Socialisez

FacebookTwitterRSS

10ème anniversaire du NEPAD : « La bonne gouvernance au service du développement »

Auteur/Source: · Date: 26 Nov 2011
Catégorie(s): Afrique,Développement,Economie

Le secrétaire général adjoint du ministère en charge du NEPAD, Célestin Odounga, représentant le ministre Aurélien Ntountoume, empêché, a procédé vendredi à Libreville, à l’ouverture officielle, de l’atelier de réflexion axé sur le thème « La bonne gouvernance au service du développement » dans le cadre du 10ème anniversaire d’intégration régionale du NEPAD (le nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique). Ouvrant les travaux qui se déroulent sous forme d’ateliers, Célestin Odounga, a révélé que l’Afrique Centrale a enregistré des avancées dans la mise en œuvre des projets du NEPAD, dix ans après le lancement de ce concept qui vise, avant tout, à booster la croissance économique du continent.

Les principales prérogatives du NEPAD sont le maintient de la paix et de la sécurité, le développement des infrastructures de transport ; d’eau ; d’énergie et des Technologies de l’Information (TIC) ; l’Education et la santé ; l’agriculture et la sécurité alimentaire ; l’accès au marchés internationaux ainsi que la protection de l’environnement.

Considéré comme la manifestation de la renaissance panafricaine, le NEPAD se présente aujourd’hui comme un outil devant faciliter la réalisation des objectifs fixés par la charte de l’Union Africaine (UA), parmi lesquels on retrouve notamment la nécessité « de créer les conditions appropriées permettant au continent de jouer le rôle qui est le sien dans l’économie mondiale ».

Pour ce 10ème anniversaire, les responsables du ministère Gabonais en charge du NEPAD entendent s’appuyer sur des sous thèmes évocateurs tels que « la bonne gouvernance et développement » ; « bilan des 10 dernières années du NEPAD et perspectives » ou « les enjeux et perspectives de l’Emergence dans le contexte du NEPAD ». Ceci afin d’éclairer les uns et les autres sur le rôle véritablement joué par le NEPAD au sein des Etats africains et particulièrement au Gabon.

Le NEPAD, le nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique, est né en 2001, de la volonté des chefs d’Etats africains, suite aux échecs répétés des plans d’ajustement structurels, conduisant ces derniers à opter pour une nouvelle dynamique pouvant booster l’économie africaine au travers d’un mécanisme neuf et spécifiquement africain. 


SUR LE MÊME SUJET
Le ministre gabonais de l’intégration sous régionale chargé du Nouveau partenariat du développement de l’Afrique (NEPAD), Aurélien Ntoutoume a réaffirmé la volonté du Gabon à se soumettre au Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (MAEP) en juillet 2012. M. Ntoutoume a vanté les atouts de ce mécanisme qui est un instrument de suivi des progrès accomplis par un pays dans le cadre du NEPAD, un projet initié par l’Union africaine (UA) au début de la décennie 2000 mais qui tarde toujours à se concrétiser. Le Gabon qui devrait être évalué, soumettra d’abord une feuille de route au MAEP pour ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais a adopté jeudi dernier à Libreville le projet de décret portant modification de certaines dispositions du 14 décembre 2004 portant création, attributions et organisation du Conseil national de bonne gouvernance, et abrogation du décret du 17 février portant institution et organisation d’un Secrétariat national pour le renforcement des capacités (SENAREC). Pris en application de l’article 51 de la Constitution, le décret susvisé renforce et harmonise les compétences exercées d’une part par le Secrétariat exécutif du Programme national de bonne gouvernance (SEPNBG), et d’autre part par le SENAREC. Ainsi, le Conseil national de la bonne gouvernance (CNBG), désormais placé ...
Lire l'article
A l’occasion de la célébration de son accession à la magistrature suprême, anniversaire qui se célèbre le 16 octobre 2010, dans une interview exclusive accordée, ce vendredi, à GABON MATIN et dans lequel il fait le tour d’horizon des grandes questions et des réformes qu’il a engagées, le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, est revenu sur sa volonté de combattre farouchement la corruption dans le pays. Abordant le choix des hommes devant présider au destiné du Gabon ainsi que les grandes questions de sa politique intérieure visant l’amélioration des conditions de vie et de travail des Gabonais, Ali Bongo ...
Lire l'article
La fondation Mo Ibrahim a publié ce 4 octobre son indice 2010 de la gouvernance en Afrique qui place le Gabon à la 28e place sur 53 pays. Une chute significative pour le pays qui s’était classé 8e en 2008, puis 21e l’année d’après. La bonne gouvernance est en chute libre au Gabon. Selon l’indice 2010 de la fondation Mo Ibrahim sur la gouvernance, publié ce 4 octobre, le pays occupe la 28e place sur 53 pays alors qu’il était 21e en 2009, et 8e un an plus tôt. Le Gabon a obtenu un total de 49,62 points, après avoir ...
Lire l'article
La fondation Mo Ibrahim vient de publier son indice 2009 de la gouvernance en Afrique qui place le Gabon à la 21e place sur 53 pays. 8e sur 48 pays en 2008, le Gabon accuse cette année une régression significative pour cet indice qui détermine le niveau de prestation des biens et services publics mis à la disposition des citoyens par les gouvernements. Alors que le Gabon est engagé depuis juin dernier dans une transition démocratique historique, l'indice Ibrahim 2009 vient de classer le pays à la 21e place de la bonne gouvernance sur 53 pays africains. Une régression par rapport ...
Lire l'article
Nicolas Sarkozy et Jacques Chirac assistent aux funérailles du président gabonais. Olivier Thimonier, secrétaire général de l'association Survie, qui milite en faveur de l'assainissement des relations franco-africaines, a répondu à vos questions.Att. Qu'a représenté Omar Bongo pour la France? Olivier Thimonier. Omar Bongo a été pour la France l'un de ses meilleurs agents en Afrique, ancien sous-officier de l'armée française, membre des services secrets français, il a été propulsé à la tête du Gabon, en 1967, par le général de Gaulle, et son éminence grise Jacques Foccart. L'objectif était de maintenir le Gabon sous l'emprise française, avec en ligne de mire ...
Lire l'article
La Conseillère en genre du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD), Ndèye Rosalie Lô Ndiaye, a indiqué mercredi à Midrand (banlieue de Johannesburg, siège du Secrétariat du NEPAD) que « la promotion du genre est en recul en Afrique depuis 2004, après avoir connu des acquis au-delà des attentes quelques années auparavant », rapporte ce jeudi des sources de cette Institution. Pendant « une décennie, avant 2004, il y avait de l’enthousiasme dans la promotion de la femme africaine. On en était à un niveau qui dépassait les attentes », a dit Mme Ndiaye. « Mais, cinq ans après ...
Lire l'article
Le ministre gabonais du Commerce en charge du NEPAD, Patrice Tonda, a récemment reçu à Libreville les conducteurs du projet de bitumage de la route multinationale entre le Cameroun et le Congo pour faire le point sur l’avancement des travaux. Ce projet qui entre dans le cadre du NEPAD doit permettre de renforcer l’intégration sous-régionale pour améliorer les échanges de biens et de personnes et promouvoir le développement économique et social en Afrique centrale. Au terme d'une mission de terrain pour l’évaluation du projet du bitumage de la route multinationale qui doit relier Ouesso, au Congo, à Sangmelima, au Cameroun, les ...
Lire l'article
Le Représentant résidant du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD-Gabon), Bintou Djibo, a affirmé mardi, l’engagement de l’organe onusien à favoriser la validation du plan d’action du Programme national de bonne gouvernance (PNGB) au cours de l’atelier de qui s’est ouvert à Libreville. Selon Bintou Djibo, la volonté du gouvernement gabonais d’impliquer les partenaires au développement dans cette initiative sensible et ambitieuse dénote la reconnaissance du rôle que ces derniers peuvent jouer dans ce processus. A cet effet, et au regard de l’importance stratégique de ce plan d’action, déclare-t-elle, « nous souhaiterons réitérer la volonté des partenaires techniques et financiers ...
Lire l'article
Dans le cadre des Journées portes ouvertes organisées par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD –Gabon), organe onusien, l’on a noté mercredi au Centre Culturel Français de Libreville (CCF), la communication du Secrétaire exécutif du Comité de suivi de la bonne gouvernance à la primature, Alexandre Ludovic Meye dont les thème était axé sur « La bonne gouvernance en Afrique ». A l’entame de cette conférence, il a tenu à relever l’origine du concept : « Le concept de la bonne gouvernance émerge au début de la décennie 1990 dans les milieux universitaires anglo-saxon, progressivement, il est considéré ...
Lire l'article
Le Gabon évalué par le MAEP en 2012, selon le ministre en charge du NEPAD
Vers la révision du Conseil national de bonne gouvernance
Politique / « La bonne gouvernance, la bonne gestion des deniers publics et la lutte contre la corruption ne vont pas rester de vains mots
Gabon : La bonne gouvernance en régression
Gabon : Libreville au 21e rang de la bonne gouvernance en Afrique
«La France devrait promouvoir la bonne gouvernance en Afrique»
Gabon: « La promotion du genre est en recul en Afrique depuis 2004 », Ndèye Rosalie Lô Ndiaye, conseillère en genre du NEPAD
Gabon : Tonda suit les projets du NEPAD
Gabon: Le Programme des Nations Unies pour le développement veut la bonne gouvernance au Gabon
Gabon: « La bonne gouvernance en Afrique » examinée à l’occasion des Journées portes ouvertes du PNUD


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 26 Nov 2011
Catégorie(s): Afrique,Développement,Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*