Socialisez

FacebookTwitterRSS

Nigeria: 6 morts dans une nouvelle attaque d’église, crainte d’escalade

Auteur/Source: · Date: 5 Jan 2012
Catégorie(s): Afrique

Nigeria: 6 morts dans une nouvelle attaque d’église, crainte d’escalade

Une nouvelle attaque contre une église a fait six morts jeudi soir au Nigeria pays le plus peuplé d’Afrique où une vague d’attentats visant en particulier des chrétiens fait craindre l’éruption de violences interconfessionnelles.

Les fidèles étaient réunis en prière, les yeux fermés, quand des hommes ont ouvert le feu, a expliqué le pasteur de l’église aux abord de Gombe, dans le nord-est.

L’attaque est intervenue au lendemain de l’expiration d’un ultimatum fixé par un porte-parole de la secte islamiste Boko Haram aux chrétiens pour qu’ils quittent le nord majoritairement musulman du pays.

Le sud du Nigeria, une nation de 160 millions d’habitants, est lui a dominante chrétienne. Cependant, des millions de musulmans vivent dans le sud et des millions de chrétiens dans le nord.

Jeudi vers 19H30 (18H30 GMT), “des hommes armés ont fait irruption dans l’église et ont ouvert le feu sur l’assemblée des fidèles”, a expliqué à l’AFP le pasteur John Jauro.

“Six personnes ont été tuées (…) et 10 autres blessées”, a-t-il poursuivi, ajoutant que son épouse figurait parmi les morts.

L’attaque n’a pas été revendiquée. La police a refusé d’indiquer si elle soupçonnait Boko Haram, précisant qu’une enquête était en cours.

De nombreuses attaques ont été imputées par les autorités à cette secte qui multiplie depuis des mois des actions de plus en plus sophistiquées et meurtrières.

Boko Haram a notamment revendiqué l’attentat suicide d’août 2011 contre le QG de l’ONU dans la capitale Abuja qui a fait 25 morts. Ses opérations semblent avoir pris une nouvelle dimension avec une vague d’attentats le jour de Noël (49 morts) visant en particulier des églises.

Beaucoup craignent une flambée de violences interconfessionnelles. Des responsables chrétiens ont menacé récemment de se défendre si des chrétiens étaient à nouveau visés.

“Nous n’appelons pas les chrétiens à la vengeance mais nous les appelons à être en état d’alerte et à se protèger, à protèger leurs familles et leurs biens contre ces attaques”, a réagi vendredi le chef de la principale organisation chrétienne du nord, la CAN.

Le président Goodluck Jonathan a décrété le 31 décembre l’état d’urgence dans des Etats du centre et du nord-est concernées par les violences de Boko Haram, mais cela n’a pas empêché de nouvelles attaques. Gombe n’est pas concernée par la mesure.

Mercredi soir, des explosions ont secoué deux villes du nord-est où la mesure est en vigueur. Les attaques, revendiquées par le porte-parole de Boko Haram qui avait lancé l’ultimatum aux chrétiens, n’auraient pas fait de morts.

Mardi, des hommes armés ont pris d’assaut un commissariat de police dans l’Etat de Jigawa (nord), qui n’est pas concerné par l’état d’urgence. Une adolescente a été tuée et un officier blessé.

La multiplication des attaques attribuées à Boko Haram a créé un climat de peur et beaucoup expriment leur frustration face aux autorités jusqu’à présent incapables d’empêcher les extrémistes d’agir.

Le Nigeria est d’autant plus sous tension actuellement que le président a annoncé la suppression le 1er janvier des subventions des prix du carburant. La mesure, largement impopulaire, a fait plus que doubler les prix de l’essence.

Des manifestations de Nigérians en colère, parfois dispersées à coups de matraque ou de gaz lacrymogènes, ont depuis lieu chaque jour à travers le pays.

Boko Haram a affirmé vouloir une application stricte de la charia dans le pays. La secte avait lancé une insurrection en 2009, violemment réprimées par l’armée, faisant environ 800 morts.

On sait peu de choses sur le groupe qui serait divisé en plusieurs factions, dont une ayant des liens politiques et une autre une idéologie islamiste très dure. Certains le soupçonnent de liens avec la branche maghrébine d’Al Qaïda, mais aucune preuve n’a été apportée.

Par Aminu ABUBAKAR 


SUR LE MÊME SUJET
Nouvelle flambée de violences en Egypte, deux morts
Deux manifestants sont morts vendredi au Caire, asphyxiés par des gaz lacrymogènes, ont indiqué des sources médicales alors qu'une nouvelle flambée de violences traverse l'Egypte après le drame du match de football meurtrier à Port-Saïd. Ces deux victimes ont été transportées à l'hôpital inconscientes après s'être jointes aux manifestants dans la capitale, près du ministère de l'Intérieur, où la police anti-émeutes tirait des gaz lacrymogènes et les protestataires ripostaient par des jets de pierres. Les affrontements ont repris vendredi en Egypte entre policiers et manifestants réclamant le départ du pouvoir militaire, dans une nouvelle flambée de violences après le drame du match ...
Lire l'article
Nigeria: grève générale sur fond de tensions religieuses
Une grève générale devait se dérouler lundi au Nigeria contre l'augmentation des prix du carburant sur fond d'attentats anti-chrétiens revendiqués par un groupe islamiste musulman. Les syndicats de travailleurs ont menacé d'organiser une grève illimitée à partir de lundi sur tout le territoire national, avec des manifestations de masse, si le gouvernement ne rétablissait pas les subventions sur les prix du carburant, dont la suppression le 1er janvier a entraîné une brusque hausse des prix de l'essence. Le litre d'essence à la pompe est ainsi passé dès lundi de 65 nairas (0,30 euro) à au moins 140 nairas (0,66 euro). Des manifestations ...
Lire l'article
Nigeria: des explosions secouent le nord à la fin de l’ultimatum de Boko Haram
Trois attaques à la bombe ont secoué mercredi soir des villes du nord-est du Nigeria où l'état d'urgence a été décrété alors que l'ultimatum fixé par la secte islamiste Boko Haram, qui a revendiqué ces explosions, aux chrétiens pour qu'ils quittent le nord musulman a expiré. Les attaques, qui n'auraient pas fait de blessé, ont été revendiquées par Boko Haram. Ce groupe lié à Al-Qaïda s'est vu attribuer des centaines de morts dans des attentats ces derniers mois, sur fond de violences religieuses et ethniques dans le nord. "Nous sommes responsables des attentats à la bombe de ce soir à Damaturu et ...
Lire l'article
Les attentats ont fait 35 morts... Noël sanglant au Nigéria. Une vague d'attentats a fait 35 morts ce dimanche dont un kamikaze, selon le dernier bilan de ces attaques revendiquées par la secte islamiste Boko Haram qui ont visé notamment des églises remplies. «C'est comme si une guerre interne avait été lancée contre le pays. Nous devons vraiment être à la hauteur et faire face», a déclaré le ministre chargé de la police, Caleb Olubolade, qui s'est rendu sur les lieux d'une des explosions. Les attaques, condamnées par le Vatican comme le fruit d'une «haine aveugle et absurde», surviennent après deux jours d'affrontements, ...
Lire l'article
Nigéria. Au moins 35 morts après trois attentats contre des églises
Deux attentats visant des églises au Nigeria ont fait au moins 35 morts le jour de Noël, dimanche, le plus sanglant ayant été revendiqué par la secte islamiste Boko Haram tandis que le gouvernement évoquait une guerre. «C'est comme si une guerre interne avait été lancée contre le pays. Nous devons vraiment être à la hauteur et faire face», a déclaré le ministre chargé de la police, Caleb Olubolade, qui s'est rendu sur les lieux d'un des attentats. Ces attaques, condamnées par le Vatican comme le fruit d'une «haine aveugle et absurde», surviennent après deux jours d'affrontements, jeudi et vendredi, entre des ...
Lire l'article
Au moins douze personnes sont mortes dimanche et lundi dans des combats à Bria, dans le centre de la Centrafrique, entre la rébellion centrafricaine de la CPJP et l'ex-rébellion centrafricaine de l'UFDR, selon un nouveau bilan d'une source militaire à Bria mardi. Les combats opposent la rébellion de la Convention des patriotes pour la justice et la paix (CPJP) et l'ex-rébellion de l'Union des forces démocratiques pour le rassemblement (UFDR). Ils on fait au moins douze morts (...) recensés mardi en début d'après midi dans le quartier Bornou où les affrontements ont été particulièrement violents dimanche et qui est resté difficile d'accès ...
Lire l'article
17 personnes ont trouvé la mort, vendredi dernier, dans un violent accident de la circulation survenu à quelques km de la localité de N’djolé, dans la province du Moyen-Ogooué, dans le centre du Gabon, rapportent deux quotidiens gabonais. Dans sa publication samedi, le quotidien pro-gouvernemental L’Union a fait état de 17 morts tandis que Gabon matin a annoncé 15 morts parmi les 19 passagers se trouvant à bord d’un bus en provenance de Bitam, dans le nord du pays, percuté de plein fouet par un camion transportant des grumes. Un bilan provisoire annoncé dans la soirée à la télévision nationale par ...
Lire l'article
Treize personnes sont mortes selon un bilan provisoire dans une collision entre un bus et un camion, vendredi dans le nord du Gabon, de source préfectorale. Le bilan a été revu à la baisse à 13 morts. L'accident s'est produit vers 12h (locales, 11h GMT), a affirmé à l'AFP le préfet, qui s'est rendu sur les lieux de l'accident. En début de soirée, la présidence gabonaise avait fait état dans un communiqué d'un premier bilan de 15 morts et présenté ses condoléances aux familles. L'accident est survenu sur l'axe routier Medouneu-Lalara (nord) entre un bus et un grumier (camion transportant des ...
Lire l'article
Le Nigeria peine à retrouver la quiétude. Après les violences de ce week-end, les organisations internationales craignent de nouvelles représailles. Le calme a succédé aux tensions, la peur aux violences. L'Etat du Plateau compte ses morts. Les affrontements de ce week-end auraient fait plus de 500 morts selon un bilan dimanche. La police a revu ce chiffre à la baisse, une centaine, mercredi. Les Nations unies, les Etats-Unis, Human Rights Watch et des hommes politiques d'opposition ont exhorté les autorités nigérianes à traduire en justice les responsables des attaques. Les craintes restent vives. Les attaques de ce week-end, attribuées à ...
Lire l'article
Chers compatriotes, Bienvenue sur la page de la Nouvelle Constitution Gabonaise Sur cette page, nous attendons, dès le 12 juin, vos réactions et propositions sur la mouture de nouvelle Constitution gabonaise que vos frères et sœurs de la Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National ont produite à Bruxelles les 30 et 31 mai 2009. Nous voulons vos suggestions d’amélioration en amont de la Tournée Internationale de la Réforme que nous planifions, tournée au cours de laquelle nous nous rendrons dans vos villes et pays de résidences aux fins de venir discuter de la Réforme constitutionnelle que nous avons commencée avec vous. ...
Lire l'article
Nouvelle flambée de violences en Egypte, deux morts
Nigeria: grève générale sur fond de tensions religieuses
Nigeria: des explosions secouent le nord à la fin de l’ultimatum de Boko Haram
Nigéria: 35 morts dans une série d’attentats à la bombe contre des églises
Nigéria. Au moins 35 morts après trois attentats contre des églises
Centrafrique/rébellion: au moins 12 morts dans des combats dans le centre
17 morts dans un violent accident de la circulation dans le centre du Gabon
Gabon : 13 morts dans un accident de la route
La tension perdure au Nigeria
Nouvelle Constitution du Gabon


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 5 Jan 2012
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*