Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon – La société civile interpelle les candidats à la présidence en France

Auteur/Source: · Date: 23 Nov 2011
Catégorie(s): Coopération,Monde,Politique

La plate-forme de la société civile gabonaise “Ca suffit comme ça en France” (proche de l’opposition) a interpellé mercredi dans un communiqué les candidats à la présidentielle française de 2012, leur demandant de rompre “avec la Françafrique”.

“Depuis de nombreuses années déjà, des promesses démagogiques de bon nombre de politiques français ont allégué publiquement de rompre avec la Françafrique, sans jamais tenir leurs engagements”, affirment les signataires, des membres de la plate-forme résidant en France.

“Nous attendons de vous (les candidats) une politique (…) qui rompe avec le schéma de surexploitation économique et d’obstruction politique constatées depuis au moins les années 1960”, poursuit le texte qui demande aux candidats de “présenter très clairement la politique africaine et gabonaise (…) que vous comptez défendre.”

La déclaration intervient au lendemain de la polémique suscitée par les déclarations de Mike Jocktane, ancien conseiller du président Omar Bongo aujourd’hui passé dans l’opposition, qui assure que le défunt président gabonais a “contribué au financement de la campagne présidentielle de 2007 de Nicolas Sarkozy”, dans un ouvrage sur “Le scandale des biens mal acquis” des chefs d’Etats africains en France, à paraître jeudi. 


SUR LE MÊME SUJET
Treize ONG et syndicats ont demandé dans une lettre au Premier ministre français François Fillon, en visite samedi et dimanche à Libreville, à la France de ne plus plus soutenir le président Ali Bongo Ondimba dont elle qualifie le régime de dictature ignominieuse. La présidence gabonaise a réagi en rappelant que s'ils peuvent dire cela, c'est justement parce qu'ils ne sont pas dans une dictature. Ils (les signataires) critiquent l'ingérence de la France, ils disent que la France se mêle de nos affaires, et ensuite, ils appellent la France pour qu'elle intervienne. C'est quand même curieux, a ajouté à l'AFP la secrétaire ...
Lire l'article
Treize ONG ont adressé une lettre à François Fillon, Premier ministre français, qui est attendu à Libreville ce 16 juillet pour une visite de 48 heures. Dans son courrier, publié ci-après in extenso, la société civile gabonaise, qui évoque un «un état de dégradation du pays», invite la «grande France» à ne plus soutenir le régime du président Ali Bongo et compte sur la contribution de François Fillon pour l’instauration d’une vraie Démocratie au Gabon. LETTRE OUVERTE DE LA SOCIETE CIVILE GABONAISE A SON EXCELLENCE MONSIEUR FRANCOIS FILLON PREMIER MINISTRE DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE Monsieur le Premier ministre, Dans la perspective d’une élection présidentielle ...
Lire l'article
Deux des plus célèbres membres de la société civile gabonaise, Marc Ona, lauréat du Prix Goldman 2009, ainsi que Grégory Mintsa, estiment dans une lettre ouverte hier à la veille de l’arrivée au Gabon du président français que Nicolas Sarkozy n’est pas "le bienvenu". "M. le Président (...) votre ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner, votre secrétaire aux colonies Alain Joyandet et votre ami Robert Bourgi sont désormais indésirables au Gabon et vous n’êtes pas le bienvenu" écrivent les deux membres de la société civile dans une lettre remise à l’AFP par Marc Ona. Marc Ona Essangui, principal porte-parole de la société ...
Lire l'article
Gabon: le président Sarkozy n'est pas "le bienvenu" LIBREVILLE - Deux des plus célèbres membres de la société civile gabonaise, Marc Ona, lauréat du Prix Goldman 2009, ainsi que Grégory Mintsa, estiment dans une lettre ouverte mardi à la veille de l'arrivée au Gabon du président français que Nicolas Sarkozy n'est pas "le bienvenu". "M. le Président (...) votre ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner, votre secrétaire aux colonies Alain Joyandet et votre ami Robert Bourgi sont désormais indésirables au Gabon et vous n'êtes pas le bienvenu" écrivent les deux membres de la société civile dans une lettre remise à ...
Lire l'article
Libreville, 16 septembre (GABONEWS) – Tirant les enseignements de la récente présidentielle ayant conduit à l’élection d’Ali Bongo Ondimba avec plus de 41%, le président du Parti sociale démocrate (PSD, majorité), Pierre Claver Maganga Moussavou, l’un des 18 candidats malheureux à cette échéance politique a indiqué ce mercredi à la presse que « la campagne présidentielle ne s’est pas déroulée sur la base des programmes de société des candidats ». Actualité du :16/09/2009 Déplorant le vote effectué sur la base ethnique qualifié de « repli identitaire », le président - candidat malheureux ...
Lire l'article
A travers un communiqué publié le jeudi 10 septembre, la Fédération Syndicale Unitaire (FSU) réclame que la lumière soit faite sur le rôle joué par la France lors de l'élection présidentielle au Gabon. Ce puissant syndicat français s'inquiète des conditions «suspectes» dans lesquelles s’est déroulée la présidentielle gabonaise «avec la présence renforcée de l'armée dans les rues de Libreville et une répression des partisans des candidats de l'opposition». © D.R./Manifestation du FSU en France La Fédération Syndicale Unitaire (FSU) est, à ce jour, la première fédération des travailleurs de la Fonction ...
Lire l'article
Parmi les nombreux candidats brandissant avec énergie leur étiquette d’indépendant, deux d’entre eux risquent fort de voler la vedette. Deux prétendants rentrés au pays pour mener campagne et dont le discours, la posture et le positionnement sont en rupture avec les us et coutumes de cette démocratie gabonaise « conviviale ». Le plus radical, Daniel Mengara (42 ans), a fondé en 1998 le parti Bongo doit partir (BDP), surtout connu pour son site Internet qui n’a cessé de fustiger le régime Bongo. Après onze années passées aux États-Unis, cet originaire de la province du Woleu-Ntem (Nord-Ouest) – qui a eu ...
Lire l'article
Les Acteurs Libres de la Société Civile Gabonaise feront une déclaration solennelle sur la France, l'Europe, l'Afrique et le Gabon, au TROCADERO (Paris) le lundi 19 Janvier 2009 à 13 h. Cette Déclaration sera prononcée sur le Parvis des Droits de l'Homme et appellera les dirigeants européens à inaugurer un Nouveau Cycle des Relations entre l'Europe (singulièrement la France du Président Sarkozy) et l'Afrique Noire. A la faveur de l'installation de Barack Obama à la Maison Blanche, nous appellerons les grands leaders européens à tourner la page du passé et à oser un nouveau regard sur notre Afrique qui est dans ...
Lire l'article
Au moins cinq militants de la société civile ont été interpellés par la police, mercredi matin dans la capitale gabonaise, selon des témoignages. L’un de ces militants est lié aux organisations Transparency International et Sherpa qui avaient déposé, début décembre à Paris, des plaintes portant sur « les conditions dans lesquelles un très important patrimoine immobilier et mobilier a été acquis en France » par trois présidents africains, dont celui du Gabon, et leur entourage. Depuis le 22 décembre, ces deux organisations sont visées par une plainte déposée par la Fondation Omar Bongo Ondimba.    Selon l'organisation des Acteurs libres de la ...
Lire l'article
Le Programme des nations unies pour le développement (PNUD - Gabon), a édifié le public, mercredi au Centre culturel français de Libreville (CCF), par la voix du conseiller au programme gouvernance de cette institution, Hamidou Okaba, lors de la deuxième Journée portes ouvertes lancées mardi, sur la question de la crédibilisation des institutions étatiques en Afrique. Pour lui, les mesures susceptibles de crédibiliser les institutions étatiques africaines passent nécessairement par les capacités, la responsabilité, la transparence et la participation des acteurs non étatiques. C’est pourquoi, les Etats doivent investir dans le développement de leur capacité, améliorer les stratégies de transparence, encourager ...
Lire l'article
Gabon: la société civile demande à Fillon de ne plus soutenir la dictature
Gabon : François Fillon répondra-t-il à l’appel de la société civile ?
GABON : Le président Sarkozy n’est pas “le bienvenu” pour la société civile
Gabon: le président Sarkozy n’est pas “le bienvenu” (société civile)
Gabon: « La campagne présidentielle ne s’est pas déroulée sur la base des programmes de société des candidats », Maganga Moussavou
Gabon : La FSU interpelle la France sur les élections gabonaises
Gabon: La société civile veut peser
Les Acteurs Libres de la Société Civile Gabonaise feront une déclaration solennelle sur la France, l’Europe, l’Afrique et le Gabon, au TROCADERO (Paris) le lundi
Gabon: La police interpelle des militants de la société civile
Gabon: Le PNUD interpelle la société civile sur la crédibilisation des institutions étatiques en Afrique


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 23 Nov 2011
Catégorie(s): Coopération,Monde,Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*