Socialisez

FacebookTwitterRSS

Ali Bongo fustige le boycott des élections législatives

Auteur/Source: · Date: 1 Jan 2012
Catégorie(s): Politique

L'héritier (ici, en visite en Côte d'Ivoire, en janvier) abrège souvent réunions et palabres. AFP

Le chef de l’Etat gabonais Ali Bongo Ondimba a fustigé, samedi, la politique de la chaise vide prônée par une partie de l’opposition gabonaise.

Dans son message à la nation fait à l’occasion de la nouvelle année, le numéro un gabonais s’est réjouit de la majorité absolue obtenue (114 sur 120 sièges) par le Parti démocratique gabonais ( PDG, au pouvoir) à l’issue des élections législatives du 17 décembre dernier. Cette majorité lui permettra de poursuivre les efforts engagés pour faire du Gabon un pays émergeant d’ici 2025, a-t-il dit.

“L’année 2011 a été marquée par la tenue des élections législatives dont le bon déroulement est une preuve de plus de la vitalité et de la maturation de notre démocratie”, a-t-il rappelé.

“Sous l’oeil vigilant des observateurs internationaux dont les rapports sont encourageants et constructifs”, a poursuivi le président gabonais.

“Je déplore qu’une partie de l’opposition ait choisie le boycott. Un tel choix politique ne fait pas vivre et évoluer la démocratie. Bien au contraire, il laisse hors de l’espace parlementaire ceux qui ont choisi de ne pas emprunter et de privilégier le chemin légal de la conquête du pouvoir dans une démocratie apaisée”, s’est-il indigné.

“L’option de l’isolement volontaire ne concourt pas au triomphe des idées défendues, encore moins à l’enrichissement du débat démocratique”, a fait remarqué le numéro un gabonais.

S’adressant aux électeurs, Ali Bongo a adressé un message de félicitation “à chacune et à chacun de vous qui avez choisi d’ exprimer votre citoyenneté, j’adresse mes plus vives félicitations pour votre sens de responsabilité qui permet jour à après jour de consolider notre démocratie dans l’unité et la cohésion sociale, gage d’une paix indispensable au développement”.

“J’ai pris la pleine mesure de votre adhésion à notre projet de société. En effet, dans la transparence et la sérénité que j’avais sollicité, vous m’avez donné la majorité souhaitée pour accélérer les reformes et mettre en oeuvre les actions nécessaires au Gabon émergeant”, s’est-il engagé.

Les élections ont été boycottées par une partie de l’opposition estimant que les conditions de transparence n’étaient pas réunies. 


SUR LE MÊME SUJET
Le secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG-au pouvoir), Faustin Boukoubi, a commenté jeudi devant la presse la victoire de son parti qu’il a attribuée à la forte adhésion des populations à la politique prônée par le président Ali Bongo Ondimba. Cette victoire aux élections législatives est à la fois la reconnaissance de tout le travail accompli depuis 2009 et le renouvellement d’un mandat sans ambiguïté au chef de l’Etat, a commenté devant la presse M. Boukoubi. Il a ajouté que « la victoire du PDG ne constitue pas un recul de la démocratie". Certains candidats du PDG ont été accusés d’avoir fait ...
Lire l'article
Le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) s’est taillé la part du lion aux dernières élections législatives du 17 décembre dernier en récoltant 113 députés sur les 120 sièges mis en jeu sur l’ensemble du territoire national. Le processus électoral en vue du renouvellement de l’Assemblée Nationale qui a dévoilé dans la nuit de mercredi à jeudi les noms des heureux vainqueurs a connu une participation de 255 570 votants sur 745 645 inscrits. Le taux de participation au scrutin est de 34,28%. Selon le Président de la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP), René Aboghé Ella, ce taux est ...
Lire l'article
Gabon : les forces en lice pour les élections législatives de samedi
Quelques 27 partis politiques de l'opposition comme de la majorité ont présenté des candidats au 1er scrutin majeur sous Ali Bongo Ondimba qui a lieu ce samedi, selon le ministère gabonais de l'Intérieur. Il y a 12 partis de la majorité et 15 de l'opposition. L'Union du peuple gabonais (UPG) de l'ancien opposant historique, Pierre Mamboundou, décédé il y a deux mois, est le principal parti de l'opposition en lice. Eplorés par la perte de leur leader, les héritiers de Pierre Mamboundou rêvent de battre le record de 7 députés obtenu en 2006. L'Alliance des baptiseurs de Me Séraphin Ndaot bien implantée à Port-Gentil, ...
Lire l'article
Bruno Ben Moubamba : “Le boycott des législatives au Gabon est contre-productif”
Ancien vice-président de l’Union nationale et ancien candidat à la présidentielle gabonaise, l’opposant Bruno Ben Moubamba vient d’annoncer à 41 ans son adhésion à l’Union du peuple gabonais (UPG), quelques semaines après la mort du fondateur de ce parti, Pierre Mamboundou. Interview. Jeuneafrique.com : Pourquoi avez-vous décidé d’adhérer à l’UPG ? Bruno Ben Moubamba : Mon adhésion est acquise. Je serai un membre actif enthousiaste car c’est le dernier grand parti de l’opposition gabonaise. J’ai vécu très douloureusement la dissolution de l’Union nationale [survenue en janvier 2011, NDLR], dont j’étais un des vice-présidents, et j’arrive à l’UPG pour essayer de participer à ...
Lire l'article
Le Parti Démocratique Gabonais (PDG), parti au pouvoir), s’active au tour de son Chef de fil, Ali Bongo Ondimba, dans le cadre des prochaines élections législatives à venir attendues par le peuple Gabonais. Deux grandes rencontres sont prévues dans l’agenda du PDG, ce mercredi, celle du comité permanent du bureau politique, programmée en matinée autour du premier responsable du parti, le Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba et la seconde réunion, réservée exclusivement aux membres du bureau politique, se tiendra cet après-midi à la Cité de la démocratie. Même si, l’ordre du jour n’a été révélé, il n’en demeure pas moins que ...
Lire l'article
Le président gabonais Ali Bongo a annoncé, mardi soir à Libreville, que les élections législatives prévues avant la fin de cette année se tiendront sans biométrie, dans son discours à la Nation à la veille de la célébration de la fête de l’indépendance. ‘’La Cour a procédé à son arbitrage sur la biométrie et la demande de report des élections. "Conformément à la légalité républicaine, et en tant que garant de la Constitution, je m’y soumets, comme tout acteur politique doit se soumettre aux lois qui gouvernent son pays", a déclaré le présiodent Ali Bongo Ondimba. Le chef de l’Etat gabonais ...
Lire l'article
En demandant le report des législatives, Ali Bongo crée le consensus Au Gabon, la classe politique est unanime pour un report des élections législatives prévues avant fin décembre 2011. C’est Ali Bongo en personne qui est à la manœuvre. Il a multiplié les rencontres avec la classe politique pour faire accepter ce report motivé par deux raisons : la CAN 2012 de janvier et février, et l’introduction dans la biométrie dans les listes électorales. Ali Bongo Ondimba a marqué un grand point politique. Pour la première fois depuis son arrivée au pouvoir, sa décision de saisir la Cour constitutionnelle pour demander ...
Lire l'article
Biométrie et élections législatives : le Président Ali Bongo Ondimba décide de saisir la Cour Constitutionnelle
« J’ai écouté les différentes déclarations des représentants des partis ; je vais saisir la Cour constitutionnelle dans les meilleurs délais afin qu’elle statue sur la position consensuelle qui plaide en faveur du report des élections législatives », a déclaré le Président de la République Gabonaise, Ali Bongo Ondimba, au terme de la deuxième rencontre organisée avec les principaux leaders de la Majorité républicaine et de l’opposition sur l’opportunité ou non d’introduire la biométrie dès les prochaines élections législatives, normalement prévues pour la fin de l’année. Cette décision intervient suite aux recommandations des différentes forces politiques représentées à cette réunion. ...
Lire l'article
Le parti au pouvoir en Angola, le mouvement populaire de libération de l'Angola (MPLA) a remporté une victoire écrasante aux élections législatives du 5 septembre, selon les premiers résultats publiés dimanche à Luanda par la Comission électorale nationale de l'Angola. Ces résultats basés sur 35% de voix dans 15 des 18 provinces de l'Angola montrent que la parti au Pouvoir (MPLA) a recueilli 1 407 628 voix, alors que le principal parti d'opposition l'Union pour l'indépendance totale de l'Angola en a eu 212 909 voix, représentant respectivement 81% et 10% des suffrages totaux. ...
Lire l'article
Gabon : Le secrétaire général du parti au pouvoir commente les élections legislatives
Elections législatives / Le parti au pouvoir décroche 113 des 120 sièges
Gabon : les forces en lice pour les élections législatives de samedi
Bruno Ben Moubamba : “Le boycott des législatives au Gabon est contre-productif”
Politique / élections législatives : Le Parti Démocratique Gabonais s’active
Ali Bongo Ondimba confirme la tenue des élections législatives sans biométrie
Au Gabon, Ali Bongo réclame le report des élections législatives
Biométrie et élections législatives : le Président Ali Bongo Ondimba décide de saisir la Cour Constitutionnelle
Bongo Doit Partir
Angola: le parti au pouvoir remporte la vicoitre aux élections législatives


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 1 Jan 2012
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*