Socialisez

FacebookTwitterRSS

Haro sur les prix non homologués par la DGCC !

Auteur/Source: · Date: 26 Jan 2012
Catégorie(s): Economie,Société

Face au non respect des prix homologués par les tenanciers des structures hôtelières et restaurants, une opération répressive vient d’être lancée par la Direction générale de la concurrence et de la consommation(DGCC).

Selon une source de la DGCC, suite à une mission de collectes des données initiée auprès des opérateurs économiques des secteurs hôtelleries et restaurations, ayant révélé une augmentation des coûts des biens et de services, la direction générale la concurrence et de la consommation(DGCC) a donc lancé une opération coup de point à l’endroit de ces derniers. ‘’ Concernant les établissements du secteur hôtellerie et restauration, sur 100 structures plus de 60% ne sont pas conformes à la norme. C’est-à dire qu’ils ne remplissent pas les conditions légales en matière de réglementation dudit secteur. Les prix qui sont homologués ont été multipliés par deux ou trois et la qualité laisse également à désirer’’, a déploré un agent de la DGCC qui a requit l’anonymat.

Un phénomène qui semble s’accentuer avec la Co-organisation de la Coupe d’Afrique des Nations par la Guinée-équatoriale et le Gabon. En effet, d’après des usagers qui ont effectué le déplacement vers le Sino-gabonais, sis Angondjé, la canette de boisson qui se vend régulièrement à 300 CFA avoisinait 2000 FCFA’’.

Dans le souci de répondre à ces missions régaliennes. Celles de veiller à ce que les consommateurs de biens et de services ne soient pas abusés par les opérateurs économiques. Outre le contrôle initié par la DGCC pour le contrôle des prix des biens et services pratiqués par les restaurateurs et hôteliers, un renforcement des équipes opérationnelles a été entrepris depuis plusieurs mois, sur l’ensemble du territoire singulièrement, au niveau de l’Estuaire et du Haut-Ogooué, provinces abritant la Can 2012.

‘’En prévision ce grand moment qui d’une façon ou d’une autre ne peut que provoquer une inflation sur les marchés, notamment dans la consommation des biens et des services. La direction générale et de la consommation, a pris des mesures, en mettant l’accent sur les deux provinces où se déroule la Can’’, soutient cette source de la DGCC.

En effet, un filet de sécurité composé de la nouvelle équipe déployée dans le territoire aurait été installé entre chaque frontière terrestre, maritime et aérienne. De telle sorte qu’ elle soit plus rigoureuse et mise en alerte, au cours de leurs différentes missions de contrôle des produits alimentaires importés.

‘’Nous sommes certes dans une économie libérale, néanmoins les produits de première nécessité particulièrement les denrées alimentaires doivent être en cadrés. En tenant compte qu’il n’y a pas incompatibilité entre l’obligation de rentabilité de l’opérateur économique et la qualité de produits mis à la disposition du consommateur .Ceci, à un prix raisonnable’’, a réitéré l’individu ayant requis, anonymat.

Dans cette politique de la DGCC, un appel est lancé aux consommateurs et associations, afin qu’ils soient vigilant sur la qualité et le coût des produits mis à la vente. Pour certains responsables de cette structure, la demande du barème des prix homologué par la DGCC devrait être la première préoccupation du client, avant la consommation de services ou biens.

Créée par le décret n° 000665/PR/MEFBP du 09 août 2004, la Direction Générale de la Concurrence et de la Consommation (DGCC) est issue de la fusion entre l’ancienne Direction Générale des Prix et des Enquêtes Économiques du Ministère des Finances et l’ancienne Direction Générale de la Consommation du Ministère du Commerce. Cette administration constitue le principal instrument d’animation de la politique gouvernementale de la concurrence et de la consommation de par les missions qui lui sont assignées et de (…) 


SUR LE MÊME SUJET
Le directeur général de la concurrence et de la consommation (DGCC), Pierre Guy Boudianguela, a commercé avec les opérateurs économiques, le 22 septembre dernier, de la rétention des stocks par certains importateurs et grossistes, entraînant par conséquent une pénurie artificielle des produits sur le marché et donc une hausse injustifiée des prix de détail. Les opérateurs économiques de la capitale gabonaise ont été sensibilisés, le 22 septembre au cours d’une séance de travail animée par Pierre Guy Boudianguela, directeur général de la concurrence et de la consommation (DGCC), sur les questions se rapportant à la pénurie artificielle et à ...
Lire l'article
Comme l’avait annoncé la Direction générale de l’économie en janvier, les prix à la consommation connaissent effectivement une hausse en 2011. Depuis quelques semaines, les prix des produits alimentaires de première nécessité, tels que le lait, l’huile, la farine ou encore le sucre, connaissent effectivement une hausse significative. Les prévisions de la Direction générale de l’économie dans son rapport "Tableau de bord : situation 2009 et perspectives 2010-2011", se sont avérées justes concernant la hausse des prix à la consommation en 2011. Il a été, en effet, enregistré ces dernières semaines, à Libreville notamment, une augmentation des prix ...
Lire l'article
La Direction générale de la concurrence et de la consommation du Gabon (DGCC) a déploré mercredi l'augmentation des prix de plusieurs produits de grande consommation sur l'ensemble du territoire national, malgré les dispositions prises par le gouvernement pour faire respecter les prix. Le directeur général-adjoint de la Consommation, Fidèle Angoué Mba, a accusé "les commerçants véreux", tout en appelant les consommateurs à la vigilance. Le carton de 10 poulets en provenance du Brésil est passé de 11.000 francs CFA à 12.000 FCFA, alors que le carton 20 kg de viande de b?uf a augmenté de plus de 30 pour cent. Selon l'Indice harmonisé ...
Lire l'article
La Direction générale de la concurrence et de la consommation du Gabon (DGCC) a dénoncé ce 20 octobre l'augmentation des prix de plusieurs produits de grande consommation sur l'ensemble du territoire national. Une situation déplorable en dépit des mesures gouvernementales visant à stabiliser les prix. Les prix semblent avoir pris un malin plaisir à grimper au Gabon, où on enregistre des hausses allant jusqu’à 30% dans les produits de grande consommation. Une situation généralisée aussi bien à Libreville que dans l’arrière pays. La Direction générale de la concurrence et de la consommation du Gabon (DGCC) est justement montée au créneau ...
Lire l'article
La Direction générale de la Concurrence et de la Consommation (DGCC) a détruit mercredi en banlieue de Libreville, sur la nationale 1, trente (30) tonnes de riz avariés saisie dans une entreprise d’importation. La destruction de ces produits a eu lieu sur la nationale 1 dans un site qui devrait rester secret, selon les responsables de la DGCC, afin d’empêcher les populations environnantes à venir les extirper et se ravitailler. Ce riz qui a été mouillé à cause des inondations qui ont eu lieu dernièrement dans la zone industrielle d’Owendo (Banlieue sud de Libreville) appartient à une entreprise indienne mondiale, spécialisée ...
Lire l'article
La directrice de la Consommation, Pepecy Ogouliguendé, a récemment mené une enquête sur les docks de Libreville, qui a permis à la Direction générale de la Consommation et de la Concurrence (DGCC) de mettre la main sur 13 tonnes de viande avariée que les importateurs s'apprêtaient à déverser sur le marché local. 785 cartons de poulet, de boeuf et de cochon dont la date de péremption remonte à mai 2007 viennent d'être détruits. Alors que l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a récemment monté le niveau de surveillance épidémique à 5 face à la grippe dite «porcine» qui ravage plusieurs ...
Lire l'article
Les agents de la Direction générale de la consommation et de la concurrence (DGCC) ont procédé le 30 mars dernier à Libreville à la destruction de plus de 10 tonnes de produits alimentaires avariés interceptés avant leur introduction sur le marché local. Un conteneur de fruits, de légumes, de charcuteries et de produits laitiers avait été saisi à son arrivée sur le sol gabonais pour avoir brisé la chaîne du froid qui assure la conservation des aliments. La Direction générale de consommation et de la concurrence (DGCC) a encore saisi plus de 10 tonnes de produits alimentaires avariés qui allaient ...
Lire l'article
Suite aux plaintes déposées en novembre 2008 par des consommateurs, la Direction générale de la consommation et de la concurrence (DGCC) a intercepté le 12 mars dernier quinze conteneurs de bouteilles d'eau de javel contrefaites qui ne contiennent aucun produit actif. Les enquêtes menées par la DGCC a permis de démanteler un vaste réseau de contrefaçon. Les produits déjà introduits sur le territoire national ont commencé à être retirés du marché et la marchandise saisie est sur le point d'être réexpédiée vers son port d'origine. Un réseau d'acheminement et de distribution de fausse eau de javel sur le territoire national ...
Lire l'article
Au moins 71.729 boites de lait frelaté ont été saisies par la direction gabonaise de la concurrence et de la consommation (DGCC), lors des contrôles entamés depuis lundi dernier à Libreville, rapporte jeudi la radio nationale. Sur les 71.729 boites de lait, on note également 45.000 boittes de lait n'ayant pas encore été testé. Les autorités gabonaises ont décidé de renvoyer ce stock en Chine. Selon la DGCC, les tous premiers stocks présents sur le territoire national sont entrés au Gabon depuis juin. La présence du lait frelaté au Gabon a fortement entretenue la psychose dans les ménages. Mais jusque là, souligne les responsables ...
Lire l'article
La Direction générale de la concurrence et de la consommation (DGCC) a interpellé mercredi les friands de jus de fruit afin qu’ils cessent de consommer certaines de ces boissons fabriquées à base de soda vendu sous diverses dénominations sur le marché national. La DGCC estime que ces boissons contiennent parmi d'autres ingrédients, des ajouts alimentaires notamment des colorants qui peuvent s'avérer néfastes pour la santé et spécialement celles des plus jeunes plus fragiles. Pour elle, ces jus sont à l'origine de plusieurs manifestations allergiques telles que les éruptions cutanées, écoulement nasal… A ce qui semble, leur utilisation seraient interdites et ...
Lire l'article
Gabon : La DGCC en guerre contre la hausse spéculative des prix
Gabon : Hausse des prix des produits alimentaires de première nécessité
Hausse des prix des produits alimentaires au Gabon
Gabon : Haro sur la hausse des prix
Gabon: 30 tonnes de riz avariés détruits par la DGCC à Libreville
Gabon : 13 000 kg de viande avariée dans les mailles de la DGCC
Gabon : 10 tonnes d’aliments avariés dans le broyeur de la DGCC
Gabon : La DGCC intercepte 17 000 bouteilles de fausse eau de javel
Gabon: La DGCC saisi 71.729 boites de lait frelaté
Gabon: Consommation: la DGCC appelle les consommateurs boissons à base de soda à la vigilance


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 26 Jan 2012
Catégorie(s): Economie,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*