- Bongo Doit Partir - http://www.bdpgabon.org -

Biens mal acquis : les accusations d’un ex-collaborateur d’Omar Bongo

Après les accusations de Robert Bourgi, voici celles de Mike Jocktane. Dans un livre à paraître ce jeudi en France, Le scandale des biens mal acquis, cet ancien collaborateur d’Omar Bongo confirme les accusations de Robert Bourgi et va plus loin, en affirmant que le défunt président gabonais a « contribué au financement de la campagne présidentielle de 2007 de Nicolas Sarkozy ». Mike Jocktane a été conseiller d’Omar Bongo à partir de 2005, promu directeur adjoint de son cabinet en janvier 2009, avant de rejoindre l’opposition au fils Bongo quand celui-ci a pris la succession de son père. Accessoirement, il est aussi prêcheur pentecôtiste dans une église qu’il a fondée en 1996 au Gabon baptisée « Christ Révélé aux Nations ».

Mike Jocktane, Ancien conseiller d’Omar Bongo, opposant à Ali Bongo: “C’était la pratique du président Omar Bongo de donner des cadeaux, de faire des dons en argent extrêmement importants, aux personnalités politiques, y compris françaises, qui venaient lui rendre visite.”

Réponse du pouvoir gabonais par la voix du porte-parole du PDG, le Parti démocratique gabonais, le parti de feu Omar Bongo et de son fils, l’actuel président Ali Bongo.

Charles Mvé Ellat, Porte-parole du Parti démocratique gabonais: “Le PDG ne saurait évidemment cautionner de tels propos dont l’objectif est de diffamer notre président-fondateur, Omar Bongo Ondimba, paix à son âme.” 


SUR LE MÊME SUJET
Le fondateur de l’Église Christ révélé aux nations soutient que l'ancien président du Gabon, Omar Bongo Ondimba, a financé la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007. « Ce que j’ai dit dans ce livre, tout le monde le sait au Gabon, même si peu de personnes osent en parler ouvertement », se défend Mike Jocktane, joint au téléphone par J.A., une pointe d’hésitation dans la voix, comme dépassé par la tempête médiatique déclenchée par les propos qu’il a tenus dans Le Scandale des biens mal acquis. Enquête sur les milliards volés de la Françafrique, de Xavier Harel et Thomas Hofnung, paru ...
Lire l'article [1]
Pascaline Bongo, fille d’Omar Bongo, a démenti mercredi toute contribution financière du défunt président Gabonais à la campagne présidentielle de 2007 de Nicolas Sarkozy. « Je tiens à démentir formellement les propos sans fondement ni connexion avec la réalité » a fait savoir celle qui pendant un temps a occupé le poste de directrice de cabinet du président gabonais Omar Bongo. Des propos qui interviennent en réaction aux accusations de Mike Jocktane, ancien conseiller du président gabonais passé à l’opposition, qui affirme qu’Omar Bongo aurait contribué au financement de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007. La fille d’Omar Bongo a ...
Lire l'article [2]
Gabon: la fille d’Omar Bongo dément les accusations de Mike Jocktane
Pascaline Bongo, ancien directeur de cabinet et fille d'Omar Bongo, a démenti "formellement" mercredi la contribution du défunt président gabonais à la campagne présidentielle de 2007 de Nicolas Sarkozy dont l'accuse un de ses anciens conseillers. "Je tiens à démentir formellement (les) propos sans fondement ni connexion avec la réalité" de Mike Jocktane, ancien conseiller du président gabonais passé à l'opposition, qui "affirme que (...) Omar Bongo aurait contribué au financement de la campagne du candidat Sarkozy en 2007", a indiqué Pascaline Bongo dans un communiqué. La fille d'Omar Bongo a exprimé sa "profonde indignation devant la légèreté de ces allégations, aussi ...
Lire l'article [3]
Sarkozy financé par Bongo en 2007 ? Bourgi dément
L'avocat Robert Bourgi a démenti mercredi que l'ancien président du Gabon ait financé la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007, comme l'affirme l'ancien directeur adjoint de cabinet de feu Omar Bongo. Mike Jocktane, passé dans l'opposition à Ali Bongo qui a succédé à son père après la mort de ce dernier en 2009, affirme dans un livre que les supposées remises d'argent en espèces rapportées en septembre par Robert Bourgi, et censées avoir concerné uniquement Jean-Marie Le Pen et le camp de Jacques Chirac, se sont prolongées sous Nicolas Sarkozy. "Ce que dit Robert Bourgi est vrai, mais incomplet ...
Lire l'article [4]
AFFAIRE BOURGI: Bongo aurait financé la campagne de Sarkozy
Selon un proche de l'ancien président du Gabon, ce dernier aurait financé la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007. Bis repetita. Le financement de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007 est à nouveau visé. Dans un livre à paraître jeudi, Le scandale des biens mal acquis (éd. La Découverte), Mike Jocktane, ancien conseiller personnel et directeur adjoint du cabinet d'Omar Bongo affirme que l'ancien président gabonais a financé la campagne présidentielle de l'actuel chef de l'État français. Dans l'ouvrage, signé des journalistes Xavier Harel et Thomas Hofnung, Mike Jocktane contredit les mots de Robert Bourgi. En septembre, l'avocat franco-libanais ...
Lire l'article [5]
Financements occultes : un proche de Bongo met en cause Sarkozy
Omar Bongo a "contribué au financement de la campagne présidentielle de 2007 de Nicolas Sarkozy", affirme Mike Jocktane, un proche du défunt président gabonais, dans Le Scandale des biens mal acquis, à paraître jeudi 24 novembre à La Découverte. Interrogée par l'AFP, la présidence française se refuse à tout commentaire. Mike Jocktane, conseiller personnel d'Omar Bongo depuis 2005, promu directeur adjoint de son cabinet en janvier 2009, rejoint l'opposition à Ali Bongo, qui succède à son père en août de la même année. M. Jocktane confirme les révélations de l'avocat franco-libanais et conseiller de l'ombre de présidents français pour l'Afrique Robert Bourgi, ...
Lire l'article [6]
“Biens mal acquis” : Bongo, Sarkozy, les mallettes et la présidentielle de 2007
Certains y verront un effet boomerang après les accusations de Robert Bourgi contre Jacques Chirac et Dominique de Villepin. C'est au tour d'un proche conseiller de feu Omar Bongo, Mike Jocktane, d'accuser Nicolas Sarkozy d'avoir bénéficié des mallettes et des fonds occultes de la Françafrique. Le tout à paraître dans un livre dont la sortie est prévue jeudi 24 novembre : "Le scandale des biens mal acquis". Scandale après scandale, le crépuscule de la Françafrique semble interminable. À peine l’enquête préliminaire du parquet de Paris sur les accusations de Robert Bourgi est-elle classée qu’une autre affaire médiatico-politique éclabousse les hommes politiques ...
Lire l'article [7]
France/biens mal acquis: Robert Bourgi a été entendu par les juges
L'avocat Robert Bourgi, ancien conseiller officieux du président français pour l'Afrique, a été entendu jeudi après-midi par les juges chargés de l'enquête sur les biens mal acquis en France par trois chefs d'Etat africains, a-t-on appris de source proche de l'enquête. Entendu en qualité de témoin, Robert Bourgi a toutefois expliqué ne rien connaître des détails de ce dossier, a déclaré à la sortie de l'audition Me William Bourdon, avocat de l'ONG anticorruption Transparency International (TI), partie civile dans ce dossier. Il dit qu'il a tout appris par la presse concernant le patrimoine acquis en France par plusieurs chefs d'Etat africains, a ...
Lire l'article [8]
Accusations de Bourgi: “Je ne connais pas la Françafrique”, dit Ali Bongo
"Je ne connais pas la Françafrique", a affirmé jeudi le président gabonais Ali Bongo en réaction aux accusations de Robert Bourgi sur des financements occultes à des dirigeants politiques français par des présidents africains, dont le défunt président Omar Bongo. "C'est une affaire qui ne nous concerne pas. (...) C'est une affaire qui pour moi relève du passé, je ne connais pas la Françafrique", a déclaré le président gabonais à l'issue d'un conseil des ministres délocalisé à Franceville (est), en référénce à l'expression désignant des réseaux opaques entre la France et des pays africains. "Il faut croire qu'il y a beaucoup de ...
Lire l'article [9]
Accusations Bourgi: le Gabon demande de “laisser reposer en paix” Omar Bongo
Le Gabon demande "de laisser reposer en paix" le défunt président Omar Bongo Ondimba, décédé en juin 2009, qui a été accusé par l'avocat Robert Bourgi de financements occultes avec d'autres dirigeants africains à des dirigeants politiques français, a annoncé à l'AFP la porte-parole de la présidence mercredi. "Le peuple gabonais réitère son voeu de voir les Français et les amis du Gabon laisser reposer en paix le président défunt", a déclaré Clémence Mezui Me Mboulou, appelant à respecter "les traditions gabonaises qui veulent qu'on laisse en paix les baobabs qui se sont couchés pour l'éternité". Par ailleurs, "le président de la ...
Lire l'article [10]
“Biens mal acquis” : les “révélations” de Mgr Jocktane
Gabon : d’après sa fille, Omar Bongo n’a pas financé la campagne de Nicolas Sarkozy
Gabon: la fille d’Omar Bongo dément les accusations de Mike Jocktane
Sarkozy financé par Bongo en 2007 ? Bourgi dément
AFFAIRE BOURGI: Bongo aurait financé la campagne de Sarkozy
Financements occultes : un proche de Bongo met en cause Sarkozy
“Biens mal acquis” : Bongo, Sarkozy, les mallettes et la présidentielle de 2007
France/biens mal acquis: Robert Bourgi a été entendu par les juges
Accusations de Bourgi: “Je ne connais pas la Françafrique”, dit Ali Bongo
Accusations Bourgi: le Gabon demande de “laisser reposer en paix” Omar Bongo