Socialisez

FacebookTwitterRSS

Législatives gabonaises : tous gagnants ?

Auteur/Source: · Date: 2 Jan 2012
Catégorie(s): Politique

Après les législatives gabonaises du 17 décembre, les deux camps crient victoire. Le parti présidentiel, parce qu’il a remporté l’écrasante majorité des sièges ; l’opposition, car elle estime que son appel au boycott a été suivi. Analyse.

Un fait est accepté par tous : le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) est crédité de 114 sièges sur les 120 que compte l’Assemblée nationale. Avec ses alliés du Rassemblement pour le Gabon (deux élus) etdu Centre des libéraux réformateurs (un député), la majorité compte désormais 117 sièges à la Chambre haute.

Pour le reste, la classe politique ne s’accorde sur rien. Chaque camp interprète à sa manière le déroulement et l’issue des législatives du 17 décembre. Pour le parti présidentiel, les urnes ont parlé. La majorité absolue lui donne les coudées franches pour appliquer le programme d’Ali Bongo Ondimba, élu en août 2009.

La victoire a même une saveur particulière : n’avait-on pas prédit au président une défaite électorale et une humiliante cohabitation avec ses anciens amis de l’ex-Union nationale, résolus à lui couper les ailes ? Même si elle est reconnue par la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cenap), la faible participation (34,28 %) n’entache ni la régularité du scrutin ni la légitimité des élus, se convainc-t-on au PDG.

“Assemblée nationale de type soviétique”

En face, ses adversaires, tout en contestant la régularité de l’élection comme l’Union du peuple gabonais (UPG) qui a annoncé son intention de déposer un recours contre des « fraudes massives », sont eux aussi paradoxalement satisfaits de l’écrasante majorité obtenue par le PDG. « Ils sont tombés dans le piège. La nature du régime est celle d’un parti unique, qui ne tolère aucun contre-pouvoir », raillent les activistes de la société civile. Le jour du vote, la coalition regroupant les principaux ténors de l’opposition a refusé de présenter des candidats et appelé la population à « rester à la maison ». « Le mot d’ordre a été respecté, car 90 % [sic] des électeurs [746 000 inscrits, NDLR] n’ont pas voté. Comment ne pas y voir le signe d’un soutien de la population à notre appel au boycott ? », souligne Marc Ona Essangui, l’activiste à l’origine de ce front du refus, qui dénonce « un recul démocratique sans précédent avec la mise en place d’une Assemblée nationale de type soviétique ».

Jean-François Ndongou, le ministre de l’Intérieur, soutient, lui, que la faiblesse de la participation n’a rien à voir avec le boycott : « Le taux de participation est relativement le même depuis 1996. On ne dépasse pas les 40% lors des élections locales. En 2009, le taux était de 44% lors de la présidentielle…»

Les partisans du boycott répliquent que les leaders de l’opposition ou des partis alliés qui ont été battus, comme Pierre-Claver Maganga Moussavou (Mouila), Jean-Valentin Léyama(Moanda), Louis-Gaston Mayila (Fougamou), Séraphin Ndaot Rembogo (Port-Gentil) ou Paul Mba Abessole (Kango),ont été sanctionnés pour avoir accepté de participer à une élection sans biométrie ni garanties de transparence.

Dialogue

Pour faire voter les projets de loi élaborés par le gouvernement, le PDG n’a plus besoin d’alliés. C’est le principal avantage que cette formation tire de sa large victoire. De son côté, la société civile propose l’ouverture d’un dialogue avec le pouvoir. « Il n’est pas question d’aller quémander des postes, précise Marc Ona. Nous voulons discuter de réforme des institutions, de transparence électorale…» Mais il n’est pas sûr que ce genre de discussions soit une priorité pour Ali Bongo. Des pourparlers tenus pendant de longs mois avec feu Pierre Mamboundou n’ont abouti à rien. Et puis, le président a toujours affiché son horreur des marchandages et des compromissions. Mais pourquoi s’interdire les compromis ?

_______

Par Georges Dougueli, envoyé spécial à Libreville 


SUR LE MÊME SUJET
Qui seront les pays gagnants et perdants de 2012?
Alors que l’élite mondiale s'est rassemblée à l’occasion du Forum économique de Davos du 25 au 29 janvier, les débats se sont moins orienté vers la manière de créer des richesses pour les moins fortunés ou d’aider le monde en développement qu’autour de la façon de sauver le noyau dur. L’économiste Nouriel Roubini, de façon prévisible peut-être, recommande de ne pas trop espérer, et qualifie 2012 d’année de «non progrès.» Mais Ian Bremmer, d’Eurasia Group, s’inquiète aussi du recul de la démocratie et de l’idée que l’inégalité suscite une lutte des classes mondiale. Les deux experts révèlent également leurs surprenants pronostics ...
Lire l'article
Législatives gabonaises : l’opposition va déposer un recours après des “fraudes massives”
L'Union du peuple gabonais (UPG), l'un des deux grands partis d'opposition, va déposer des recours devant la Cour constitutionnelle, a annoncé le porte-parole mardi 27 décembre. L'UPG accuse le pouvoir de "fraudes massives" lors des élections législatives du 17 décembre. « Nous allons présenter des recours pour que la Cour constitutionnelle nous rétablisse dans nos droits », a déclaré le secrétaire exécutif de l'Union du peuple gabonais (UPG), Mathieu Mbomba Nziengui. Le parti d'opposition accuse le pouvoir de « fraudes massives » lors des élections législatives du 17 décembre, à l'issue desquelles le Parti démocratique gabonais du président Ali Bongo Ondimba ...
Lire l'article
Le secrétaire général du PDG salue la vicotire de son parti lors des législatives gabonaise - Le secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), Faustin Boukoubi, a salué vendredi à Libreville la victoire de son camp lors des élections législatives du 17 décembre boycottées par une partie de l'opposition. «Cette victoire est à la fois la reconnaissance de tout le travail accompli depuis 2009 et le renouvellement d’un mandat sans ambiguïté au chef de l’Etat (Ali Bongo Ondimba) », a-t-il déclaré à la presse. «La victoire du PDG ne constitue pas un ...
Lire l'article
Le taux de participation aux législatives gabonaises du 17 décembre est de 34%, selon les chiffres officiels publiés mercredi. Le parti d'Ali Bongo emporte la victoire. D’après les chiffres de la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cenap) présentés par le ministre de l’Intérieur gabonais Jean-François Ndongou, seul 255 570 des 745 645 inscrits se sont déplacés pour donner leur voix. Soit 34,2% de participation et 65,72% d’abstention. "Élections normales" Ces élections, boycottées par une partie de l’opposition, sont une victoire pour le parti du président Ali Bongo, le Parti démocratique gabonais (PDG), qui obtient 114 des 120 sièges de députés. « Cette élection ...
Lire l'article
Législatives Gabonaises : Attention aux chemins qui ne mènent nulle part ! (Moubamba)
Mon ralliement à L’UPG a été acté de manière informelle par le Comité Exécutif de l’Union du Peuple Gabonais (UPG) et il sera confirmé sur le site de Jeune Afrique incessament sous peu. Je rejoins le dernier grand parti de l’opposition gabonaise parce que sa mort enterrerait définitivement la démocratie au Gabon. Je participerai modestement à sa reconstruction. Pour une fois dans notre pays, un grand parti d’opposition doit survivre à la mort de son fondateur charismatique. L’UPG est donc dans la tourmente parce qu’une majorité du Comité Exécutif a fait le choix rationnel d’aller aux Législatives du 17 décembre perdues ...
Lire l'article
Le Premier Ministre rencontrera ce mercredi tous les partis politiques
Le Premier-Ministre gabonais Paul Biyoghé Mba rencontrera mercredi 12 octobre 2011, à la primature dans la salle du Conseil interministériel, tous les responsables des partis politiques toutes tendances confondues à quelques deux mois des élections législatives, indique un communiqué parvenu ce lundi au desk de GABONEWS. L’ordre du jour n’a pas été communiqué. Selon le programme arrêté, les partis politiques de l’opposition regroupés au sein de l’Alliance pour le Changement et la Restauration (ACR), de la Coalition des Partis Politiques de l’Opposition (CPPO), ainsi que ceux d’autres fronts de l’opposition seront les premiers à être reçus par le Chef du ...
Lire l'article
La biométrie aux législatives Gabonaises : Attention !
Chers compatriotes, Une présidence héréditaire ou génétiquement programmée vous pend au nez en acceptant une fois de plus un nouveau somnifère : la biométrie. C’est comme si une amnésie récurrente ou chronique étourdissait l’opinion générale (intellectuels et citoyens lambda) sur la capacité satanique et mutante du bongoïsme quand on sait que le contexte électoral demeure aussi miné que frauduleux sous le même règne. Ali Ben va soumettre la Biométrie à la Cour Constitutionnelle et certains leaders de l’opposition y croient en cette supercherie qu’est la « Biométrie électorale ». Mais de qui continue-t-il à se foutre si ce n’est de vous « ...
Lire l'article
La Direction Générale de Zain Gabon a procédé, ce vendredi, à son siège sis au quartier Neuf Etages de la capitale gabonaise, à la remise officielle des huit premiers lots récompensant les heureux gagnants de la première semaine du jeu de promotion intitulé « 30 jours 30 gagnants », a constaté GABONEWS Au total, ce sont huit gagnants, résidant respectivement à Libreville, Port-Gentil et Gamba, qui ont reçu, chacun, un chèque d’une valeur de 1million de francs CFA, des mains de la Directrice du Marketing, Madame Fatou Mamie Diop, entourée pour la circonstance, de la Responsable de la Communication de ...
Lire l'article
Zain Gabon, sponsor officiel de l’équipe nationale de football du Gabon, a organisé le 05 mars 2010, à son siège situé à l’Avenue Bouët à Montagne Sainte, la remise d’importants lots aux gagnants du grand jeu pronostic déroulé lors de la CAN 2010 en soutien aux Panthères du Gabon, a constaté GABONEWS. Les fanatiques de football ont été invités au cours de cette période à formuler des pronostics lors des matchs suivants : Gabon-Cameroun du 13/01/10, Gabon-Tunisie du 17/01/10, Gabon-Zambie du 21/01/10, le match des quarts de finale du 24/01/10, les deux matchs des demis finals du ...
Lire l'article
Libreville, 6 septembre (GABONEWS) - Le candidat démissionnaire de dernière minute à l'élection présidentielle du 30 août dernier, Casimir Oyé Mba, a tenu ce dimanche en début d'après-midi, une conférence de presse, à son Quartier Général sis en face de l'Université Omar Bongo Ondimba, pour fustiger les actes de violences postélectoraux et inviter les uns et les autres à la retenue. Actualité du :06/09/2009 Texte intégral « Gabonaises, Gabonais, mes chers compatriotes, A la veille du scrutin du 30 août 2009, j'avais dû prendre la difficile décision de me retirer de la course de ...
Lire l'article
Qui seront les pays gagnants et perdants de 2012?
Législatives gabonaises : l’opposition va déposer un recours après des “fraudes massives”
Gabon: Victoire du PDG aux législatives gabonaises
Législatives gabonaises : faible taux de participation, le PDG grand gagnant du scrutin
Législatives Gabonaises : Attention aux chemins qui ne mènent nulle part ! (Moubamba)
Le Premier Ministre rencontrera ce mercredi tous les partis politiques
La biométrie aux législatives Gabonaises : Attention !
Zain Gabon: Remise des huit premiers lots du jeu « 30 jours 30 gagnants »
Zain Gabon remet des lots aux gagnants du grand jeu pronostic de la CAN 2010
Gabon: Présidentielle 2009/ « J’en appelle solennellement à tous les acteurs majeurs de la vie politique nationale afin que nous trouvions une issue rapide et


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 2 Jan 2012
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*