Socialisez

FacebookTwitterRSS

La SEEG démantèle un réseau de fraudeur d’électricité à Libreville

Auteur/Source: · Date: 23 Déc 2011
Catégorie(s): Divers,Economie,Société

La Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) a mis fin mercredi dernier démantelé un réseau de fraudeurs de compteurs d’eau et d’électricité par le canal d’un branchement direct sur “une torsade” dans le 1er arrondissement de Libreville.

La supercherie a été révélé à l’entreprise par des habitant des “Trois quartiers” qui se sentait lésés pendant d’autres dans leur voisinage jouissaient de façon frauduleuse de la gratuité de l’eau et de l’électricité.

Informés de la situation, les responsables de cette société ont dépêché une équipe, dans le but de s’en quérir de réaliser une enquête en procédant par la vérification des installations.

Au sortir de l’enquête menée sur le terrain, 4 compteurs ont été jugés frauduleux parmi les 89 compteurs d’électricité et 42 d’eau contrôlés. Ces 4 compteurs alimentaient plusieurs ménages dans ce quartier sans être facturés par le fournisseur.

Pour atteindre leur objectifs, les fraudeurs avaient opté de se passer des compteurs en utilisant les “branchements directs” pour éviter toutes facturations au mépris des règles de sécurité.

Selon l’un des responsables de cette entreprise, ces habitants auraient opéré par le canal d’un foyer de branchements directs découvert par ces agents sur la torsade qui longe l’arrière du deuxième bâtiment de la gendarmerie situé non loin de ce quartier.

Sur ce site, une boite de dérivation a été posée à la portée des riverains, occasionnant des branchements directs visant à alimenter des épiceries et autres espace à usage commerciaux situés dans le quartier.

D’après les responsables de cette société, il ne se passe plus un instant à Libreville sans que la SEEG ne découvre les actes répréhensibles posés par certains clients “véreux”. 


SUR LE MÊME SUJET
La Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) direction sud, couvrant les provinces de la Ngounié et de la Nyanga (sud) dans une note circulaire, intimant les clients de payer leurs factures de consommation d’électricité et d’eau entre le 8 et le 22 du mois, dépassé ce délai, ils se verront suspendre les fournitures en eau et en électricité. Cette ‘’imposition’’ a provoqué l’ire de certains consommateurs qui dénoncent une dérive autoritariste de la SEEG qui ne tient pas compte des dates de paie de plusieurs consommateurs d’électricité et de l’eau dans ces deux provinces. La majorité des fonctionnaires gabonais perçoivent ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais a sommé la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) de présenter un plan de rattrapage pour le renouvellement des équipements à réaliser sur cinq ans, rapporte le communiqué final ayant sanctionné le conseil des ministres réuni mercredi à Libreville, autour du président Ali Bongo Ondimba. La décision fait suite aux conclusions de l’audit comptable et tarifaire, financier et technique de la convention de concession signée par le gouvernement gabonais avec la SEEG en 1997. Effectué par le Cabinet Deloitte Gabon, l’audit, dont les conclusions ont été portées à la connaissance du gouvernement, a relevé ...
Lire l'article
Le Conseil des ministres de ce mercredi a pris acte des conclusions de l’audit comptable de la Société d’Energie et d’eau du Gabon (SEEG), effectué par le cabinet Deloitte-Gabon, et a fait un certains nombres d’observations avant d’y apporter des additifs. Sur présentation du Ministre de l’Energie et des Ressources Hydrauliques, Régis Immongault, le Conseil des ministres a pris acte de l’audit comptable et tarifaire, financier, technique de la convention de concession avec la SEEG. Selon le ministre de l’Energie, l’audit a révélé aussi bien des points positifs que négatifs parmi lesquels « des défaillances du concessionnaire à maintenir et à renouveler ...
Lire l'article
A la faveur d’un micro-trottoir, réalisé ce mercredi par GABONEWS, dans un contexte marqué, depuis plusieurs jours à Libreville, par des perturbations touchant la desserte en eau et en électricité, et au moment où la presse nationale annonce pour le mois de novembre prochain la publication de l’audit de la Société d’Electricité et d’Eau du Gabon (SEEG), les Librevillois et les Librevilloises ont dit leur ras-le bol généralisé ainsi que leurs attentes. Louis Aimé, agent commercial dans une Agence de communication « Moi je pense que ce n'est pas du tout sérieux. Quand le chef de l'Etat avait pris ...
Lire l'article
Des responsables d'une association de consommateurs ont entamé mercredi à Libreville une grève de la faim, en indiquant protester contre la Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG), filiale du groupe français Veolia, a constaté une journaliste de l'AFP. "Nous sommes une demi-douzaine" de SOS Consommateurs à observer la diète, qui entre "dans le cadre de trois journées d'actions contre la SEEG-Veolia", a affirmé Christian Abiaghe Ngomo, président de l'association. L'objectif est de réclamer "des mesures urgentes visant une meilleure prise en compte des intérêts des consommateurs", subissant depuis plusieurs mois des coupures d'eau et d'électricité longues et répétées. M. Abiaghe s'est installé ...
Lire l'article
Les éléments de l’antenne du Woleu-Ntem (Nord) de l’Office Central de Lutte Anti-drogue (OCLAD) ont récemment démantelé un important réseau de producteurs et de trafiquants de cannabis, a-t-on appris ce vendredi de source bien informée. C’est au village Avazok, situé dans le canton Woleu, à une cinquantaine de kilomètres d’Oyem, que les éléments des forces de police ont découvert plusieurs hectares de terre dédiés à la culture du cannabis. « 3200 pieds » répartis sur « trois champs », apprend –t-on. Les « cultivateurs », quatre femmes assistées de leurs conjoints, ont été arrêtés le 11 janvier dernier ...
Lire l'article
Une demi-dizaine de hors la loi qui s’illustraient depuis longue date dans le vol de carburant à Lambaréné (Moyen-Ogooué), viennent d’être mis sous l’éteignoir par les agents de police du 2e arrondissement après de minutieuses enquêtes, a constaté le correspondant de GABONEWS. De l’avis des enquêteurs, ce réseau, « puissamment » organisé, possédait des ramifications qui s’étendaient jusqu’à Libreville et Port-Gentil. Aussi, en aval, leurs fournisseurs en carburant sont-ils apparus être des chauffeurs, transporteurs de camions citernes et des convoyeurs en bateaux remorqueurs en provenance de la capitale économique, Port-Gentil. Ironie du sort, c’est à la suite d’une brouille avec ses complices que ...
Lire l'article
Protestations populaires et lynchage médiatique pour la Société d’Energie et d’Eau du Gabon (SEEG) qui encaisse les remontrances depuis la coupure générale de plusieurs heures dans la nuit du 7 au 8 septembre qui a entraîné une paralysie de l’activité socio économique de la capitale. Pourtant au début du mois de juillet dernier, les dirigeants de VEOLIA Water avaient assuré au gouvernement la résolution des problèmes de délestages grâce à de lourds investissements pour renforcer la capacité de production électrique de la filiale gabonaise. Une double et longue coupure d’électricité générale dans la nuit du 7 au 8 septembre dernier ...
Lire l'article
Une opération de la police du Gabon a permis de démanteler un réseau de malfaiteurs qui vendaient apparemment des crânes humains aux fabricants de médicaments et d'amulettes traditionnels. Les huit suspects ont été appréhendés la semaine dernière dans ce pays d'Afrique centrale, relativement à la vente de neuf crânes humains et d'un fémur. Les policiers ont commencé à rechercher les malfaiteurs quand plusieurs familles vivant dans la capitale, Libreville, ont rapporté que les corps de leurs proches avaient été déterrés ou leurs tombes dérangées. Le leader présumé du réseau, Jean Martin Moussavou, a affirmé aux journalistes que son groupe vendait des crânes aux ...
Lire l'article
Le président directeur général de la Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG), François Ombanda, a récemment exprimé ses inquiétudes quant aux capacités de la société à arrimer ses capacités de production aux nouveaux besoins en électricité de la Compagnie minière de l'Ogooué (COMILOG). Les résultats de production record enregistrés par la compagnie en 2007 ont amené les responsables à prévoir le développement de nouvelles structures de production et de transformation du manganèse dans la province du Haut-Ogooué où elle opère. Les capacités d’approvisionnement de la SEEG seront-elles suffisantes pour soutenir le développement des activités de la Compagnie minière de ...
Lire l'article
La SEEG Somme sa clientèle de s’acquitter des factures entre le 8 et le 22 du mois dans le sud du Gabon
La SEEG sommée de présenter un plan de renouvellement de ses équipements sur cinq ans
Le Conseil des Ministre se saisit de l’audit de la SEEG et apporte des additifs
Société / Perturbations de la desserte en eau et en électricité: Les Librevillois disent leur « ras-le bol »
Eau, électricité: des grévistes de la faim contre le groupe Veolia au Gabon
Woleu-Ntem: l’OCLAD démantèle un important réseau de producteurs de cannabis
Moyen Ogooué : Un réseau de revendeurs de gaz-oil au noir démantelé à Lambaréné
Gabon : Libreville disjoncte sur le court-circuit de la SEEG
La police démantèle un réseau de trafic de crânes au Gabon
Gabon : La SEEG inquiète de l’appétit électrique de la COMILOG


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 23 Déc 2011
Catégorie(s): Divers,Economie,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*