Socialisez

FacebookTwitterRSS

Guinée-Bissau : arrestations suite à une tentative de coup d’État, un militaire tué pendant les recherches

Auteur/Source: · Date: 27 Déc 2011
Catégorie(s): Afrique

Lundi 26 décembre, la Guinée-Bissau a assuré avoir déjoué une tentative de coup d’État, et arrêté plusieurs officiers de l’armée, parmi lesquels, le chef de la marine. Lors d’une opération de recherche des suspects, un militaire a été tué et deux autres ont été blessés.

Dans la nuit de lundi à mardi 27 décembre, suite à la tentative de coup d’État en Guinée-Bissau, l’armée a lancé une opération pour retrouver des suspects. Au cours des recherches, une unité militaire a échangé des tirs avec un groupe d’individus armés. Selon une source militaire, un militaire a trouvé la mort et deux autres ont été blessés au cours de la fusillade.

Selon des témoins, des échanges de tirs ont également eu lieu entre des militaires et des individus armés dans le quartier d’Antula, dans le sud de la capitale, entre 02H00 et 05H00 locales (et GMT).

Attaque de l’état-major

« Ce (lundi) matin, des militaires ont attaqué l’état-major (des forces armées) et subtilisé des armes. Au moment où je vous parle, beaucoup ont été arrêtés, dont la plupart des chefs de cette tentative de coup d’État », a expliqué la porte-parole du gouvernement de la Guinée-Bissau, Adiatou Djalo Nandigna. Des « hommes armés » auraient attaqué le siège de l’armée dans le quartier de Bissau-Velho ainsi que deux unités militaires dans la périphérie sud de la capitale, a expliqué le général Antonio Indjai, chef de l’armée. « Ces hommes ont voulu récupérer des armes que nous avons dans les armureries », a-t-il précisé.

Arrestation du chef de la marine

Aucune précision n’a été apportée quant à la quantité d’armes emportées, ou encore le nombre et le lieux de détention des personnes arrêtées. Seule certitude, le chef de la marine, le contre-amiral José Américo Bubo Na Tchuto, a été interpellé. Il est considéré par les autorités guinéennes comme « le cerveau de ce soulèvement », selon les mots du porte-parole de l’armée, le commandant Samuel Fernandes. Ce n’est en tout cas pas la première fois que le nom du chef de la marine est cité dans ce genre d’affaire, dans ce pays en proie à de récurrents coups d’État et violences, dans lesquels l’armée est souvent impliquée. En 2008, José Américo Bubo Na Tchuto avait été accusé d’avoir voulu renverser le régime du président Joao Bernardo Vieira – assassiné en mars 2009 par des militaires – puis blanchi en mai 2010 par la justice militaire. Son nom a été également cité dans plusieurs affaires de trafics de drogue.

Réputé proche du général Antonio Indjai, José Américo Bubo Na Tchuto serait engagé depuis plusieurs mois dans une rivalité avec lui, selon des observateurs locaux. Outre le chef de la marine, un autre baron de l’armée figure parmi les personnes arrêtées, selon le porte-parole de l’armée. Il s’agit du général Watna Na Lai, conseiller d’Antonio Indjai et ancien chef d’état-major de l’armée de terre.

Prétentions salariales

Après l’attaque, un important dispositif militaire a été déployé dans la capitale, tandis que le domicile du Premier ministre Carlos Gomez Junior était gardé par des hommes de la Brigade d’intervention rapide (BIR, police). « Je ne sais pas si des politiciens sont impliqués dans cette tentative de coup d’État. Les enquêtes nous le préciseront », a-t-il déclaré en se félicitant du retour au calme dans son pays.

Le Premier ministre s’était brièvement réfugié à l’ambassade d’Angola, située en face de son domicile, après que des militaires armés se soient rendus tôt lundi matin chez lui, d’après des sources concordantes. On ignore ce que les militaires lui voulaient.

Certains avaient évoqué un mouvement d’humeur de soldats mécontents de leur traitement salarial.

« Nous n’avons aucune intention de nous en prendre à l’État », avait affirmé l’un d’entre eux par téléphone, mécontent que l’augmentation salariale décidée en novembre en vue de la fête de Noël n’ait profité qu’à une poignée de militaires. « Les officiers supérieurs ont eu une grande part et nous, soldats, n’avons eu qu’une légère augmentation », avait-il déploré.

(Avec AFP) 


SUR LE MÊME SUJET
A la Une : coup d’État ou règlement de compte en Guinée-Bissau?
Par Marie Normand Après l'attaque du siège de l'état-major des Forces armées, Le Pays au Burkina Faso s'interroge : s’agit-il d’une « tentative de coup d'État », c'est la version officielle, ou d’un « règlement de comptes entre deux fortes têtes de l’armée » ? Pour le journal, la seconde option est plus plausible. « Quand ils estiment que leurs intérêts sont menacés (...) les chefs militaires n’hésitent pas à se tirer dans les pattes. Et, il est de notoriété publique que le chef d’état-major dont les bureaux ont été attaqués et le contre-amiral à qui l’on fait porter le chapeau, ...
Lire l'article
Le gouvernement bissau-guinéen a annoncé mercredi la mise en place d'une commission d'enquête pour faire la lumière sur l'attaque contre l'armée lundi qu'il a qualifiée de tentative de coup d'Etat et faire juger ses auteurs. La formation de cette commission d'enquête a été annoncée alors que le président de la Commission de l'Union africaine (UA), Jean Ping, s'est rendu mercredi matin à Bissau où les violences qui ont suivi le coup de force ont fait deux morts. Des orientations ont été données pour qu'une commission d'enquête soit créée pour éclaircir la situation et identifier les auteurs, qui doivent tous bénéficier de la ...
Lire l'article
La situation en Guinée-Bissau "est maintenant normalisée", a déclaré mercredi le président de la Commission de l'Union africaine (UA), Jean Ping, à l'issue d'une visite à Bissau deux jours après une tentative présumée de "coup d'Etat" suivie de violences meurtrières. "A la lumière de mes différentes rencontres, je pense que la situation est maintenant normalisée. Je viens de transmettre un message de l'UA et tous sont d'accord que ce qui vient de se passer est regrettable. Je rentre donc optimiste", a déclaré à la presse M. Ping, qui était arrivé mercredi matin dans la capitale. "Le dialogue doit être maintenu entre toutes ...
Lire l'article
Au moins un militaire a été tué et deux blessés dans la nuit de lundi à mardi en Guinée-Bissau lors d'une opération de recherche de suspects après l'attaque contre des objectifs de l'armée qualifiée de tentative de coup d'Etat, a indiqué à l'AFP une source militaire. Une équipe de l'armée dépêchée à Luanda (quartier sud de Bissau) a été engagée dans des échanges de tirs avec un groupe de suspects qui étaient armés et ont ouvert le feu sur mes hommes. J'en ai perdu un, deux autres ont été blessés par balles, a affirmé à l'AFP le chef de cette équipe, ...
Lire l'article
Dans un communiqué de la présidence de la République gabonaise parvenu à la Rédaction de GABONEWS, le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, a fermement condamné la tentative de coup d’Etat et d’assassinat visant le président démocratiquement élu du Niger, Mahamadou Issoufou. GABONEWS livre en intégralité le communiqué de la présidence de la République. « Une tentative de coup d’Etat s’est perpétrée le 26 juillet 2011 au Niger, visant à renverser les institutions démocratiques, et notamment le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Mahamadou ISSOUFOU Le Président de la République Gabonaise, Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Ali ...
Lire l'article
L'ancien vice-président du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) et dernier Premier ministre du défunt président Bongo Ondimba, Jean Eyéghé Ndong, se débat depuis le 15 août dernier pour briguer les suffrages des Gabonais au milieu du brouhaha électoral des 22 autres candidats au fauteuil présidentiel. Dans une interview accordée le 22 août dernier à RFI que nous publions in extenso, le candidat indépendant a fustigé les magnigances «dans les coulisses du pouvoir» et l'organisation «partisane» de l'élection présidentielle, avec un fichier électoral peu crédible de plus de 810 000 votants, soit près de 60% de la population, dont la ...
Lire l'article
Nommé récemment à la tête du Commandement en Chef des Armées, le Général Ella Ekogha, en tournée de prise de contact à travers le pays, est arrivé jeudi à Koulamoutou (Centre) où il visité la 5ème Région militaire avant d'être reçu en audience par le gouverneur Pascal Yama Lendoye, a rapporté vendredi le correspondant de GABONEWS. Au cours de cette visite, le Général a sensibilisé les militaires de la 5ème Région sur la discipline qui doit être légion dans l'armée, l'entretien du matériel et le respect des lois en vigueur. En audience avec la première autorité provinciale, après avoir salué ...
Lire l'article
L’armée française, épaulée par l’armée gabonaise et la société pétrolière Total Gabon poursuit les recherches afin de retrouver le dernier disparu du crash de l’hélicoptère militaire français le Cougar, abîmé en mer samedi dernier entre Libreville et Port-Gentil Dans la journée de dimanche, 5 corps ont étés retrouvés ce qui porte désormais, le bilan à 7 morts et deux rescapés. A propos de ce drame, le président français Nicolas Sarkozy a dépêché dimanche, le ministre de la défense, Hervé Morin à Libreville pour s’enquérir de la situation. Sitôt arrivé, M. Morin a eu un tête à tête avec le président Omar Bongo ...
Lire l'article
Des recherches se poursuivaient aujourd'hui pour retrouver un militaire français porté disparu dans le crash, samedi soir, d'un hélicoptère français au large du Gabon, qui a fait sept morts, a-t-on appris auprès des Forces françaises au Gabon (FFG). "Les recherches se poursuivent pour tenter de retrouver le dernier disparu" qui était parmi dix militaires français à bord de l'hélicoptère, un Cougar, a déclaré à l'AFP le lieutenant Maxime Pietrozycki, officier-communication des FFG. Sept corps ont été retrouvés à ce jour. Un soldat a été blessé, un est sorti indemne de l'accident et un est porté disparu. Aucune indication n'était disponible pour l'heure sur ...
Lire l'article
Une nouvelle promotion des recrues au sein du service de santé militaire a été présenté la semaine dernière sous le drapeau au centre d’instructions militaire de Mouila (Sud), rapporte jeudi le correspondant local de l’AGP. ''Par votre présentation au drapeau ce jour, vos encadreurs et vos instructeurs vous jugent dignes de vos anciens. Pendant sept semaines, vous vous êtes endurcis au contact des réalités militaires dont la finalité est de servir la Nation dans l'honneur'', a déclaré le directeur général du service de santé militaire, le professeur Léon Nzouba ajoutant que ces nouveaux recrues font désormais membres à part entière des ...
Lire l'article
A la Une : coup d’État ou règlement de compte en Guinée-Bissau?
Bissau: vers une commission d’enquête sur la tentative de coup d’Etat
Guinée-Bissau: “situation maintenant normalisée” après les violences, selon l’Union africaine
ALERTE – Guinée-Bissau/coup d’Etat avorté: un militaire tué, deux blessés mardi
Coopération /Tentative de coup d’Etat au Niger : le président Ali Bongo « condamne fermement ce moyen d’accession au pouvoir »
Gabon : Eyéghé Ndong, «il y a eu tentative de coup d’Etat»
Gabon: Le Général Ella Ekogha visite la 5ème Région militaire de Koulamoutou
Gabon: Crash : Les recherches se poursuivent afin de retrouver le dernier disparu
Crash au Gabon: recherches en cours
Gabon: Défense : Sortie d’une nouvelle promotion des recrues de Santé militaire à Mouila


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 27 Déc 2011
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*