Socialisez

FacebookTwitterRSS

France : Des étudiantes gabonaises dans la restauration pour compléter leurs bourses mensuelles

Auteur/Source: · Date: 16 Jan 2012
Catégorie(s): Diaspora,Economie,Education,Société

Les étudiantes gabonaises de Paris sont de plus en plus visibles dans les restaurants africains et antillais où elles exercent, à temps partiel, pour un revenu horaire de 9 à 10 euros (5 à 6 500 FCFA). Ce ‘‘coup de pouce’’ est essentiel pour leur permettre de couvrir toutes leurs charges mensuelles que la seule bourse d’étudiant ne supporte plus assez. GABONEWS a suivi quelques une de ces étudiantes.

Un soir de janvier 2012, il est 17h30 ; Lucie, 26 ans, étudiante en gestion d’entreprise, trempée dans un manteau noir, écharpe grise au cou, bonnet noir sur la tête, pantalon jean noir plus des bottes noires et un gros sac à main en bandoulière est devant un abri bus sur l’avenue Saint-Charles dans le 15è arrondissement de Paris. Elle attend le bus 42 à destination de Paris Nord où elle doit prendre le service à 19h.

Son sourire montre un regard décomplexé caché derrière des lunettes. Son bus arrive dans 12mn, elle grelotte et son regard voyage sur les arbres qui continuent de perdre leur manteau de feuillages. A peine son bus marque l’arrêt qu’elle y saute avec une agilité acquise de l’habitude et y prend place à l’arrière.

“Je pense que je suis à l’heure, pourvu que les embouteillages de Paris ne me faussent pas les choses”, lance Lucie les yeux rivés sur sa montre.

Aussitôt arrivée, elle lance un salut amical à ses collègues et fonce droit dans les vestiaires pour arborer une chemisette rouge avec un macaron sur lequel on peut facilement lire son prénom “Lucie”.

Au restaurant Paris Nord Café, Lucie travaille de mardi à samedi entre 19h et 24h. Avec la rapidité d’une machine multifonctions, elle dresse des tables, accueille les clients, enregistre les commandes et facture les consommations. Un travail qui nécessite non seulement la rapidité, mais aussi une forte concentration mentale.

“La vie coûte chère à Paris et rien qu’avec ma bourse de 427 euros je ne m’en sort plus. Ceux qui tentaient de me donner un coup de pouce depuis Libreville sont devenus injoignables et capricieux”, dit-elle alors qu’elle met un décor spécial autour d’une table, certainement VIP.

“Je suis obligée de bosser dur pour bien gérer mon quotidien”, insiste la jeune dame qui s’efforce aussi d’effacer une idée préconçue et répandue qui fait des jeunes gabonaises de “petites paresseuses”.

Tous les jours le rythme est le même, assure Lucie ajoutant que son rituel de tous les jours est d’éviter la moindre fausse note pouvant ternir sa réputation et celle de l’entreprise.

Autour de 21h, les clients inondent le restaurant mais Lucie reste imperturbable et effectue tranquillement sa tâche sans stress, suscitant l’admiration de ses collègues.

Lucie n’est pas seule dans cette lutte. “Le Nid Créole”, dans le 20è arrondissement de Paris, emploie Prisca, une étudiante en Droit Civil. Elle assure le service en salle pour un revenu horaire minimum de 9.6 euros.

“Le matin je suis à la Fac et le soir je consacre mon temps au restaurant. C’est fatiguant, mais je n’ai pas de choix”, confie-t-elle.
“A défaut de faire la manche ou se lancer dans le plus vieux métier du monde comme le font certaines africaines sur la place de Paris, je préfère gagner ma vie honnêtement, sans complexes et sans faire pression sur mes géniteurs restés au pays”.
Sonia, une autre étudiante gabonaise, poursuivant des études en Psychologie, s’occupe de la brasserie d’un restaurant de Paris XII. De 18h à 22h elle doit préparer et servir pour environ 50 couverts par service.
“Exercer les petits jobs aux heures creuses pour augmenter mes revenus est une très bonne alternative”, estime Sonia.
En France, la restauration est une industrie qui recrute sans insister sur certaines considérations. Les jeunes étudiantes gabonaise de Paris l’ont compris. Elles postulent sans complexes et se réjouissent d’avoir des euros de plus sur leur bourse qui “ne relie plus les deux bouts”.
 


SUR LE MÊME SUJET
Les nouveaux montants des allocations d'étude des étudiants gabonais en France ont été publiés ce vendredi par le Centre régional des œuvres universitaires (CROUS). Selon le CROUS, les étudiants gabonais du premier cycle vont percevoir à partir de février de l’année prochaine 470 euros, ceux du deuxième cycle 546 euros et 622 euros pour les étudiants du troisième cycle. La bourse des étudiants gabonais en France, toute catégorie confondue, était fixée auparavant à 427 euros. En août dernier, le président gabonais, Ali Bongo Ondimba, soucieux de mettre fin à la précarité de vie des ...
Lire l'article
Au total, 17200 dossiers de demandes de bourses sont examinés depuis lundi dernier à Libreville par les membres de la commission technique de l’Agence nationale des bourses et stages du Gabon (ANBG). C’est la première réunion de cette structure dont la plupart des membres sont des hauts fonctionnaires de l’administration gabonaise, qui doit siéger un mois durant sous la présidence de M. Etienne Massard Cabinda. La commission examine aussi bien les cas des nouveaux bacheliers à la recherche d’une première inscription dans une institution de l’enseignement supérieur que ceux des étudiants déjà inscrits dans les universités et les grandes écoles du ...
Lire l'article
Au cours de la cérémonie de clôture du séminaire sur le développement harmonieux et durable des communes gabonaises, jeudi, à Libreville, les membres de l’association des structures municipales du pays ont émis le souhait de voir les subventions accordées par l’Etat revalorisées, de manière à soutenir plus en amont le développement de leurs villes, a constaté GABONEWS. Au cours de la cérémonie, le rapporteur du Bureau central, par ailleurs maire d’Oyem, Rose Allogo Mengara, s’est réjoui de ce que cette rencontre ait bénéficié de la « participation effective de l’ensemble des communes gabonaises », dans un contexte marquée ...
Lire l'article
Le secrétaire général de la mairie de Libreville, Jean-Marie Mboubou Makanga, sous le thème « la gestion administrative des municipalités » présentant, ce lundi, à Libreville, le premier exposé du séminaire sur le développement harmonieux et durable des communes gabonaises, a prôné la mise en place de véritables stratégies de développement dans les structures municipales, a constaté GABONEWS. Dans son exposé M. Makanga qui, « sans complaisance », a procédé à un audit, « non exhaustif », de l’administration des municipalités gabonaises, a remarqué, à l’entame de son propos, que les structures actuelles se « cherchaient », et que ...
Lire l'article
Le nombre d’étudiants gabonais au Canada, aux Etats-Unis et en France dont la bourse a été supprimée par la Commission nationale d’attribution , d’allocation de bourses d’études et de stages (CNOAAES), s’élève à 2487, rapporte la presse , ce samedi, au moment où se poursuit l’examen des dossiers introduits en recours. Dans un communiqué daté du 23 septembre dernier, le président de la CNOAAES, Massard K. Makaga Etienne informait : « Après avoir statué en première instance, la Commission a débuté l’examen des dossiers introduits en recours » et que ...
Lire l'article
Les faits remontent au mois de juin. L'étudiant boursier du gouvernement gabonais inscrit en troisième cycle dans une université française se voit suspendre le versement de son allocation d'étude des mois de juin, juillet et août par décision de madame MAMBARI Sandra et de monsieur BAKARY Ali. En effet, l'étudiant inscrit en année doctorale option génie civil dans une université du nord ouest de la France a été surpris le 30 juin 2010 de recevoir un mail du CNOUS (Centre Nationale des Œuvres Universitaires et Scolaires) faisant état du fait que son allocation d'étude avait été supprimée par décision de deux ...
Lire l'article
A travers un communiqué publié le jeudi 10 septembre, la Fédération Syndicale Unitaire (FSU) réclame que la lumière soit faite sur le rôle joué par la France lors de l'élection présidentielle au Gabon. Ce puissant syndicat français s'inquiète des conditions «suspectes» dans lesquelles s’est déroulée la présidentielle gabonaise «avec la présence renforcée de l'armée dans les rues de Libreville et une répression des partisans des candidats de l'opposition». © D.R./Manifestation du FSU en France La Fédération Syndicale Unitaire (FSU) est, à ce jour, la première fédération des travailleurs de la Fonction ...
Lire l'article
L’Alliance pour le changement et la Restauration, regroupement de plusieurs partis politique et associations, parmi lesquels l’Union du peuple gabonais (UPG) de Pierre Mamboundou, présentera son candidat à la présidentielle anticipée du 30 août prochain. Vendredi dernier, lors du 1er congrès de l’Union Pour la Nouvelle République (UPNR), l’on avait enregistré la présence des partis politiques amis de l’opposition dont l’Alliance nationale des Bâtisseurs (ANB) de Me Séraphin Ndaot Rembogo, du Parti Socialiste Gabonais (PSG) de Moussavou King, de l’Union du Peuple Gabonais de Pierre Mamboundou, entre autres. Ce dimanche, au gymnase d’Oloumi de Libreville, l’Union du Peuple Gabonais (UPG), devra ...
Lire l'article
Sur cette page, vous trouverez des liens vers les divers meetings de la Coalition. Meeting de Bruxelles des 30 et 31 mai 2009, "Etats-Généraux de la Réforme au Gabon" portant Modification et révision de la Constitution Gabonaise Meeting de Paris des 20, 21 et 22 février 2009 portant naissance de la Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National Vous pouvez aussi suivre les activités et news de la Coalition.
Lire l'article
Le ministre français de la défense, Hervé Morin est attendu ce dimanche à Libreville suite au crash d'un hélicoptère de l'armée française au Gabon, a-t-on appris de source sûre. Le cougar, un appareil de transport de l'armée française s'est abîmé au large des côtes gabonaises faisant deux morts et six disparus sur un équipage de 10 militaires français. Les causes de l'accident ne sont pas encore bien déterminées et les recherches se poursuivent sur place. L'Armée française effectuait avec les forces gabonaises ''un exercice de coordination d'opération de sécurisation maritime'', baptisé ''Ngari'', a-t-on précisé à l'AGP.
Lire l'article
Enseignement Supérieur / CROUS : Publication des nouveaux montants des bourses d’étude gabonaises
17200 dossiers de bourses examinés par l’Agence nationale des bourses et stages du Gabon
Au terme de leurs assises, les communes gabonaises prônent la revalorisation des budgets municipaux (PAPIER GENERAL)
Politique / Pour de véritables stratégies de développement dans les municipalités gabonaises
Suppression de bourses à plus de 2400 étudiants gabonais au Canada, aux Etats-Unis et en France avant l’examen des recours
Deux agents de la Direction Générale des Bourses et Stages du Gabon (DGBS) suppriment illégalement la bourse d’un étudiant gabonais en France
Gabon : La FSU interpelle la France sur les élections gabonaises
Gabon: L’Alliance pour le changement et la Restauration présente son candidat ce dimanche à Libreville
Meetings de la Coalition
Gabon/France : Morin à Libreville pour s’enquérir du crash d’un hélicoptère de l’armée française aux larges des côtes gabonaises


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 16 Jan 2012
Catégorie(s): Diaspora,Economie,Education,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*