Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon – Sénégal / Social : Deux homosexuels condamnés…

Auteur/Source: · Date: 27 Jan 2012
Catégorie(s): Afrique,Diaspora,Société

Surpris en plein ébats sur la Corniche, un inspecteur de l’éducation et un étudiant gabonais en année de master, ont été condamnés ce mardi 24 janvier à 4 mois ferme pour acte contre-nature et attentat à la pudeur.

Devant le tribunal des flagrants délits de Dakar où ils comparaissaient, Ousseynou Gaye et Ulrich Liyenda, tous deux mariés, ont reconnu les faits. Ils ont laissé entendre qu’il s’agissait d’une tentative puisqu’ils n’ont pas pu passer à l’acte. Ils ont en effet justifié leur acte par un désir de satisfaire leur curiosité. Quelle curiosité ?

Les deux prévenus qui se sont connus par le biais de facebook, ont expliqué qu’au cours d’une de leurs discussions, la question de l’homosexualité a jailli.

« Nous nous posions des questions sur le phénomène et je lui ai avoué que quand j’étais au collège, j’ai eu une expérience malheureuse », a déclaré Ousseynou Gaye.

Selon ses explications, après cette discussion, lui et Urich se sont donnés rendez-vous le 19 janvier dernier sur la Corniche aux alentours de la Place du souvenir africain.

La suite, raconte l’inspecteur de l’éducation : « après avoir discuté. J’étais à demi nu et m’apprêtait à mettre un préservatif. C’est alors qu’un policier nous a surpris ».

Une version confirmée par l’étudiant qui soutient que même s’ils voulaient passer à l’acte, ce n’était pas possible car il n’arrivait pas à être en érection.

Y a-t-il eu rapport sexuel entre les deux hommes ou pas ? Quoi qu’il en soit, le substitut du procureur a estimé que les délits d’attentat à la pudeur et d’acte contre nature, sont suffisamment établis et c’est pourquoi, il a requis six mois ferme.

Le procureur s’est en effet fondé sur les avis des prévenus et du témoignage du policier. Ce dernier a en effet déclaré que Ousseynou Gaye était accroupi sur un rocher tandis que Ulrich tenait un préservatif entre ses mains.

Pour la défense, les prévenus ont plutôt besoin de suivi psychologique et non pas d’un séjour en prison. C’est pourquoi les avocats ont sollicité la relaxe pure et simple.

Leur appel n’a pas été entendu par le tribunal qui a envoyé Ousseynou Gaye et Ulrich en prison pour quatre mois.

Source : Lasenegalaise.com 


SUR LE MÊME SUJET
Sénégal : l’opposition ne désarme pas
Le Conseil constitutionnel sénégalais n'a pas cédé. Les Sages ont confirmé, lundi, leurs décisions de valider définitivement la candidature d'Abdoulaye Wade à la présidentielle et de repousser celle de Youssou N'Dour. En choisissant de faire cette annonce au beau milieu de la nuit, presque en catimini, ils confirment aussi que ce choix, s'il était attendu, n'était pas forcément l'évidence. Depuis des mois, les opposants affirmaient que la volonté du président sortant de se représenter était anticonstitutionnelle. Les proches d'Abdoulaye Wade expliquaient que le chef d'État est dans son bon droit. La lutte entre les deux camps, plus irréconciliables que jamais à ...
Lire l'article
Sénégal : deux morts dans une manifestation violente à Podor
Les manifestants protestaient contre la candidature du président sortant Abdoulaye Wade à l'élection présidentielle de février. La contestation de la candidature à la présidentielle au Sénégal du président Abdoulaye Wade a été marquée lundi par de nouvelles violences avec deux morts à Podor (nord), à la veille d'un rassemblement à Dakar de l'opposition faisant craindre des débordements. Ces violences ont éclaté lors d'une manifestation de militants du Mouvement du 23 juin (M23), regroupant des partis d'opposition et organisations de la société civile contre la candidature de Wade, 85 ans, au pouvoir depuis douze ans, une candidature confirmée par le Conseil constitutionnel ...
Lire l'article
Pour la deuxième fois depuis le retour au pluralisme politique dans les années 1990, le Gabon fera incessamment face à deux gouvernements et deux présidents, à l’instar du cas que partage la Côte d’Ivoire. Après donc Omar Bongo au sortir de la présidentielle controversée de 1991, voici que son fils, Ali Bongo Ondimba sera confronté au même dilemme, issu de la présidentielle également controversée du 30 août 2009. Le retour de France d’André Mba Obame, initialement programmé pour mardi dernier et désormais prévu pour ce jeudi, en dira long sur la suite des évènements politiques dans le pays. De sources ...
Lire l'article
L’analogie s’impose d’elle-même à quiconque tente de se pencher sur l’opposition sénégalaise en cette période où le monde vit la fièvre du Mondial 2010 de football : comme les maladroits footballeurs qui, sur les terrains sud-africains, ratent les buts les plus faciles, parfois devant des cages béantes, l’opposition sénégalaise est devenue synonyme de bourdes. Elle se montre incapable de tirer profit des gaffes dont le régime libéral d’Abdoulaye Wade ne cesse de se rendre coupable. Deux questions liées l’une à l’autre viennent alors à l’esprit : l’opposition sénégalaise serait-elle le meilleur allié de Wade, et, plus grave, est-elle le principal ...
Lire l'article
Port-Gentil, 17 septembre (GABONEWS) - Le procès de 46 personnes arrêtées pour violence, vol, pillages et destruction des biens d’autrui, après la publication des résultats de la présidentielle du 30 août dernier, est arrivé à son terme dans la nuit de mercredi à jeudi avec le verdict qui a été rendu où parmi les 46 interpellés en ‘’flagrant délit’’, 4 ont écopé des peines allant de 6, 12 mois et 5 ans d’emprisonnement ferme. Actualité du :17/09/2009 C’est dans une salle d’audience noire de monde du Tribunal de Port-Gentil que les 46 ...
Lire l'article
L'ex-ministre de l'Intérieur gabonais André Mba Obame, candidat malheureux à l'élection présidentielle, a estimé lundi que le président français Nicolas Sarkozy s'était "empressé" de reconnaître la victoire d'Ali Bongo, contestée par l'opposition. "Lors des élections en Iran, le président Sarkozy a condamné et parlé de coup d'état électoral. Il a refusé de reconnaître les résultats. Au Gabon, il se passe la même chose et il s'empresse de reconnaître (...) avant même le recours au contentieux", a affirmé M. Mba Obame, arrivé deuxième du scrutin et qui revendique la victoire. "Pourquoi deux poids deux mesures alors? L'Iran, il condamne et il a bien ...
Lire l'article
Près d’un mois après le changement intervenu à la tête de Gabon Télécom où l’ancien directeur gébéral a été remplacé par Noureddine Boulmène, le promu a séduit les agents en s’empressant de faire le tour du propriétaire à travers la visite patiente et méthodiques des différentes agences et du patrimoine de l’entreprise établis à Libreville. Mais au-delà, les partenaires sociaux attendent toujours un signe fort. Ainsi, le nouveau directeur a visité l’ensemble des services techniques, commerciaux et administratifs de l’opérateur historique de téléphonie au Gabon. Grâce à cet acte, selon les employés, M. Noureddine Boulmène a affiché sa volonté de ne ...
Lire l'article
Une rencontre bipartite réunissant l’Administration publique - représentée par les ministères de l’Economie, des Finances, du Budget et de la Privatisation , puis de la Communication , des Postes, des Télécommunications et des Nouvelles Technologies de l’Information, ainsi que du Travail, de l’Emploi et de la Prévoyance Sociale – et les partenaires sociaux regroupés pour défendre leurs droits au sein des deux syndicats que compte Gabon-Télécom (Synatel et Sypropostel), se tenait jeudi, en après midi, au siège du Comité de Privatisation dans la capitale gabonaise, pour tenter de s’accorder sur la nécessité d’un véritable plan social, après le dépôt par ...
Lire l'article
Gabon Télécom toujours à la recherche d’un plan social équilibré
Le gouvernement gabonais s'est félicité de la décision prise par le conseil d'administration de Gabon Télécom de faire procéder au «nécessaire ajustement des effectifs pour être conforme aux standards internationaux» du secteur. Dans le cadre de la privatisation de Gabon Télécom, le gouvernement gabonais et Maroc Télécom avaient signé le 7 novembre 2007 un protocole d'accord dit de "partenaire stratégique". Selon les termes de ce contrat, le gouvernement a pris trois engagements, notamment, procéder à l'apurement d'une partie du passif de Gabon Télécom S.A, conformément au procès-verbal des réunions des 8 et 9 novembre 2007, mettre en oeuvre un ...
Lire l'article
En mission d’enseignement de deux semaines à l’université Omar Bongo de Libreville, le Pr. Gora Mbodj, enseignant chercheur au département de sociologie de l’université Saint-Louis du Sénégal, a été invité, dans l’après-midi du mercredi dernier, par le département de sociologie et la Coordination des activités des étudiants en sociologie (CADES) de l’UOB, à animer une conférence publique sur le thème « la construction du genre au Sénégal ». L’enseignant chercheur, en provenance du pays de la « Téranga » a, dans son propos liminaire, rappelé qu’ « en Afrique, notamment en milieu sénégalais, le masculin et le féminin déterminent la personne ...
Lire l'article
Sénégal : l’opposition ne désarme pas
Sénégal : deux morts dans une manifestation violente à Podor
Gabon, bientôt deux présidents et deux gouvernements
Sénégal: Une opposition problématique
Gabon: Justice / Procès d’émeutiers à Port-Gentil : 42 prévenus relaxés et 4 condamnés
Reconnaissance de l’election frauduleuse d’Ali Bongo: les deux poids deux mesures de Sarkozy
Gabon: Gabon Télécom / Dialogue social: les partenaires sociaux attendent un geste fort de la nouvelle direction
Gabon: Plan Social à Gabon-Télécom / Le Comité de Privatisation tient une réunion cruciale avec l’Administration publique et les partenaires sociaux en prélude au plan
Gabon Télécom toujours à la recherche d’un plan social équilibré
Gabon: Enseignement supérieur : le Pr. Gora Mbodj de l’université de Saint-Louis du Sénégal a animé à l’UOB, une conférence sur « la construction du


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 27 Jan 2012
Catégorie(s): Afrique,Diaspora,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*