Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Les trois derniers jours d’une campagne électorale sans enjeu ni engouement

Auteur/Source: · Date: 14 Déc 2011
Catégorie(s): Politique

La campagne électorale pour les législatives du 17 décembre a atteint sa vitesse de croisière. Ce n’est cependant pas le festival auquel on assistait par le passé. Les enjeux et l’engouement des électeurs n’y sont vraiment pas et dans certaines circonscriptions électorales, les candidats auraient pu se passer de campagne, leur élection étant acquise faute d’adversaire constituant un véritable contrepoids.

Lancée le 7 décembre dernier, la campagne électorale des législatives du 17 décembre 2011 se fait enfin ressentir à Libreville où elle était quasi imperceptible durant les sept premiers jours. 475 candidats, dont quelques indépendants contre 26 formations politiques de tous les bords, sollicitent les suffrages des électeurs pour 120 sièges à l’Assemblée nationale.

Les gros titres de la presse locale en témoignent, il s’agit d’élections sans enjeux, en l’absence de l’adversité qu’aurait constituée une participation de l’opposition à ce scrutin. On note par exemple que le candidat du PDG au 2e arrondissement de Libreville, Aurélien Ntoutoume, aurait pu ne pas battre campagne. Jean Eyéghé Ndong, candidat sortant du siège et partisan de la coalition “Ça suffit comme ça !”, ne s’est pas présenté et a demandé à ses électeurs d’aller à la pêche le jour du vote. Dans la petite ville de Ntoum, à 40 Km de la capitale gabonaise, la victoire de Julien Nkoghé Békalé est inéluctable sans Casimir Oyé Mba en face. A Lambaréné, celui qui aurait pu être l’empêcheur de tourner en rond, Paul Marie Gondjout, ne pourra plus gêner Richard Auguste Onouviet. On devrait cependant avoir quelques frissons dans le Sud du pays et peut-être à l’Est dans l’Ogooué-Maritime.

Ceux des opposant qui ont accepté, au dernier moment d’aller aux élections, ne sont nullement assurés d’une victoire. Leurs électeurs, à qui il avait été demandé de ne pas s’inscrire sur les listes électorales, ne pourront pas aller voter. Leur victoire tient de ce fait de la mission impossible, à moins d’un vote sanction des électeurs du PDG sur les candidats de leur propre parti.

L’élément le plus annoncé de cette élection est d’ailleurs l’abstention. La révision des listes électorales a enregistré un écho si faible que l’on présage un taux très élevé «pêcheurs», pour paraphraser le mot d’ordre de Jean Eyéghé Ndong.

A trois jours de la fin de la campagne électorale, les meetings et causeries se multiplient. On ne perçoit cependant pas un véritable engouement populaire pour le scrutin programmé samedi prochain. Les meetings étant des lieux festifs, de nombreux badauds s’y rendent afin de bénéficier de la gadgeterie distribuée ou du per diem promis aux figurants recrutés pour impressionner la partie adverse. On a, par exemple, vu dans un quartier de Libreville, Alibadeng, des gens prendre les t-shirts et casquettes et repartir aussitôt dans leurs maisons. Ce qui traduit un divorce de la population avec la chose politique.

L’opposition radicale bat également l’estrade, mais pour appeler ses troupes à rester chez elles le jour du scrutin. Nombreux sont d’ailleurs les Gabonais qui ne se sont pas inscrits sur les listes électorales, ainsi qu’en a témoigné, le 13 décembre, un reportage de Radio France internationale (RFI) : Dans un centre de distribution de cartes d’électeurs, le personnel se tourne les pouces, a noté Yves-Laurent Ngoma de RFI. «C’est fatiguant parce que les électeurs ne viennent pas», a confié une dame y travaillant au journaliste, avant d’ajouter «toute la journée on est là, il n’y a pas d’affluence.» On peut présager qu’il devrait en être de même le jour du scrutin.  


SUR LE MÊME SUJET
Législatives au Gabon : Un scrutin sans enjeu
C’est ce samedi 17 décembre 2011 que les Gabonais sont appelés aux urnes pour élire les futurs locataires de l’Assemblée nationale. Pour ces consultations, 120 sièges sont en jeu et ils sont 475 candidats, investis par des partis politiques indépendants, à courtiser l’électorat depuis le 7 décembre dernier, date d’ouverture de la campagne électorale. Pour permettre aux Gabonais d’aller accomplir leur devoir civique pour la 2e fois après la présidentielle de 2009, la journée du samedi 17 décembre a été déclarée « fériée, chômée et récupérable sur l’ensemble du territoire national » par un arrêté du ministre de l’Intérieur. Toutefois, ...
Lire l'article
Au Gabon, la campagne électorale pour le scrutin législatif du 17 décembre s’est ouverte la semaine dernière dans une relative indifférence avec l’apparition d’affiches électorales et de quelques meetings. Le premier ministre du Parti démocratique gabonais au pouvoir a souligné lors d’un meeting que « le vote est une compétition, et contrairement au football, il n’y a pas de match nul ». Les opposants appellent de leur côté au boycott en l’absence de garanties de transparence. L’introduction de la biométrie permettrait d’établir des listes électorales fiables. Mais pour Guy Rossatanga-Rignault, professeur de droit public et de sciences politiques à l’université ...
Lire l'article
Au Gabon, les candidats aux élections législatives du 17 décembre 2011 prochain ont juste 10 jours pour battre campagne. Sans perdre du temps, la campagne a démarré tambour battant ce mercredi à Libreville. Premiers meetings et premières affiches mais on est loin de l’effervescence de la campagne présidentielle de 2009. Libreville au rythme de la campagne Grand favori du scrutin, le parti au pouvoir a démarré sa campagne à Libreville avec un grand show.
Lire l'article
La campagne électorale pour le compte des législatives du 17 décembre 2011, a été lancé ce 7 décembre 2011 à 00 heures par le président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba et le président de la Commission électorale nationale et permanente (CENAP), René Aboghé Ella. Durant 10 jours, les 475 citoyens –candidats présentés devront batailler en propagande électorale pour solliciter les suffrages des potentiels électeurs sous réserve du respect de l’ordre public. La campagne électorale des législatives du 17 décembre 2011 a été lancée ce 7 décembre 2011 à 00 heures par le président de la République gabonaise, Ali ...
Lire l'article
La campagne électorale en vue des législatives et sénatoriales partielles du 6 juin s’est officiellement ouverte dimanche au Gabon. Le Gabon est en campagne depuis dimanche pour le scrutin du 6 juin avec quelques beaux duels à Libreville, notamment dans le 2e arrondissement, à Ntoum et dans le département de Mulundu. Ainsi dans la capitale, Paul Mba Abessole du rassemblement pour le Gabon (Rpg) issue de la « Majorité républicaine » proche du Parti démocratique gabonais (Pdg), sera opposé Jean Eyeghé Ndong, candidat de l’Union nationale (UN, opposition). A Ntoum, (45 km de Libreville), l’ancien hiérarque du Pdg désormais opposant, Casimir Oyé Mba, ...
Lire l'article
LIBREVILLE — Libreville était aux couleurs de la présidentielle du 30 août à l'ouverture officielle de la campagne électorale ce week-end alors que cinq grands candidats tenaient des meetings dimanche après-midi, ont constaté des journalistes de l'AFP. Dix semaines après l'annonce du décès du président Omar Bongo, au pouvoir pendant 41 ans, des affiches ont donc fait leur apparition sur les murs et panneaux publicitaires de la capitale du Gabon. Celles d'Ali Ben Bongo Ondimba, fils d'Omar Bongo décédé début juin et qui a été investi par le Parti démocratique gabonais (PDG) au pouvoir, sont de loin les plus présentes, avec notamment ...
Lire l'article
PORT-GENTIL (AGP) – Affiches et banderoles à l’effigie des candidats au scrutin présidentiel du 30 août prochain n’étaient visibles samedi à Port-Gentil, au premier jour de l’ouverture de la campagne, a constaté un journaliste de l’AGP sur place. La campagne électorale s’est ouverte depuis samedi à minuit sur l’étendue du territoire national et devra s’achever quelques heures avant l’élection, selon le programme officiel établi par la commission électorale. Sur les murs et le long des artères, dans la plupart des quartiers de la ville, seuls des banderoles, drapeaux et autres affiches relatifs à la fête de l’indépendance, dont Port-Gentil et ...
Lire l'article
LIBREVILLE (AGP) – Quelques meetings ont ponctué samedi l’ouverture officielle de la campagne électorale, a constaté l’AGP après avoir sillonné les différents quartiers de Libreville. L’opposant historique, Pierre Mamboundou de l’union du peuple gabonais (UPG) à la tête d’une coalition de cinq partis lors de ce scrutin, était dans son fief habituelle d’un quartier très populaire de Libreville, Rio. Le leader de l’UPG a devant une foule des militants, décliné, son projet de société, alors qu’en André Mba Obame, ancien ministre de l’Intérieur et démissionnaire du parti au pouvoir a choisi un quartier du nord de Libreville pour lancer son opération de ...
Lire l'article
Le chef de l’Etat gabonais, Rose Francine Rogombé préside ce jeudi à Libreville, un conseil des ministres à huit jours du lancement officiel de la campagne électorale en vue des l’élection présidentielle du 30 août prochain. Au cours de ce tour de table, le numéro un gabonais évoquera probablement aussi avec ses ministres l’organisation du 49ème anniversaire de l’indépendance du pays dont les festivités sont prévues pour se dérouler les 16 et 17 août prochain à Port-Gentil, la capitale économique (sud-ouest) et Lambaréné, chef-lieu de la province du Moyen-ogooué (centre). Relancée en 2001 par le défunt président, Omar Bongo Ondimba, la célébration ...
Lire l'article
Pendant que la campagne des élections en vue du renouvellement des Conseils municipaux et départementaux du 27 avril prochain est passée, ce week-end, à « la vitesse supérieure », selon le quotidien progouvernemental l’Union, dans sa parution de lundi, force est de constater, cependant, que le débat sans cesse crucial, contre « la Vie chère » devenue préoccupante dans le pays, s’est imposé dans la campagne électorale, et redonne son véritable enjeu politique à ce scrutin, à en croire la montée au créneau, samedi de la coalition contre cette inflation, fustigeant la hausse dangereuse des prix des produits de première ...
Lire l'article
Législatives au Gabon : Un scrutin sans enjeu
Le Gabon à l’heure de la campagne électorale
Début de la campagne électorale pour les législatives au Gabon
Gabon : Ouverture de la campagne électorale
Gabon : lancement de la campagne électorale
Gabon: Libreville aux couleurs de la campagne électorale
Gabon: Pas de meetings à l’ouverture de la campagne électorale à Port-Gentil
Gabon: Quelques meetings ont marqué l’ouverture de la campagne électorale
Rose Francine Rogombé préside un conseil des ministres, à huit jours du début de la campagne électorale
Gabon: Semaine décisive avant les locales de dimanche, « la Vie chère » s’invite dans la campagne électorale


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 14 Déc 2011
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*