Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: “Le pays n’a plus d’Assemblée”, les mandats ayant expiré, selon l’opposition

Auteur/Source: · Date: 27 Jan 2012
Catégorie(s): Politique

Des leaders de l’opposition gabonaise ont estimé vendredi que le pays “n’avait plus d’Assemblée nationale”, le mandat des députés ayant expiré alors que la Cour constitutionnelle n’a pas rendu de décision sur les recours des législatives du 17 décembre.

“Le Gabon n’a plus d’Assemblée nationale (…) +Le mandat des députés débute le jour de l’élection des membres du bureau de l’Assemblée et prend fin à l’expiration de la 5eme année suivant cette élection+. Cette législature, en application de l’article 35 de la Constitution, a pris fin le 24 janvier 2012 à minuit”, a affirmé Jules-Aristide Bourdès Ogouliguende au nom d’une dizaine de partis d’opposition dont l’Union nationale (UN, une des deux principales formation d’opposition dissoute en janvier 2011).

“Le ministre de l’Intérieur a annoncé, depuis le 21 décembre, les résultats de l’élection du 17 décembre. S’il faut attendre la proclamation des résultats par la Cour constitutionnelle à l’issue du contentieux électoral (…), les dispositions de la Constitution ne peuvent pas être respectées”, a-t-il précisé.

“Le pouvoir PDG (Parti démocratique gabonais du président Bongo) vient de créer un grand imbroglio juridique”, estiment les opposants. Ils dénoncent la “mauvaise gestion du pays” et la “gravité des faits et actes du pouvoir en place qui plongent de plus en plus la République dans la confusion et un désordre”.

Quarante-cinq recours en annulation des législatives du 17 décembre, où le PDG a obtenu 114 sièges sur 120, avaient été déposés auprès de la Cour constitutionnelle le 2 janvier, date limite des dépôts. La Cour est en train d’examiner ces recours, a appris l’AFP auprès d’elle.

La coalition de partis gravitant autour de l’UN a boycotté le scrutin, dénonçant l’absence de biométrie alors que l’autre principal parti d’opposition, l’Union du peuple gabonais (UPG), a longtemps prôné la non participation avant de s’engager tardivement.

Le taux d’abstention s’est élevé à 65,72% selon les chiffres officiels. L’UPG a parlé de “fraude massive” alors que les partis d’opposition n’ayant pas participé au scrutin ont affirmé ne pas reconnaître le résultat.
 


SUR LE MÊME SUJET
L’Assemblée nationale et la Constitution selon Mborantsuo
Sur une décision de la Cour constitutionnelle, le bureau sortant de la 11e législature de l’Assemblée nationale assurera les affaires courantes jusqu’à proclamation des résultats de l’élection des députés du 17 décembre 2011. L’argumentation de Mme Mborantsuo est cependant controversée. La Cour constitutionnelle, vient d’autoriser le bureau sortant de l’Assemblée nationale, issue de la onzième législature, à assurer l’expédition des affaires courantes, jusqu’à la date de prise de fonction des députés élus le 17 décembre dernier. Cette décision fait suite à la dénonciation, le week-end dernier, par l’opposition gabonaise de l’absence d’une Assemblé nationale au terme du délai constitutionnel, fixé à 15 ...
Lire l'article
55 des 472 candidatures validées le 17 novembre dernier par la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP), en vue des élections législatives du 17 décembre prochain, font depuis trois jours, l’objet d’un examen minutieux des juges de la Cour constitutionnelle. Selon une source proche de la Cour constitutionnelle, il s’agirait de dossiers incomplets pour la plupart d’entre eux et de litiges relatifs aux inscriptions sur les listes. Aux dires de ce dernier, il apparait clairement que le nombre des candidatures validées par la CENAP pourrait être revu à la baisse au terme du processus d’examen qui s’achève ce ...
Lire l'article
Les magistrats de la Cour constitutionnelle ont débuté, le 21 novembre dernier, l’examen des recours relatifs aux listes des candidatures aux élections législatives du 17 décembre 2011 publiées par la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP). 55 recours introduits devant la grande juridiction vont ainsi être passés au peigne fin durant toute la semaine. Les membres de la Cour constitutionnelle gabonaise sont réunis depuis le 21 novembre 2011 pour examiner les recours, relatifs aux listes des candidatures aux élections législatives du 17 décembre 2011 publiées par la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP). Ce sont en tout 55 recours qui ...
Lire l'article
Les leaders des partis de l’opposition gabonaise se sont réunis le 8 septembre 2011 au siège du Congrès pour la démocratie et la justice (CDJ), au quartier Petit-Paris de Libreville. A la faveur d’une déclaration sanctionnant la séance de travail les ayant réunis, ils ont annoncé leur intention unanime d’entreprendre un certains nombre d’actions visant à boycotter la tenue des prochaines législatives si elles s’organisaient sans biométrie. Les principaux leaders des partis de l’opposition gabonaise, regroupés au sein de l’Alliance pour le changement et la restauration (ACR), de la Coalition des partis de l’Opposition pour l’alternance (CPPA), du Front socialiste ...
Lire l'article
La Cour constitutionnelle du Gabon a annoncé à Libreville que les élus de l’Union nationale (UN-opposition) conservent leurs mandats, à titre individuel, à l’Assemblée nationale, au Sénat et dans les conseils municipaux et départementaux, en dépit de la dissolution de leur parti, a appris APA. ‘’Les élus de l’ancien parti politique dénommé Union Nationale conservent leurs mandats à titre individuel, sans préjudice de la constatation de la déchéance de l’un quelconque de ces élus dans les conditions prévues par la loi’’, souligne la Cour constitutionnelle, dans un avis publié lundi par le quotidien progouvernemental ‘’Gabon matin’’. La Haute ...
Lire l'article
La Cour constitutionnelle vient d'accéder à l'une des revendications principales de l'opposition qui conteste les résultats du scrutin du 30 août. Elle va procéder le 29 septembre à un nouveau décompte des suffrages du scrutin présidentiel, dans le cadre des recours en annulation introduit par plusieurs candidats. Dans une interview à Radio France Internationale (RFI), la présidente de la Cour constitutionnelle, Marie Madeleine Mborantsuo, a indiqué que «les membres de la Cour ont estimé qu'ils pourraient procéder au recomptage des voix en présence des huissiers désignés par les requérants». «Il s'agit pratiquement d'un dépouillement» mais «cette fois-ci des ...
Lire l'article
La Cour constitutionnelle gabonaise va procéder mardi au "recomptage des suffrages" du scrutin présidentiel du 30 août, dans le cadre des recours de plusieurs candidats qui contestent les résultats du vote, a appris l'AFP samedi soir auprès de l'opposition. Une source à la Cour constitutionnelle jointe par l'AFP n'était pas immédiatement en mesure de confirmer cette information, annoncée par le porte-parole de l'opposant historique Pierre Mamboundou, classé 3e au scrutin. Ce recomptage a toutefois été confirmé sous couvert d'anonymat dans l'entourage d'un autre candidat battu. Aucune indication n'était immédiatement disponible sur le nombre de voix concernées. "Le recomptage des suffrages" est prévu "le mardi ...
Lire l'article
L'ex-ministre de l'Intérieur gabonais André Mba Obame, candidat malheureux à l'élection présidentielle, a estimé lundi que le président français Nicolas Sarkozy s'était "empressé" de reconnaître la victoire d'Ali Bongo, contestée par l'opposition. "Lors des élections en Iran, le président Sarkozy a condamné et parlé de coup d'état électoral. Il a refusé de reconnaître les résultats. Au Gabon, il se passe la même chose et il s'empresse de reconnaître (...) avant même le recours au contentieux", a affirmé à l'AFP M. Mba Obame, arrivé deuxième du scrutin et qui revendique la victoire. "Pourquoi deux poids deux mesures alors? L'Iran, il condamne et il ...
Lire l'article
Eyeghé Ndong, ancien Premier ministre et candidat indépendant à l’élection présidentielle du 30 août s’est prononcé ce dimanche pour la limitation des mandats du « chef de l’Etat » dans le cadre d’une réforme constitutionnelle et institutionnelle qui fera du « Premier ministre une véritable cheville ouvrière ». L’ancien Premier ministre a voulu faire de son premier meeting de pré campagne tenu au gymnase du stade omnisport de Libreville« une rencontre citoyenne ». Pari réussi puisque, une foule compacte est venue l’écouté parler de la limitation des mandats présidentiels pour « éviter de sombrer dans les travers de nos habitudes ...
Lire l'article
Le Mamba
Le Mamba est la branche armée du BDP-Gabon Nouveau. Le Mamba s'est rallié au BDP-Gabon Nouveau le 8 décembre 2005 suite à un accord signé à Amsterdam aux Pays-Bas. Au terme de cet accord de ralliement, le Mamba est devenu la branche armée du BDP-Gabon Nouveau (Voir communiqué). Le BDP-Gabon Nouveau,est lui-même devenu mouvement de libération nationale le 5 décembre 2005 (Voir le communiqué et les résolutions). Pour visiter le site du Mamba, cliquez ici.
Lire l'article
L’Assemblée nationale et la Constitution selon Mborantsuo
Politique / Législatives 2011 : 55 recours en examen à la Cour constitutionnelle
Gabon/Législatives : 55 recours en examen à la Cour constitutionnelle
Gabon : «Pas de législatives sans biométrie» selon l’opposition
Les élus de l’Union nationale (UN-dissous) conservent leurs mandats à titre individuel
Gabon : En recomptant les voix, la Cour Constitutionnelle tente de ramener la sérénité dans le pays
Présidentielle au Gabon: “recomptage des suffrages” mardi , selon l’opposition
Gabon: Sarkozy s’est “empressé” de reconnaître Ali Bongo selon un candidat
Gabon: Jean Eyeghé Ndong préconise la limitation des mandats
Le Mamba


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 27 Jan 2012
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*