Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: une télévision et un journal d’opposition suspendus

Auteur/Source: · Date: 4 Jan 2012
Catégorie(s): Politique,Vidéos

Le journal “Echos du nord” et la télévision gabonaise de l’opposant André Mba Obame, “TV+”, ont été suspendus temporairement, après avoir diffusé les “voeux à la nation” de l’opposant qui s’était autoproclamé président en janvier 2011, rapporte la presse mercredi.
Selon un communiqué du Conseil national de la communication (CNC), “le conseil a décidé du retrait provisoire de l’autorisation d’émettre de la chaîne de télévision TV+ pour une durée de trois mois et l’interdiction provisoire de paraître de deux mois à l’encontre du journal Echos du nord”.
Selon le texte, ces diffusions sont “de nature à porter atteinte à l’ordre public”.
TV+ avait émis les voeux d’André Mba Obame, dit “AMO”, le 1er janvier, et Echos du nord le 2 janvier.
Selon le CNC, “une cérémonie de présentation de voeux au peuple gabonais est un acte républicain qui ne peut être posé que par (…) le chef de l’Etat”.
“Le CNC rappelle que TV+ est coutumier du fait. (…) le 25 janvier 2011, cette chaîne avait diffusé en direct la +prestation+ de serment de M. André Mba Obame”, qui revendique la victoire à la présidentielle de 2009 remportée par Ali Bongo Ondimba, qu’il accuse d’avoir commis un “coup d’Etat électoral”.
Cette auto proclamation avait été suivie de la dissolution de son parti, l’Union nationale (UN), en janvier 2011 par les autorités.
Dans ses voeux, M. Mba Obame est revenu sur les élections de 2009, affirmant “vous (les Gabonais) m’avez clairement et librement désigné pour diriger notre pays (…) La libération de notre pays est proche”.
“Nous subissons tous la confiscation des médias d’Etat par un seul clan (…) et le sabotage des médias privés pour empêcher que la vérité n’éclate”, a notamment déclaré l’opposant.
Durant les législatives de décembre, TV+ avait cessé d’émettre suite à un “sabotage” selon son directeur Franck Nguema, alors que durant les élections de 2009, l’émetteur de la station avait été mitraillé dans des conditions encore non élucidées.
Mercredi lors de la cérémonie des voeux de Nouvel an à divers organismes publics dont le Conseil national de la Communication (CNC), le président Bongo a demandé plus de fermeté au CNC: “Au regard de nombreux dérapages quotidiens dont une certaine presse s’est fait la spécialité depuis plusieurs mois, il est permis de s’interroger: pourquoi l’organe régulateur n’est-il pas en mesure d’appliquer les textes en vigueur? Si (…) je reste attaché à l’exercice de la liberté d’expression, j’en appelle toutefois à une action plus vigoureuse (…) face aux errements constatées”. 


SUR LE MÊME SUJET
Deux organes de presse, la télévision privée TV+ et le journal « Echo du nord », ont été suspendus mardi par le Conseil national de la communication (CNC) pour avoir diffusé la veille un discours de vœux de l’opposant gabonais, André Mba Obame, selon un communiqué du CNC lu mardi soir sur la première chaine de télévision gabonaise, RTG1. TV+, propriété de Mba Obame, écope de trois mois de suspension de ses programmes et « Echo du nord » pour sa part , est interdit de parution pendant une période de deux mois. "Une cérémonie de présentation de vœux au peuple ...
Lire l'article
La chaîne de télévision gabonaise "TV+" et le journal "Échos du nord" ont été suspendus provisoirement selon un communiqué du Conseil national de la communication (CNC) daté du 4 janvier. Cette décision fait suite à la diffusion par ces médias des "vœux à la nation" en janvier 2011 de l'opposant André Mba Obame qui s'était autoproclamé président. La décision de suspendre la chaîne de télévision gabonaise « TV+ » de l'opposant André Mba Obame et le journal Échos du nord a été officialisée par un communiqué de presse du Conseil national de la communication (CNC) paru le 4 janvier : « ...
Lire l'article
Les agents de la télévision gabonaise éclairés sur les nouvelles réformes
Le président du syndicat de la première chaine gabonaise (SPC1), M. Sylvestre Moudounga a éclairé ces adhérents sur les nouvelles reformes qui prendront effet dès janvier 2012, au cours d’une assemblée générale tenue à Libreville ce mercredi. Selon M.Moudounga, l’éclatement est consommé et prendra effet dès janvier 2012. Plusieurs changements on été apportés dans le service audiovisuel public, qui a d’ailleurs été scindé en deux entités distinctes, notamment la radio qui jouit désormais d’une personnalité juridique et administrative propre, ainsi que la télévision dotée d’un statut autonome. Lors d’un conseil des ministres, il avait été annoncé la création de Radio Gabon, ...
Lire l'article
Une enquête sur les conditions de détention des trois immigrés décédés le 16 juin à Bitam (Gabon) et leurs codétenus a été ouverte par la gendarmerie qui a relevé 3 officiers supérieurs de leurs fonctions, a annoncé dimanche le ministère de la Défense gabonais. "Suite à l?incarcération d?une vingtaine d?immigrés clandestins et au décès de trois d?entre eux (...) à Bitam, une enquête vient d?être ouverte par la gendarmerie nationale pour déterminer les conditions dans lesquelles ces personnes ont été détenues", affirme un communiqué. "Par mesures conservatoires, le lieutenant major Christian Ombango, commandant de la gendarmerie de Bitam, l?adjudant chef major Séraphin ...
Lire l'article
Comme annoncé, une enquête a été ouverte pour déterminer les conditions de détention des trois immigrés décédés le 16 juin à Bitam et de leurs codétenus, à Bitam. A cet effet, le ministère de la Défense a annoncé, le 26 juin, la suspension de trois officiers supérieurs de la gendarmerie, par mesures conservatoires. Suite à l’incarcération d’une vingtaine d’immigrés clandestins et au décès de trois d’entre eux le 15 juin 2011 à Bitam, une enquête vient d’être ouverte par la gendarmerie nationale pour déterminer les conditions dans lesquelles ces personnes ont été détenues, a annoncé le ministère de la Défense, ...
Lire l'article
Le Conseil national de la communication (CNC), organe de régulation des médias au Gabon, a annoncé, dans un communiqué rendu public mercredi soir à Libreville, la suspension pour trois mois de la télévision privée gabonaise TV+, propriété du secrétaire exécutif de l'Union nationale (UN-opposition), André Mba Obame. Le CNC justifie sa décision par la diffusion en direct, le 25 janvier 2011, de la cérémonie de prestation de serment de Monsieur André Mba Obame, en qualité de président de la République. "Le CNC considère que la diffusion en direct de cette cérémonie, plus d’un an après la prestation de serment de ...
Lire l'article
Le Conseil national de la Communication (CNC) du Gabon a annoncé mercredi avoir décidé de retirer pour trois mois l'autorisation d'émettre à TV+, télévision appartenant à l'opposant André Mba Obame et qui a diffusé mardi en direct son autoproclamation comme président. Vers 21H30 locales (20H30 GMT) mercredi, les programmes de TV+ n'étaient plus visibles. Son canal habituel affichait désormais de la neige à la place des émissions, après une diffusion ayant paru normale jusqu'à 21H00 (20H00 GMT). "La diffusion en direct le 25 janvier de la cérémonie de +prestation de serment+" d'André Mba Obame, quinze mois après la prise de fonction de ...
Lire l'article
La télévision nationale gabonaise RTG1 a annoncé jeudi lors d'un poisson d'avril très remarqué que l'Etat gabonais allait rompre la concession la liant à la Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG), filiale du groupe français Veolia. Alors que les coupures de courant et d'eau sont devenues fréquentes à Libreville, provoquant la colère de nombreux consommateurs, la télévision a annoncé que le gouvernement avait décidé de rompre le contrat qui court normalement jusqu'en 2017. "C'est un poisson d'avril", a précisé à l'AFP le ministre de l'Energie Régis Immongault. Dans une interview au site internet Gabonnews, le ministre a toutefois précisé: "Si la SEEG ...
Lire l'article
L'émetteur de la chaîne de télévision panafricaine Go Africa, prolongement continental de TV+ appartenant à André Mba Obame, a été victime d'une attaque armée dans la nuit du 1er au 2 septembre. L'émetteur a été détruit et des balles perdues ont touché des appartements d'habitation dans l'immeuble qui abrite la chaîne. © F.B/TV+ ; L'émetteur de Go Africa criblé de balles ce 2 septembre 2009 à Libreville Les bureaux de Libreville de la chaîne de télévision Go Africa, le prolongement panafricain de TV+, ont été attaqués à l'arme automatique cette nuit ...
Lire l'article
LIBREVILLE, 30 août 2009 (AFP) - L’émetteur de la télévision privée gabonaise TV+, appartenant à l’ex-ministre de l’Intérieur et candidat à la présidentielle André Mba Obame, a été coupé dimanche, a-t-on appris auprès de ce média et de l’entourage de M. Mba Obame, parlant d"’intimidation". Auparavant, le Conseil national de la Communication (CNC) avait indiqué avoir adressé un "avertissement" à la chaîne pour la diffusion "malvenue" d’images du défunt président Omar Bongo Ondimba, assimilée à "de la propagande" après la clôture de la campagne électorale. "On a coupé l’alimentation de nos équipements vers 17H00 (16H00 GMT)", a déclaré à l’AFP le ...
Lire l'article
Deux organes de presse suspendus pour diffusion des vœux à la nation de Mba Obame
Gabon : deux médias d’opposition suspendus temporairement
Les agents de la télévision gabonaise éclairés sur les nouvelles réformes
Décès de clandestins au Gabon: enquête ouverte, gendarmes suspendus
Gabon : Trois gendarmes suspendus à Bitam
La télévision privée TV+ suspendue pour trois mois
Gabon: la télévision de Mba Obame interdite d’émettre pendant trois mois
Poisson d’avril: la télévision gabonaise s’en prend à Veolia
Gabon : Attaque armée sur l’émetteur de la télévision Go Africa
Gabon: coupure de l’émetteur de la télévision d’un candidat


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 4 Jan 2012
Catégorie(s): Politique,Vidéos
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*