- Bongo Doit Partir - http://www.bdpgabon.org -

Mbigou : Les populations de Bolapessa disent ne pas trouver leur compte au dispensaire de la localité

[1]L’infirmière assistante du village Bolapessa, Madame Gisèle Miébi dans le canton Ngounié-Louétsi du département de la Boumi-Louétsi à Mbigou appelle les populations à fréquenter le dispensaire, mais ces dernier disent ne pas trouver satisfaction rapporte le correspondant de Gabonews.

Les habitants de Bolapessa préfèrent souffrir chez eux que de se rendre dans l’unité de soins du village car il n’y aurait pas de médicaments au dispensaire.

Tout le monde dans le village est unanime sur cet avis que l’infirmière rejette catégoriquement.

Selon Madame Miébi, son dispensaire est souvent ravitaillé et, dit-elle, “J’ai ce qu’il faut pour les soins primaires”. Mais même pour une plaie, un mal de tête ou une fièvre les malades ne font pas le déplacement. C’est quand la situation devient grave que l’infirmière est interpellée. En fait, les habitants du village préfèrent que je passe dans leurs maisons”, explique-t-elle.

Malgré sa bonne volonté, Madame Gisèle Miébi reconnait qu’il y a des manquements.

Certes nous avons un bâtiment, mais il n’y a aucun meuble ni pour son logement, ni pour recevoir les malades, lors de la consultation, les autres patients doivent attendre debout. Et si un malade à un malaise, il n’y a pas de lits pour le temps d’observation.

Et si de l’extérieur, le bâtiment reste encore beau à voir, de l’intérieur on se rend compte qu’il manque les ouvertures, le plafond est défectueux et les arbres autour représentent un danger permanent en cas d’orage.

C’est certainement ce spectacle désolant qui est à l’origine de la fuite des malades peut-on dire. Bien que, ce comportement des populations pourrait entrainer à la longue la fermeture de cette structure, indique la responsable du dispensaire.

« J’ai des rapports que j’envoie à la Direction régionale de santé à Mouila chaque mois et si le nombre de consultation n’est pas important, je ne vais pas inventer », conclue-t-elle. 


SUR LE MÊME SUJET
La société OLAM Gabon vient de construire un dispensaire au village Ebé-Si, du canton Ntang-Loli, dans la province de l’Ogooué Ivindo. L’ouvrage entièrement réalisé par OLAM Gabon vient d’être livré aux populations de cette localité en présence du préfet de l’Ivindo, Vincent de Paul Ivala. Cette structure sanitaire, que les populations ont accueillie avec enthousiasme, est constituée d’une salle de réception, d’une salle de consultation et d’une salle d’hospitalisation d’une capacité de 15 lits. Et juste à côté du dispensaire, une villa a également été construite par OLAM Gabon. Elle servira de logement au responsable dudit dispensaire. Selon les responsables ...
Lire l'article [2]
Le dispensaire du Cap Estérias, localité à une trentaine de km de Libreville, est envahi par les eaux alors qu’aucune pluie ne s’est abattue sur la localité depuis plus d’un mois. ‘’Chaque matin, nous trouvons nos bureaux dans l’eau’’, a déploré Louisa Ongone, responsable du dispensaire, ajoutant que cette situation gêne le fonctionnement de cette strucutre. Les agents de santé passent une bonne partie de leur temps à évacuer l’eau infiltrée dans les bureaux et les salles de réception, a pousuivi Mme Ongone. Selon des témoignages, le dispensaire aurait été construit sur un terrain marécageux. A défaut de délocaliser le ...
Lire l'article [3]
Le dispensaire du Cap Estérias, au nord de Libreville, n'a plus de médicaments, même pour soulager les maux les plus élémentaires, a constaté un journaliste de l'AGP. ‘’Nous n’avons plus de médicaments dans nos tiroirs, même pour soigner des pathologies bénignes’’, a confié un infirmier. La situation est d’autant plus préoccupante que les populations sont pour la plupart sans revenu et dépendent des médicaments gratuitement offerts par le dispensaire. Les malades, qui en ont les moyens, sont obligés de se rendre à Libreville, à une trentaine de km, pour acheter les médicaments dans les pharmacies de la capitale.
Lire l'article [4]
Le dispensaire du regroupement des villages Kanda dans le département de la Louetsi wano (province de la Ngounié, sud) répond aux normes sanitaires, constaté mercredi le correspondant local de l’AGP. Ce dispensaire, don d’un fils de la contrée, l’ancien ministre, David Bombi A Nzengué est d’une grande utilité pour les habitants de Kanda qui éprouvaient des difficultés pour se faire soigner. Cette structure sanitaire est tenue par deux infirmiers assistants qui administrent les soins aux malades. Malgré la beauté de ce joyau, les accouchements ne sont pas pratiqués. Les femmes sont obligées de se diriger vers le Lébamba où des structures plus appropriés ...
Lire l'article [5]
Le dispensaire du regroupement de villages de Ilendo centre, situé à 51 km de Guietsou, chef-lieu du département de la Mougalaba dans la province de la Ngounié (sud), est désormais opérationnel, a constaté l’AGP. La mise en service de cette petite unité sanitaire vient soulager les populations qui étaient contraintes de rallier Guietsou ou Mouila, le chef-lieu de la province de la Ngounié. Livré depuis plusieurs mois par les autorités administratives locales du département de la Mougalaba, en présence d’un représentant de la direction régionale sanitaire Centre Sud, le dispensaire d’Ilendo vient combler le déficit en matière sanitaire qui faisait défaut à ...
Lire l'article [6]
Ndénguilila, village situé à 54 kilomètres de Tchibanga (sud-ouest du Gabon) dans le 3ème Canton du Département de Mougoutsi a été doté mercredi, d’un dispensaire flambant neuf. Le dispensaire construit par la société SOCOFI a été livré en présence du gouverneur de la province de la Nyanga Rufin Moutessayigoue. Construit sur une superficie de 160m², ce dispensaire comprend un magasin, deux salles d’observation, deux bureaux, une salle de garde, une salle d’accouchement, une salle de pansement, une pharmacie et un logement des infirmiers bâti sur une superficie de 140m². Selon certains responsables de la région, avec la réalisation de cette œuvre, les ...
Lire l'article [7]
Le Gouverneur de la Province de la Nyanga, Rufin Moutéssayigoué, a réceptionné mardi, les clefs du nouveau dispensaire de Ndénguilila, Chef lieu du district de Moukalaba Douvoungou dans le département de Mougoutsi (sud), rapporte jeudi un journaliste de l'AGP. M. Moutéssayigoué a reçu du représentant de l'entreprise SOCOFI, les clés du dispensaire de cette localité dont les travaux avaient démarré au mois d'Août 2008. La bâtisse, d'une envergure de 160 mètres carrés, comprend deux salles de garde, deux salles d'accouchement, deux salles de pansement, une pharmacie, deux bureaux, et un magasin à coté du logement de l'infirmier mesurant 140 mètres carrés ...
Lire l'article [8]
Le maire de la commune de la capitale économique du Gabon, André Jules Ndjambé, a déclaré mercredi à Port-Gentil que le dispensaire Ondeno dans le 1er arrondissement sera bientôt réhabilité. M. Ndjambé qui s'exprimait au cours des travaux du conseil municipal de cette ville, a indiqué que ce dispensaire dont les travaux ont débuté sera équipé et ouvert aux populations dans quelques jours. « Pour répondre aux attentes de nos concitoyens singulièrement les plus défavorisés, à l'accès gratuit aux consultations médicales, nous venons de nous attacher les services d'un médecin conseil qui sera payé par la mairie et qui officiera dans nos ...
Lire l'article [9]
Les populations du regroupement de village « Abor », situé à 45 km de la commune de Makokou, chef lieu de la province de l’Ogooué – Ivindo (nord – ouest), réclament la réouverture de l’unique dispensaire de la contré fermé depuis près de 7ans. Depuis 2002, ce dispensaire situé à 45 km de la capitale de l’Ogooué -Ivondo sur le fleuve Ivindo, n’a plus, ni dispensaire ni de case de santé opérationnelle. Selon les habitants de Mvadi, les infirmiers affectés chez eux, ne restent pas longtemps à cause de la rareté des pirogues qui est le seul moyen de déplacement. « Pour nos ...
Lire l'article [10]
L’administration des soins de santé dans la ville de Ntoum s’avère difficile depuis deux mois maintenant. Les infirmiers et médecins affectés au dispensaire de Ntoum doivent se contenter d’un plateau technique vétuste et faire face au manque de médicaments. Cela fait deux mois déjà que les malades de la ville de Ntoum rencontrent des difficultés à avoir accès à des soins corrects dans l’unique dispensaire de la ville qui souffre de carences en équipements et en médicaments. Le dispensaire de Ntoum manque en effet d’un plateau technique adéquat pour les opérations de réanimation des malades dans le ...
Lire l'article [11]
Santé : La société OLAM Gabon dote le village Ebé-Si d’un dispensaire
Un dispensaire envahi par l’eau au nord de Libreville
Pénurie de médicaments dans un dispensaire au nord de Libreville
Le dispensaire de Kanda aux normes sanitaires
Gabo: Ngounié-santé : Le dispensaire de regroupement près de Guietsou désormais opérationnel
Gabon: Ndénguilila se dote d’un dispensaire
Gabon: Santé : Le nouveau dispensaire de Ndénguilila livré à la population
Gabon: Le dispensaire Ondeno de Port-Gentil bientôt réhabilité
Gabon: Les populations d’Abor réclament la réouverture du dispensaire
Gabon : Le dispensaire de Ntoum dans l’impasse