Socialisez

FacebookTwitterRSS

Les camions et autres poids lourds interdits de rouler sur le nouvel échangeur d’IAI

Auteur/Source: · Date: 17 Jan 2012
Catégorie(s): Développement,Société

Les camions, ainsi que tous les autres véhicules dits poids lourd, ne sont pas encore autorisés à rouler sur l’échangeur d’IAI, ouvert au trafic depuis dimanche dernier. Après plusieurs mois d’intenses travaux, l’objectif visait la fluidité du trafic à cet endroit pendant la période de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) qui démarre ce 21 janvier au Gabon et en Guinée Equatoriale.

Ouvert à la circulation depuis dimanche 15 janvier en après-midi, l’échangeur du carrefour IAI est libre d’accès aux véhicules ; seuls les poids lourds ne sont pas encore autorisés à rouler sur le pont, et pour cause?

Selon les explications des techniciens rencontrés sur place, cette décision vise à sécuriser ce gros ouvrage qui a besoin d’un temps de solidité, d’où cette période d’essai autorisée uniquement à un certain type de voitures qui attesteront de sa solidité et sa fiabilité.

Pour certains conducteurs de poids lourds, cette mesure est plutôt perçue comme une discrimination, « J’avoue que je suis un peu déçu, du fait que nous autres poids lourd ne pouvons pas encore savourer le plaisir de rouler sur cet échangeur, nous l’attendions depuis longtemps. Mais je comprends aussi que cela est fait pour notre sécurité à tous. Et puis le plus important c’est le fait que la livraison de cet échangeur soit venue décanter le problème des embouteillages qui devenait un véritable casse-tête pour les usagers de ce tronçon », a déclaré Paul-Marie, conducteur de camion semi-remorque.

Pour que la consigne soit strictement respectée, les forces de l’ordre sont présentes jour et nuit sur les lieux.

L’échangeur d’IAI est le premier des trois en construction à être livré, à la veille de la Coupe d’Afrique des Nations CAN. Quant aux deux autres, à savoir ceux des carrefours Nzeng-Ayong et Charbonnages, les travaux se poursuivent. D’après la Direction Générale des grands travaux, ils devraient être livrés avant le coup d’envoi de la CAN 2012.

Ces ouvrages sont la concrétisation de la volonté du gouvernement à résoudre les problèmes de circulation bien connus des populations gabonaises. 


SUR LE MÊME SUJET
Pas de poids lourds sur l’échangeur d’IAI
L'échangeur d'IAI, ouvert à la circulation des voitures depuis le 15 janvier 2012 Ouvert au trafic depuis le 15 janvier, l’échangeur d’IAI au Sud de Libreville est cependant interdit aux véhicules poids lourds. Alors que l’ouverture au trafic de l’échangeur d’IAI a été bien accueillie par les populations, certains automobilistes ont eu la mauvaise surprise de ne pas être éligibles à son accès. En effet, les camions ainsi que tous les autres véhicules dits poids lourd, ne sont pas encore autorisés à rouler sur cet édifice. Selon les explications des techniciens, cette décision vise à sécuriser ce gros ouvrage qui a besoin d’un ...
Lire l'article
Gabon : Livraison du premier échangeur légèrement décalée
Pour des raisons de contrôle technique, la livraison provisoire du premier échangeur, notamment celui de IAI, aura finalement lieu, entre le 11 et le 12 de ce mois, a rapporté hier le directeur des Ouvrages d’Art au ministère de l’Equipement, des Infrastructures et de l’Aménagement du territoire, Alogo Mozogo. Il ne s’agit pas de l’attente d’un train à grande vitesse qui arriverait pile à l’heure. Mais de l’exécution d’infrastructures de grande envergure’’, a indiqué le directeur des Ouvrages d’art au ministère de l’Equipement, des Infrastructures et de l’Aménagement du territoire, Alogo Mozogo, qui répondait hier aux questions de Gabon Matin. ...
Lire l'article
Le maire de Franceville (512 km au sud est de Libreville), le général d’Armée Jean Pierre Doumbenény a décidé mardi de fermer l’avenue De Brazza à la circulation des bus et des véhicules lourds. ’’ A partir de lundi, les bus et les gros véhicules ne passeront plus par la Corniche. Par le nom on comprend déjà que c’est une route qui présente un danger. Ils passeront désormais par Saint-Hilaire, Grand village, Menaye, Mangoungou et Mamadou avant de sortir au gouvernorat. Seuls les petits taxis passeront par la corniche et les autres petits véhicules privés ’’, a indiqué le général ...
Lire l'article
« Si nous devons payer en dehors de la réglementation, il faudrait que nous aillons un rapport sur l’utilisation de cet argent ; nous ne voulons plus payer en violation des instructions du gouvernement », fulmine Raoul Antchouet Pambo, président du syndicat des conducteurs poids lourds du Gabon devant le maintien de la parafiscalité en dépit, selon lui, de sa suppression. « Ce même gouvernement, sur instructions du chef de l’Etat, a décidé de suspendre la parafiscalité, en mars dernier, et nous devons désormais payer au Trésor Public. Il est anormal, à notre avis, que la Mairie de Libreville demande ...
Lire l'article
Comme à Nzeng-Ayong il y a quelques jours, la Premier ministre, Paul Biyoghe Mba, a procédé ce 22 janvier au lancement des travaux d’un échangeur aux feux tricolores d’IAI à Libreville. Cet ouvrage, dont la durée des travaux est estimée à 24 mois, doit notamment permettre de rendre le trafic routier plus fluide dans cette zone de la capitale, victime de longues files d’embouteillages. Il ne devrait plus avoir d’embouteillages aux feux tricolores d’IAI de Libreville dans 2 ans. En effet, c’est le temps que devrait durer les travaux de construction d’un échangeur à cet endroit de la capitale, lancés ...
Lire l'article
Le chef du gouvernement, Paul biyoghe Mba, a lancé les travaux de construction de l’échangeur de Nzeng-Ayong, le 15 janvier à Libreville. Cet échangeur qui remplacera les feux tricolores du carrefour Nzeng Ayong, doit être livré en janvier 2012 et doit permettre de rendre le trafic routier plus fluide dans cette zone de la capitale, toujours victimes des embouteillages. Le 15 janvier 2012 doit marquer le jour de l’inauguration de l’échangeur de Nzeng Ayong dont les travaux ont été lancés le 15 janvier dernier par le Premier ministre, Paul Biyoghe Mba, aux feux tricolores de Nzeng Ayong à Libreville. L’échangeur vise ...
Lire l'article
Les populations du 1er campement, dans le département du Cap Estérias ont interdit leurs cimetières aux librevillois, selon une note d'information visible dans les rues de ce village. La note qui est signée par le comité de notable explique que les 2 cimetières de ce village sont déjà saturés et que bientôt les villageois n'auront plus de place dans les cimetières pour enterrer leurs morts si les habitants de la capitale gabonaise continuent à venir y ensevelir leurs morts. ''Nous ne laisserons plus les cortèges funèbres, venus de Libreville, franchir l'entrée de nos cimetières'', a déclaré Jean Claude Mouneghé, ajoutant que ...
Lire l'article
L'ex-ministre de l'Intérieur gabonais André Mba Obame, candidat malheureux à l'élection présidentielle, a estimé lundi que le président français Nicolas Sarkozy s'était "empressé" de reconnaître la victoire d'Ali Bongo, contestée par l'opposition. "Lors des élections en Iran, le président Sarkozy a condamné et parlé de coup d'état électoral. Il a refusé de reconnaître les résultats. Au Gabon, il se passe la même chose et il s'empresse de reconnaître (...) avant même le recours au contentieux", a affirmé M. Mba Obame, arrivé deuxième du scrutin et qui revendique la victoire. "Pourquoi deux poids deux mesures alors? L'Iran, il condamne et il a bien ...
Lire l'article
Le ministre de l'Enseignement technique et de la Formation professionnelle, Pierre Claver Maganga Moussavou, a inauguré le 1er juillet le Centre routier professionnel à Libreville, première structure de formation des chauffeurs de poids lourds dans le pays. La mise en place de cette structure doit permettre de lutter contre l'insécurité routière induite par l'incompétence de nombreux chauffeurs, dont la plupart seraient dotés de permis «douteux».Le Centre routier professionnel de Libreville a été inauguré le 1er juillet dernier par le ministre de l'Enseignement technique et de la Formation professionnelle, Pierre Claver Maganga Moussavou. Le centre sera chargé de la formation des conducteurs ...
Lire l'article
Plusieurs études sur les petits dragons du Sud-Est asiatique démontrent qu’en dix ans la pratique des pots-de-vin a coûté à ces États autant que leur dette. Dans de nombreux pays d’Afrique, les dessous-de-table que les entreprises privées doivent payer aux fonctionnaires pour décrocher une commande atteignent parfois les 35% du contrat. Le Gabon n’est pas en reste et son classement dans la liste des pays corrompus est peu honorable. La réalité démontre en effet que tous les secteurs de la société sont touchés et la création d’un ministère chargé de lutter contre ce cancer économique de même que l’existence des ONG ...
Lire l'article
Pas de poids lourds sur l’échangeur d’IAI
Gabon : Livraison du premier échangeur légèrement décalée
Le maire de Franceville ferme l’avenue De Brazza à la circulation des bus et des véhicules lourds
Colère des conducteurs de poids lourds face à la multiplication des taxes municipales
Gabon : Biyoghe Mba lance les travaux du futur échangeur d’IAI à Libreville
Gabon : Un échangeur en 2012 pour remplacer les feux tricolores de Nzeng-Ayong
Les cimetières du 1er campement interdits aux Librevillois
Reconnaissance de l’election frauduleuse d’Ali Bongo: les deux poids deux mesures de Sarkozy
Gabon : Les chauffeurs de poids lourds à l’école
Ces gabonais qu’on achète : le poids de la corruption au gabon


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 17 Jan 2012
Catégorie(s): Développement,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*