Socialisez

FacebookTwitterRSS

Télesphore OBAME-NGOMO, une délinquance psychopdgiste notoire

Auteur/Source: · Date: 2 Déc 2011
Catégorie(s): Diaspora,Opinion,Politique
Par Dr Jean Aimé MOUKETOU

Cher Monsieur Télesphore OBAME-NGOMO, une première maxime : « L’asservissement mental et social à l‘égard d’une dictature est un caractère d’immaturité et d’inintelligence
Vous êtes très prolixe quand il s’agit de défendre l’indéfendable, l’autre nom de l’ignominie d’un homme et son clan familial qui confisquent la dignité de tout un peuple depuis près de 45 ans. Surgi brusquement sur la scène politique gabonaise, ce régime cynique, incompétent, pilleur des deniers de l’Etat, sorcellaire, monsieur, vous ne savez pas en parler, vous en parlez mal. Votre langage lèche botte n’est qu’une des canicules qui continue d’embraser le petit peuple qui lutte à mains nues.
Vous donnez l’impression de par vos gesticulations l’image du flatteur qui vit au dépend de celui qui flatte. Passez bien votre pommade à Ali BONGO-ONDIMBA, mais retenez bien ceci, vous n’aurez rien malgré toute la peine que vous donné avec vos pitreries. Vous vous attaquez aux opposants, vous êtes médiocre même dans votre insulte, décidément l’art du pamphlet semble vous échapper. Je vous incite à en prendre des leçons.  Vous cherchez après les prochaines législatives bâclées et tronquées, un conseil, changez de fusil d’épaule.
Venons-en aux causes supposées du décès de Pierre MAMBOUNDOU, opposant historique gabonais. Vous affirmez qu’il est mort de vieillesse. Je vous rétorque quant à moi,  qu’à 65 ans qu’on est loin d’être vieux. Ce n’est pas au gérontologue que vous prétendez être que j’apprendrai que Pierre MAMBOUNDOU n’était ni usé ni suranné ni gâteux. Ce sont là les caractères essentiels de cette vieillesse que vous attribuez à corps et à cri à cet homme qui jouissait de toutes ses facultés physiques , mentales et intellectuelles, un visionnaire qui disposait de toute son acuité politique et de ses grandes qualités de tribun.
En vantant d’être le premier-né de votre diplôme au Gabon, vous nous rappeliez péjorativement une très belle œuvre de Ferdinand OYONO, écrivain camerounais, lorsqu’il écrivait « le vieux nègre et la médaille ». En effet, nous vous avons baptisé « le petit nègre et le diplôme ». Un diplôme dont le « nègre » ne connaît même pas les applications comme ceux qui l’ont précédé dans le giron du pouvoir dictatorial du système d’Etat-PDG.  Ils étaient, et sont, plus diplômés que vous et votre gérontologie des « mapanes ».
Tous leurs « milles diplômes » n’ont rien produit de positif pour les Gabonais parce que le clan qui dirige ce pays depuis 45 ans n’a aucun sens du mérite ni du travail. Pour preuve tout ce que son papa a eu a été frauduleusement acquis, donc il va de soi pour tout ce qu’il acquerra durant son règne usurpé en 2009.  Pire est de constater que vous, avant même d’occuper  fonction, vous avez annoncé la couleur en disant que les Gabonais sont frappés par la limite d’âge, mon Dieu, où avez-vous entendu dire ça par un gérontologue, si ce n’est dans vos conciliabules macabres où vous planifiez l’élimination des opposants gabonais ?
Savez-vous, cher monsieur Télesphore  OBAME-NGOMO, qu’avec cette affirmation vous avez dévoilé aux Gabonais et au monde entier que les citoyens qui oseront s’opposer au régime mafieux et délinquant auquel vous appartenez seront interrompus dans leur engagement par une limite d’âge. Vous luttez donc contre la potentielle longévité des Gabonais d’où cette confiscation et ces détournements des richesses du Gabon que vous opérez pour appauvrir et abréger la santé des Gabonais.  Bravo cher monsieur Télesphore OBAME-NGOMO, votre soutien au PDG est une délinquance notoire.
Vous vous évertué à demander des preuves des exactions qui sont à la charge de votre système d’Etat- PDG vous soient apportées chaque fois que nous vous mettons en difficulté, pourriez-vous nous dire pourquoi le père de celui qui confisque le Gabon aujourd’hui, votre Dieu , n’avait jamais apporté la preuve de son innocence sur les disparitions et assassinats des personnalités suivantes Germain MBA, Ndouna DEPENAUD, Joseph RENJAMBE, Douckass NZIENGUI, sans citer ceux qui sont morts assassinés dans l’anonymat. L’exécution en place publique du capitaine MANDZA, devenu par la suite héro national, serait-elle  à vos yeux encore une invention des opposants au PDG ? Et la mort de nombreux généraux gabonais?
Vous nous demandez des preuves, n’est-ce pas ! Pour vous répondre, suivons donc votre éthique. Pourriez-vous nous apporter la preuve tangible du lieu (maternité), de la date (précise), de l’accoucheur (ou sage-femme) qui virent naître votre Dieu actuel « Ali, faux usage de faux » ? Les droits qui lui donnent d’usurper la fonction qu’il occupe depuis 2009 au Gabon ? Peut-on voir une photographie ou un document quelque conque de sa « prétendue mère » ?
Nous avons tous des amis de notre toute petite-enfance. Qui sont ses amis ? Notre « mama » nationale dont nous connaissons bien l’histoire est-elle sa génitrice ?
Pourriez-vous nous apporter la preuve qui justifie sainement l’équilibre entre les « biens » des Bongo dont Ali que vous protégez et leurs revenus ? La preuve de leur héritage familial depuis des générations pour amasser un tel patrimoine alors que le Gabon manque de routes pour se rendre juste à Kango, à peine à 90 km de Libreville et que vous, vous êtes obligé de parcourir plus de 6000 km pour venir obtenir un diplôme de « géronto…ndzia » ?  Pour faire quoi ?
Vous rentrez avec un diplôme de gérontologie là où on n’a même pas l’eau potable dans plusieurs quartiers de la capitale pendant des mois alors que le pétrole coule à flot pour construire une petite centrale hydraulique digne d’une capitale d’un pays d’Afrique cacophone euh pardon « francophone »
« Géronto…ndzia » ?, là où vous êtes obligé de faire allégeance, voire même de vous prostituer avec toute votre famille pour que votre dossier d’insertion à la fonction publique aboutisse ! Pauvre enfant, cher Télesphore OBAME-NGOMO, « ENGONGOL ABOUI » !
Un diplômé de l’enseignement supérieur qui est obligé de se prostituer en défendant un régime qui a plus que spolier plusieurs vies y compris même celles de certains membres de votre famille, « ENGONGOL ABOUI » ! C’est ce qu’on dit au village qu’un  « chien est capable de manger son propre chiot quand il a faim ». C’est ce que vous faites à votre progéniture actuelle (si vous en avez) ou à venir (quand vous en aurez), « ENGONGOL ABOUI » !
A lire tous vos articles, d’une triste allégeance faite à celui et au clan qui maltraitent les Gabonais, nous avons tous compris au Gabon, depuis bien longtemps, que vous monnayez votre compromission pour un petit poste budgétaire à la fonction publique.
Nous vous suivrons à la trace pour démontrer aux Gabonais que vous faites bien partie de la nouvelle génération des croques mitaines, mange-mils du bongoïsme. Je vous rappelle que pour mieux attirer les mouches, la matière putride ou fécale est très efficace. C’est la méthode que Bongo et ses rejetons appliquent depuis 45 ans pour attirer les arrivistes et opportunistes véreux comme vous : les croques mitaines, mange-mils qui trompent les Gabonais depuis 45 ans.
Vous osez parler de droits et des devoirs pour les Gabonais, eh bien ! Vous nous surprenez agréablement en vous réveillant, comme par enchantement, sur la portée du droit dans l’équilibre des rapports entre citoyens d’une République. C’est malheureusement la preuve que vous souffrez d’une vraie amnésie politique et intellectuelle voire une confusion des genres car vous auriez dû commencer par poser la question à Ali BONGO-ONDIMBA, s’il a vraiment un acte de naissance lui donnant le droit de diriger le Gabon, ou à mademoiselle  Marie-Madeleine Mborantsuo qui est à la tête de l’Institution suprême, garante du statut de l’Etat de droit, si cette belle dame est là parce qu’elle a des droits ou plutôt parce qu’elle a comme devoir de servir l’arbitraire au profit du fils de son ex-amant, rappelé à Dieu  le miséricordieux !
Cher compatriote et cher frère, si vous croyez m’intimider avec vos menaces pseudo bongoïstes,  j’espère que vous ne regretterez pas un jour d’avoir bradé votre chair et votre âme à la tentation du petit pécule de la dictature matérialiste du système d’Etat PDG. Une soupe très empoisonnée. Je vous rappelle que je suis natif de MOUILA-MAGONDO, MUANE MOUGOUGOULA.
Je prierai pour que Dieu exauce votre vœu à intégrer la fonction publique sous la bénédiction du dictateur Ali BONGO-ONDIMBA, mais je prierai aussi pour que les Gabonais vous pardonnent votre immaturité et votre lecture inepte de la réalité de votre, notre cher pays qui fut beau avant l’avènement de l’idiotie au pouvoir.
Repentez-vous.
Que Dieu vous bénisse.
Dr Jean Aimé MOUKETOU
Géographe des Lumières, Canada.

SUR LE MÊME SUJET
"Vous entendrez parler de moi, et ça ne fait que commencer", lançait André Mba Obame en quittant le ministère de l'intérieur, début juillet 2009. Les habitants de la capitale gabonaise ont encore entendu parler d'André Mba Obame au soir du jeudi 22 Septembre 2011. http://www.youtube.com/watch?v=HTS6YMYY6wY TV+, la chaîne de télévision que dirige le neveu du principal opposant au régime d'Ali Bongo avait à peine commencé la diffusion d'un grand reportage sur le patient le plus célèbre du Gabon, actuellement en Afrique du Sud, quand Libreville a été plongée dans le noir. Les responsables de la société d'Energie et d'Eau du Gabon ...
Lire l'article
Politique : Bruno Ben Moubamba en guerre contre les fans d’André Mba Obame
Toujours attendu à Libreville depuis l’annonce de son retour au pays, pour venir combattre la sorcellerie politique, l’exorciste politique du Gabon, ne reste pas les mains mortes sur son facebook. Désormais il passe à la vitesse grand V en s’attaquant aux fans du président virtuellement élu (André Mba Obame) avec 42% à l’élection d’Aout 2009. Bruno Ben Moubamba : « Ce qui est désolant c'est que l'Union Nationale est devenue une sorte de secte à la gloire d'un homme. Ce n'est pas ce qui était prévu. Un co-fondateur de l'UN comme moi doit absolument s'aligner derrière un Grand Stroumpf. ...
Lire l'article
Monsieur Obame Ngomo, bonjour. Votre article intitulé "Barack Obama plus que jamais aux côtés d’Ali Bongo Ondimba" a attiré mon attention. En effet, vous affirmez qu'"en recevant Ali Bongo Ondimba à la maison blanche, en qualité de Président de la République gabonaise, Barack Obama, le président des Etats-Unis vient de valider et de clore une fois pour toute les débats qui tournaient autour de la légitimité du quatrième président de notre pays même si quelques langues mal rangées vont tenter de se cacher derrière la raison de la présidence du conseil de sécurité assurée par notre pays pour se voiler la ...
Lire l'article
Dans un entretien accordé ce 9 juillet à RFI, le secrétaire exécutif de l’Union nationale (UN, opposition), André Mba Obame, revient notamment sur les dernières législatives partielles et la gestion des deniers publics, tout en dénonçant une «désillusion totale». André Mba Obame, le 6 juin dernier à l’issue des législatives partielles vous avez reconquis votre siège de député êtes vous satisfait ? «Oui absolument, vous savez toute élection est toujours incertaine donc je me suis battu et malgré les tentatives de fraudes et d'intimidation, tout ce qui a été mis en place par le pouvoir pour m'humilier, parce que c’était ça l’objectif. ...
Lire l'article
Le secrétaire exécutif de l’Union nationale (UN, opposition), André Mba Obame, en séjour depuis plusieurs mois hors du pays, était de retour le 17 mai sur le sol gabonais où il a été accueilli par plusieurs centaines de militants à l’aéroport de Libreville. En prélude à l’élection législative partielle du 9 juin prochain lors de laquelle il tentera de récupérer son siège de Médouneu, celui qui était arrivé second à l’élection présidentielle d’août dernier dresse un bilan amer sur la situation économique et politique du pays. Dans l’interview accordée dès son arrivée que nous publions ci après, André Mba Obame ...
Lire l'article
Le mot d’ordre lancé par SOS Consommateurs pour la tenue d’un sit-in du 10 au 12 mars devant le siège de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) à Libreville semble n’avoir pas eu l’impact escompté, à en juger par la mobilisation quasi inexistante ce 10 mars sur le site au centre-ville. Peu de consommateurs ont répondu à l’appel lancé par le président de l’association SOS Consommateurs, Christian Richard Abiaghe Ngomo, pour la tenue d’un sit-in devant le siège de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) qu’ils accusent d’abus de monopole et dont ils dénoncent les lourdes ...
Lire l'article
Certains jeunes de la commune de Lambaréné (chef-lieu provincial du Moyen-Ogooué, centre), ont choisi d’embrasser le métier d’écailleur de poisson pour lutter contre l’oisiveté et la délinquance juvénile, a constaté GABONEWS. Surpris sur la berge du quartier commercial d’Isaac (2ème arrondissement) de la commune de Lambaréné, où ils passent presque toute la journée, deux écailleurs de poissons nous ont renseignés sur cette nouvelle activité en pleine expansion. « Je suis arrivé dans ce métier parce que j’ai vu les autres gagner de l’argent », explique Koumba Ngadi qui a dû cesser de travailler dans la livraison de boisson pour devenir ...
Lire l'article
Le mot d’ordre lancé par SOS Consommateurs pour la tenue d’un sit-in du 10 au 12 mars devant le siège de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) à Libreville semble n’avoir pas eu l’impact escompté, à en juger par la mobilisation quasi inexistante ce 10 mars sur le site au centre-ville. Peu de consommateurs ont répondu à l’appel lancé par le président de l’association SOS Consommateurs, Christian Richard Abiaghe Ngomo, pour la tenue d’un sit-in devant le siège de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) qu’ils accusent d’abus de monopole et dont ils dénoncent les lourdes ...
Lire l'article
Déployant d'important moyens et un discours incisif, le candidat indépendant, André Mba Obame, bat depuis le 15 août dernier une campagne remarquée, une des seule qui semble à même de concurrencer la propagande de la machine électorale du Parti démocratique au pouvoir (PDG, au pouvoir). Dans une interview qu'il a accordé le 25 août dernier à RFI, l'ancien ministre de l'Intérieur, a expliqué les dispositifs qu'il a déployé pour prévenir la fraude et n'exclut pas que d'autres candidats s'alignent derrière lui avant le scrutin du 30 août prochain. © gaboneco ; André Mba Obame lors d'un ...
Lire l'article
Chers compatriotes, Bienvenue sur la page de la Nouvelle Constitution Gabonaise Sur cette page, nous attendons, dès le 12 juin, vos réactions et propositions sur la mouture de nouvelle Constitution gabonaise que vos frères et sœurs de la Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National ont produite à Bruxelles les 30 et 31 mai 2009. Nous voulons vos suggestions d’amélioration en amont de la Tournée Internationale de la Réforme que nous planifions, tournée au cours de laquelle nous nous rendrons dans vos villes et pays de résidences aux fins de venir discuter de la Réforme constitutionnelle que nous avons commencée avec vous. ...
Lire l'article
Gabon: André Mba Obame plonge libreville dans le noir : “Ai-je la tête d’un exilé?
Politique : Bruno Ben Moubamba en guerre contre les fans d’André Mba Obame
Rencontre Ali Bongo – Barack Obama: Réponse du Dr. Jean Aimé Mouketou à Télesphore Obame Ngomo
Gabon : «On est assis sur un volcan», alerte Mba Obame
Gabon : «Diriger un pays ce n’est pas sur des coups de tête», fustige Mba Obame
Gabon : Le coup d’épée dans l’eau d’Abiaghe Ngomo
Débrouillardise : Les jeunes de Lambaréné écaillent du poisson pour lutter contre l’oisiveté et la délinquance juvénile
Gabon : Le coup d’épée dans l’eau d’Abiaghe Ngomo
Gabon : Mba Obame, «beaucoup de rebondissements ne sont pas exclus»
Nouvelle Constitution du Gabon

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 2 Déc 2011
Catégorie(s): Diaspora,Opinion,Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*