Socialisez

FacebookTwitterRSS

Cécilia toujours introuvable

Auteur/Source: · Date: 24 Jan 2012
Catégorie(s): Diaspora,Société

Depuis sa disparition, le 11 janvier 2012, les proches de la jeune étudiante d’origine gabonaise demeurent toujours sans nouvelles. Et la police française ne s’en émeut point.
Plus de 10 jours après sa disparition, la Française d’origine gabonaise, Cécilia Mboumba (24 ans), demeure sans nouvelle. L’inquiétude gagne, en effet de plus en plus, les esprits quant à une hypothèse macabre. Une perspective confortée par le flou artistique entretenu par les entités judiciaires françaises autour de ce cas de disparition.

Contrairement aux informations véhiculées, soutenant que la police avait ratissé le périmètre à l’intérieur duquel son sac avait été trouvé, notamment sur le pont de Cheviré à Nantes, ses proches continuent d’affirmer que rien n’a été entrepris. Ni la police ni les faisceaux de diffusion n’ont bougé le petit doigt, révélant ainsi une négligence manifeste malgré les éléments pertinents pouvant orienter les enquêteurs.
Comme dans un pays où les outils de procédure son encore archaïques, la Police française de Nantes se contente de classer l’affaire, se prononçant précipitamment sur l’hypothèse d’un suicide. Sur la base de quoi ? Personne ne saura le dire. Un avis que refuse d’admettre sa mère. « Pour précision, ma fille est en Master 2, travaillait et avait une relation épanouie avec son copain. Pleine de vie, elle n’avait jamais fait allusion à des idées de mort ». Si aucun indice n’atteste cette éventualité, c’est-à-dire pas de testament, pas de trace d’objets habituellement pratiqués dans ce genre de cas, encore moins le corps, les proches de la disparue sont unanimes pour dire que les entités judiciaires refusent manifestement de déployer leur arsenal pour cette affaire. La raison ? Personne, non plus, ne sait pourquoi, mais pour ses proches, la plus plausible, se réfère à son origine africaine.
Si cette appréciation s’avérait juste, la France serait-elle finalement un pays où la justice s’exercerait à géométrie variable, notamment fondée sur des critères d’origine de continents ou des Etats ? Si non qu’est-ce qui justifie une telle négligence? Pourquoi cette police n’a-t-elle pas émis un avis de recherche, comme c’est le cas pour ces cas de joggeuses qu’on voit fréquemment apparaître sur leurs écrans ?
Pourtant, depuis le 11 janvier, date de sa disparition, les amis de l’étudiante disparue ont fourni des éléments d’enquête qui soulèvent d’autres questions. On annonçait en effet que la jeune femme devait prendre un vol à destination de Marseille, pour un rendez-vous de travail. Pourquoi la Police n’a-t-elle pas vérifié l’effectivité de la réservation ou même du voyage s’il a eu lieu ? Le collègue avec qui elle avait rendez-vous pour le voyage, pourquoi n’a-t-il pas été entendu ? Le chauffeur de taxi qui était visiblement le dernier à l’avoir vue, pourquoi ne l’avoir pas entendu non plus, ou même gardé en vue ? Pourquoi ce sont les amis de Cécilia qui révèlent finalement l’historique téléphonique aux policiers qui disaient ne rien savoir? Pourquoi le sac de Cécilia retrouvé sur le pont a-t-il été rendu à la maman, s’il peut aider à mener l’enquête ? En définitive, pourquoi une enquête, même pas ouverte, peut-elle être déclarée classée ?
Ce silence qui nourrit les inquiétudes doit laisser place aux informations convaincantes. Les autorités diplomatiques gabonaises devraient user des nécessités qui fondent les relations entre les deux pays pour les amener à trouver des réponses à ces questions. La diplomatie n’est pas que politique, non ? 


SUR LE MÊME SUJET
Wanted ! » La tête de Mouammar Kadhafi a été mise à prix 1,7 million de dollars « mort ou vif », hier, par le Conseil national de transition (CNT) et des hommes d'affaires libyens. « Les membres du cercle rapproché [du Guide] qui le tueront ou le captureront auront l'amnistie garantie par le peuple », a précisé le président du CNT, Moustapha Abdeljalil. Sur le terrain, la situation était toujours très confuse, même si un porte-parole de la rébellion libyenne déclarait sur la chaîne Al-Jazira que le régime libyen était « fini à 95 % ». Le mystère restait ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire : Blé Goudé est introuvable
Les nouvelles autorités ivoiriennes ont démenti leur déclaration qui annonçait qu’un important soutien de l’ancien président Laurent Gbagbo avait été placé en résidence surveillée. Patrick Achi, le porte-parole du président Alassane Ouattara avait déclaré que Charles Blé Goudé qui avait mobilisé des milliers de personnes pour se battre pour M. Gbagbo pendant la récente crise, était détenu dans un lieu sûr. Mais par la suite M. Achi a indiqué que l’information qu’il avait reçue initialement ne pouvait pas être confirmée. M. Gbagbo qui refusait depuis le mois de novembre de reconnaître la victoire électorale de son adversaire M. Ouattara a été arrêté ...
Lire l'article
L'eau était de nouveau distribuée à Port-Gentil (sud) samedi, après plusieurs jours de pénurie, mais elle demeurait impropre à la boisson, selon les autorités et la société d'énergie qui ont distribué aux populations des bouteilles d'eau minérale. La station de traitement d'eau de Mandorové (environ 30 km de Port-Gentil), sur le fleuve Ogooué, qui alimente en eau douce la ville, "est maintenant à 100% de sa production habituelle" mais l'eau distribuée n'est pas potable, a affirmé à l'AFP sous couvert d'anonymat un responsable régional de la Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG). Cette station avait été mise à l'arrêt après constat ...
Lire l'article
L'ex-ministre de l'Intérieur André Mba Obame, 3e à l'élection présidentielle du Gabon selon le nouveau comptage de la Cour constitutionnelle, reste gréviste de la faim mais oeuvre à la création d'un parti politique, a-t-il affirmé mercredi à l'AFP. "Je continue de jeûner", a-t-il affirmé à son domicile, précisant qu'il avait reçu une assistance médicale et une perfusion mardi. "J'arrêterai quand la situation politique sera apaisée. J'ai craint des violences", a-t-il poursuivi, restant énigmatique sur ce qui motivera l'arrêt de sa grève entamée le 12 octobre. "Nous travaillons à la création d'un parti (politique). J'ai obtenu 90.000 voix, pourquoi ne le ferais-je pas ?", ...
Lire l'article
Longtemps paralysés par une prise de conscience tardive de la réalité de l’épidémie, les efforts de lutte contre le VIH/SIDA se sont accélérés ces dernières années au Gabon mais se heurtent encore à de nombreux obstacles, alors que le pays affiche toujours un taux de prévalence de 5,9%. Insuffisance des ressources, interférences politiques, inégalités sociales, autant de facteurs qui retardent encore la traduction dans les faits des efforts déployés par les autorités pour lutter contre le fléau du Sida. Après un démarrage tardif, le Gabon a fourni d'importants efforts au cours des dernières années pour tenter de rattraper son retard, ...
Lire l'article
Depuis plusieurs jours les populations de Tchibanga, dans la province de la Nyanga (Sud - ouest) éprouvent d’énormes difficultés à s’approvisionner en gaz butane. Selon des témoignages le gaz butane faute d’une livraison régulière devient une denrée rare malgré que son prix ait été revu à la baisse à 6000FCFA. Désormais, le bois de chauffage aide à cuir leurs aliments ce que certaines ménagères ne supportent pas en milieu urbain.
Lire l'article
Deux ans après l’élection de Nicolas Sarkozy, les espoirs de justice qu’il a suscités pour l’Afrique se sont envolés. La Françafrique est toujours bien présente et Omar Bongo, toujours en cour. Le président français, Nicolas Sarkozy, fête ses deux ans de présence à l’Elysée. Déjà ! Le temps passe si vite ! Car on se souvient comme d’hier de la cérémonie d’investiture, du brillant discours qu’il a prononcé pour l’occasion, dans lequel il affichait sa ferme volonté de changement, d’innovation et de rupture. A l’époque, et vu d’Afrique, il forçait l’admiration. Mais, deux années plus tard, les Africains n’affichent plus ...
Lire l'article
Deux journalistes gabonais sont détenus depuis le 30 décembre à la Police judiciaire de Libreville, où les ont rejoints le lendemain trois leaders d'ONG et un Gabonais associé à une plainte visant notamment le président gabonais, a appris l'AFP vendredi de sources concordantes. Ces informations, rapportées par les rédactions des deux journalistes et des ONG françaises, ont été confirmées par le ministre gabonais de l'Intérieur, André Mba Obame, qui assuré que leurs droits étaient "respectés".   Gaston Asseko, directeur technique de la radio Saint-Marie appartenant à l'église actholique, et Dieudonné Koungou, journaliste au bimensuel privé Tendance Gabon, ont été interpellés le 30 décembre ...
Lire l'article
Les commerçantes du marché B2 attendent toujours le déguerpissement du marché anarchique d’Awendjé, rappelant que le maire de Libreville, Jean François Ntoutoume, lors de sa tournée d’inspection, le 26 juillet dernier, avait promis de résoudre au plus vite ce problème. En effet, plus de deux mois après cette visite des marchés de la ville, les commerçantes s’interrogent sur le sort de leur revendication et se demandent si le maire de la ville ne les a pas oublié. « Depuis que le maire est passé nous voir, rien n’a été fait par rapport au déguerpissement de nos sœurs qui vendent au rond point ...
Lire l'article
Suite à l’abattage musclé du piquet de grève des agents de la Caisse nationale de garantie sociale (CNGS) au début du mois d’avril, les membres du syndicat de la CNGS qui réclament le paiement de leurs droits depuis le 18 février dernier, ont sollicité le 24 avril dernier l'arbitrage personnel du chef de l'Etat gabonais Bongo Ondimba pour une issue consensuelle à ce bras de fer avec l’administration. Entrés en grève le 18 février dernier pour réclamer le paiement intégral de leurs droits après la liquidation de leur ancienne administration, les agents de la Caisse nationale de garantie sociale (CNGS) ...
Lire l'article
Kadhafi toujours introuvable, les rebelles rencontrent une résistance inattendue
Côte d’Ivoire : Blé Goudé est introuvable
Gabon: à Port-Gentil, l’eau est revenue mais n’est toujours pas potable
Gabon: André Mba Obame, toujours en grève de la faim, veut créer un parti
Gabon : Toujours près de 6% de la population atteinte du Sida
Gabon: Le gaz butane introuvable dans la ville de Tchibanga
L’Afrique attend toujours la rupture
Gabon: des leaders d’ONG toujours détenus, de même que deux journalistes
Gabon: Les commerçantes du B2 attendent toujours le déguerpissement du marché d’Awendjé
Gabon : Les employés de la CNGS toujours aux abois


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 24 Jan 2012
Catégorie(s): Diaspora,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*