pouvoir faire en sorte que notre ville réponde réellement à l’aspect que nous voulons lui donner, de ville moderne avec tous les éléments et commodités ».

« Ce n’est pas simplement pour avoir le plaisir de dire qu’il faut faire ceci ou qu’il faut embêter, notre but n’est pas de venir ennuyer les compatriotes. Mais il est de la responsabilité de ceux qui doivent prendre les décisions de le faire en dépit du fait qu’elle soit impopulaire », a-t-il assumé.

Décidé à assainir l’environnement urbain et le cadre de vie de ces concitoyens, en prenant la responsabilité d’engager l’opération de destruction des maisons anarchiques, le Président de la République a dû réfléchir plusieurs fois avant d’agir : « Mais pourquoi je le fais et comme certains le disent : le Président est fou. Comment lance-t-on une opération comme celle-là à un mois des élections ? J’ai pu m’entretenir avec certains de mes compatriotes qui m’ont dit c’est dur mais Président, vous avez raison pourvu que la mesure touche tout le monde ».

Aussi, a-t-il exprimé sa reconnaissance à tous les Gabonais ayant compris la nécessité de rebâtir le pays et afin de le hisser au rang des nations émergentes. 


SUR LE MÊME SUJET
Le président du CLR, Jean Boniface Assélé a animé une conférence de presse en milieu de semaine afin d’expliquer la position de son parti à l’orée des élections législatives de décembre prochain. Confiant de ce que son parti politique le CLR (Centre des Libéraux réformateurs), membre de la Majorité Républicaine, fera bonne figure lors des législatives, le président Jean boniface Assélé a fait le point de la situation politique actuelle avant de réaffirmer l’engagement de sa formation politique à soutenir l’action du chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba. Trois questions essentielles ont constitué la trame de cette conférence de presse à ...
Lire l'article
Le président de la République, chef de l'État, Ali Bongo Ondimba, s'est réjoui, mardi, à Lambaréné, dans la province du Moyen-Ogooué (centre) du '' rôle du Gabon sur la scène internationale'' après que son pays ait proposé la résolution 65/189 qui a consacré la Journée internationale des veuves célébrée le 23 juin et le texte sur la lutte contre le VIH-Sida eu égard à son impact sur la sécurité mondiale. « Ça n'arrive pas tous les jours qu'un pays puisse faire passer une résolution au Conseil de sécurité'' de l’Onu, a fait observer le président Ali Bongo Ondimba lors d'une ...
Lire l'article
Le Chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba qui séjourne depuis ce lundi dans la province de l’Ogooué-Lolo (sud-est), dans le cadre d’une tournée républicaine qui doit s’achever par le 5ème Conseil des Ministres délocalisé, a réitéré cet après-midi son ambition de développer le Gabon dans son entièreté en tenant compte des spécificités de chaque région. A l’étape de Koulamoutou (capitale provinciale de l’Ogooué-Lolo), après celle d’Iboundji, le Chef de l’Etat qui intervenait à la place des fêtes, à la suite du Maire de la cette commune, Alphonse Ndjandja et du Député Jean Massima, a rappelé les objectifs visés ...
Lire l'article
Sur la Chaîne de télévision internationale, Africa 24, le ministre de la Communication et de l’Economie numérique du Gabon, Laure Olga Gondjout, face au Journaliste Samantha Ramsamy, mardi, a passé en revue l’année un du président Ali Bongo Ondimba à la magistrature suprême, avec un regard sur les actes posés, les résultats, mais aussi, sur l’évolution de la classe politique, Majorité/Opposition et les prochains scrutins législatifs, ainsi que sur les réformes entreprises au sein de son département ministériel. Abordant la question des réformes et des ambitions dans le secteur de l’information, de la communication et de l’économie numérique au Gabon, ...
Lire l'article
Le président de la République s’est rendu sur différents chantiers où des structures hôtelières et sportives devant accueillir les manifestations de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de football édition 2012 que notre pays co-organisera avec la Guinée équatoriale sont construites pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux. Le président de la République Ali Bongo Ondimba, qui a effectué cette visite accompagné du premier ministre Paul Biyoghé Mba, de quelques membres du gouvernement, notamment le ministre des Sports René Ndemezo’o Obiang, ainsi que des membres du Cocan, entendait constater de visu l’état d’avancement des différents chantiers lancés, au-delà des rapports qui ...
Lire l'article
Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba a intimé l’ordre au gouvernement de tenir absolument tous les engagements pris vis-à-vis de la Confédération africaine de football (CAF) dans la perspective de l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2012 que le Gabon et la Guinée Equatoriale accueilleront conjointement, selon le communiqué final ayant sanctionné les travaux du conseil des ministres de jeudi dont l’AGP a reçu copie vendredi. ‘’Le gouvernement a été instruit par le chef de l’Etat, aux fins de tenir absolument tous les engagements pris vis-à-vis de la CAF et notamment la construction des installations sportives dans les délais ...
Lire l'article
En réponse au Secrétaire d’Etat américain, Hilary Clinton dans son propos énoncé lors du point de presse, le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, aux Etats-Unis d’Amérique (USA) pour le lancement officiel de la présidence gabonaise du Conseil de Sécurité de l’Organisation des Nations Unies (ONU), a soutenu sa politique de l’émergence en expliquant que « Nous souhaitons devenir un pays émergent, et nous allons emprunter toutes les démarches pour y arriver », a-t-on appris de source officielle, ce mardi. « Merci Mesdames et Messieurs. Je saisis cette occasion pour remercier le Président Obama et Mme Clinton de l'accueil qui nous a été ...
Lire l'article
Jardin Botanique de Libreville, 29 août (GABONEWS) – Dans son message à ses partisans pour le compte du denier meeting de campagne en vue de la présidentielle de dimanche, le candidat du PDG, Ali Bongo Ondimba, revenant sur les grandes lignes de son projet de société, a indiqué qu’il n’y aura pas une minute à perdre après le scrutin. « Nous n’avons pas de temps à perdre: après le 30 août, nous nous mettrons au travail », a indiqué le candidat Ali Bongo Ondimba, décontracté, et qui a rappelé qu’un autre Gabon, « un Gabon émergent est à ...
Lire l'article
Le Gabon dirigé par des Congolais ? Maman Dabany et bébé Ali avouent : « Nous les Bongo Ondimba, nous ne sommes pas Biafrais, nous sommes Congolais »
Drôle de cinéma que celui qui se passe actuellement au Gabon. Les « Bongo Ondimba » seraient-ils tombés sur la tête? A moins que ce soit le ciel qui leur soit tombé sur la cabosse ? Fiston Bongo « l'Ali pas Mohamed » et l'ancienne « Mama Bongo » jadis répudiée avec des valises d'argent aux USA semblent s'être tellement acharnés à se sortir d'un trou déjà profond qu'ils se sont, sans s'en rendre compte, enfoncés dans un autre trou, celui-ci encore plus profond que le premier. En voulant tellement prouver aux Gabonais qu'Ali le fiston Bongo n'est pas, comme la rumeur le maintient depuis qu'Ali existe, ...
Lire l'article
« Il n’y a pas que le PDG, dans la Majorité Républicaine, nous allons nous battre afin d’exister du mieux que nous pouvons », Assélé
Le Gabon sur la scène internationale : ” Nous n’allons pas nous arrêter sur ces quelques victoires”, Ali Bongo Ondimba
A Koulamoutou, Ali Bongo Ondimba réitère son engagement de développer le Gabon profond
Politique / Laure Olga Gondjout sur Africa 24: « Nous voulons conforter notre position au Parlement de façon à mettre en œuvre notre programme de
Ali Bongo Ondimba: ‘’C’est notre CAN, elle aura bien lieu’‘
Ali Bongo Ondimba intime l’ordre au gouvernement de respecter les engagements en vue de la CAN 2012
« Nous souhaitons devenir un pays émergent, et nous allons emprunter toutes les démarches pour y arriver », Ali Bongo Ondimba
Bongo Doit Partir
Gabon: « Nous n’avons pas de temps à perdre: après le 30 août, nous nous mettrons au travail », Ali Bongo Ondimba
Le Gabon dirigé par des Congolais ? Maman Dabany et bébé Ali avouent : « Nous les Bongo Ondimba, nous ne sommes pas Biafrais, nous


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 19 Nov 2011
Catégorie(s): Politique,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*