Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: un leader syndical met en garde contre une dévaluation du franc CFA

Auteur/Source: · Date: 4 Jan 2012
Catégorie(s): Economie,Société

Le président de la Confédération syndicale gabonaise (COSYGA) Martin Alini a mis en garde mercredi contre une dévaluation du Franc CFA et les “motivations des pays occidentaux” lors de la cérémonie de présentation de voeux du monde économique à la présidence.

“Nous centrales et syndicats (…) voudrions rappeler que la pénible expérience de 1994 (précédente dévaluation) ne pourra laisser aucun citoyen de le zone franc indifférent. Cette douloureuse épreuve que nous ressentons tant au niveau de nos Etats que des consommateurs, suite au doublement mécanique des prix des biens importés et même des produits locaux”, a affirmé M. Alini en s’adressant au président Ali Bongo Ondimba.

“Les performances actuelles de nos économies sont très différentes de celles de 1994. Ce qui permet de penser que rien ne justifierait une telle décision mais un tel raisonnement ne tient pas compte des motivations réelles des pays développés qui pourraient trouver dans leur opération le moyen le plus facile de s’approprier des matières premières à moindre coût afin de relancer leurs économies guettées par un certain sinistre”, a ajouté M. Alini, “malgré les discours rassurants des responsables politiques et autres experts des pays développés”.
Le président gabonais n’a pas évoqué la dévaluation préférant mettre l’accent sur l’objectif de croissance à deux chiffres qui passe notamment par “la compétitivité” et le maintien des investissements à un niveau similaire à celui des deux dernières années lors desquelles le Gabon a lancé des grands travaux pour accueillir la Coupe d’Afrique 2012 de football (CAN) (21 janvier-12 février).

“Il sera important de maintenir une activité aussi importante au niveau économique. La plupart des chantiers de la CAN sont maintenant derrière nous. Ils ont permis de servir de locomotive ces deux dernières années pour la croissance dans notre pays. Il est bon de ne de pas laisser retomber l’intensité de ces efforts et de ces investissement”, a souligné M. Bongo.

“Il a été fait référence à la crise grave que traversent une certain nombre de pays, pays dont l’économie est souvent locomotive pour la croissance mondiale. Si nous n’avons pas été directement impactés, nous risquons malgré tout de recevoir quelques ondes”, a-t-il conclu. 


SUR LE MÊME SUJET
Les électeurs gabonais sont appelés aux urnes samedi 17 décembre pour élire les 120 députés de leur Assemblée nationale. Les premières élections législatives de l’ère Ali Bongo auront lieu ce samedi 17 décembre. Les candidats en lice jettent leurs dernières forces dans la bataille. La campagne électorale prend fin ce vendredi à minuit. A l’endroit de la branche de l’opposition qui a appelé la population à empêcher le bon déroulement du scrutin, le gouvernement vient tout juste publier une déclaration menaçante. La menace du gouvernement vise particulièrement les dirigeants de l’Union nationale, le parti dissous il y a près d’un an. Les ...
Lire l'article
Depuis plusieurs jours déjà, un sujet alimente le débat dans l'espace médiatique et particulièrement les réseaux sociaux africains: La rumeur sur une supposée seconde dévaluation du franc CFA, la monnaie régionale africaine. Dans une interview accordée à GABONEWS, Axel Doumingou, diplômé gabonais en ingénierie financière des marchés et des entreprises, porte parole de l’UJPDG-France, nous présente avec technicité, les raisons pour lesquelles « il n'y aura pas de seconde dévaluation ». Propos recueillis par Jacques Jarele SIKA GABONEWS : Comment réagissez-vous face à cette incompréhension ou confusion de notions économiques et plus précisément la dépréciation ou ...
Lire l'article
Le président du Syndicat autonome des enseignants du Gabon (SAEG), Simon Ndong Edzo, a été reconduit dans ses fonctions, à l’issue d’un congrès ordinaire, samedi 6 décembre à Libreville Au terme des travaux, les participants ont fait des recommandations, notamment la nécessité de renforcer de manière significative la présence du syndicat sur le terrain et d’entreprendre les tournées interprovinciales pour le renouvellement des organes de base, la réaffirmation de l’adhésion à la dynamique unitaire enclenchée au sein de la Convention nationale des syndicats de l’éducation nationale (CONASYSED), ainsi que l’interdiction de l’usage illégal et abusif de tout individu non membre ...
Lire l'article
Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba, a mis en garde mardi contre les divisions dans le pays, demandant à l'opposition de travailler "à l'unité nationale", dans un discours télévisé à la nation à l'occasion de l'anniversaire de la mort de son père, Omar Bongo. "J'imagine que tous les Gabonais qui caressent le rêve légitime de se voir confier la conduite de notre destin collectif savent qu'il n'y a pas d'autre chemin à emprunter que de travailler à la consolidation de l'unité nationale sauf à tenter le diable de la division : l'ethnisme", a déclaré le président Ali Bongo. "La consolidation de l'unité, ...
Lire l'article
Le candidat Paul Mba Abessole candidat à l’élection présidentielle du 30 août, a mis en garde lors d’un point de presse organisé au siège de son parti, le Rassemblement pour le Gabon (RPG-majorité présidentielle) de la situation qui découlerait du non respect des règles du jeu lors de la présidentielle gabonaise à un tour du 30 août prochain. Mba Abessole intervenait quelques jours après qu’un autre candidat, le leader de l’Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD-opposition), Zacharie Myboto, eut rappelé la nécessité de la sortie du gouvernement des candidats déclaré à l’élection présidentielle. Mba Abessole ...
Lire l'article
Le président de l'Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD, opposition), Zacharie Myboto, s'est insurgé samedi, à l'occasion de la célébration en différé du quatrième anniversaire de la création de son parti, contre ‘’une révision de la constitution’’. ''Vous comme moi, lisons dans la presse et entendons parler depuis quelques temps de la révision de la constitution, et nous ne savons dans quel but. En tout état de cause, nous n'en voyons aucune justification. La constitution de la République a déjà été triturée en 2003. Elle ne s'aurait l'être encore en 2009, toujours pour des calculs et arrangements politiciens. ...
Lire l'article
Le FMI a rendu public ce 25 avril 2009 son rapport sur les perspectives de la région. Et entre autres mesures le Fonds appelle à « laisser les monnaies se déprécier ». Le spectre d’une dévaluation planerait-elle sur les monnaies ayant cours dans la région subsaharienne de l’Afrique ? Cette prescription du Fonds monétaire internationale dans des perspectives économiques de la région Afrique subsaharienne ne laisse pas beaucoup de place au doute : En ces temps difficiles, la politique économique doit donc être guidée par les principes suivants : « Utiliser la marge de manœuvre budgétaire disponible et autant que possible, ...
Lire l'article
Le président du Conseil national de la communication (CNC), François Engongah Owono, a lancé mardi une mise en garde aux directeurs de publication de 11 journaux de la presse écrite privée lors d’une réunion de concertation tenue au siège de l’institution à Libreville. Sur les 11 journaux incriminés, huit ont répondu présents: il s’agit des directeurs de publication du journal le Nganga, le Mbadja, le Crocodile, la Lowé, la Une, le Diagnostic, la Nouvelle république et Misamu. A eux, le président du CNC leur a exprimé sa désolation en faisant remarquer que l’éthique et la déontologie sont violées au même ...
Lire l'article
La valse des gouverneurs des banques de France et de la Bceao chez le gouverneur de la Béac, renforce les suspicions dans cette zone monétaire. Après le passage de Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France chez Philibert Andzembé à la fin de la première décade du mois de juillet courant, c'était autour de Philippe-Henri Dacoury-Tabley, gouverneur de la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest, à peine deux semaines après, de fouler la terre camerounaise pour rencontrer son homologue de la Béac à Yaoundé. Ces mouvements sont suffisants chez les populations concernées pour relancer le débat sur ...
Lire l'article
L'économie gabonaise, qui a connu l'année dernière un grand essor et qui sera équilibrée à moyen terme, doit toutefois faire face à des défis de la chute progressive de sa production pétrolière, a estimé le Fonds monétaire international (FMI). Une mission de l'institution financière internationale basée à Washington, avec à sa tête Cyrille Briancon, a effectué du 26 mars au 8 avril une visite à Libreville, où elle a eu des discussions avec les responsables gabonais sur les politiques économiques du pays et a examiné les développements d'un programme de réforme appliqué par la partie gabonaise, suivant un accord de ...
Lire l'article
Gabon : le gouvernement met en garde contre toute tentative d’empêcher le bon déroulement du scrutin
Economie / « Il n’y aura pas de seconde dévaluation du franc CFA », Axel Doumingou
Un leader syndical de l’éducation reconduit dans ses fonctions
Gabon: ABO met en garde contre “le diable de la division”
Gabon : Le candidat Paul Mba Abessole met en garde contre le non respect des règles du jeu démocratique
Gabon: Le leader de l’UGDD s’insurge contre ‘’une révision de la constitution’’
Pour l’Afrique, le FMI prescrit l’arme de la dévaluation
Gabon: Communication: le CNC lance une mise en garde contre 11 onze journaux de la presse écrite privée
Afrique : s’achemine t-on vers une nouvelle dévaluation du Franc Cfa?
Le FMI met en garde le Gabon contre les défis de la diminution de la production pétrolière


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 4 Jan 2012
Catégorie(s): Economie,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*