Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : le gouvernement met en garde contre toute tentative d’empêcher le bon déroulement du scrutin

Auteur/Source: · Date: 16 Déc 2011
Catégorie(s): Politique

Les électeurs gabonais sont appelés aux urnes samedi 17 décembre pour élire les 120 députés de leur Assemblée nationale.

Les premières élections législatives de l’ère Ali Bongo auront lieu ce samedi 17 décembre. Les candidats en lice jettent leurs dernières forces dans la bataille. La campagne électorale prend fin ce vendredi à minuit. A l’endroit de la branche de l’opposition qui a appelé la population à empêcher le bon déroulement du scrutin, le gouvernement vient tout juste publier une déclaration menaçante.

La menace du gouvernement vise particulièrement les dirigeants de l’Union nationale, le parti dissous il y a près d’un an. Les cadres de cette ancienne formation politique de l’opposition, ainsi que d’autres petits partis, ont appelé leurs sympathisants à empêcher la tenue du scrutin qu’il juge non transparent.

Lambert-Noël Matha, secrétaire général du ministère de l’Intérieur : « Même si les pratiques démocratiques autorisent chaque citoyen à exprimer ses opinions sur les questions qui engagent la vie de la cité, cette même liberté ne saurait pour autant laisser la latitude à un groupe de citoyens à fouler aux pieds une de ses valeurs en empêchant d’autres citoyens d’exercer leur devoir civil ».

Le ministère de l’Intérieur rassure les électeurs sur les dispositions prises pour leur sécurité : « Le gouvernement rappelle aux uns et aux autres que l’organisation d’une élection ne sonne pas le glas de l’autorité et la forme républicaine de l’Etat et que celui-ci entend faire respecter l’ordre, la discipline et l’état de droit sous toutes ses formes en veillant particulièrement à l’application des dispositions légales en matière de libertés publiques auxquelles nous sommes tous soumis ».

Depuis quelques jours, policiers et gendarmes sont présents dans les principaux carrefours de la capitale.
 


SUR LE MÊME SUJET
Le président de la Confédération syndicale gabonaise (COSYGA) Martin Alini a mis en garde mercredi contre une dévaluation du Franc CFA et les "motivations des pays occidentaux" lors de la cérémonie de présentation de voeux du monde économique à la présidence. "Nous centrales et syndicats (...) voudrions rappeler que la pénible expérience de 1994 (précédente dévaluation) ne pourra laisser aucun citoyen de le zone franc indifférent. Cette douloureuse épreuve que nous ressentons tant au niveau de nos Etats que des consommateurs, suite au doublement mécanique des prix des biens importés et même des produits locaux", a affirmé M. Alini en s'adressant ...
Lire l'article
Les différents observateurs de l’élection législative du 17 décembre dernier au Gabon ont remis ce mardi à Libreville, au président de la commission spéciale chargée de l’accueil et de l’encadrement des Observateurs sur l’étendue du territoire nationale, le Pr. Daniel Franck Idiata, leurs différents rapports finaux sur le scrutin. Dans son allocution de circonstance, le Pr. Daniel Franck Idiata a souligné que « en créant, une commission spéciale chargée de l’accueil et de l’encadrement des observateurs, le président de la République, chef de l’Etat et le gouvernement de la République ont tenu à montrer aux yeux du monde ...
Lire l'article
Véritable démonstration de force que celle réalisée ces deux derniers jours par l’opposition et la société civile réunies sous la bannière de "Ça suffit comme ça !", à la faveur de meetings donnés à Libreville, les 13 et 14 décembres. Une manière de boucler la tournée nationale entreprise depuis le 24 Novembre dernier, en vue de demander aux populations de boycotter le scrutin du 17 décembre. Après leur tournée dans différentes provinces du Gabon visant à marteler devant les populations sa demande d'empêcher la tenue des élections législatives du 17 décembre, faute de transparence, l’opposition gabonaise et les organisations de ...
Lire l'article
Le gouvernement dénonce les personnalités politiques qui perturbent le bon déroulement des chantiers de la CAN 2012
Le gouvernement, via le ministère de la Communication a dénoncé dans un communiqué datant du mardi dernier, le comportement de certains hommes politiques, notamment de l’opposition qui, « sous prétexte de visiter les travaux en cours dans le cadre de cette compétition, en profitent pour distiller des informations non fondées », sapant le moral des ouvriers qui affichent dès lors laxisme et ralentissement dans l’exécution des tâches qui leur sont dévolues dans le cadres des chantiers de la Coupe d’Afrique des nations de football (CAN) 2012. La note du ministère de la Communication indique en effet que: « sous prétexte de ...
Lire l'article
Le président de l’Union nationale (Un, opposition), Zacharie Myboto, a dénoncé samedi à Libreville, « les manœuvres frauduleuses du pouvoir » tendant selon lui, à modifier les listes électorales utilisées pendant l’élection présidentielle du 30 août 2009, qui a vu la victoire du candidat du Parti démocratique gabonais (Pdg, au pouvoir), Ali Ben Bongo. Le leader politique a tenu ces propos lors de la cérémonie de présentation du récépissé qui matérialise la reconnaissance de plein droit, de ce parti regroupant d’anciens hiérarques du Pdg et d’habituels opposants. En effet, à quelques semaines des législatives partielles du 6 juin au Gabon et pour ...
Lire l'article
Le ministère gabonais de la Défense nationale a mis en garde toute personne qui troublerait l’ordre public, indique vendredi un communiqué de presse de ce département ministériel, faisant une mise au point suite aux propos tenus par André Mba Obame, candidat malheureux à la dernière élection présidentielle par ailleurs, secrétaire exécutif de l’Union nationale (UN, opposition), un parti non encore légalisé lors d’une conférence de presse à l’étranger. ‘’Nous mettons en garde toute personne qui troublerait l’ordre public, la rendons responsable devant l’opinion nationale et internationale des conséquences qui pourraient en découler et appelons tous les militaires à la vigilance’’, indique ...
Lire l'article
La France, ex-puissance coloniale, s'est félicitée lundi du "bon déroulement" du scrutin présidentiel au Gabon et a déclaré faire confiance aux institutions gabonaises pour que le processus se poursuive "dans le calme". "La France se félicite du bon déroulement du scrutin du 30 août et de la bonne participation en dépit de certaines difficultés techniques", a affirmé le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères Eric Chevallier, interrogé sur la position française vis-à-vis de cette élection. "Nous faisons confiance aux institutions (...) pour que le processus continue à se dérouler dans le calme jusqu'à la proclamation des résultats", a-t-il ajouté. A la question ...
Lire l'article
Le candidat Paul Mba Abessole candidat à l’élection présidentielle du 30 août, a mis en garde lors d’un point de presse organisé au siège de son parti, le Rassemblement pour le Gabon (RPG-majorité présidentielle) de la situation qui découlerait du non respect des règles du jeu lors de la présidentielle gabonaise à un tour du 30 août prochain. Mba Abessole intervenait quelques jours après qu’un autre candidat, le leader de l’Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD-opposition), Zacharie Myboto, eut rappelé la nécessité de la sortie du gouvernement des candidats déclaré à l’élection présidentielle. Mba Abessole ...
Lire l'article
L'économie gabonaise, qui a connu l'année dernière un grand essor et qui sera équilibrée à moyen terme, doit toutefois faire face à des défis de la chute progressive de sa production pétrolière, a estimé le Fonds monétaire international (FMI). Une mission de l'institution financière internationale basée à Washington, avec à sa tête Cyrille Briancon, a effectué du 26 mars au 8 avril une visite à Libreville, où elle a eu des discussions avec les responsables gabonais sur les politiques économiques du pays et a examiné les développements d'un programme de réforme appliqué par la partie gabonaise, suivant un accord de ...
Lire l'article
Montclair, le 24 mars 2006 - (BDP-Gabon Nouveau) - La tentative d'assassinat orchestrée par le régime animalier d'Omar Bongo mardi dernier à l'encontre de Pierre Mamboundou, président de l'Union du Peuple Gabonias (UPG), est la confirmation sans équivoque de la dérive dictatoriale de la mafia bongoïste au pouvoir, mafia qui, depuis 1990, a progressivement ramené le Gabon à l'époque du parti unique pur et dur, avec à l'appui les fraudes électorales répétées, la corruption devenue endémique, l'impunité érigée en religion, l'incompétence chronique, l'arbitraire institutionnel et le viol systématique des Gabonais dans leurs droits et dans leur être. Que l'on n'en doute ...
Lire l'article
Gabon: un leader syndical met en garde contre une dévaluation du franc CFA
Législatives 2011 / Le quitus des observateurs sur le déroulement du scrutin
Gabon : Campagne de l’opposition contre la tenue du scrutin
Le gouvernement dénonce les personnalités politiques qui perturbent le bon déroulement des chantiers de la CAN 2012
Gabon : l’UN dénonce toute « tentative de modification du fichier électoral »
Gabon: Le ministère de la Défense nationale met en garde toute personne qui troublerait l’ordre public
Présidentielle au Gabon: “bon déroulement” du scrutin, selon le quai d’Orsay
Gabon : Le candidat Paul Mba Abessole met en garde contre le non respect des règles du jeu démocratique
Le FMI met en garde le Gabon contre les défis de la diminution de la production pétrolière
Communiqué: Le BDP-Gabon Nouveau condamne la tentative d’assassinat contre Pierre Mamboundou, appelle à l’insurrection généralisée


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 16 Déc 2011
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*