Socialisez

FacebookTwitterRSS

Des pans de la culture chinoise présentés

Auteur/Source: · Date: 25 Jan 2012
Catégorie(s): Coopération,Culture,Société

FESTIVAL DU FILM CHINOIS A l’occasion de la fête du printemps de l’année du Dragon et l’ouverture du festival du Film chinois dans notre pays, l’ambassadeur de Chine a donné un cocktail, vendredi dernier, à l’Institut français de Libreville.

La cérémonie s’est déroulée en présence de nombreuses personnalités gabonaises et étrangères, notamment des diplomates des pays étrangers accrédités dans notre pays, des représentants des organisations internationales et de nombreux ressortissants chinois. En ouvrant le festival, le diplomate chinois a d’abord remercié tous ceux et toutes celles qui, en dépit de leurs nombreuses occupations, ont répondu massivement à son invitation. Puis, Mme Li Fushun a longuement expliqué la symbolique du Dragon dans la culture chinoise. Selon elle, le dragon est un animal fabuleux généralement représenté avec des griffes de lion, des ailes et une queue de serpent. C’est un animal doté d’une force qu’on pourrait qualifier d’herculéenne, qui procure à ceux qui le détiennent santé, bien-être moral et spirituel ainsi que la prospérité.

C’est pourquoi, le diplomate chinois a souhaité que cette année soit prospère en tous points de vue pour tous ses hôtes. S’adressant particulièrement aux Gabonais, elle a fortement souhaité que la Coupe d’Afrique des Nations 2012 que notre pays co-organise avec la République voisine de la Guinée-Equatoriale, soit un francs succès d’une part, et que les Panthères, notre équipe nationale, remportent le trophée. Ensuite, Mme Fushun a présenté le festival du film chinois, qui mettait en jeu trois productions. Il s’agissait, vendredi dernier, de la projection de la légende Mei Lanfang, un opéra de Pékin revue et réalisé par Chen Kaige. Le film retrace le destin de Mei Lanfang, le plus grand acteur de l’histoire de l’Opéra de Pékin, qui s’est spécialisé dans l’interprétation des rôles féminins. Dans ses débuts, comme jeune comédien jusqu’à son départ pour les Etats-Unis où il cherche à promouvoir son art, il voudrait également montrer sa résistance symbolique face à l’envahisseur japonais durant la Deuxième Guerre mondiale. Samedi dernier, les Librevillois ont eu droit à la projection du film intitulé ‘’Tigre et Dragon’’.

C’est une œuvre qui se déroule dans la Chine du XIX ème siècle. En effet, Li Mu Bai, un virtuose des arts martiaux, possède une épée légère, rapide et magique dénommée ‘’Destinée ». Cette œuvre qui est tirée du roman de Wang Dulu, est réalisée par Ang Lee. L’épée en question, selon le scénario du film, est l’objet de nombreuses convoitises. Fatigué de combattre, Li Mu Bai décide de confier cette arme blanche à une excellente guerrière, Yu Shu Lien, à qui il n’ose pas avouer l’amour et l’affection qu’il éprouve pour elle. Cette dernière doit, à son tour, remettre l’épée au seigneur Té, mais seulement une fois la nuit tombée, l’épée sera dérobée par un habile voleur. Le troisième et dernier film projeté avait eu lieudimanche dernier. Il avait pour titre le ‘’Téléphone mobile’’. Selon les informations fournies par les organisateurs, ce film est une comédie. Cette œuvre dramatique, réalisé par Feng Xiaogang, a enregistré un grand succès commercial en Chine.

De quoi s’agit-il ? C’est l’histoire d’un animateur de télévision nommé Yan. Il est le présentateur vedette d’une émission qui consiste à dire la vérité. Mais dans la vie de tous les jours, tout le monde sait que Yan est un menteur invétéré, qui réussi toujours à tromper à la fois sa femme et sa maîtresse avec une troisième femme grâce à son téléphone portable. Mais au fur et à mesure que le film évolue, la situation va devenir intenable pour la vedette de télévision, qui ne sait plus quoi dire pour se tirer d’affaire. 


SUR LE MÊME SUJET
Gabon: L’aide chinoise à la construction d’infrastructures, une preuve de l’amitié sino-africaine
"Pour s'enrichir, il faut en premier lieu construire des routes", dit un proverbe chinois. Ces dernières années, beaucoup de routes, de ponts et de bâtiments ont surgi un peu partout sur le continent africain, et cela, en grande partie grâce à l'assistance chinoise. En effet, alors que les pays occidentaux préconisent sans cesse des projets prétendument destinés au "renforcement des capacités locales", la Chine investit dans des projets de construction d'infrastructures qui bénéficient concrètement aux populations africaines. De la Somalie dans le nord-est du continent jusqu'en Angola dans le sud-ouest, de la Mauritanie dans le nord-ouest jusqu'à l'île Maurice dans l'océan Indien, ...
Lire l'article
La future école supérieure de commerce de Port-Gentil (ouest) sera construite par l’entreprise chinoise SOGAD BTP, basée dans la ville de Guangzhou et spécialisée dans l’architecture et la gestion des grands projets, a appris l'AGP. Une délégation de l’entreprise chinoise vient de séjourner dans la capitale économique gabonaise dans le cadre d’une mission de reconnaissance sur le site retenu pour abriter le complexe universitaire, afin de décliner le plan et déterminer la durée du chantier. A l’issue d’un entretien avec les entrepreneurs chinois, lundi dernier, le nouveau maire de Port-Gentil, M. Bernard Apérano, s’est réjoui de l’aboutissement du projet, annoncé par ...
Lire l'article
Une mission médicale chinoise, de haut niveau, est attendue dans les jours qui suivent en terre gabonaise, a annoncé dans un communiqué, le ministère gabonais des Affaires étrangères, de la Coopération internationale et de la Francophonie. Un protocole d’accord dans ce sens a été signé jeudi (28 juillet 2011) à Libreville, entre les deux parties, par le ministère gabonais des Affaires étrangères, Paul Toungui, avec l’ambassadeur de la Chine au Gabon, Li Fushin. Plus de 27 membres du corps médical chinois destiné aux hôpitaux de la coopération Sino gabonaise de Libreville et celle de Franceville, spécialisés dans les activités de diagnostiques, thérapeutiques ...
Lire l'article
Une entreprise chinoise pour réhabiliter le CICIBA
JPN/IM LIBREVILLE (AGP)- Le représentant de la société chinoise, COMPLAN Gabon, Wan Qin a exposé vendredi dernier au Premier ministre gabonais, Paul Biyoghé Mba, le projet de réhabilitation du Centre international de civilisation bantu (CICIBA) ‘’Grâce au soutien des responsables du pays au plus haut niveau, le projet avance bien’’, a déclaré Wan Qin, précisant que les moyens financiers ont été trouvés tant du côté chinois que du côté gabonais. Selon M. Qin, ce projet de réhabiliter ce grand centre culturel africain, aura un impact important sur tous les pays ayant des racines dans la culture bantu aussi bien africains et hors du ...
Lire l'article
La Compagnie industrielle et commerciale des mines de Huazhou (Chine) va exploiter le minerai de manganèse de M'Bembelé, à 36 km de Ndjolé, localité de la province du Moyen-Ogooué, dans le centre du Gabon, a appris l'AGP. La convention d'exploitation et de commercialisation du manganèse de M'Bembelé a été signée, jeudi à Libreville, par le ministre gabonais des Mines, Julien Nkoghé Bekalé, et le vice-président de la Compagnie industrielle et commerciale des mines de Huazhou, M. Zhang Longzhu. Le projet minier du mont M'Bembelé va nécessiter un investissement de 40 milliards de FCFA, une somme qui aurait déjà été prêtée à la ...
Lire l'article
Les experts Chinois de la société de construction Complan séjournent actuellement au Gabon, dans le cadre d’une mission prospective visant la rénovation du site du Centre International des Civilisations Bantoues, situé à Angondjé (nord de Libreville). Les sept experts chinois de la Holding de construction Complan ont eu des séances de travail avec le directoire du comité de pilotage pour la réhabilitation du siège du CICIBA. Selon Han Wei, chef de la délégation Chinoise, la mission qu’elle conduit est venue finaliser l’acte de proposition de la partie Gabonaise, en vue d’analyser et d’étudier le dossier Gabonais sur tous les plans. Une visite ...
Lire l'article
Les Chinois ont offert, mardi, la pépinière du riz à 13 personnes dans les zones de Nialy dans la Ngounié (Centre sud) et de Tchibanga dans la Nyanga (sud), avec la volonté de ramener cette de culture arrêtée depuis plus d'une dizaine années dans ces régions, a rapporté la radio nationale. Selon cette source, ces deux localités sont dans la phase d'entretien, avec l'appui et l'expertise des Chinois et de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation (FAO). Selon les donateurs, l'objectif est d'améliorer, à terme, la sécurité alimentaire au Gabon. Tandis que pour les populations concernées, c’est simplement une bonne initiative qui ...
Lire l'article
Le Gabon via sa capitale –Libreville- est terre d’accueil pour le foisonnement des cultures au regard de celle venant d’Asie, à l’image du savoir faire Chinois qui participe au développement de l’économie locale dans des secteurs aussi riches que variés. A Libreville, l’empreinte chinoise ne passe plus inaperçue. Depuis 2000, outre son expertise immobilière qui a séduit l’ensemble des Gabonais, les produits chinois y compris ceux de la médecine, gagnent lentement, mais sûrement les cœurs des Gabonais et restent à juste titre très appréciés par les populations. En effet, cette visibilité de la culture chinoise traduit depuis 1974, l’engagement de Beijing à renforcer ...
Lire l'article
Les chinois sont partout en Afrique. Ils pourraient nous envahir davantage si nous ne faisons pas attention en décryptant méthodiquement les enjeux. Deuxième consommateur de pétrole après les Etats-Unis, la Chine courtise les pays producteurs d’Afrique qui fournissent 10% du brut mondial. La Chine constitue des stocks considérables d’hydrocarbures faisant fortement grimper le prix du brut. Environ 40% de l’accroissement de la demande mondiale de brut depuis six ans est imputable au géant asiatique. Avec un taux de croissance qui culmine à deux chiffres - autour de 10 à 12% -, l’Empire du Milieu doit, pour pourvoir à ses énormes besoins, diversifier ...
Lire l'article
Une mission d'experts chinois de la société « China Railway Engeneering», conduite par son vice président, Chen Zhipiang, a visité vendredi à Libreville le site devant abriter le nouveau stade de football d'Angondjé dans la banlieue de Libreville). Cette mission qui rentre dans le cadre de la Coopération Sino-gabonaise, est chargée de procéder aux études en vue de l'exécution du projet de construction du stade d'Angondjé. Avant le lancement des travaux prévu dans deux mois, le site sera sécurisé par les forces de l'ordre face à certains compatriotes qui pourraient perturber le démarrage des travaux au motif qu'ils détiennent des titres de ...
Lire l'article
Gabon: L’aide chinoise à la construction d’infrastructures, une preuve de l’amitié sino-africaine
La construction de la future école supérieure de commerce de Port-Gentil confiée à une entreprise chinoise
Une mission médicale chinoise de haut niveau attendue au Gabon
Une entreprise chinoise pour réhabiliter le CICIBA
L’exploitation du manganèse de Ndjolé confiée à une société chinoise
Gabon: Culture: une mission chinoise à Libreville pour relancer les travaux du siège du CICIBA
Gabon: Les Chinois ramènent la culture du Riz à Tchibanga et Nialy
Gabon: Le Gabon, une terre d’accueil pour le développement de la culture asiatique
L’Afrique en proie à la déferlante chinoise
Gabon: La société chinoise, China Railway Engeneering, à Libreville pour une étude du projet de construction d’un stade de football


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 25 Jan 2012
Catégorie(s): Coopération,Culture,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*