Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon – Guinée Équatoriale : visite guidée des installations de la CAN 2012

Auteur/Source: · Date: 19 Jan 2012
Catégorie(s): Afrique,Sports

Par Stéphane Ballong

Le stade de l’Amitié-Sino-Gabonaise à Libreville a coûté au moins 37 millions d’euros au Gabon. © Sia Kambou/AFP
Stades, hôtels, espaces publics… Le Gabon et la Guinée Équatoriale qui coorganisent cette CAN 2012 ont mis les bouchées doubles pour accueillir les équipes, leur encadrement, les supporteurs et les médias.

Deux grands stades flambant neufs, l’un de 35 000 places et l’autre de 40 000. Le premier accueillera à Bata, le 21 janvier, le match d’ouverture de la Coupe d’Afrique des nations 2012 (CAN), qui opposera la Guinée équatoriale à la Libye. Le second, de l’autre côté de la frontière, à Libreville, abritera, le 12 février, la finale de cette 28e édition. Après le Ghana et le Nigeria en 2000, la Confédération africaine de football (CAF) renouvelle l’expérience d’une CAN jouée dans deux pays. Avec, cette fois, une coorganisation confiée à des États voisins, ce qui a pour avantage de réduire les difficultés de transport.

Des initiatives ont été prises par le Gabon et la Guinée équatoriale pour simplifier les déplacements des supporteurs et des médias. Outre les avions affrétés pour la circonstance, un visa unique, valable dans les deux pays, a été instauré afin de permettre aux visiteurs de circuler librement de part et d’autre de la frontière pendant toute la durée de la compétition.

Être à la hauteur de la CAN

C’est surtout en matière d’infra­structures que les États, tous deux producteurs de pétrole et profitant de la bonne tenue des cours de l’or noir, ont mis le paquet pour être à la hauteur de cet événement qu’ils organisent pour la première fois.
En Guinée équatoriale, le stade Enkoantoma de Bata (la plus grande ville du pays) a été agrandi l’an dernier (par le groupe français Bouygues) pour porter sa capacité de 22 000 à 35 000 places. Il accueillera les matchs du groupe A (Guinée équatoriale, Libye, Sénégal, Zambie). Une deuxième enceinte d’un peu plus de 15 000 places a été bâtie à Malabo, la capitale, sur l’île de Bioko. C’est sur sa pelouse que s’affronteront les équipes du groupe B (Angola, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Soudan). Quatre nouveaux terrains d’entraînement viennent en outre étoffer le parc des infrastructures sportives du pays.

Les préparatifs : quel coût ?

Difficile de connaître le montant exact de tous ces investissements. Le chiffre de 10 à 15 milliards de F CFA (15,2 à 22,8 millions d’euros) évoqué un temps par Ruslan Obiang Nsue, président du Comité d’organisation de la CAN (Cocan) pour la Guinée équatoriale, semble bien dérisoire. Car, au Gabon, qui s’est également doté de quatre nouveaux terrains, les autorités estiment à quelque 370 millions d’euros la somme totale injectée dans la construction des équipements destinés à cette CAN.

Le stade de l’Amitié-Sino-Gabonaise de Libreville, où jouera le groupe C (Gabon, Maroc, Niger, Tunisie), construit par Shanghai Construction Group, « est un cadeau du gouvernement chinois », selon Henri Ohayon, le directeur général de l’Agence nationale des grands travaux (ANGT) gabonaise. Il n’en aura pas moins coûté aux autorités locales 37 millions d’euros en travaux de finition (éclairage, pelouse, etc.). Le stade de Franceville (22 000 places), où les équipes du groupe D (Botswana, Ghana, Guinée, Mali) disputeront la compétition, représente quant à lui un investissement de 76,2 millions d’euros.

CAN : rendez-vous dès 2013

La 29e édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) ne se fera pas attendre deux ans. Pour éviter la collision avec le Mondial, la Confédération africaine de football (CAF) a en effet décidé de décaler le calendrier de la compétition, qui se tiendra les années impaires à partir de 2013. En outre, compte tenu de la révolution en Libye, la CAF a confirmé en septembre que cette dernière, qui devait accueillir l’édition 2013, organisera finalement la CAN 2017. L’Afrique du Sud (qui remplacera aussi la Libye pour le Championnat d’Afrique des nations en 2014) a été désignée comme pays hôte de la CAN 2013.

En tant que pays organisateur, elle est qualifiée d’office pour la compétition de l’an prochain, dont les éliminatoires se feront selon un système exceptionnellement accéléré. La phase de poules est supprimée et remplacée par deux tours de matchs aller-retour à élimination directe. Les quatre équipes les plus mal classées par la Fifa au moment du tirage au sort devaient disputer d’abord une rencontre préliminaire éliminatoire. São Tomé e Príncipe et le Lesotho s’affrontent les 15 et 22 janvier. Quant aux Seychelles, elles bénéficient du forfait du Swaziland et sont donc déjà assurées de passer au premier tour, qui opposera, entre février et juin, 28 sélections ne jouant pas la CAN 2012.

Les 14 équipes qualifiées à la suite de ce premier tour et les 16 équipes de la CAN 2012 disputeront les matchs du second tour de qualification en septembre et octobre, après tirage au sort.

Si la facture semble moindre en Guinée équatoriale, c’est notamment parce que le pays, qui a accueilli le sommet des chefs d’État de l’Union africaine (UA) à l’été 2011 à Malabo, a déjà massivement investi ces dernières années dans le développement des infrastructures routières et hôtelières. Ses principaux chantiers pour l’accueil de la CAN se sont concentrés sur l’extension et la construction des complexes sportifs.

Au Gabon, en revanche, les investissements ont aussi porté sur les routes, le transport urbain et les infrastructures d’hébergement, particulièrement insuffisantes. Pour renforcer son parc hôtelier, le pays a ainsi dû construire ou rénover huit établissements – la réfection de l’hôtel Leconi Palace, à Franceville, mobilisant à elle seule près de 13 millions d’euros.

Au-delà de la CAN, le Gabon s’est d’ailleurs engagé dans une politique de développement de ses infrastructures à laquelle il compte consacrer plus de 8,5 milliards d’euros sur cinq ans. Pendant ce temps, du côté de Malabo, après l’accueil du sommet de l’UA en 2011 et de la CAN en 2012, on est déjà candidat à l’organisation des Jeux de la Francophonie en 2017.
 


SUR LE MÊME SUJET
CAN 2012. Le Sénégal éliminé, la Guinée Equatoriale qualifiée !
Première énorme surprise dans la CAN 2012: le Sénégal et ses attaquants stars s'est fait éliminer dès le premier tour en subissant sa deuxième défaite face à la Guinée équatoriale (2-1), qui prend un billet historique pour les quarts, ce mercredi à Bata. La Guinée équatoriale a pris la tête du groupe A avec six points, devant la Zambie (4) et la Libye (1), qui avaient fait match nul 2-2 auparavant. Le Sénégal, lui, subit un revers qui risque de faire couler de l'encre et de la salive du côté de Dakar. Le Sénégal n'inscrira donc toujours pas le tournoi continental pour ...
Lire l'article
Une délégation de la Confédération africaine de football (CAF) effectuera une dernière visite d’inspection du 13 au 17 décembre 2011 en Guinée Equatoriale et au Gabon afin de vérifier si tout est fin prêt pour le coup d’envoi de la compétition dans ces deux pays coorganisateurs de cet évènement continental. C’est dans ce cadre qu’une délégation du COCAN Gabon se rend ce mardi à Malabo en Guinée Equatoriale pour assister, aux côtés de leurs homologues de la Guinée, à l’inspection dite « générale » de la CAF. En effet, la CAF va vérifier la fonctionnalité des hôtels, la présence de ...
Lire l'article
Selon une source au sein de la fédération équato-guinéenne contactée par RFI, Henri Michel aurait démissionné de son poste de sélectionneur de la Guinée équatoriale ce mercredi 19 octobre 2011. Si l'information n'a pas encore été officialisée, la décision aurait été prise lors d'une réunion entre l'entraineur français et Bonifacio Manga Obiang, le président de la fédération, lundi dernier. Il n'y a, pour l'instant, pas plus de précisions sur les raisons de ce choix qui intervient à trois mois de l'ouverture de la Coupe d'Afrique des nations 2012, co-organisée par la Guinée équatoriale et le Gabon. Pour le moment, Henri Michel serait toujours ...
Lire l'article
Les pays qui constitueront les têtes de poules de la 28ème coupe d'Afrique des nations CAN Orange 2012 qui se jouera au Gabon et en Guinée Equatoriale du 21 janvier au 1é février sont maintenant connus. Il s'agit des quatre (4) équipes qui composent le chapeau N°1, à savoir, les deux pays coorganisateurs : le Gabon et la Guinée-Equatoriale et les deux pays les mieux classés selon le règlement de la Confédération Africaine de Football (CAF) qui tient comptent du nombre de participation aux phases finales et du classement. L'application du règlement place ainsi la Côte d'Ivoire et le Ghana dans ...
Lire l'article
Deux fortes délégations du Cocan «Gabon-Guinée Equatoriale 2012 » ont signé au Caire (Egypte), le 26 septembre l’accord définitif d’organisation de la CAN 2012 a-t-on appris auprès du COCAN Gabon. Au Gabon le compte à rebours a été déclenché dans l’attente de la visite de l’équipe du Brésil qui sera présente sur le terrain à l’occasion de l’inauguration du tout nouveau stade de l’Amitié. « A cette date, on peut dire que tout sera prêt » assure Joël Lehman Sandoungout, coordinateur général adjoint pour la partie gabonaise du Cocan qui se confiait sur le site officiel de la CAF : « ...
Lire l'article
Selon une note de la Fédération Gabonaise de Football (FEGAFOOT) parvenue à la Rédaction de GABONEWS, mardi, les Panthères du Gabon qui préparent également leur participation à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN Orange 2012), devront affronter le Zalang national de la Guinée Equatoriale, le 7 octobre prochain en France. Dans cette phase des préparations, pour le lancement officiel du compte à rebours de l’équipe nationale de football du Gabon ‘’ Les Panthères ’’ devant prendre part à la phase finale de la CAN Orange 2012, conjointement organisée par le Gabon et la Guinée Équatoriale (21 janvier - 12 février), ...
Lire l'article
Le Gabon et la Guinée Equatoriale ont paraphé vendredi à Libreville un accord dans le cadre de l’harmonisation des actions du domaine du transport aérien, en perspective de la co-organisation de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2012) par ces deux pays d’Afrique centrale, en janvier prochain. Les autorités des Agences de l’aviation civile des deux Etats se sont réunies du 8 au 12 août derniers à Libreville afin d’harmoniser les actions dans ce domaine. A six mois du coup d’envoi de la CAN 2012, les deux pays peaufinent chaque pan de la co-organisation en vue d’offrir à l’Afrique et ...
Lire l'article
CAN 2012 : La CAF convaincue de la faisabilité de la CAN 2012 au Gabon et en Guinée Equatoriale
Le chef de la délégation de Confédération Africaine de Football, (CAF), Almany Kabelé Camara a déclaré lors de la conférence de presse qu’il a tenue ce mercredi à Libreville après la visite d’inspection des différents chantiers du Gabon que, son institution a «désormais une visibilité nette de la faisabilité de la CAN 2012 au Gabon et en Guinée Equatoriale ». C’est aux côtés du Haut Commissaire du comité d’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations, Jules Marius Ogouebandja, du chef de la délégation équato-guinéenne, Frédérico Abaga, du Secrétaire général de la CAF, Hicham, Elamrani, que Almany Kabelé Camara s’est entretenu ...
Lire l'article
Les Comités d’Organisation de la Coupe d’Afrique des Nations 2012 du Gabon et de la Guinée-Equatoriale ont tenu, les 27 et 28 février, à Malabo dans la capitale équato-guinéenne, leur réunion mensuelle ordinaire au cours de laquelle ils ont affiché leur cohésion en vue de la réussite de la CAN 2012. Ont figuré à l'ordre du jour cette importante rencontre, les points suivants: la prise de contact entre les responsables du COCAN Gabon et du COCAN Guinée-Equatoriale, la mission d'inspection de la CAF, le transfert officiel du drapeau de la CAF à la Guinée-Equatoriale, la ...
Lire l'article
En marge du déroulement de la 27ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations de football (CAN), Angola 2010, le Comité d’organisation de la CAN (COCAN) 2012: Gabon – Guinée Equatoriale, donne une conférence de presse ce mardi, dans la capitale angolaise, rapporte notre correspondant à Luanda. Devant les membres de la CAF, le corps diplomatique et la presse internationale, le Comité d’organisation de la CAN de 2012, va articuler sa conférence sur les infrastructures sportives et Hôtelières, le transport, la sécurité, les visas d’entrée au Gabon et en Guinée Equatoriale et l’écotourisme. Pour réussir l’organisation cet événement sportif majeur, ...
Lire l'article
CAN 2012. Le Sénégal éliminé, la Guinée Equatoriale qualifiée !
CAN Orange 2012 / Dernière visite d’inspection de la CAF avant le coup d’envoi au Gabon et en Guinée Equatoriale
CAN Orange 2012-Guinée équatoriale : Démission du sélectionneur Henri Michel
CAN Orange 2012 : Le Gabon, la Guinée-Equatoriale, la Côte d’ivoire et le Ghana, têtes de poules de la 28ème CAN
CAN Orange 2012 : Le Cocan “Gabon-Guinée Equatoriale 2012” et la CAF ont signé au Caire, l’accord définitif d’organisation de la CAN Orange 2012
Préparation CAN Orange 2012: Le Gabon affronte la Guinée Equatoriale le 7 octobre en France
CAN 2012: Le Gabon et la Guinée Equatoriale harmonisent leurs actions dans le domaine du transport aérien
CAN 2012 : La CAF convaincue de la faisabilité de la CAN 2012 au Gabon et en Guinée Equatoriale
Football: Les COCAN Gabon et Guinée Equatoriale affichent leur “cohésion” en vue de la réussite de la CAN 2012
La CAN de 2012 Co-organisée par le Gabon et la Guinée Equatoriale au centre de la conférence de presse ce mardi à Luanda


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 19 Jan 2012
Catégorie(s): Afrique,Sports
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*