Socialisez

FacebookTwitterRSS

“Biens mal acquis” : les “révélations” de Mgr Jocktane

Auteur/Source: · Date: 30 Nov 2011
Catégorie(s): Coopération,Françafrique,Politique,Révélations

Le fondateur de l’Église Christ révélé aux nations soutient que l’ancien président du Gabon, Omar Bongo Ondimba, a financé la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007.

« Ce que j’ai dit dans ce livre, tout le monde le sait au Gabon, même si peu de personnes osent en parler ouvertement », se défend Mike Jocktane, joint au téléphone par J.A., une pointe d’hésitation dans la voix, comme dépassé par la tempête médiatique déclenchée par les propos qu’il a tenus dans Le Scandale des biens mal acquis. Enquête sur les milliards volés de la Françafrique, de Xavier Harel et Thomas Hofnung, paru le 24 novembre (éd. La Découverte). Il y affirme que le défunt président gabonais aurait contribué au financement de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007.

Fondateur d’un église florissante

Né à Paris il y a trente-neuf ans, ce Myéné de Port-Gentil a grandi au Gabon avant de revenir dans les années 1990 à Melun, en banlieue parisienne, pour passer son baccalauréat. Quelques cours d’économie à l’université Paris-II, et le voilà qui plaque tout pour aller prêcher la bonne parole dans l’une de ces Églises évangéliques « réveillées », d’influence américaine, qui gagnent du terrain. Le Franco-Gabonais reprend des études de théologie en France puis aux États-Unis, à l’Institut biblique « Christ pour les nations », à Dallas (Texas), puis à l’université Oral Roberts (Oklahoma). Diplômé, il rentre au Gabon en 1996, où il fonde l’Église Christ révélé aux nations, devenue florissante, dont il est l’évêque et le « président directeur international ».

« Jocktane ? Connais pas ! » a réagi Robert Bourgi dans un communiqué. Pourtant, l’avocat franco-libanais, qui a revendiqué en septembre dernier un rôle central dans le financement occulte des partis politiques français, était un habitué du palais d’Omar Bongo Ondimba. Jocktane soutient le contraire : « Je l’ai rencontré deux fois », assure celui qui fut conseiller du chef de l’État gabonais de 2005 à 2009 puis directeur adjoint de son cabinet en janvier 2009. Depuis, Jocktane est sorti des cercles du pouvoir pour devenir numéro deux de la campagne présidentielle d’André Mba Obame. Il ne décolère pas de la suspension de son salaire de fonctionnaire sitôt son ralliement à l’opposition rendu public et s’est coupé de Pascaline Bongo, dont il était proche. Dans un communiqué du 23 novembre, cette dernière « dément formellement les propos sans fondement ni connexion avec la réalité » de Jocktane selon lesquels son père aurait contribué au financement de la campagne de Sarkozy. 


SUR LE MÊME SUJET
L'Etat gabonais a porté plainte lundi pour "outrage à la République" contre Mike Jocktane, ancien conseiller du défunt président Omar Bongo passé à l'opposition, qui affirme que ce dernier a contribué au financement de la campagne du candidat Sarkozy en 2007. "Nous avons porté plainte pour outrage à la République", a déclaré à l'AFP Me Francis Nkea, affirmant représenter la présidence gabonaise et le Trésor public gabonais. L'avocat a précisé que la plainte visait uniquement M. Jocktane, ancien ministre de l'Intérieur d'Omar Bongo, mais qu'il "envisage une plainte contre l'éditeur (La découverte) et les auteurs du livre" +Le scandale des biens mal ...
Lire l'article
Déclaration du Dr. Daniel Mengara sur l’affaire Jocktane : “Mike Jocktane était l’un des porteurs de mallettes d’Omar Bongo”
Le tollé médiatique provoqué par les révélations de Mike Jocktane dans le livre des journalistes français Xavier Harel et Thomas Hofnung, livre sorti cette semaine sous le titre Le scandale des biens mal acquis, m'amène aujourd'hui à prendre la parole sur ce sujet, notamment sur la question relative à la crédibilité du pasteur Mike Jocktane. Quand il s'agit de juger de la crédibilité ou non de Mike Jocktane, je crois être l'une des rares personnes au monde à pouvoir en certifier, preuves à l'appui. Comme je l'ai souvent écrit sur le site du mouvement en exil "Bongo Doit Partir" (BDP), dont je ...
Lire l'article
L’affaire des “biens mal acquis” africains prend de l’ampleur
Par Thierry Lévêque L'enquête judiciaire sur le patrimoine en France de plusieurs dirigeants africains, qui suscite de fortes tensions diplomatiques, prend de l'ampleur avec de nouvelles révélations et un développement probable des investigations. Un livre des journalistes Xavier Harel et Thomas Hofnung sorti cette semaine, "Le scandale des biens mal acquis", apporte de nouveaux éléments, dont un témoignage faisant état, sans preuves matérielles, d'un financement frauduleux de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007 par de l'argent gabonais. Malgré l'opposition constante du parquet de Paris, des découvertes policières récentes et de nouveaux éléments transmis aux deux juges d'instruction saisis fin 2010 grâce à ...
Lire l'article
Après les accusations de Robert Bourgi, voici celles de Mike Jocktane. Dans un livre à paraître ce jeudi en France, Le scandale des biens mal acquis, cet ancien collaborateur d'Omar Bongo confirme les accusations de Robert Bourgi et va plus loin, en affirmant que le défunt président gabonais a « contribué au financement de la campagne présidentielle de 2007 de Nicolas Sarkozy ». Mike Jocktane a été conseiller d'Omar Bongo à partir de 2005, promu directeur adjoint de son cabinet en janvier 2009, avant de rejoindre l'opposition au fils Bongo quand celui-ci a pris la succession de son père. Accessoirement, ...
Lire l'article
Suite aux déclarations de M. Mike Jocktane, relayées par des médias internationaux, Mme Pascaline Bongo Ondimba a tenu à réagir par le biais d’un communiqué de presse dont GABONEWS vous livre l’intégralité : COMMUNIQUE DE PRESSE Dans un livre à paraître, M. Mike JOCTANE, ancien Directeur de Cabinet Adjoint de Feu le Président Omar BONGO ONDIMBA, affirme que le Président Omar BONGO ONDIMBA aurait contribué au financement de la campagne du candidat Nicolas SARKOZY à l’élection présidentielle française de 2007. Je voudrais, à cet effet, exprimer ma profonde indignation devant la légèreté de ces allégations, aussi grossières que mensongères et irresponsables. Ayant été ...
Lire l'article
Pascaline Bongo Ondimba, fille ainée et ancien Directeur de cabinet de Omar Bongo Ondimba, a réagit aux déclarations de Mike Jocktane, Évêque pentecôtiste, ancien directeur adjoint de cabinet en janvier 2009, qui a affirmé dans un livre à paraître ce 24 novembre 2011 que «le président Omar Bongo Ondimba aurait contribué au financement de la campagne du candidat Nicolas Sarkozy à l’élection présidentielle française de 2007». A travers le communiqué ci-après publié in extenso, la grande sœur d’Ali Bongo exprime sa «profonde indignation» devant ce qu’elle qualifie d’allégations grossières, mensongères et irresponsables. Dans un livre à paraître, monsieur Mike ...
Lire l'article
Gabon: la fille d’Omar Bongo dément les accusations de Mike Jocktane
Pascaline Bongo, ancien directeur de cabinet et fille d'Omar Bongo, a démenti "formellement" mercredi la contribution du défunt président gabonais à la campagne présidentielle de 2007 de Nicolas Sarkozy dont l'accuse un de ses anciens conseillers. "Je tiens à démentir formellement (les) propos sans fondement ni connexion avec la réalité" de Mike Jocktane, ancien conseiller du président gabonais passé à l'opposition, qui "affirme que (...) Omar Bongo aurait contribué au financement de la campagne du candidat Sarkozy en 2007", a indiqué Pascaline Bongo dans un communiqué. La fille d'Omar Bongo a exprimé sa "profonde indignation devant la légèreté de ces allégations, aussi ...
Lire l'article
“Biens mal acquis” : Bongo, Sarkozy, les mallettes et la présidentielle de 2007
Certains y verront un effet boomerang après les accusations de Robert Bourgi contre Jacques Chirac et Dominique de Villepin. C'est au tour d'un proche conseiller de feu Omar Bongo, Mike Jocktane, d'accuser Nicolas Sarkozy d'avoir bénéficié des mallettes et des fonds occultes de la Françafrique. Le tout à paraître dans un livre dont la sortie est prévue jeudi 24 novembre : "Le scandale des biens mal acquis". Scandale après scandale, le crépuscule de la Françafrique semble interminable. À peine l’enquête préliminaire du parquet de Paris sur les accusations de Robert Bourgi est-elle classée qu’une autre affaire médiatico-politique éclabousse les hommes politiques ...
Lire l'article
France/biens mal acquis: Robert Bourgi a été entendu par les juges
L'avocat Robert Bourgi, ancien conseiller officieux du président français pour l'Afrique, a été entendu jeudi après-midi par les juges chargés de l'enquête sur les biens mal acquis en France par trois chefs d'Etat africains, a-t-on appris de source proche de l'enquête. Entendu en qualité de témoin, Robert Bourgi a toutefois expliqué ne rien connaître des détails de ce dossier, a déclaré à la sortie de l'audition Me William Bourdon, avocat de l'ONG anticorruption Transparency International (TI), partie civile dans ce dossier. Il dit qu'il a tout appris par la presse concernant le patrimoine acquis en France par plusieurs chefs d'Etat africains, a ...
Lire l'article
La justice française va enquêter sur les biens acquis en France par trois chefs d'Etat africains. Un juge d'instruction a en effet décidé d'instruire la plainte déposée notamment pour "blanchiment" par une association, Transparence internationale France, a-t-on appris mardi de source judiciaire. "C'est une décision sans précédent. C'est la première fois qu'une enquête est possible s'agissant de chefs d'Etat en exercice", s'est félicité Me William Bourdon, l'avocat de Transparence internationale France. L'avocat se dit confiant, en dépit d'un probable appel du parquet. "Le droit est l'allié des plaignants depuis le début de cette affaire. Cet appel sera perçu comme une tentative politique ...
Lire l'article
Gabon – L’Etat gabonais porte plainte contre Mike Jocktane
Déclaration du Dr. Daniel Mengara sur l’affaire Jocktane : “Mike Jocktane était l’un des porteurs de mallettes d’Omar Bongo”
L’affaire des “biens mal acquis” africains prend de l’ampleur
Biens mal acquis : les accusations d’un ex-collaborateur d’Omar Bongo
Allégations Mike Jocktane : Réaction de Pascaline Bongo Ondimba
Gabon : Pascaline Bongo Ondimba réagit aux propos de Mike Jocktane
Gabon: la fille d’Omar Bongo dément les accusations de Mike Jocktane
“Biens mal acquis” : Bongo, Sarkozy, les mallettes et la présidentielle de 2007
France/biens mal acquis: Robert Bourgi a été entendu par les juges
“Biens mal acquis”: le juge décide d’instruire sur les biens de chefs d’Etat africains


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 30 Nov 2011
Catégorie(s): Coopération,Françafrique,Politique,Révélations
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*