- Bongo Doit Partir - http://www.bdpgabon.org -

Journée internationale des droits des enfants / L’UNICEF Gabon sur de nombreux chantiers

Pour la première fois depuis son institution, la Journée internationale des droits de l’enfance ne sera pas particulièrement marquée cette année au Gabon par des actions concrètes de l’Organisation des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), pour des raisons de programmation interne à l’institution, a appris GABONEWS auprès de cet organisme international.

« Cette année, nous ne nous sommes pas vraiment focalisés sur la journée du 20 novembre en tout cas pour le bureau du Gabon étant entendu que nous sommes lancés dans des opérations d’envergure nationale dans plusieurs domaines : étude sur les orphelins, étude sur les enfants de la rue, cartographie de toutes les ONG, de tous les médias du Gabon. Ce sont de grandes opérations et nous avons peu de ressources humaines » a confié Omar Habib.

Ainsi a t-il indiqué que « le plus important n’est pas que l’UNICEF célèbre cette journée ou non, mais que le gouvernement se l’approprie et je pense que c’est déjà le cas ». Car a-t-il ajouté, « depuis que nous sommes au Gabon, nous avons toujours accompagné le gouvernement dans ce sens ».

Au Gabon, l’UNICEF travaille beaucoup sur les études visant à l’amélioration des conditions de vie des populations (santé, éducation, la protection sociale …).
De nombreuses études réalisées par l’institution et d’autres sont en cours telles que l’étude sur les violences faites aux enfants de la rue, la vulnérabilité face au VIH/SIDA etc.

Par la même occasion, l’UNICEF renforce également les capacités des ONG et autres acteurs travaillant sur la thématique de la mère et l’enfant.
La Journée du 20 novembre est célébrée chaque année à travers le monde.

La journée internationale des droits de l’enfant est la date anniversaire de la signature de la convention internationale des droits de l’enfant le 20 novembre 1989 par 191 pays, dont la date fait référence à la Déclaration des droits de l’enfant du 20 novembre 1959.

A cette occasion, un certain nombre d’événements sont organisés par les acteurs du monde de l’enfance. 


SUR LE MÊME SUJET
Célébrée le 2 décembre de chaque année, la Journée internationale pour l’abolition de l’esclavage sous l’égide de l’UNESCO, commémore l’adoption par l’Assemblée générale des Nations Unies, de la Convention pour la répression et l’abolition de la traite des êtres humains et de l’exploitation de la prostitution d’autrui : le 2 décembre 1949. Bien que s’inspirant de l’abolition de la traite négrière, cette journée a pour objectif de mettre en lumière toutes les autres formes d’esclavage modernes, privant de nombreux êtres humains de leur liberté et de leurs droits les plus élémentaires. " Bien des gens pensent sans doute que ce traité ...
Lire l'article [1]
Instaurée en 1999 par l’Assemblée générale des Nations Unies, la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes est un moment choisi pour sensibiliser le grand public aux problèmes de la violence dont sont victimes les femmes. Le problème de la violence à l’encontre des femmes et des jeunes filles atteint, en effet, les proportions d’une pandémie. Au moins une femme sur trois dans le monde a déjà été battue, contrainte à avoir des rapports sexuels ou victime d'autres mauvais traitements – généralement par un proche, constate un rapport des nations-Unies. Ainsi, les gouvernements, les organisations internationales et ...
Lire l'article [2]
Une forte mobilisation est enregistrée à Libreville, la capitale gabonaise, à deux jours de la célébration, jeudi prochain, de la première journée internationale des veuves. La mobilisation se justifie d’autant plus que l’Assemblée générale des Nations unies a adopté la journée, le 21 décembre 2010, à la suite d’une requête introduite par la première Dame du Gabon, Mme Sylvia Bongo Ondimba. Lundi, le ministre délégué auprès de la famille, Claudine Menvoula, a présidé l’ouverture d’un séminaire d’information et de senibilisation aux problématiques de veuves au Gabon, destiné à identifier et mettre en oeuvre, à court terme, des mesures ...
Lire l'article [3]
La journée nationale des droits de l'homme a été célébrée lundi au Gabon sous le thème "Ethique et déontologie des défenseurs des droits de l'homme". "La célébration de cette journée vise à faire le point des acquis réalisés dans notre pays en matière des droits de l’homme et nous interpelle sur nos devoirs et nos responsabilités, en vue de renforcer les droits de l’homme dans notre pays", a expliqué le secrétaire général du ministère gabonais des droits de l’homme, Mme Christiane Leckat. Selon Mme Leckat, les critères de reconnaissance d’un défenseur de droit de l’homme repose sur le ...
Lire l'article [4]
Une campagne de sensibilisation sur les droits de l’enfant a démarré lundi au Gabon, à l’initiative du Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF), dans le cadre du projet « suivi des conventions et engagements internationaux » du programme de coopération Gabon-UNICEF, a appris APA. L’opération s’appuie sur trois axes dont les deux premiers concernent la formation de 30 élèves pairs éducateurs aux techniques de promotion et de vulgarisation des droits de l’homme et la caravane de sensibilisation sur les droits de l’homme qui doit sillonner 54 établissements scolaires de Libreville et Owendo, banlieue nord de la capitale gabonaise. La restitution des ...
Lire l'article [5]
Le secrétariat général de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), par la voix de son chargé des questions des Droits de l’homme, Pierre Atomo Ndong, à l’occasion de la célébration, mercredi à Libreville, du 60ème anniversaire de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme de 1948, a interpellé la communauté internationale sur la violation desdits droits dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC). Pour Pierre Atomo Ndong, à cette commémoration du 60ème anniversaire de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme, il se devait, au nom du Secrétaire général de la CEEAC, de « restituer ...
Lire l'article [6]
Libreville, 10 décembre 2008 – Au lendemain de la célébration de la Journée Mondiale de lutte contre le VIH SIDA au Gabon, célébrée sous le thème national ‘Le dépistage pour connaître son statut sérologique, se protéger et protéger les autres’, l’UNICEF a procédé vendredi, 05 décembre, à la remise officielle d’un important lot de matériels et équipements techniques pour le Laboratoire de Bactériologie et de Virologie de la Faculté de Médecine de Libreville laboratoire de référence national en matière de VIH. Ce don, complété par un important lot de médicaments contre les maladies opportunistes chez les enfants, remis en présence ...
Lire l'article [7]
Le futur Bureau Gabonais des Droits d'Auteurs (BUGADA), fruit des résolutions des artistes participant aux journées portes ouvertes de l’Agence nationale pour la promotion artistique et culturelle (ANPAC), des 28 et 29 novembre derniers, sera chargé lors de son fonctionnement de l'identification de tous les acteurs prétendant aux droits d'auteur. Il s’agira également pour cette structure de définir la clé de répartition des sommes à percevoir par corporation et de l’établissement de nombreux accords de coopération avec les sociétés des droits d'auteur de par le monde. Ainsi, « le BUGADA, s'il devait exister tel que nous le souhaitons et l'appelons de ...
Lire l'article [8]
L’opération retroussons les manches de l’Ecole nationale d’Art et manufacture (ENAM) de Libreville, dénommée « Journée verte », consistant à améliorer et à entretenir l’espace vert de l’école a enregistré lundi, la participation de nombreux jeunes. « Par cette journée nous voulons améliorer la voie d’accès, mieux situé géographiquement l’établissement. Cela passe donc par l’implantation des panneaux indiquant le chemin à suivre pour se rendre à l’ENAM. Car il faut le reconnaître, l’établissement est excentré et sa localisation n’est pas nécessairement connue de tous », déclaré le Directeur de l’école, Etienne Eyi Nzué. Cette « Journée verte » est en prélude ...
Lire l'article [9]
La capitale gabonaise a célébré le 29 mars dernier la 48e Journée sud africaine des droits de l’Homme, parrainée par le vice premier ministre gabonais en charge des droits de l’Homme, Paul Mba Abessole. La célébration de la Journée sud africaine des droits de l’Homme est célébrée en souvenir du massacre du peuple noir en Afrique du Sud le 21 mars 1960 à la suite d’une marche pacifique de protestation contre l’apartheid. Le Beach Club de Libreville, sis au quartier de la Sablière, a servi de cadre à la célébration, le 29 mars dernier, de la 48è journée sud africaine des ...
Lire l'article [10]
Journée internationale pour l’abolition de l’esclavage ce vendredi
Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes / Sensibiliser le grand public
Libreville se mobilise pour la première journée internationale des veuves
La journée nationale des droits de l’homme célébré au Gabon sur le thème éthique et déontologie
Campagne de sensibilisation sur les droits de l’enfant au Gabon
Gabon: La CEEAC interpelle la communauté internationale sur la violation des droits de l’homme en RDC
Gabon: UNICEF aide à renforcer le plateau technique pour le dépistage précoce du VIH chez les enfants
Gabon: ANPAC / Les grands chantiers du futur Bureau Gabonais des Droits d’Auteurs
Gabon: La journée verte de l’Ecole nationale d’Arts et manufacture mobilise de nombreux jeunes
Gabon : Libreville célèbre la 48e Journée sud africaine des droits de l’Homme