Socialisez

FacebookTwitterRSS

L’APE de Léconi réhabilite deux salles de classes à l’école publique du Centre

Auteur/Source: · Date: 19 Jan 2012
Catégorie(s): Education

L’association des parents d’élèves de l’école publique de Léconi Centre (sud est) a livré mercredi aux autorités pédagogiques locales, un bâtiment de deux salles de classes qu’elle vient de réhabiliter.

Les clefs desdites classes ont été transmises au chef de la base pédagogique de Léconi, Ernest Ombena par le président de cette APE, Auguste José Houndy.

“Je voudrais, ici, remercier tous ceux qui ont contribué à la réfection de ces deux salles de classes pour permettre à nos enfants d’apprendre dans de meilleures conditions, y compris les parents d’élèves qui ont bien voulu mettre la main dans la poche”, a déclaré M. Houndy.

Les salles de classes livrées devraient permettre d’éclater les classes pléthoriques du pré primaire qui accueillent jusqu’à 150 élèves.

Mais ce ouf de soulagement va engendrer une nouvelle difficulté, celle liée au manque d’enseignants dans cette ville.

Les parents se disent soulagés de pouvoir profiter des espaces qui vont se créer afin de donner la possibilité aux enfants de se retrouver à moins de 40 dans une même salle de classe.

Le chef de la base pédagogique, Ernest Ombena a apprécié le geste louable et remercié tous ceux qui ont contribué à la réhabilitation de ce bâtiment qui sombrait dans l’oubli au cœur même de la ville.

“Le dynamisme de l’APE et des différents partenaires qui ont aidé à la réhabilitation de cet édifice nous interpelle tous car l’école demeure la clef de voute du développement socioéconomique. C’est aussi et surtout le fer de lance de la construction nationale, de l’avenir du pays, de la prospérité et de la solidarité”, a indiqué M. Ombena.

La ville de Léconi ne compte que deux écoles primaires qui sont à ce jour débordées par le nombre d’élèves qui sollicitent d’y être inscrit, au point d’avoir des classes de plus de 100 élèves afin de satisfaire le plus grand nombre. 


SUR LE MÊME SUJET
Déficit d’enseignants dans une école primaire du Cap Estérias
L'école publique du Cap Estérias, localité à une trentaine de km au nord de Libreville, est confrontée à un déficit d’enseignants depuis la rentrée scolaire qui a eu lieu le 19 septembre dernier, a appris l'AGP. Le manque d’enseignants perturbe le bon déroulement des cours dans cet établisement qui ne dispose que de trois enseignants pour cinq classes. Les classes de 3ème et 4ème années qui comptent respectivement 34 et 49 élèves sont les plus pénalisées par la situation. Le directeur de l’école, Armand Ovono, est contraint de prendre en charge toutes les classes sans enseignant, soit au total 83 élèves, en ...
Lire l'article
Quelques jours après la rentrée officielle des classes du 19 septembre 2011, tel que fixée par le ministère gabonais de l’Education nationale, l’heure est encore aux opérations de salubrité, menées par les élèves au sein de plusieurs structures scolaires de la capitale gabonaise; l’objectif étant d’assainir l’environnement de travail pour les enseignant et enseignés. Attendant la fin des derniers réglages encore en cours dans certains établissements scolaires, qui donneront le top du démarrage effectif des enseignements dans plusieurs écoles, lycées et collèges de Libreville, de nombreux élèves auxquels se joignent quelques enseignants se livrent à cœur joie, au nettoyage des ...
Lire l'article
La province de l’Ogooué-Maritime (sud-ouest) accuse un déficit de 193 salles de classes dans le cycle pré-primaire, selon les conclusions de la commission de la carte scolaire de cette province rendues publiques vendredi dernier. Selon les ratios imposés par la vision du gouvernement en matière d’éducation de 35 élèves par classes, les commissaires ont relevé un gap de 193 salles de classes dans le cycle pré-primaire, soit un manque de 32 établissements sur l’ensemble de la province de l’Ogooué-Maritime. Pour combler ce déficit, la commission de la carte scolaire de cette province a préconisé, la construction au cours de deux prochaines ...
Lire l'article
Le préfet du département des Plateaux, Mathurin Kabogui a transmis dernièrement les clefs du véhicule flambant neuf que la direction générale des douanes a affecté au chef du bureau secondaire de Léconi, le lieutenant José Houndy, rapporte vendredi le correspondant de l’AGP. « Vous devez vous estimer heureux car l’Etat vient de penser à vous en mettant à votre disposition ce véhicule, outil de travail indispensable à l’accomplissement de vos taches quotidiennes respectives. Je vous demande d’en prendre soin et d’en faire bon usage », a indiqué Mathurin Kabogui, s’adressant au lieutenant Houndy. Ce moyen de locomotion vient à point nommé quand ...
Lire l'article
L’école publique d’Ilendo connue sous l’appellation de « Maporo » au regroupement de villages Ilendo dans le département de la Mougalaba à 45 km de Guietsou, chef lieu de ce département dans la province de la Ngounié (sud) demeure sans enseignants, à l’exception du responsable de l’école, Alain Brice Nyama, rapporte dimanche l’AGP. En dépit de la grève menée en début d’année scolaire (octobre à décembre 2009) par la Convention nationale des enseignants des secteurs de l’Education (CONASYSED), la coalition des syndicats du secteur éducation sur l’ensemble du territoire national, l’école d’Ilendo connaissait déjà des problèmes en 2008. Elle fonctionnait seulement ...
Lire l'article
Le Collège d’enseignement secondaire (CES) Théodore Kouawou de la localité de Mandji dans la province de la Ngounié (sud) a été doté de nouveaux bâtiments suite à la livraison des travaux intervenue en juillet 2009, a constaté l’AGP. Ce sont au total, sept salles de classes, quatre logements pour les enseignants, de deux latrines et une clôture, qui viennent en appoint des infrastructures déjà existantes dans ce collègue. Ces nouveaux bâtiments sont opérationnels depuis la rentrée des classes pour l’année académique 2009-2010, a-t-on observé. L’agrandissement de cet établissement scolaire indique t-on, procède d’une réaction du gouvernement de la République qui, après avoir examiné ...
Lire l'article
Le tissage du raphia reste un art maîtrisé par les populations de la ville de Léconi et est devenu par la même occasion une source de richesse sûre pour les habitants de cette localité du sud – est du Gabon. Dans cette ville, de nombreux jeunes comme des vieux pratiquent le tissage de cette fibre qui devient au fil du temps un objet d’identification culturelle et source de revenu. Pour les tisserands, le meilleur raphia est celui issu de la méthode traditionnelle conçue avec des instruments locaux. « Nous sommes restés collés aux valeurs traditionnelles léguées par nos ancêtres », a indiqué ...
Lire l'article
La salle de cinéma de la ville de Léconi, située au sud – est du pays à 98,8 km de Franceville (chef lieu de la province du Haut – Ogooué), fermée depuis une décennie, est devenue la retraite des animaux domestiques. Cabris, moutons et chiens errants squattent l’unique salle de cinéma de la ville de Léconi laissée à l’abandon depuis l’arrivée des chaînes de télévision câblées en 2005. « Cette salle qui aurait pu servir à autre chose est malheureusement envahie de toutes sortes d’immondices mêlées aux matières fécales des animaux », a regretté un habitant de Léconi. Quatre chaînes de télévisions ...
Lire l'article
Plusieurs milliers d'élèves et enseignants ont repris massivement le chemin de salles de classes ce jeudi matin, après que la CONASYSED ait levé le piquet de grève pour une durée de 21jours. « Je suis très comptant de retourner aujourd'hui à l'école, nos cours étaient perturbés depuis la rentrée à cause de la grève des enseignants », a indiqué un lycéen du plus vieux établissements secondaires de Libreville , le Lycée Léon Mba. Contrairement aux autres jours depuis la rentrée de classes, les élèves en uniformes et les enseignants se sont déplacés nombreux dans les écoles de la capitale gabonaise a ...
Lire l'article
Quelques 300 mille élèves ont repris lundi le chemin des classes sur l'ensemble du territoire national, après trois mois et demi de vacance. Pour cette rentrée des classes, on estime à 20.000 le nombre d'enseignant dans le primaire et le secondaire. « Cette année nous allons nous battre pour améliorer l'enseignement dans notre pays », a déclaré dimanche dernier à la télévision nationale le ministre de l'Education et de l'Instruction civique, Michel Menga. Déjà, cette année académique s'annonce tumultueuse. Les enseignants réunis au sein de la coalition des syndicats du secteur de l'Education nationale (CONASYSED) exigent de meilleures conditions de travail. Cette rentrée ...
Lire l'article
Déficit d’enseignants dans une école primaire du Cap Estérias
Rentrée des classes 2010-2011: les premiers jours réservés au nettoyage des structures d’accueil
Déficit de près de 200 salles de classes dans le cycle pré-primaire dans l’Ogooué-Maritime
Un nouveau véhicule de fonction pour la douane de Léconi
Ngounié-éducation : Une école publique dans le département de la Moukalaba demeure sans enseigants
Le CES de Mandji doté des nouvelles salles de classes
Gabon: Le tissage du raphia: un art maîtrisé des populations de Léconi
Gabon: La salle de cinéma de Léconi transformée en refuge pour animaux domestiques
Gabon: Les élèves et enseignants massivement sur le chemin des classes à Libreville
Gabon: Près de 300 milles élèves reprennent le chemin des classes au Gabon


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 19 Jan 2012
Catégorie(s): Education
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*