Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Arrestation d’un pédophile français à Libreville

Auteur/Source: · Date: 21 Déc 2011
Catégorie(s): Divers,Société

Soupçonné et alimentant les ragots depuis un moment dans certains milieux librevillois, Eric W., homme d’affaires bien connu au Gabon pour mécénat et œuvres publiques gracieuses, a finalement été arrêté par la Police judicaire, le 15 décembre, pour pédophilie.

Eric W., septuagénaire français, homme d’affaires notoirement connu au Gabon avec son entreprise en bâtiment et immobilier mais aussi pour ses œuvres publiques non lucratives, a été mis aux arrêts pour pédophilie, le 15 décembre dernier à Libreville.

Ses instincts lubriques le portaient sur des gamines âgées de 5 à 12 ans. Celles-ci étaient livrées à divers actes sexuels (sodomie, partouze, échangisme, photographie pornographique, etc.) L’homme d’affaire prospectait lui-même ses proies auprès de leurs parents, leur faisant miroiter un soutien ou une prise en charge devant favoriser l’accès de ces enfants à de meilleures conditions de vie et d’éducation. Bien de géniteurs lui ont confié leurs enfants, ignorant qu’il s’agissait, en réalité, d’un pédophile déguisé en bon samaritain.

Le pot aux roses a été dévoilé par M.F., 16 ans, «élevée» pendant 10 ans E.W. dont elle aurait d’ailleurs eu un enfant, aujourd’hui âgé de 4 ans. S’étant rendue compte d’une autre liaison de son “Papa-Amour” avec une fillette de 12 ans, elle a informé la Police judiciaire. Une perquisition au domicile du «coupable» qui nie les faits, a permis de découvrir divers éléments compromettants (godemichés, vibromasseurs, lubrifiants, photos, etc.).

Alors qu’il devait être entendu en fin de semaine dernière par le Procureur de la République près le Tribunal de Première instance de Libreville, sa garde à vue pourrait se prolonger. Le billet d’écrou permettant de le garder ainsi durant huit jours, pour interrogatoire et complément d’enquête. Alors que dans certains milieux de Libreville, on avance la thèse d’un règlement de comptes, des sources policières indiquent qu’il risque gros, notamment la réclusion ferme. A moins que… 


SUR LE MÊME SUJET
Le patron de la société GESTIM, le Français Eric Joseph Raymond Woronko, rapporte notre consœur « L’Union », a donc été placé en détention préventive, le mercredi 21 décembre dernier, à la Prison Centrale de Libreville, au terme d’une longue audition au Parquet de la République, où il a été déféré quelques heures plus tôt. De fait, le premier cabinet d’instruction, chargé de l’affaire, a jugé nécessaire de l’écrouer, en attendant les conclusions de l’information judiciaire ouverte contre lui. Au-delà d’une procédure judiciaire normale, l’incarcération du Directeur Général de GESTIM sonne comme un signal fort lancé par les magistrats. A travers ...
Lire l'article
L’affaire du présumé pédophile français vient de connaître un tournant majeur, rapporte notre consœur « L’Union », avec la mise sous mandat de dépôt à la Prison Centrale de Libreville d’Eric Joseph Raymond Woronko, Directeur Général d’une société dénommée GESTIM. Après avoir été entendu, le mercredi 21 décembre dernier par la doyenne des juges d’instruction, assistée par son conseil, Me Jean-Paul Moubembe. Il a été formellement inculpé pour viol et attentat sur mineure de moins de 15 ans. Deux chefs d’accusation graves, prévus et punis par l’article 256 alinéa 2 du Code pénal gabonais. S’il est reconnu coupable, M. Woronko, âgé ...
Lire l'article
Pour une affaire remontant à 2004 et procédant du délit de presse, le journaliste et directeur de la publication du bimensuel gabonais "Le Temps", Jean-Yves Ntoutoume, a été incarcéré à la prison centrale de Libreville. Il s’agit d’une «contrainte par corps» pour l’obliger à débloquer 10 millions de francs CFA. Cette arrestation relance le débat sur la dépénalisation du délit de presse au Gabon. Répondant à une convocation de la Police judiciaire le 26 octobre dernier, Jean-Yves Ntoutoume, directeur de la publication du bimensuel gabonais "Le Temps" a été incarcéré à la prison centrale de Libreville. Joint au ...
Lire l'article
Le ministre français de la Défense, Hervé Morin, est attendu incessamment à Libreville après le crash, samedi, d’un hélicoptère militaire français au large de la capitale gabonaise. Les premières recherches auraient permis de repêcher trois soldats. L’appareil avait à son bord une dizaine de passagers. Selon les informations parvenues à GABONEWS, l’hélicoptère militaire français procédaient aux exercices dans le cadre des manœuvres conjointes franco-gabonaises qui se déroulent chaque année. Les causes de l’accident ne sont pas encore connues. Le Gabon abrite le 6ème Bataillon d’infanterie de marines (BIMa) de l’Armée française depuis le 1er décembre 1975. Les Troupes française au Gabon ...
Lire l'article
le 6 janvier 2009 - Les 30 et 31 décembre 2008, cinq acteurs de la société civile gabonaise ont été arrêtés à Libreville par des agents des services de renseignement et conduits dans les locaux de la police judiciaire de la ville. L’arrestation, sans fondement légal faute de mandat, de citoyens dont le dénominateur commun est l’engagement sur le thème de la bonne gouvernance et de la transparence financière est contraire à tous les engagements internationaux pris par le Gabon. * Gregory Ngbwa Mintsa, plaignant dans l’affaire des Biens Mal Acquis initiée en France1 ; ...
Lire l'article
Plus de 2000 personnes ont manifesté le 4 octobre à Libreville pour protester contre certaines ONG et associations françaises qui dénoncent l'acquisition de luxueux biens immobiliers par le chef de l’Etat gabonais en France. Organisée par la CODEP, une plateforme d'ONG, cette marche est la toute première action de ce mouvement dont la vocation première est de protéger le chef de l'Etat. Ce dernier se propose également de porter plainte en France contre ceux qui attaquent la "première institution du pays". «Touche pas à mon président, touche pas à mon pays», c'est le cri de ralliement de plus de 2000 personnes ...
Lire l'article
Le Mamba
Le Mamba est la branche armée du BDP-Gabon Nouveau. Le Mamba s'est rallié au BDP-Gabon Nouveau le 8 décembre 2005 suite à un accord signé à Amsterdam aux Pays-Bas. Au terme de cet accord de ralliement, le Mamba est devenu la branche armée du BDP-Gabon Nouveau (Voir communiqué). Le BDP-Gabon Nouveau,est lui-même devenu mouvement de libération nationale le 5 décembre 2005 (Voir le communiqué et les résolutions). Pour visiter le site du Mamba, cliquez ici.
Lire l'article
Suite aux expulsions jugées abusives de plusieurs étudiants gabonais de France, dont mademoiselle Mengué le 16 février dernier et monsieur Mbira le 28 février dernier, considérées comme des violations flagrantes et répétées des accords franco gabonais en matière d’immigration, le Gabon envisage l’application de la réciprocité en matière de politique d’immigration avec la suppression de certains privilèges pour les Français au Gabon à compter du 3 mars 2008. Le gouvernement aurait annoncé l’application à partir de ce lundi 3 mars, de la règle de la réciprocité en matière de politique d’immigration avec la France pour réagir à l’expulsion du territoire ...
Lire l'article
Douze jours après sa sortie du gouvernement, Alain Claude Bilié-Bi-Nzé, ex-ministre délégué auprès du Ministre d'Etat en charge des Transports, de l'Aviation civile et du Tourisme, a été incarcéré le mardi 8 janvier 2008 à la maison d'arrêt de Libreville pour émission de chèque sans provision. L'immunité parlementaire dont devait bénéficier cet élu de Makokou ne fonctionne pas encore. Sitôt sorti du gouvernement à l'occasion de la formation du nouveau cabinet Eyéghé Ndong dit de "mission", Alain Claude Bilié-Bi-Nzé, précédemment ministre délégué auprès du Ministre d'Etat en charge des Transports, de l'Aviation civile et du Tourisme, a été incarcéré le mardi ...
Lire l'article
Des renseignements beaucoup plus précis sur la situation des représentants du BDP-Gabon Nouveau à Libreville font aujourd'hui état de persécutions politiques qui confirment aujourd'hui devant l'histoire et devant le monde que le Gabon n'est pas encore une démocratie. C?est en effet hier vendredi 4 juillet que cinq (5) représentants du BDP-Gabon Nouveau à Libreville furent incarcérés par les services secrets du régime Omar Bongo, sans que le motif de leur arrestation ne leur ait été communiqué. Les renseignements dont la direction du BDP dispose en ce moment sont les suivants : - Dans la matinée du vendredi 4 juillet 2003, des agents des ...
Lire l'article
Gabon : Un signal fort dans l’Affaire du « pédophile » Eric Woronko
Gabon : Affaire du « pédophile » Eric Woronko
Gabon : Arrestation du directeur du journal “Le Temps”
Gabon: Hervé Morin attendu à Libreville après le crash d’un hélicoptère militaire français
GABON : ARRESTATION DE LEADERS CIVILS DE LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION. Après des heures d’interrogatoire et six jours de détention, incertitudes sur leur sort.
Gabon : Les détracteurs français de Bongo Ondimba indexés à Libreville
Le Mamba
Gabon : Libreville prête à expulser aussi les Français
Gabon : Arrestation de l’ex-ministre Alain Claude Bilié-Bi-Nzé
Communiqué: Arrestation et persécution à Libreville des représentants BDP


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 21 Déc 2011
Catégorie(s): Divers,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*