Socialisez

FacebookTwitterRSS

Une grève de transporteurs tourne à l’émeute à Franceville

Auteur/Source: · Date: 22 Nov 2011
Catégorie(s): Economie,Société

Une grève de transporteurs déclenchée lundi matin à Franceville (512 km au sud ouest de Libreville) a tourné à l’émeute entre élèves et forces de sécurité et de défense au rond point de “Potos”, un quartier du premier arrondissement de la ville.

Quelques élèves ont été arrêtés et transportés vers le commissariat de police et la brigade de gendarmerie locale pour être entendus.

Ils ont posé des barricades le matin pour protester contre la difficulté soudaine de transport qu’ils ont constatée en voulant se rendre aux cours.

Pour les disperser, la police a tiré des grenades lacrymogènes. Ce qui a eu le mérite de les irriter au point de casser et de brûler quelques kiosques en bordure de route et de les lapider.

Pendant que les commerces sont restés fermés jusqu’à midi, les administrations ont tourné au ralenti. Il fallait marcher pour se rendre d’un point à un autre de la ville.

Les transporteurs urbains (taxis de ville) et interurbains (Moanda pressés) ont cessé toute activité en raison de la hausse des taxes d’assurance et de la fréquence des contrôles de police et gendarmerie, et ce malgré des instructions données par le Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba lors du dernier conseil des ministres sur le racket.

La semaine dernière, les syndicats des transporteurs s’étaient réunis pour protester contre la hausse incessante des taxes dont l’assurance qui est passée de 800 000 Fcfa à 960 000 Fcfa pour les petits taxis et à plus de 1 million pour les minibus. 


SUR LE MÊME SUJET
La vie a repris son cours normal à Franceville mardi dès les premières heures de la matinée, après l’affrontement entre élèves et forces de sécurité et de défense en raison de la grève des transporteurs. Les transporteurs, bien que rares, ont repris le travail ainsi que tous les commerces qui avaient fermé lundi pour prévenir les débordements des élèves en furie. Les syndicats des transporteurs sont en négociation avec la mairie et les autres services concernés par les différentes taxes qu’ils jugent onéreuses. Parmi celles-ci, l’assurance, la patente, la licence de transport mais aussi et surtout la fréquence des contrôles de policiers ...
Lire l'article
Les services de la recette municipale de la mairie de Libreville sont sur le terrain depuis quelques jours pour faire la chasse aux transporteurs urbains qui ne se sont pas encore procurés leur vignette de portière, gage d’une liberté de circulation sur le territoire municipal. Cette opération intervient trois semaines après le lancement officiel de la mise en vente des numéros de portière (vignettes) pour taxi. Ainsi, les contrevenants doivent s’acquitter d’une amende de 50.000 francs CFA. Une somme à laquelle va s’ajouter respectivement 80.000 francs CFA et 150.000 francs CFA pour les taxis et les TM, pour acquérir la vignette. Il ressort ...
Lire l'article
Depuis la rentrée académique 2010-2011, ajoutée au retour de la saison des pluies sur l’étendue du territoire, les transporteurs urbains et périurbains de la capitale gabonaise, Libreville, imposent les prix des trajets qui passent du simple au double en plus du traditionnel saucissonnage qui vise également à maximiser les gains, a constaté ce mercredi GABONEWS. Le retour des pluies au Gabon qui rend difficile les déplacements des citoyens non véhiculés, suscite de nombreuses réactions de la populations face aux comportements des transporteurs qui n’hésitent pas à profiter de la situation. La population qui s’agglutine, les pieds dans l’eau, dès la moindre ...
Lire l'article
Les transporteurs ont pris en otage les populations à Franceville et Moanda, les deux principales villes de la province du Haut-Ogooué (sud-est) depuis plusieurs mois. L’extension sans cesse croissante de ces localités, oblige les habitants à partir de loin pour atteindre les pôles de concentration humaine, notamment les hôpitaux, les marchés et les établissements scolaires. S’y rendre semble plus facile que de faire le voyage inverse. A Franceville par exemple, il n’est plus aisé de quitter le quartier commerçant de Potos pour se rendre dans les quartiers. Il faut dorénavant 30 à 45 minutes d’attente voire plus et une sacrée lutte à la ...
Lire l'article
Le maire de Libreville, Jean François Ntoutoume Emane, a procédé ce jeudi au lancement  de l’opération d’immatriculation des transports urbain et suburbain de la capitale gabonaise à l’hôtel de ville, en présence du président du syndicats des transporteurs terrestre, Robert Menié, et de quelques taximen dont les véhicules ont reçu les premières vignettes, a constaté GABONEWS. Ainsi, après avoir accompli l’acte symbolique (coller la première vignette), l’édile de Libreville s’est retiré cédant la place au 4ème maire adjoint, Léandre Nzué qui a assisté de long en large à la cérémonie, se disant satisfait de la tenue de celle-ci tout en ...
Lire l'article
Une grande partie des véhicules à usage de transport en commun (Taxis et minibus) n’a pas été visible lundi matin à Libreville, en raison de l’opération de contrôle des assurances des véhicules qui devait en principe débuter ce jour sur l’ensemble du territoire national. L’absence des taxis et autres minibus a occasionné une perturbation pour les élèves et les travailleurs qui ont eu du mal à rallier leurs établissements et lieux de travail. Depuis plusieurs semaines, un spot télévisé indique qu’une opération de grande envergure de contrôle des assurances des voitures devait débuter ce lundi 1er février et que les véhicules n’ayant ...
Lire l'article
Franceville, 29 août (GABONEWS) – Plusieurs transporteurs de l’axe Franceville - Moanda proposent depuis ce samedi matin de donner à leurs clients un tee-shirt, une casquette et un auto-collant à l’effigie du candidat Ali Bongo Ondimba à toutes personnes souhaitant la location d’un taxi sur l’itinéraire précité, a constaté GABONEWS. Déjà en campagne, eux-mêmes, l’ensemble des véhicules à usage clandos, ont été habillés par leurs propriétaires aux couleurs du candidat Ali Bongo Ondimba. « Si nous le faisons, c’est parce que nous voulons offrir à chaque personne la possibilité d’avoir au moins un tee-shirt », a précisé un ...
Lire l'article
Le Maire de la Commune, Dr Séraphin Akure-Davain a rencontré mercredi à Lambaréné capitale provinciale du Moyen-Ogooué les transporteurs (taxis, transport marchandises) et les propriétaires des garages en présence du premier Maire adjoint, chargé des Finances, M Jean Justin Maury Ngowemandji, du Maire du 2ème Arrondissement de la Commune, M Pascal Lehinda et du Maire adjoint du premier Arrondissement, Mme Corinne Ilama. Pour le Maire, Akure-Davain, cette rencontre avait pour but de rappeler aux exploitants de taxis et transporteurs de marchandises les nouvelles dispositions prises par le Conseil Municipal sur la mise en circulation de ces véhicules. Il a ainsi informé les ...
Lire l'article
Le Syndicat libre des transporteurs terrestres du Gabon (SYLTEG), a décidé ce lundi de faire de la journée de mardi: « jour sans taxis » pour fléchir la position des autorités de l’hôtel de ville de Libreville afin qu’elles remettent en circulation certains taxis « arraisonnés ». Le président du SYLTEG Jean Robert Menié estime que les autorités de l’hôtel de Ville auraient dû accorder une période de délais après le lancement de son opération de contrôle afin de permettre que ceux de taximen en retard de paiement puissent s’en acquitter .La proximité de la date butoir (24 novembre) fixée ...
Lire l'article
Le retour des élèves, longtemps en vacances dans différentes localités, a créé entre lundi et mercredi la pénurie dans les transports en commun à Franceville, a constaté un journaliste de l’AGP. Depuis lundi, emprunter un taxi-bus est devenu assez difficile. Le nombre insuffisant de taxis dans la ville et les fantaisies des petits taxis font que la population grandissante de la ville ne soit jamais satisfaite. Le tassement des élèves, toujours pressés et bruyants, devant les rares taxis qui s’arrêtent aux points de ramassage évoque la difficulté. Désormais, il devient difficile aux fonctionnaires de se rendre tôt au travail ; les taxis étant occupés ...
Lire l'article
La vie reprend son cours normal à Franceville
La mairie en guerre contre les transporteurs urbains non immatriculés
Société / A défaut du « saucissonnage » des trajets, les transporteurs imposent leur prix à Libreville
Les transporteurs prennent les populations en otage à Franceville et à Moanda
Lancement à Libreville de l’opération d’immatriculation des transporteurs urbain et suburbain
Société : Les transporteurs se terrent suite au déclenchement de l’opération de contrôle des assurances des véhicules
Gabon: Présidentielle 2009: Les transporteurs de l’axe Franceville – Moanda proposen une nouvelle approche commerciale pour vendre Ali 9
Gabon: Le Maire de la Commune rencontre les transporteurs et les propriétaires des garages mercredi à Lambaréné
Gabon: Transport : Une journée sans taxis ce mardi
Société : Le retour des élèves créé la pénurie des transports en commun à Franceville


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 22 Nov 2011
Catégorie(s): Economie,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*