Socialisez

FacebookTwitterRSS

Affaire Ogowet Igumu : Pour une société émergente

Auteur/Source: · Date: 26 nov 2011
Catégorie(s): Opinion,Santé,Société

Le Docteur Noël OGOWET IGUMU a été condamné à cinq mois de prison dont un ferme et à 10 millions de FCFA d’amende pour homicide involontaire. Ces faits remontent à 2006. La nature d’un fait divers est qu’au-delà d’un cas particulier, généralement tragique, il y a toute la température d’une société, son état d’esprit et, écrivons-le, son degré de maturité.

Je suis navré que la réputation d’un médecin aussi réputé, qui a voué sa vie à soigner son prochain, se trouve ternie par une affaire dont nous ne jugeons pas de la pertinence judiciaire sur le fond, mais qui, d’un point de vue personnel, vient mettre à mal une réputation bâtie une vie entière. Que dire de la famille de la victime qui vient voir enfin sa douleur ineffable reconnue après cinq longues années d’une interminable procédure?

Comment ne pas se reconnaitre dans cette dramatique histoire? Qui n’a pas vécu ou entendu un proche ressortir d’un établissement hospitalier plus désespéré qu’il ne l’était en entrant du fait d’une erreur médicale? Comment mettre un mot sur le sentiment d’abandon et de profonde solitude face à la douleur de l’être disparu et sur une colère qui se transforme en fatalité, parce que l’on ne sait pas vers qui se plaindre? Qui n’a jamais été choqué par la qualité de l’accueil dans un hôpital parce que l’argent est la condition sine qua non pour être soigné? Voire. La condition de privilégié n’est pas un rempart contre les erreurs dues à l’incompétence, mais surtout au fait que la vie humaine n’a plus la valeur sacrée qu’elle doit avoir, même dans des sanctuaires comme les hôpitaux.

Il est urgent de revoir la philosophie qui est au cœur de nos hôpitaux et cliniques. Il ne s’agit pas seulement de les débarrasser de tous ces charlatans qui nuisent au lieu de redonner de la vie. Il est vital de remettre au centre de la relation médecin-patient cette conception, essentielle dans la civilisation bantoue, que soigner est un acte de thaumaturge qui donne à celui qui détient ce pouvoir l’illusion d’être Dieu. L’aspect matériel est anodin. Le patient est tout.

Je veux bien croire en cette mauvaise foi de journaliste qui transforme la réaction diligente du Conseil de l’Ordre des Médecins en un réflexe corporatiste. Nous regrettons cependant qu’il n’ait pas ce rôle de régulateur actif voire de nettoyeur rigoureux au sein de la profession afin de séparer le bon grain de l’ivraie et de communiquer sur les débats essentiels dans le domaine médical au sein de notre société.

Dans cet esprit, nous formulons la proposition suivante, afin de sortir par le haut de ce fait divers. Que le Conseil de l’Ordre des Médecins initie une proposition de réforme sur l’évolution de l’accueil dans les établissements de santé, afin de souligner de nouveau que le patient est l’alpha et l’oméga. Puisqu’il s’agit d’une relation complexe, il serait utile d’associer la société civile et les pouvoirs publics pour écouter, s’écouter et enfin proposer.

Cette histoire émouvante devient également emblématique car elle concerne aussi la justice. Il a fallu cinq années afin de répondre à une requête. S’il s’agit de réhabiliter l’image de la justice sur le dos d’un justiciable alors cette mascarade sera insupportable. Est-ce le seul cas concernant le corps médical ? La diligence et l’intransigeance de la justice dans ce domaine sont attendues pour que le Docteur OGOWET IMUGU ne soit pas uniquement un bouc émissaire.

Qu’est ce qu’une société émergente, selon nous? Un corps social suffisamment mature au point de discuter sereinement des sujets qui fâchent ; des citoyens désireux de rendre demain meilleur, en ayant la capacité de dialoguer et d’agir.

Michel-Edouard VINGA 


SUR LE MÊME SUJET
« Ce qui est arrivé à DSK aux Etats-Unis ne peut pas arriver à une personne de sa trempe dans un pays africain, encore moins au Gabon », selon l’homme de la rue Accusé de tentative de viol et incarcéré à New York (Etats-Unis d’Amérique), Dominique Strauss Kahn (DSK), a démissionné de son poste de directeur général du Fonds monétaire international (FMI) quatre jours après le début d'une retentissante affaire qui défraie la chronique actuellement dans le monde; GABONEWS a baladé son micro dans les artères de la capitale gabonaise et il ressort que « ce qui est ...
Lire l'article
« Les compatriotes déguerpis et complètement désemparés veulent absolument que le Gouvernement entende raison pour, à la fois, discuter avec eux et voir ensemble comment des solutions peuvent être trouvées », a confié jeudi à la presse, le président de l'Union du Peuple gabonais (UPG, opposition), Pierre Mamboundou qui devisait avec les concernés. C'est au siège de son parti au quartier Awendjé, dans le 3ème arrondissement de Libreville, que le leader de l'Union du Peuple Gabonais a rencontré hier jeudi une délégation des déguerpis de certaines zones de la capitale gabonaise, pour faire le point de la situation par ...
Lire l'article
Le 10 février a été une journée noire dans le Nord du pays : l’escalade dans les arrestations et les détentions illégales d’opposants a franchi un nouveau cap à Bitam où 22 personnes ont été interpellées et transférées à la brigade de gendarmerie du Mont Miyélé à Oyem. Au cours de cette opération d’une violence inouïe, des domiciles ont été perquisitionnés sans mandats et des étals du marché de Bitam saccagés par des hommes en armes. Certainement pour faire des exemples et dans le but, sans doute, de terroriser les militants de l’opposition, 19 hommes et 3 femmes ont été ...
Lire l'article
Réagissant, quelques heures après constatation de la fermeture des usines de bois (Pogab et Leroy-Gabon), filiales de Plysorol dont il était le Directeur d’exploitation pour le compte d’un ex- propriétaire, milliardaire chinois, François Jufeng Wu a dit compter sur la justice gabonaise pour conserver les deux sociétés locales. Cette fermeture, à l’origine de la suspension dernièrement de toute activité de production, pose problème selon François Jufeng Wu qui s’est vu refuser l’accès, lundi dernier, à son propre bureau, en raison de la mise sous protection de Pogab et Leroy-Gabon par la justice, à la demande du nouvel acquéreur, le ...
Lire l'article
Une affaire de prétendus déchets toxiques découverts à Mounana par des proches du maire adjoint, Rodrigue Bokoko, dans la verse industrielle de la compagnie des mines d’uranium de Franceville (Comuf), a signé leur divorce après une union vieille d’un demi-siècle. Depuis le début de cette année, le maire adjoint de Mounana, Rodrigue Bokoko, et quelques proches accusent la Comuf d’avoir autorisé l’enfouissement des ‘’déchets toxiques’’ dans sa ville. Cette opération a été effectuée par l’entreprise Geofor, sous-traitante de la Comuf, entre le 5 et le 15 novembre 2009, a indiqué M. Bokoko, ajoutant que ces produits proviendraient du Centre international ...
Lire l'article
Une coalition de partis d'opposition et de candidats battus à l'élection présidentielle du 30 août au Gabon a critiqué mardi les dernières mesures du gouvernement d'Ali Bongo, parlant de "dictature émergente". "La coalition continue de rappeler que le régime (...) est une dictature émergente", a déclaré à la presse le porte-parole de la coalition, l'ancien Premier ministre Jean Eyéghé Ndong en référence au "Gabon émergent" qu'Ali Bongo a promis aux Gabonais lors de sa campagne électorale. Pour la coalition, la décision de la Cour constitutionnelle de reporter des élections législatives partielles destinées à renouveler les sièges de quatre députés exclus en juillet ...
Lire l'article
Le parquet près du tribunal de première instance de Libreville a requis vendredi, six mois de prison ferme à l’encontre de l’ex-employée de la BGFIBANK, Marlène Rapotchombo dans l’affaire de divulgation du secret bancaire l’opposant au procureur de la République, Bosco Alaba Fall, rapporte samedi le quotidien progouvernemental l’Union. La peine a été demandée au terme d’une audience fleuve de près de 9 heures de temps au palais de justice de Libreville où s’est déroulé le procès. Hormis la peine de six mois, le ministère public a exigé à l’accusé de payer une amende de 300.000 FCFA. L’affaire a été mise en délibérée ...
Lire l'article
Le ministre de l'intérieur, chargé de l'immigration, André Mba Obame a apporté vendredi au cours d'un point de presse des éclaircissements sur l'affaire des trois leaders de la société civile gabonaise mis en détention. « L'ordre public et la sécurité de notre pays étant en cause, j'ai cru utile, en ma qualité de Ministre en charge de ces questions, d'apporter à l'opinion nationale et internationale les informations devant permettre à chacun et à tous d'être objectivement fixés. Cette démarche me paraît d'autant plus opportune qu'il apparaît clairement que notre pays est réellement la victime d’une tentative de déstabilisation par ...
Lire l'article
Depuis plusieurs semaines, l’opinion publique gabonaise par les médias interposés notamment le journal « LE NGANGA du 23 Juillet 2008 » vit à l’heure de l’affaire Bosco ALABA FALL contre BGFIBANK. Les mouvements du compte bancaire du Procureur de la République du Tribunal de première instance de Libreville domicilié à BGFIBANK ont été rendus publics et circulent, selon le même article sur le réseau Internet. Des révélations d’une extrême gravité sont ainsi portées sur la personne qui incarne l’autorité du Ministère public au tribunal et la défense de la société. D’après l’analyse du document incriminé, des relevés bancaires en ...
Lire l'article
Le couple Jacquier, Daniel et Brigitte, ressortissants français, qui avait mortellement fauché, le 17 mai dernier, le jeune Alaingry Karl Smith Nzenze (18 ans), élève en classe de Terminale D au Lycée nationale Léon Mba, qui attendait un taxi devant son établissement à la sortie des cours, absent au procès, a été condamné, jeudi après-midi, par le tribunal de première Instance de Libreville à six mois d’emprisonnement dont trois fermes et trois avec sursis; un verdict dénoncé par les parents et les condisciples de la victime qui crient à l’injustice. " Comme toute la famille, je suis très déçu par ce ...
Lire l'article
Société / Affaire DSK vue du Gabon
Affaire des Déguerpis de Libreville: le président de l’UPG, Pierre Mamboundou plaide pour une concertation entre le Gouvernement et les déguerpis
Gabon :Rafles et vandalisme d’etat, la dictature émergente en transe !
Economie / Affaire Plysorol: la partie chinoise compte sur la justice gabonaise pour conserver Pogab et Leroy-Gabon
Environnement : Rupture pour une affaire des prétendus déchets toxiques entre la mairie de Mounana et la COMUF
Gabon: l’opposition à Ali Bongo parle d’une “dictature émergente”
Affaire Alaba Fall: Le parquet a requis 6 mois de prison ferme pour l’ancienne caissière de BGFIBANK
Gabon: Affaire des détenus de la société civile gabonaise: André Mba Obame fait la lumière
Affaire Bosco Alaba Fall/BGFI : réaction de la société civile gabonaise
Gabon: Justice / Affaire Karl Nzenze: Six mois d’emprisonnement pour le couple français, parents et élèves crient à l’injustice


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...Loading...

Auteur/Source: · Date: 26 nov 2011
Catégorie(s): Opinion,Santé,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>