Socialisez

FacebookTwitterRSS

Libreville (Gabon) Matitis, la laideur de la beauté librevilloise

Auteur/Source: · Date: 23 Jan 2012
Catégorie(s): Développement,Société

Libreville, capitale gabonaise, paradis des touristes, recèle aussi des Matitis, les bas quartiers. Face à la cherté de la vie, les populations ouest-africaines qui continuent d’accourir dans ce petit «eldorado» de l’Afrique centrale pour chercher la pitance, vivent dans des maisons en bois.

Derrière ses belles avenues et ses quartiers huppés tels La Sablière, Louis, Montagne Sainte, etc., la capitale gabonaise offre ses bas-quartiers dans toute leur laideur. Végétation de con­tre-plaqués, planches et tôles rouillées où vivent des vieillards livrés à eux-mêmes et où chômage, violence, alcoolisme, drogue ou encore analphabétisme sont le lot de la vie quo­ti­dienne. Tel peut être résumé l’univers des Matitis ou bas-quartiers gabonais. pourtant lorsqu’on perçoit en ville des immeubles parfois entièrement en marbre, les grands hôtels (Méridien Ré-Ndama, le Gamba, l’Okoumé Palace intercontinental, l’Hibiscus), le centre commercial M’Bolo avec ses galeries, les Terrasses de l’Estuaire, la Cité de la démocratie, les palais et châteaux des nababs gabonais, il est difficile de ne pas penser que Libreville (au coucher du soleil) n’est pas le « Miami d’Afrique », comme le chante avec conviction l’artiste gabonais Makaya Madingo.

Malheureusement, en regardant la réalité, telle qu’elle s’impose, tout le monde reconnaît que ce jugement est très (trop) partiel. A l’instar de nombreuses villes africaines, Libreville présente deux visages. Le Libreville splendide et paradisiaque s’arrête net dans les beaux quartiers, les beaux lieux et les élégants édifices. Pour le reste, lorsqu’on va plus loin, on découvre que Libreville n’est plus moderne, splendide, encore moins paradisiaque. On découvre simplement les Matitis. Pour faire plus simple, on dira que ce sont des villages en pleine ville. Et comme si les Gabonais en avaient honte, les Matitis n’ont jamais de place lorsqu’il s’agit de dresser le portrait de leur capitale. Ce jeudi matin, Libreville a encore froid. La forte pluie de la veille ne s’est arrêtée qu’au petit matin. Nous avons rendez-vous avec un Ivoirien qui vit à Libreville depuis … 1999. Son nom ? Ange Nemlin, originaire de San-Pedro. Parti à l’aventure en décembre 99, il rêvait d’Italie. Mais son rêve a pris fin (brutalement) à l’aéroport de Rome par son rapatriement à Lomé pour faux papiers.

C’est donc à l’aéroport de Lomé qu’il a sympathisé avec un Gabonais qui était dans la même galère. Nemlin se souvient comme hier de la belle fête que sa famille avait organisée en son honneur avant son départ et ne s’imaginait pas retourner le lendemain avec la honte. Depuis, alors que ses parents le croient en Italie, il vit à Libreville dans un Matiti. Et s’il y a quelqu’un qui est mieux placé pour nous faire visiter le coin, c’est bien lui. Père de trois enfants et vivant avec une Gabonaise, Ange Nemlin a, sans surprise, l’accent du pays d’Ali Ben Bongo. Il connaît aussi désormais parfaitement le Gabon qu’il se permet de se hasarder dehors sans ses papiers (pas sûr qu’il en possède) au moment où les rafles font beaucoup de victimes chez les Ouest-africains. Et si nous vous disons que Nemlin parle couramment le Fang, nous croirez-vous ? Première escale à son domicile. Un Matiti situé dans le quartier Cocotiers.

Pour y parvenir, il faut dévaler une petite colline avec tout ce que cela comporte comme risques. Devant nous, un paysage de maisons en bois ou en tôle ayant déjà (suffisamment) supporté les caprices du temps. A les voir, on a la nette impression que ces Matitis cèderont au moindre orage… Et pourtant ! Ange Nemlin jure qu’il y vit depuis une dizaine d’années. Une larme tombe de nos yeux lorsque nous apercevons cette végétation de bicoques, de gourbis, de taudis qui se cachent derrière de beaux bâtiments. La pauvreté est sans nom. Lorsqu’on s’enfonce dans ce Matiti, on est pris de pitié. Et à en croire notre guide, on en retrouve aussi bien à Alibadeng, Belle-vue, camp de boy alias CDB, Cocotiers, Kinguélé, les « Etats-Unis d’Akébé », N’Zeng-Ayong, Niger, etc.

Certains Matitis riment carrément avec une appartenance ethnique à l’exemple de l’ethnie Massongo ou encore Bakota. Pour ceux qui connaissent bien Abidjan, les Matitis, c’est le bidonville « Gobelet », à Cocody, en pire. Ils sont essentiellement Gabonais au chômage et Ouest-africains et Sao-Toméens à vivre ici. Cordonniers, aiguiseurs ambulants, « Arranger-arranger (tailleurs), maçons, prostituées, etc. constituent essentiellement la population des Matitis. Les tarifs des maisons en location oscillent entre 10.000 et 30.000 franc Cfa s. Ange Nemlin, beau parleur et grand dragueur devant l’Eternel, nous affirme qu’il loue son Matiti à 80.000 francs Cfa. Nous ne le croyons pas. « A la fin du mois de février, j’irai vivre à Akébé où j’ai déjà réservé une maison de 300.000 francs Cfa, le mois », poursuit-il. Nous ne le croyons toujours pas. Ce mec-là , certainement parti de son pays natal depuis une éternité, vit de chasse et de cueillette, mais n’a rien perdu de son humour. C’est l’essentiel !

Guy-Florentin Yaméogo, envoyé spécial à Libreville 


SUR LE MÊME SUJET
Un nouveau bateau d'une capacité de 267 places, dont 62 VIP, a été mis en service jeudi pour assurer la desserte entre Libreville et Port-Gentil, la capitale économique (sud-ouest). L’embarcation devrait permettre de renforcer le transport maritime très faible entre les deux principales villes du Gabon, sur la côte atlantique. "En ce moment, nous n’avons pas rencontré de problèmes majeurs", a déclaré, lors de la traversée inaugurale, le commandant de nouveau navire baptisé "Békélya". "Le navire a fait ses preuves en naviguant pendant 20 ans en Espagne et au Maroc", a-t-il dit, ajoutant que le nouveau bateau est à ...
Lire l'article
Les habitants de Malibé, dans le nord de Libreville, ont barricadé la route reliant leur bourgade au premier campement pour proteste contre la dégradation de ce tronçon routier, a constaté un journaliste de l’AGP. La manifestation a pour but d’attirer l’attention des pouvoirs publics en vue de la réfection de cette route devenue une véritable piste d’éléphant en cette saison pluvieuse. Les manifestants veulent également une amélioration de leurs conditions de vie. ‘’Nous n’avons ni dispensaire ni école dans notre village qui compte plus de 400 habitants’’, a confié Mouélé, un jeune homme de 26 ans. ‘’Il nous ...
Lire l'article
Le premier forum national sur l’Habitat s’est ouvert le 6 août à la Cité de la démocratie de Libreville. Ce conclave qui s’achève aujourd’hui, vise à trouver les voies et moyens pour doter tous les Gabonais d’un logement décent. «Un toit pour tous pour un avenir en confiance» ou «Un Gabon sans matitis», peut-on lire sur les banderoles déployées dans l’hémicycle de la Cité de la démocratie à l’occasion du forum national sur l’Habitat qui a démarré le 6 août à Libreville. Selon le premier ministre, Paul Biyoghe Mba, qui a lancé les travaux de ce conclave, «l’urgence est de trouver ...
Lire l'article
Les responsables de la Mairie de Libreville, en tête desquelles l’édile de la commune, Jean François Ntoutoume Emane, ont marqué l’action de cette institution, cette année, comme il est désormais de tradition, par un diner gala, vendredi dernier, en l’honneur des chefs de quartiers, en vue de discuter avec eux sur la gestion quotidienne de la cité, a constaté GABONEWS. Entrant dans le cadre de la gestion participative de la mairie de Libreville, cette rencontre a permis à tous les collaborateurs du maire central de deviser avec lui sur les préoccupations qui sont les leurs, au quotidien. À l’entame de la ...
Lire l'article
L'Union sportive Ombilanzambi (USM) de Libreville affronte l'Athlétique renaissance Aiglons Cara de Brazzaville ce jeudi au stade Monédan de Libreville, en match amical. Ce duel entre dans le cadre des préparatifs pour les deux clubs en lice pour les compétitions africaines qui démarrent dans quelques semaines. USM, vainqueur de la coupe du Gabon, édition 2008, participera à la coupe de la CAF. Aiglon Cara, vainqueur du championnat national de football de D1, représentera le Congo Brazzaville à la ligue des champions. Le weekend dernier à Moanda, Aiglons Cara a été battu (2-3) par Mangasport, en match amical. Avec 9 points, USM occupe le 7 ème ...
Lire l'article
Le premier ministre, Jean Eyeghé Ndong, a déclaré lors de l’ouverture du concours miss Gabon, à l’étape de l’Estuaire, dans la nuit de samedi à dimanche, que « Pour qu’une femme soit belle, il faut qu’elle allie beauté physique et beauté intellectuelle », donnant ainsi le coup d’envoie de ce concours dans la capitale gabonaise. « Nous avons à cœur chaque année, désormais de sélectionner la plus belle femme de l’Estuaire. Nous devons donc avoir à l’esprit que pour qu’une femme soit belle il faut qu’elle allie beauté physique et beauté intellectuelle », a déclaré le chef du gouvernement gabonais ...
Lire l'article
Les populations habitant la zone du PK8 (6ème arrondissement de Libreville), sur la nationale 1 redoutent déjà les inondations, connaissant les difficultés auxquelles elles font régulièrement face lors des grandes des pluies, du fait du mauvais état des canaux d’évacuation des eaux. Ces populations ont entrepris depuis quelques jours, des travaux de curage de ces canaux avec les moyens dont ils disposent, dans le but de limiter les dégâts, lorsque surviendront les premières grandes pluies. « On ne peut que se préoccuper de notre situation à l’approche des pluies », déclare Joseph Mbadi, jeune volontaire du PK8. Pour un autre jeune du ...
Lire l'article
Au cours de sa tournée, il y a quelques jours, en compagnie de toute l’équipe de la mairie centrale, l’édile de Libreville a annoncé la réhabilitation, dans les délais relativement proches, du centre des loisirs des Jardins de la peyrie, actuellement dans un piteux état; une opération qui nécessitera à terme, d’importants fonds et dont Jean François Ntoutoume Emane classe parmi les priorités de sa mandature, devant contribuer à l’épanouissement des jeunes et autres riverains de la ville. Sur le terrain, le maire a exprimé la volonté de redonner au centre de loisirs de la peyrie son lustre d’antan, en réhabilitant ...
Lire l'article
« L’avenir se prépare aujourd’hui » c’est le thème choisi pour la célébration de la Journée nationale de la femme que Lambert Aurélia Arombino, miss Gabon 2008, en collaboration avec le Comité miss Gabon (Comiga) et le ministère de la Famille et de la Promotion de la femme, s’est entretenue avec la jeunesse gabonaise, à travers une causerie ponctuée par des questions, réponses; l’objectif principal d’une telle rencontre, étant de montrer aux jeunes des deux sexes scolarisés ou non, l’importance d’une prise de conscience très tôt, en vue de la préparation de leur avenir. Après la ville de Ntoum, les activités ...
Lire l'article
Faire tomber le régime Bongo Ondimba par les armes. Tel est l'objectif de l'Armée gabonaise de libération nationale (Le Mamba). Difficile de se convaincre du sérieux de cette organisation secrète.   Rencontrer les animateurs du Mamba n'est d'ailleurs pas chose aisée. Les « combattants de l'ombre » ne se dévoilent pas facilement persuadés d'être traqués par les services de renseignement gabonais.   Paranoïa ou réalité ?   Cette Armée a-t-elle une existence réelle ou virtuelle ? Est-elle une menace sérieuse pour le président Bongo Ondimba récemment réélu à la tête du Gabon ? Autant d'interrogations auxquelles a répondu Curtis Bezauna Mabika, le porte-parole de l'Armée gabonaise ...
Lire l'article
Un nouveau navire pour desservir Libreville et Port-Gentil
Une route barricadée dans le nord de Libreville par des manifestants
Un Gabon sans matitis à l’horizon
Les responsables de la Mairie de Libreville communient avec les chefs de quartiers de Libreville
Gabon: USM de Libreville sera face à Aiglons Cara de Brazzaville ce jeudi à Libreville
Gabon: « Pour qu’une femme soit belle, il faut qu’elle allie beauté physique et beauté intellectuelle », Jean Eyeghé Ndong
Gabon: Les habitants du PK8 redoutent les inondations à l’approche de la saison des pluies
Gabon: Le maire de Libreville annonce la réhabilitation des Jardins de la peyrie de Libreville
Gabon: La reine de la beauté gabonaise face aux jeunes de Libreville à l’occasion de la Journée nationale de la femme
Interview du Mamba: “Une insurrection n’est pas un concours de beauté”


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 23 Jan 2012
Catégorie(s): Développement,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*