Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : les métamorphoses de Libreville

Auteur/Source: · Date: 8 Déc 2011
Catégorie(s): Développement,Société

En matière d’urbanisme et d’habitat, l’État gabonais a décidé de faire table rase du passé. Repartir de zéro : une solution radicale qui prétend répondre à l’urgence de la crise du logement, notamment à Libreville.

Il n’y a pas un chat au ministère de l’Habitat. Fait inédit dans l’histoire gabonaise, depuis le 1er juin, du chef de bureau au directeur, tous les responsables de ce département ont été congédiés par décret présidentiel. Cinq mois après ce limogeage collectif, le personnel n’a toujours pas été remplacé. Au bout d’un dédale de couloirs sombres, un signe de vie : c’est le cabinet du ministre, Blaise Louembé, lequel a échappé au couperet présidentiel et expédie les affaires courantes. Il a pu conserver son directeur de cabinet et une demi-douzaine de collaborateurs, « qui, soupire-t-il, [lui] donnent un coup de main ». Rien à voir avec l’effervescence d’antan, où régnait la mafia du titre foncier trafiqué, des régies parallèles… Les baronnies ont fait fortune en tirant profit de l’extrême complexité de la procédure d’obtention du titre foncier (nécessitant plus de cent signatures !).

« Des terrains, vierges sur le papier, sont aujourd’hui occupés sur la base de titres provisoires signés par des cadres corrompus », relate le ministre. Bref, le décret présidentiel a tranché dans le vif et les enquêtes se poursuivent. La solution est radicale.

Tout urgente fût-elle, la situation nécessitait-elle d’aller aussi loin ? « On veut repenser les choses, simplifier les procédures », explique Blaise Louembé. Dans cette logique, l’administration va se doter d’un outil informatique destiné à rationaliser la gestion du patrimoine foncier. Les gens disposeront d’un délai de deux ans pour la mise en valeur des terrains attribués. Reste à mettre en place des mécanismes efficaces d’accès à la propriété, notamment sur la question du financement, un logement social coûtant en moyenne à l’achat quelque 30 millions de F CFA (environ 45 700 euros).

Bulldozers

L’urgence est là. Le Gabon a besoin de 200 000 logements, dont 160 000 rien que pour Libreville, qui accueille plus de 600 000 Gabonais, soit 40 % de la population du pays. Et comme 85 % de celle-ci vit en milieu urbain, la mise en œuvre d’une politique de la ville adaptée est indispensable. « Nous nous inscrivons dans une nouvelle optique d’urbanisme, qui rompt avec les installations désordonnées pour laisser la place à des espaces planifiés, aménagés, organisés et valorisés », explique le président gabonais, Ali Bongo Ondimba.

Premier défi : parvenir à faire sortir de terre 5 000 habitations par an. Pour atteindre cet objectif, jamais le ministère fantôme n’aura été aussi présent sur le terrain. Plusieurs programmes de logements sont menés dans la capitale, notamment la construction de 150 maisons sur 150 ha à la Mondah. Les bulldozers sont également passés à l’action ces derniers jours dans les quartiers Mveng Ayong, Glass, Lalala, Nomba… Les îlots construits en dehors du cadre prévu par le plan d’aménagement urbain sont purement et simplement rasés. « C’est pour cette raison que des zones de relogement sont préparées sur les sites d’Angondjé et d’Avorbam, au nord de la capitale, et de Bikélé, à 15 km à l’est. Il faut décongestionner Libreville, encourager les gens à s’installer dans la périphérie et réorganiser la ville intra-muros », indique le ministre de l’Habitat. Suivant les grandes lignes du plan directeur, le gouvernement prévoit le développement de la capitale en direction de Ntoum, à 40 km à l’est.

200 000 logements de plus sont nécessaires, dont 160 000 dans la capitale.

Élaboré conformément aux conclusions d’une étude réalisée par le cabinet américain Bechtel, le projet de villes nouvelles est en pleine réalisation. Ses concepteurs l’ont imaginé comme un contre-exemple des cités-dortoirs construites dans les années 1970 dans la zone des Charbonnages, de la Cité Mébiame et de Nzeng-Ayong, et à l’inverse aussi des « PK », ces quartiers spontanés de l’Est librevillois qui se sont développés dans les années 1980 en accueillant les populations venues de la campagne. La ville gabonaise du futur ne sera pas verticale et faite de tours mais donnera la priorité à un espace urbain étendu, fluide et aménagé selon les habitudes de ses usagers. Il prendra en compte les notions de loisir, de confort, de plaisir et de mixité sociale. « La femme de ménage devrait habiter dans le même quartier que son employeur », pense-t-on.

Autonomie

Mixité fonctionnelle aussi, puisque Angondjé comme Bikélé devront être des cités autonomes, dotées de services publics (hôpitaux, écoles, police, poste…) et d’équipements structurants (stations d’épuration, stades, etc.). Il est même prévu un système de collecte des eaux usées qui permettra de diriger les effluents vers les stations de traitement par « effet de succion ». Objectif : faire en sorte que les habitants aient accès à tout ce dont ils ont besoin à proximité, sans avoir à se rendre dans le centre. L’entreprise chinoise qui a remporté le marché de la construction de Bikélé envisage même d’y aménager un parc animalier
 


SUR LE MÊME SUJET
CAN 2012-Gabon : Libreville change de visage
Les autorités de Libreville ont lancé un vaste programme de nettoyage de la capitale gabonaise à l’occasion de l’organisation de la CAN 2012. Résultat : Libreville est devenue plus propre. Certaines artères de la capitale ont été agrandies et des échangeurs construits pour rendre la circulation fluide, alors que des petits commerces se sont développés autour de l’événement. La plupart des rues de la capitale gabonaise et mêmes certains quartiers ont refait peau neuve à l’occasion de la CAN 2012. Les épaves de véhicules abandonnés sur les trottoirs depuis des années ont été tous jetés par les agents de l’Hôtel de ...
Lire l'article
Le Cap Estérias connecté à Libreville
Comme le chef de l’Etat l’avait annoncé lors du conseil des ministres délocalisé de l’Estuaire, le Cap Estérias vient d’être connecté au réseau électrique national, 52 ans après l’indépendance du Gabon. Après les tests réalisés il y a quelques jours et qui ont révélé la fiabilité de la nouvelle ligne de transport, les pouvoirs publics, par le truchement du ministère de l’Energie, ont décidé de sa mise en service. En effet, située non loin de Libreville, cette localité était jusque-là privée d’électricité obligeant le gouvernement à faire fonctionner toutes les entités administratives et économiques qui s’y trouvent par l’usage de ...
Lire l'article
Le niveau d’eau aux barrages hydroélectriques de Tchimbélé a considérablement baissé, passant à 514 m sur une échelle de mesure de 532 m, depuis plusieurs semaines déjà. Les responsables de la Société d’énergie et d’eau du Gabon expliquent cette situation par la faible pluviométrie dans la vallée de la Mbei. Un nouveau risque de délestages en série plane sur la capitale gabonaise, Libreville. Une éventualité qui selon les responsables de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) est liée à l’assèchement des barrages de Kinguélé-Tchimbélé qui produisent près de 60% de l’électricité destinée à la capitale. Depuis juillet, les responsables de ...
Lire l'article
La première Conférence des Ministres des Transports des Etats Riverains de l’Atlantique qui s’est tenue pendant deux jours dans la capitale gabonaise s’est achevée mercredi dans la soirée par l’adoption d’une Déclaration dite de Libreville. Le projet de la « déclaration de Libreville » a été présenté par le Secrétaire permanent du comité des Etats Africains Riverains de l’Atlantique, Lamia Radi. De ce document, il ressort que les ministres qui se sont félicités d’avoir marqué un nouveau point après la rencontre de Rabat (Maroc), en 2009, ont affirmé leur conviction quant à l’avenir de la conférence qui augure des lendemains meilleurs. La ...
Lire l'article
La société Navettes maritimes du Gabon (NAVMAR) vient de réceptionner un catamaran en provenance de Norvège, qui assurera la ligne Libreville-Port-Gentil-Libreville. Selon la direction générale de la société, la mise en service du navire est prévue pour le 15 avril prochain. Afin de répondre la demande du marché du transport maritime entre Libreville et Port-Gentil, la société Navettes maritimes du Gabon (NAVMAR), va lancer la desserte entre les deux villes dans quelques jours. A cet effet, elle a réceptionné ce 9 avril un catamaran en provenance de Norvège. Avec deux classes (économique et affaires) et une capacité de 267 places, le ...
Lire l'article
Plusieurs quartiers de Libreville seront privés d’eau le 23 janvier prochain, a annoncé la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG). Une situation consécutive à des travaux de la société sur le réseau de transport d’eau entre Ntoum et Libreville. Dans le cadre de l’amélioration de la desserte en eau de la capitale gabonaise, «la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) va procéder à des travaux sur le réseau de transport d’eau entre Ntoum et Libreville. Ces travaux qui vont se dérouler en deux phases, les 23 et 30 janvier 2011, sur les deux conduites DN1000 ...
Lire l'article
Les responsables de la Mairie de Libreville, en tête desquelles l’édile de la commune, Jean François Ntoutoume Emane, ont marqué l’action de cette institution, cette année, comme il est désormais de tradition, par un diner gala, vendredi dernier, en l’honneur des chefs de quartiers, en vue de discuter avec eux sur la gestion quotidienne de la cité, a constaté GABONEWS. Entrant dans le cadre de la gestion participative de la mairie de Libreville, cette rencontre a permis à tous les collaborateurs du maire central de deviser avec lui sur les préoccupations qui sont les leurs, au quotidien. À l’entame de la ...
Lire l'article
L'Union sportive Ombilanzambi (USM) de Libreville affronte l'Athlétique renaissance Aiglons Cara de Brazzaville ce jeudi au stade Monédan de Libreville, en match amical. Ce duel entre dans le cadre des préparatifs pour les deux clubs en lice pour les compétitions africaines qui démarrent dans quelques semaines. USM, vainqueur de la coupe du Gabon, édition 2008, participera à la coupe de la CAF. Aiglon Cara, vainqueur du championnat national de football de D1, représentera le Congo Brazzaville à la ligue des champions. Le weekend dernier à Moanda, Aiglons Cara a été battu (2-3) par Mangasport, en match amical. Avec 9 points, USM occupe le 7 ème ...
Lire l'article
Au cours de sa tournée, il y a quelques jours, en compagnie de toute l’équipe de la mairie centrale, l’édile de Libreville a annoncé la réhabilitation, dans les délais relativement proches, du centre des loisirs des Jardins de la peyrie, actuellement dans un piteux état; une opération qui nécessitera à terme, d’importants fonds et dont Jean François Ntoutoume Emane classe parmi les priorités de sa mandature, devant contribuer à l’épanouissement des jeunes et autres riverains de la ville. Sur le terrain, le maire a exprimé la volonté de redonner au centre de loisirs de la peyrie son lustre d’antan, en réhabilitant ...
Lire l'article
Les experts du Congo et ceux du Gabon ont planché mardi à Libreville, sur les projets de liaison routière et Ferroviaire devant relier Libreville à Brazzaville et Franceville à Leketi au Congo Brazzaville, lors d’une réunion présidée par le président du Comité de mise en œuvre du NEPAD en Afrique Centrale, Paul Biyoghé Mba, en présence du ministre gabonais des Travaux publics, des Infrastructures et de la Construction, Flavien Nziengui Nzoundou, du Secrétaire général de la CEAAC, louis Sylvain Ngoma, a constaté GABONEWS.
Lire l'article
CAN 2012-Gabon : Libreville change de visage
Le Cap Estérias connecté à Libreville
Gabon : Plausibilité de délestages en série sur Libreville
Conférence des Ministres des Transports des Etats Riverains de l’Atlantique: La déclaration de Libreville clôture la rencontre de Libreville
Gabon : Libreville-Port-Gentil en 2 h 30 par voie maritime
Gabon : Pas d’eau le 23 janvier à Libreville !
Les responsables de la Mairie de Libreville communient avec les chefs de quartiers de Libreville
Gabon: USM de Libreville sera face à Aiglons Cara de Brazzaville ce jeudi à Libreville
Gabon: Le maire de Libreville annonce la réhabilitation des Jardins de la peyrie de Libreville
Gabon: Concertation à Libreville des experts de la République du Congo et du Gabon sur les projets de liaison Libreville-Brazzaville


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 8 Déc 2011
Catégorie(s): Développement,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*