Socialisez

FacebookTwitterRSS

Société / Mouila : Un grand marché spontané au « carrefour des jeunes »

Auteur/Source: · Date: 30 Déc 2011
Catégorie(s): Economie,Société

Le carrefour des jeunes, dans la commune de Mouila dans la Ngounié, dispose désormais d’un grand marché spontané à ciel ouvert où sont vendus, chaque jour, des produits frais issus des champs que les agricultrices vendent aussitôt sortis de la brousse au grand bonheur des consommateurs.

Exposés sur des étales de fortune, les produits alimentaires vendus, sont essentiellement des légumes de toutes sortes, des tubercules de manioc, du manioc en bâton que certaines femmes préfèrent préparer dans leurs campements en brousse à proximité de leurs plantations, de la banane plantain, ainsi que de plusieurs variétés de fruits selon les saisons.

Ces aliments vendus du lundi au samedi, en fin d’après-midi, proviennent directement des champs et sont automatiquement proposés à la vente.

« Lorsque nous avons commencé à vendre ici, les gens n’étaient pas contents, les uns et les autres ont dit que notre activité allait entrainer l’insalubrité à cet endroit. Mais je constate que notre marché attire de plus en plus de monde, vu tout le monde veut manger ce qui est frais à moindre coût », a expliqué Ernestine Mboumba, agricultrice de Mouila.

Selon certains consommateurs, ce marché est plus que nécessaire car les uns et les autres peuvent se procurer des produits frais à moindre coût, comparativement aux autres aliments vendus au marché municipal et dans d’autres petits marchés de quartiers.

« Nous sommes plus que comblés par la présence de ce marché, surtout pour nous qui ne sommes pas d’ici. A cette heure de la journée, nous pouvons avoir tout ce que nous voulons comme légumes et autres produits des plantations. Ce marché est le bienvenu », a déclaré Philomène Mekui, épouse de fonctionnaire et mère de famille.

Soulignons que la rapidité dans le choix des aliments exposés est l’une des règles de ce marché, dans ce sens que c’est la première personne à avoir touché le produit désiré qui l’achète lorsque celui-ci est convoité par plusieurs acheteurs à la fois.

Le marché du « Carrefour des jeunes » est un marché spontané qui se déroule pendant quelques heures de l’après-midi jusqu’à la tombée de la nuit. Sachant que comme son nom l’indique, ce lieu est un espace où les jeunes de cette localité organisent plusieurs de leurs rencontres. 


SUR LE MÊME SUJET
De nombreuses jeunes filles mères non scolarisées résidant à Mouila, bénéficient depuis quelques mois, d’une formation en coupe et couture, dans l’atelier de couture d’un particulier dénommé le « Bouton d’Or », afin de mieux envisager leur autonomisation. Situé en plein centre ville de la capitale provinciale de la Ngounié, l’atelier de couture « Bouton d’Or », propriété privée d’une couturière professionnelle, Mme Foudjem, s’attèle depuis quelques années à la formation des jeunes filles non scolarisées qui s’intéressent à la couture, moyennant la somme de 20 000F C FA par mois. Cet atelier de couture est équipé de ...
Lire l'article
Le marché de l’automobile gabonais a enregistré une hausse de 25% sur les ventes réalisées durant les neufs premiers mois de l’année, donc entre janvier et septembre, avec 4259 véhicules neufs vendus contre 3207 à la même période en 2010. Une progression qui devrait, selon l’Union des représentants de l’automobile et de l’industrie (URAI), booster le chiffre d’affaires des deux principaux concessionnaires français, Sogafric et la Compagnie française de l’Afrique occidentale (CFAO). Les ventes de véhicules neufs, publiés par le quotidien "L’union", ont explosé durant les neufs premiers mois de l’année, entre janvier et septembre 2011, avec 4259 véhicules vendus contre ...
Lire l'article
Les commerçantes exerçant au marché du PK8, encore appelé « marché banane », situé au kilomètre 8, dans le sixième arrondissement de la capitale Gabonaise, interpellent vivement les autorités municipales et gouvernementales à fournir davantage d’efforts pour les doter d’un marché digne, répondant aux normes de salubrité et par ailleurs hygiénique, GABONEWS. « Nous attirons une fois encore l’attention des autorités compétentes, afin qu’elles pensent à nous. Nous sommes fatiguées des promesses qui ne voient toujours pas le jour, et nous continuons malheureusement à exercer dans des conditions déplorables, dans la poussière et la boue, à la merci des ...
Lire l'article
Une situation de totale insalubrité prévaut au marché central de Mouila, chef-lieu de la province de la Ngounié (sud), qui croule littéralement sous des tas d'ordures, a constaté un journaliste de l'AGP. Les ordures ne sont plus ramassées depuis un an, ont indiqué des commerçants. Situé en plein centre ville, le marché est devenu une véritable décharge à ciel ouvert qui incommode les riverains. Les tas d'immondices attirent malades mentaux et démunis qui viennent y chercher leur pitance quotidienne. "C'est un véritable scandale pour une ville qui n'était pas habituée à ce genre de spectacle", s'est exclamé un notable. "Que font ...
Lire l'article
Les agents du service provincial de la Concurrence et de la consommation ont découvert vendredi au marché central de Mouila pendant une opération de contrôle plusieurs sacs de poissons salés impropres à la consommation, rapporte mercredi l’AGP. Selon les agents, la mauvaise conservation serait à l’origine de la dégradation constatée dans ces produits. Stockés dans les sacs et déposés à même le sol dans une pièce hermétiquement fermée et humide, les produits restent plusieurs semaines parfois des mois avant d’être totalement vendus aux consommateurs souvent moins regardants. Sans se soucier des conséquences sur les clients, les commerçants sortent leurs produits, le ...
Lire l'article
Le service de voirie de l’hôtel de ville de Mouila (sud) ne procède plus les ordures du principal marché de la commune, provocant une montagne d’immondice depuis la période des fêtes de fin d’année (noël et le nouvel an), a constaté mercredi l’AGP. Sans être trop pleine, l’unique benne qui fait office de poubelle est esquivée au profit du sol. Les commerçants du marché et quelques riverains y jettent toutes sortes d’ordures dégradables ou non, déchets électroniques, appareil ménagers. Pourtant, avant les fêtes de fin d’année, le ramassage se faisait non sans difficulté avec un engin muni d’une tractopelle ainsi que ...
Lire l'article
Dans le cadre de la lutte contre l’insalubrité, l’ONG MUYISSI Environnement en collaboration avec le Syndicat des opérateurs économiques de la Ngounié (sud) a organisé, sous la direction de l’Hôtel de ville, l’opération « Marché propre » vendredi dernier, à Mouila, rapporte le correspondant de GABONEWS. L’opération, qui a débuté aux premières de la matinée avant de s’achever en fin de matinée, a connu la participation des commerçants exerçants au marché central de la commune. Munis de divers outils de travail, ils ont ainsi balayé, débroussé et ramassé toutes les ordures se trouvant à l’intérieur, comme dans les alentours dudit marché.
Lire l'article
Une entreprise des travaux publics a amorcé depuis mercredi dernier les travaux de réhabilitation du carrefour Petit marché de Lalala, dans le 5ème arrondissement Libreville à la grande satisfaction des populations qui peinaient déjà avec l’arrivée des premières pluies. "Il était temps que les autorités entament la réhabilitation de ce carrefour. Car plusieurs véhicules ont perdu leurs amortisseurs, voire des tuyaux d’échappement à cause des crevassées qui s’étaient formées à cet endroit », a déclaré un Riverain. Les travaux de réhabilitation consistent à niveler la voie qui s’est affaissée, l’entreprise procédera au rebouchage des trous en posant une nouvelle couche de ...
Lire l'article
Les commerçantes du marché municipal de Lalala dans le 5ème arrondissement de Libreville, ont réclamé jeudi au maire central de Libreville, des chambres froides, en vue d’une meilleure conservation de leurs marchandises. « Nous n’avons pas de chambre froide ici et cela cause un grand problème de conservation des vivres, surtout pour nous qui vendons du gibier, du poisson et autres produits frais », a déclaré une commerçante. Cette doléance a été bien reçue par le maire central, Jean François Ntoutoume Emane qui entend convoquer le directeur du marché afin de prendre des mesures nécessaires pour résoudre ce problème. « Nous verrons comment ...
Lire l'article
La coalition des ONG contre la vie chère a décidé de passer à la vitesse supérieure, en s’établissant à la place de la paix, ceci après l’interruption par les forces de l’ordre de la marche pacifique de protestation contre la vie « chère », organisée par les deux organisations non gouvernementales, qui attendent un signal fort de l’Etat, face à la hausse des prix, a constaté GABONEWS. En effet, à la place de la paix, la manifestation attire de nombreux curieux: les hommes et les femmes brandissent des paniers vides et animent les lieux à l’aide d’objets de toutes ...
Lire l'article
Les jeunes filles mères de Mouila en formation dans un atelier de couture
Gabon : Le marché de l’automobile neuf roule à +25%
Société / Les commerçantes du « marché banane » du PK8 veulent d’un marché salubre
Le marché central de Mouila croule sous des tas d’ordures
Ngounié-consommation : Des aliments impropres à la consommation découverts dans un marché à Mouila
Les ordures du principal marché de Mouila abandonnées par la voirie
Gabon: Opération marché propre à Mouila
Gabon: Les habitants de Lalala satisfaits de la réhabilitation du carrefour Petit marché
Gabon: Les commerçantes du marché de Lalala réclament des chambres froides
Gabon: Société: Coalition des ONG contre la vie chère: après la marche, le sit-in


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 30 Déc 2011
Catégorie(s): Economie,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*