Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon/législatives: l’appel au boycott n’a pas mobilisé grand-monde

Auteur/Source: · Date: 23 Déc 2011
Catégorie(s): Politique

Le Premier ministre gabonais Paul Biyoghe Mba a estimé vendredi que la victoire écrasante du parti au pouvoir aux législatives du 17 décembre marquées par une abstention de 65,72% que l’appel au boycott de l’opposition n’avait pas mobilisé grand-monde.

Les partisans du boycott devraient faire montre de beaucoup plus de réserve, de retenue et de modestie car manifestement leur appel au boycott n’a pas mobilisé grand-monde, les taux de participation étant similaires d’une élection à l’autre, a affirmé M. Biyoghe Mba, soulignant que seules les scrutins présidentiels mobilisaient l’électorat.

Selon les chiffres officiels de la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cénap) divulgués dans la nuit de mercredi à jeudi le Parti démocratique gabonais (PDG) du président Ali Bongo Ondimba obtient 114 des 120 sièges et le taux de participation est 34,28%.

Une partie de l’opposition qui a boycotté le scrutin a affirmé ne pas reconnaître la validité du scrutin du 17 décembre 2011, mettant l’accent sur le fort taux d’abstention et assurant: l’Assemblée nationale qui en est issue représente moins de 10% de la population.

Le Premier ministre affirme que le taux d’abstention participe à de la pratique observée depuis l’avénement de la démocratie dans notre pays en 1990 qu’à tout autre concours de circonstance n’en déplaise à quelques acteurs politiques.

Il rappelle les chiffres de participation suivants: 1996, législatives: 46,6%, législatives 2001: 38,54%, législatives 2006: 38,90%, locales 2008: 35,49%. M. Biyoghe Mba a aussi envoyé une pique à son prédécesseur comme Premier ministre Jean Eyeghe Ndong, devenu un des leaders de l’opposition à la mort du président Omar Bongo, qui avait appelé au boycott. M. Eyeghe Ndong a été élu député avec un taux de participation de 13,91 (lors d’une partielle en 2010 à Libreville). (…) Ses acolytes n’ont à aucun moment exprimé ou déclaré que son élection n’était ni crédible, ni valable, ni représentative.

M. Biyoghe Mba s’est réjoui à juste titre de la parfaite organisation de cette élection. Quant aux résultats, il estime qu’ils montrent une nette et massive adhésion des gabonais au projet de société du président Ali Bongo Ondimba ainsi qu’à la mise en oeuvre du programme de l’Emergence.

Une fois les résultats proclamés par la Cour constitutionnelle dans les deux prochains mois, M. Biyoghe devra démissionner de son poste. D’après de nombreux observateurs, il devrait êre reconduit dans ses fonctions mais d’autres observateurs estiment qu’il pourrait être remplacé par deux actuels ministres. Les noms du ministre de l’Equipement Léon Nzouba et celui des Transports Julien Nkoghe Bekalé sont les plus cités.  


SUR LE MÊME SUJET
L'héritier (ici, en visite en Côte d'Ivoire, en janvier) abrège souvent réunions et palabres. AFP
Le chef de l'Etat gabonais Ali Bongo Ondimba a fustigé, samedi, la politique de la chaise vide prônée par une partie de l'opposition gabonaise. Dans son message à la nation fait à l'occasion de la nouvelle année, le numéro un gabonais s'est réjouit de la majorité absolue obtenue (114 sur 120 sièges) par le Parti démocratique gabonais ( PDG, au pouvoir) à l'issue des élections législatives du 17 décembre dernier. Cette majorité lui permettra de poursuivre les efforts engagés pour faire du Gabon un pays émergeant d'ici 2025, a-t-il dit. "L'année 2011 a été marquée par la tenue des élections législatives dont ...
Lire l'article
Législatives 2011 / Eyeghé Ndong répond au premier ministre, Paul Biyoghé Mba
L’ancien député du 2ème arrondissement de la capitale gabonaise par ailleurs ancien vice président de l’ancien Union Nationale, (parti de l’opposition dissout), Jean Eyeghé Ndong a déclaré à la faveur d’un point de presse tenu ce jeudi à Libreville que « je suis le véritable vainqueur de ces élections Législatives (…) l’appel du boycott ayant été entendu par la population du 2ème, arrondissement » en réponse au premier ministre, chef du gouvernement, Paul Biyoghé Mba qui selon lui, a « tenté de minimiser l’impact de cet appel au boycott». Il estime non seulement être le véritable vainqueur de ces élections ...
Lire l'article
Le taux de participation aux législatives gabonaises du 17 décembre est de 34%, selon les chiffres officiels publiés mercredi. Le parti d'Ali Bongo emporte la victoire. D’après les chiffres de la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cenap) présentés par le ministre de l’Intérieur gabonais Jean-François Ndongou, seul 255 570 des 745 645 inscrits se sont déplacés pour donner leur voix. Soit 34,2% de participation et 65,72% d’abstention. "Élections normales" Ces élections, boycottées par une partie de l’opposition, sont une victoire pour le parti du président Ali Bongo, le Parti démocratique gabonais (PDG), qui obtient 114 des 120 sièges de députés. « Cette élection ...
Lire l'article
Au Gabon, la coalition du président Ali Bongo au pouvoir a remporté 95% des sièges aux élections législatives de samedi dernier, renforçant sa mainmise sur ce pays producteur de pétrole et déclenchant des accusations de fraude de l'opposition. Le Parti démocratique gabonais (PDG), parti d’Ali Bongo, a remporté 113 des 120 sièges de l'assemblée, selon les résultats communiqués tard mercredi soir par le gouvernement. Son allié, le Parti gabonais du centre indépendant (PGCI), a obtenu un siège. Le taux de participation s'élève à 34%. Les partis d'opposition, qui ont remporté les six sièges restants, avaient appelé à un boycott des élections après ...
Lire l'article
Conformément à la loi électorale y relative et sur invitation du président de la CENAP, le Ministre gabonais en charge de l’Intérieur, Jean François Ndongou, a rendu public, le mercredi 21 décembre dernier, les résultats provisoires de l’élection des Députés à l’Assemblée Nationale, qui s’est déroulée le samedi 17 décembre dernier. A-t-on constaté. Le Parti Démocratique Gabonais (PDG) obtient selon les chiffres officiels publiés, une majorité écrasante de 114 députés sur 120. Selon ces chiffres, il y a eu 255.570 votants pour 745.645 inscrits soit un taux de participation de 34,28% (65,72% d’abstention). Le PDG obtient 114 (113 en nom ...
Lire l'article
Les leaders des partis de l’opposition ayant refusé de participer aux législatives du 17 décembre dernier ont invité mardi au cours d’une conférence de presse le peuple gabonais et la communauté internationale à ne pas reconnaitre le dit scrutin. Le président du CDJ, Jules Aristide Bourdès Ogouliguendè, l’un des tenants du boycott, a estimé hier que les députés élus au cours de cette élection n’auront aucune légitimité du fait du taux d’abstention très élevé, sans apporter les preuves. Les responsables des partis de l’opposition, qui ont invité les Gabonais et les Gabonaises à ne pas aller aux urnes le 17 décembre ...
Lire l'article
Les partis politiques de l’opposition, partisans du boycott de l’élection législative du 17 décembre dernier, se félicitent par la voix de leur porte parole, Jules Bourdès Ogouliguendé, d’« une abstention massive sans précédent dans notre pays ». Ces partis de l’opposition revendiquent clairement la paternité de l’abstention enregistrée lors de l’élection législative du 17 décembre dernier. Ils soutiennent avoir été entendus par le peuple gabonais, qui les aurait compris et suivis en n’accomplissant pas son devoir citoyen. Cette frange de l’opposition est alliée à une partie de la société civile regroupée au sein du mouvement « ça suffit comme ça ». Les résultats ...
Lire l'article
Au Gabon, on votait ce samedi 17 décembre pour des élections législatives boycottées par la majeure partie de l'opposition au motif que ce scrutin n'était pas inscrit sous le signe de la biométrie. La campagne n'avait guère été animée, et l’on s’inquiète du taux de participation, qui a été bien bas dans certains quartiers de la capitale. Le vote s’est déroulé dans le calme dans tout le pays, selon la radio nationale gabonaise qui a déployé un réseau très important de correspondants. A Libreville, les bureaux de vote ont tous ouvert entre 9h et 10h. Les populations ont librement voté. Cependant, ...
Lire l'article
Bruno Ben Moubamba : “Le boycott des législatives au Gabon est contre-productif”
Ancien vice-président de l’Union nationale et ancien candidat à la présidentielle gabonaise, l’opposant Bruno Ben Moubamba vient d’annoncer à 41 ans son adhésion à l’Union du peuple gabonais (UPG), quelques semaines après la mort du fondateur de ce parti, Pierre Mamboundou. Interview. Jeuneafrique.com : Pourquoi avez-vous décidé d’adhérer à l’UPG ? Bruno Ben Moubamba : Mon adhésion est acquise. Je serai un membre actif enthousiaste car c’est le dernier grand parti de l’opposition gabonaise. J’ai vécu très douloureusement la dissolution de l’Union nationale [survenue en janvier 2011, NDLR], dont j’étais un des vice-présidents, et j’arrive à l’UPG pour essayer de participer à ...
Lire l'article
Les populations de Popa, une localité située à quelque 75 km de Koula-Moutou, chef-lieu de la province de l'Ogooué-Lolo, dans le sud-est du Gabon, menacent de boycotter les prochaines élections législatives de 2011 si leur localité n'est toujours pas désenclavée par une route praticable. Les chefs de villages du canton Bouenguidi Moualo et du district de Popa ont rencontré le gouverneur de la province, M. Gaspard N’Nang Ella, pour lui faire part du mécontentement des populations et lui exprimer leur ras-le-bol face à une situation qui dure depuis plusieurs années. Les auxiliaires de commandement, qui se considèrent comme ...
Lire l'article
Ali Bongo fustige le boycott des élections législatives
Législatives 2011 / Eyeghé Ndong répond au premier ministre, Paul Biyoghé Mba
Législatives gabonaises : faible taux de participation, le PDG grand gagnant du scrutin
Gabon: Le parti de Bongo remporte largement les législatives, l’opposition conteste
Législatives 2011 au Gabon : 113 élus pour le PDG (officiel)
Législatives au Gabon : L’opposition appelle la communauté internationale à ne pas reconnaitre le scrutin
Législatives 2011 / L’opposition pro-boycott se félicite de l’abstention
Gabon : participation en demi-teinte aux élections législatives
Bruno Ben Moubamba : “Le boycott des législatives au Gabon est contre-productif”
Menace de boycott des prochaines législatives dans une bourgade du sud-est du Gabon


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 23 Déc 2011
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*