Socialisez

FacebookTwitterRSS

Législatives au Gabon : L’opposition appelle la communauté internationale à ne pas reconnaitre le scrutin

Auteur/Source: · Date: 21 Déc 2011
Catégorie(s): Politique

Les leaders des partis de l’opposition ayant refusé de participer aux législatives du 17 décembre dernier ont invité mardi au cours d’une conférence de presse le peuple gabonais et la communauté internationale à ne pas reconnaitre le dit scrutin. Le président du CDJ, Jules Aristide Bourdès Ogouliguendè, l’un des tenants du boycott, a estimé hier que les députés élus au cours de cette élection n’auront aucune légitimité du fait du taux d’abstention très élevé, sans apporter les preuves.

Les responsables des partis de l’opposition, qui ont invité les Gabonais et les Gabonaises à ne pas aller aux urnes le 17 décembre dernier, ont appelé mardi le peuple et la communauté internationale à ne pas reconnaitre les résultats issus de cette élection. Leur principal argument est le fort taux d’abstention, sans fournir de preuves. Ils affirment que le taux d’abstention au cours de cette consultation électorale a dépassé 85%. Ils se réjouissent d’ailleurs de ce que les citoyens gabonais ont écouté et suivi leurs appels au boycott.

“Les Gabonais ont massivement respecté le mot d’ordre de boycott”, a affirmé le leader du CDJ. Au cours d’une précédente rencontre avec la presse, les tenants du boycott avaient déclaré que dans certains bassins politiques, notamment l’Estuaire, le Moyen-Ogooué, l’Ogooué-Maritime, la Nyanga, le Woleu-Ntem et l’Ogooué-Ivindo, le taux d’abstention a dépassé largement 85%.

Devant l’accaparement des rouages de l’Etat par le seul PDG, les responsables politiques de l’opposition se sont dits étonnés du silence des autorités françaises.

Selon des sources du parti au pouvoir proches du ministère de l’intérieur, le PDG aurait remporté 114 sièges sur les 120 que compte l’Assemblée nationale. Les résultats officiels sont attendus ce soir. 


SUR LE MÊME SUJET
L’armée syrienne libre appelle la Ligue arabe à reconnaître l'”échec” de la mission
Le chef de l'Armée syrienne libre (ASL), qui regroupe les militaires dissidents, a appelé jeudi 5 janvier la Ligue arabe à reconnaître l'"échec" de la mission de ses observateurs en Syrie. Le colonel faisait référence au comité ministériel arabe qui se réunit dimanche pour entendre le rapport du chef de la mission des observateurs, de plus en plus décriée par l'opposition, le régime ayant poursuivi sa répression sanglante malgré leur présence sur le terrain. Mais en dépit des critiques émanant même de ses propres rangs sur le travail de ses observateurs en Syrie, la Ligue arabe n'écourtera pas leur mission, a ...
Lire l'article
Le taux de participation aux législatives gabonaises du 17 décembre est de 34%, selon les chiffres officiels publiés mercredi. Le parti d'Ali Bongo emporte la victoire. D’après les chiffres de la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cenap) présentés par le ministre de l’Intérieur gabonais Jean-François Ndongou, seul 255 570 des 745 645 inscrits se sont déplacés pour donner leur voix. Soit 34,2% de participation et 65,72% d’abstention. "Élections normales" Ces élections, boycottées par une partie de l’opposition, sont une victoire pour le parti du président Ali Bongo, le Parti démocratique gabonais (PDG), qui obtient 114 des 120 sièges de députés. « Cette élection ...
Lire l'article
Le Président du Parti Social Démocrate (PSD, opposition), Pierre Claver Maganga Moussavou, a déclaré ce mercredi lors d’une conférence de presse tenue à son domicile du Bas de gué-gué dans le 1er arrondissement de la commune de Libreville qu’il ne déposera pas de recours auprès de la Cour constitutionnelle pour contester sa défaite aux élections législatives du 17 décembre dernier au premier siège de la commune de Mouila, chef lieu de la province de la Ngounié (sud). Le Président du PSD, qui était le député sortant de la commune de Mouila, a été battu à la dernière consultation électorale par le ...
Lire l'article
Législatives au Gabon : Un scrutin sans enjeu
C’est ce samedi 17 décembre 2011 que les Gabonais sont appelés aux urnes pour élire les futurs locataires de l’Assemblée nationale. Pour ces consultations, 120 sièges sont en jeu et ils sont 475 candidats, investis par des partis politiques indépendants, à courtiser l’électorat depuis le 7 décembre dernier, date d’ouverture de la campagne électorale. Pour permettre aux Gabonais d’aller accomplir leur devoir civique pour la 2e fois après la présidentielle de 2009, la journée du samedi 17 décembre a été déclarée « fériée, chômée et récupérable sur l’ensemble du territoire national » par un arrêté du ministre de l’Intérieur. Toutefois, ...
Lire l'article
Interrogé ce samedi, à son bureau de l’Assemblée Nationale sur sa détermination à aller aux élections législatives du 17 décembre prochain malgré le mot d’ordre de boycott lancé par des leaders de l’ex-Union Nationale dissoute, le député du 1er siège du département de la Lébombi-Leyou à Moanda dans la province du Haut-Ogooué (sud-est), Jean Valentin Léyama a indiqué que « Je ne serais pas le seul à aller à ces élections ». « Les populations de Moanda dont je suis l’élu et avec lesquelles nous avons engagé une certaine dynamique visant à la reconnaissance d’un certain nombre des droits de cette ...
Lire l'article
Gabon: l’opposition appelle à empêcher les législatives
L'opposition gabonaise a appelé mercredi à "empêcher" les législatives du 17 décembre dont elle réclame le report afin d'introduire la biométrie dans le processus électoral pour éviter toute fraude. "L'opposition gabonaise et la société civile appellent solennellement le peuple gabonais à s'opposer et à empêcher l'organisation des élections du 17 décembre", a annoncé dans une déclaration publique Jules Aristide Bourdes Ogouliguendé, du Congrès pour la démocratie et la justice (CDJ) au nom de 13 partis. Parmi eux figurent l'Union nationale (UN, dissoute) et l'Union du peuple gabonais (UPG) ainsi que la plate-forme de la société civile Ca suffit comme ça. Refusant le mot ...
Lire l'article
Libye: Kadhafi appelle la communauté internationale au secours de Syrte
Mouammar Kadhafi, le dirigeant libyen déchu, a appelé la communauté internationale à rompre l'isolement autour de son fief de Syrte dénonçant un "crime" commis par l'Otan, a annoncé mercredi soir la chaîne Arraï qui diffuse régulièrement des messages de l'ex-dirigeant traqué. "Si Syrte a été isolée du monde pour que ces atrocités puissent être commises contre elle, le monde a l'obligation de ne pas la laisser isolée", a déclaré le colonel Mouammar Kadhafi. "Vous devez assumer votre responsabilité internationale et intervenir immédiatement pour arrêter ce crime", a-t-il ajouté en s'adressant à la communauté internationale. "Le terrorisme et la destruction pratiqués par l'Alliance atlantique ...
Lire l'article
Le maire démissionnaire de Lambaréné, Séraphin Akure Davain, a appelé, samedi dernier, les membres de sa communauté à l’apaisement et à la retenue, au cours d’une réunion convoquée pour débattre des raisons l’ayant conduit à quitter ses fonctions. La démission du maire a fait naître une certaine tension entre les Fang, son groupe ethnique, et les Galoa, qui avaient maille à partir avec l’édile pour une affaire de masque. Tout est parti, a expliqué M. Akure, initiateur de la réunion de samedi dernier, de l’invitation adressée, par les autorités chinoises, à la ville de Lambaréné, chef-lieu de la province ...
Lire l'article
LIBREVILLE (AGP) – Le président du Parti social démocrate (PSD), Pierre Claver-Maganga Moussavou, qui a obtenu 2.576 des voix (0,76%) lors du scrutin présidentiel du 30 août dernier, a appelé mercredi les candidats malheureux à reconnaître les résultats officiels, proclamés par la Cour constitutionnelle. ’’Je vous invite à faire table rase sur le passé afin d’œuvrer pour un Gabon plus émergent’’, a déclaré M. Maganga Moussavou lors d’une conférence de presse à Libreville. Ex-ministre de l’Enseignement technique, le leader du PSD, autrefois ancré dans la majorité, n’était plus apparu en public depuis l’annonce des résultats. La déclaration de M. Maganga Moussavou intervient alors ...
Lire l'article
Le secrétariat général de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), par la voix de son chargé des questions des Droits de l’homme, Pierre Atomo Ndong, à l’occasion de la célébration, mercredi à Libreville, du 60ème anniversaire de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme de 1948, a interpellé la communauté internationale sur la violation desdits droits dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC). Pour Pierre Atomo Ndong, à cette commémoration du 60ème anniversaire de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme, il se devait, au nom du Secrétaire général de la CEEAC, de « restituer ...
Lire l'article
L’armée syrienne libre appelle la Ligue arabe à reconnaître l'”échec” de la mission
Législatives gabonaises : faible taux de participation, le PDG grand gagnant du scrutin
Législatives – PSD opposition / Maganga Moussavou déposera pas de recours pour contester les résultats
Législatives au Gabon : Un scrutin sans enjeu
Législatives 2011: « Je ne serais pas le seul à aller à ces élections », Jean Valentin Léyama (député opposition)
Gabon: l’opposition appelle à empêcher les législatives
Libye: Kadhafi appelle la communauté internationale au secours de Syrte
Le maire démissionnaire de Lambaréné appelle sa communauté à l’apaisement
Présidentielle : Maganga Moussavou appelle les candidats malheureux à reconnaître le verdict des urnes
Gabon: La CEEAC interpelle la communauté internationale sur la violation des droits de l’homme en RDC


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 21 Déc 2011
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*