Socialisez

FacebookTwitterRSS

Xavier Harel et Thomas Hofnung : la Françafrique existe encore

Auteur/Source: · Date: 24 Nov 2011
Catégorie(s): Afrique,Coopération,Françafrique,Monde,Politique,Révélations

Un proche d’Omar Bongo affirme que l’ancien président gabonais aurait financé la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007.

C’est ce que révèle le livre de Xavier Harel et Thomas Hofnung, “Le scandale des biens mal acquis”, paru aux éditions La Découverte.

Le directeur adjoint du cabinet de Bongo à l’époque confirme les propos de Robert Bourgi : des financements profitant à Jacques Chirac et Dominique De Villepin, mais il va plus loin : des malettes auraient été remises au candidat, et aussi au président Sarkozy.

La fille ainée de Bongo dément, l’Elysée se refuse à tout commentaire.

Du point de vue judiciaire et concernant l’enrichissement des chefs d’états africains, les magistrats se heurtent à l’immunité des dirigeants mais aussi aux pressions des pays sur qui portent les enquêtes : Gabon, Guinée Equatoriale et Congo Brazzaville. Selon les deux journalistes invités des Choix de France Info, l’argent détourné vient des ventes de pétrole.

Les plaintes successives ont été classées sans suites à plusieurs reprises, mais la justice avance petit à petit.

Pourtant, l’enquête suscite de l’espoir auprès des populations spoliées et donc un grand intérêt dans les pays concernés… 


SUR LE MÊME SUJET
France Présidentielle 2012: une diplomatie de gauche existe-t-elle?
Afghanistan, Iran, Françafrique... Ce qui sépare François Hollande de Nicolas Sarkozy est ténu. Sauf peut-être sur le dossier européen. En France, comme ailleurs, on ne gagne pas les élections avec la politique étrangère. Mais en cas de crise internationale, on peut très bien les perdre. Valéry Giscard d’Estaing en sait quelque chose. François Mitterrand, le dernier – et le seul – candidat socialiste qui ait gagné l’élection présidentielle, avait porté un coup décisif au président sortant en le traitant en 1980 de «petit télégraphiste» du numéro un soviétique, Léonide Brejnev. C’était à propos de l’Afghanistan. Le président français avait pris pour argent ...
Lire l'article
Françafrique : Sarkozy aurait aussi bénéficié des mallettes de Bongo
Omar Bongo, l'ex-président gabonais décédé en 2009, aurait «contribué au financement de la campagne présidentielle de 2007 de Nicolas Sarkozy». C'est ce qu'a affirmé un proche de l'ancien chef d'Etat africain aux journalistes Xavier Harel et Thomas Hofnung. Leur «enquête sur les milliards volés de la Françafrique» est publiée dans un ouvrage à paraître jeudi intitulé «Le scandale des biens mal acquis». L'accusation émane de Mike Jocktane, conseiller personnel d'Omar Bongo depuis 2005 promu directeur adjoint de son cabinet en janvier 2009, avant de rejoindre l'opposition à Ali Bongo, qui succède à son père en août de la même ...
Lire l'article
Echange d'enveloppes, dépenses outrancières et fraude électorale : dans leur livre-enquête "Le scandale des biens mal acquis", Xavier Harel et Thomas Hofnung balancent. Un ancien proche d'Omar Bongo y affirme notamment que l'ancien président gabonais aurait contribué au financement de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007. La bombe est lâchée par Mike Jocktane, ex-directeur adjoint du cabinet d'Omar Bongo, président du Gabon de 1967 à 2009. "Omar Bongo a contribué au financement de la campagne présidentielle de 2007 du candidat Nicolas Sarkozy", a-t-il confié à Xavier Harel, ancien journaliste à La Tribune, et Thomas Hofnung, journaliste à Libération. Dans "Le scandale ...
Lire l'article
Les accusations de Robert Bourgi jettent une lumière crue sur le financement de la vie politique française sous la Ve République. Il y a quelques mois, Valéry Giscard d'Estaing avait affirmé que de l'argent venu du Gabon avait financé la campagne électorale de Jacques Chirac en 1981. Sans susciter de tsunami médiatique. Mais cette fois-ci, la charge, signée Robert Bourgi, est plus sérieusement étayée. Conseiller officieux de Nicolas Sarkozy pour les affaires africaines, l'avocat franco-ivoirien, proche de l'ancien président gabonais Omar Bongo, affirme avoir convoyé pendant des années des valises de billets au bénéfice de Jacques Chirac et de Dominique ...
Lire l'article
À la veille de sa visite au Gabon, Sarkozy expliquait dans un entretien au quotidien gabonais l’Union   : « La signification première de mon déplacement, c’est l’affirmation d’une fidélité. » Son déplacement express d’hier aura confirmé cette déclaration. Il avait même choisi d’emmener dans ses bagages le sulfureux Robert Bourgi, celui qui avait vendu la mèche lors de l’élection présidentielle gabonaise du mois d’août dernier  : l’Élysée soutenait bien Ali, le fils du défunt Omar Bongo, homme lige de la Françafrique. Venu donc cette fois soutenir le président Ali Bongo, le fils de…, Nicolas Sarkozy a été reçu comme avant. ...
Lire l'article
Le président français Nicolas Sarkozy est arrivé mercredi au Gabon pour apporter son soutien au nouveau chef de l'Etat du pays, Ali Bongo Ondimba, et réaffirmer sa volonté d'en finir avec les relations troubles de la "Françafrique". C'est la deuxième visite de M. Sarkozy au Gabon, après celle qu'il avait faite en juillet 2007 au père de l'actuel chef de l'Etat, Omar Bongo, allié historique de la France qui a tenu le pays d'une main de fer pendant plus de 40 ans, jusqu'à sa mort en juin 2009 à l'âge de 73 ans. Le président français a été l'un des premiers ...
Lire l'article
Les amitiés sélectives La « rupture » promise par le candidat Sarkozy est-elle tombée aux oubliettes ? Pas si simple. Tous les pays ne sont pas logés à la même enseigne. Au Togo par exemple, le président français essaie de se démarquer de son prédécesseur Jacques Chirac. Dès avril 2005, il a qualifié de « mascarade » l’élection très controversée du fils du défunt Gnassingbé Eyadema – un scrutin qui, selon l’Onu, s’est soldé par la mort d’au moins 500 personnes. FRANCE/ TOGO Lomé, 2 septembre 2008. Le président Faure Gnassingbé et Alain Joyandet, secrétaire d’État à la Coopération. La France vient d’octroyer 140 ...
Lire l'article
Libreville, 17 septembre (GABONEWS) – Le chef de l’Etat béninois, Thomas Yayi Boni, a congratulé Ali Bongo Ondimba pour sa brillante victoire à la présidentielle du 30 août dernier, a-t-on appris ce jeudi de source officielle. « Au lendemain de votre brillante élection, le 30 août 2009, je tiens à vous présenter, au nom du peuple et du gouvernement béninois ainsi qu’en mon nom personnel, mes sincères félicitations et former à votre endroit mes vœux sincères de réussite, dans cette noble mission qui vous est confiée par la majorité de vos compatriotes gabonais. Cette marque de confiance de ...
Lire l'article
Pour ce premier procès de la Cour pénale internationale, l'ancien chef de l'Union des patriotes congolais sera jugé pour le recrutement d'enfants-soldats, un crime de guerre jusqu'alors jamais poursuivi en tant que tel. Il est des procès qui ont force de symbole. Celui qui doit s'ouvrir lundi matin devant la Cour pénale internationale à La Haye est du nombre. D'abord parce que si cette instance a été fondée il y a sept ans, elle siégera pour la première fois et les défenseurs des droits de l'homme en attendent beaucoup. Ensuite parce que les débats porteront sur le recrutement d'enfants-soldats, un crime ...
Lire l'article
La Françafrique, même pas morte ! Durant sa campagne présidentielle en 2007, Nicolas Sarkozy avait annoncé sa fin imminente. Pour l’avoir pris au mot, son éphémère secrétaire d’Etat à la Coopération, Jean-Marie Bockel, a pris la porte, à la demande expresse du champion incontesté de la Françafrique, le président du Gabon Omar Bongo. Dans un livre alerte et souvent drôle, Antoine Glaser et Stephen Smith décrivent par le menu ce revirement, symbolisé par la résurrection d’un go-between influent, l’avocat Robert Bourgi. Marginalisé sous le règne de Jacques Chirac, ce Franco-Libanais, qui a grandi au Sénégal, est parvenu - affirment les ...
Lire l'article
France Présidentielle 2012: une diplomatie de gauche existe-t-elle?
Françafrique : Sarkozy aurait aussi bénéficié des mallettes de Bongo
Nouvelles révélations sur la “Françafrique”
Françafrique: Les valises sortent du bois
Au Gabon, la Françafrique au beau fixe
Sarkozy au Gabon pour tourner la page de la “Françafrique”
50 ans après, la Françafrique bouge encore
Gabon: Thomas Yayi Boni congratule Ali Bongo Ondimba pour son élection à la magistrature suprême
Afrique centrale : début du procès de Thomas Lubanga
Livre: La Françafrique bouge encore: Tout sur les relations : Chirac, Sarko, Bongo, Gbagbo…


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 24 Nov 2011
Catégorie(s): Afrique,Coopération,Françafrique,Monde,Politique,Révélations
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*