Socialisez

FacebookTwitterRSS

Ali Bongo Ondimba prend part aux assises

Auteur/Source: · Date: 30 Jan 2012
Catégorie(s): Afrique,Coopération,Politique

Le point d’orgue du 18ème Sommet de l’Union africaine sera atteint aujourd’hui à Addis-Abeba en Ethiopie avec l’élection du nouveau président de la Commission de cette organisation panafricaine, mettant en compétition le président sortant Jean Ping et l’actuel ministre Sud-africain de l’Intérieur, Nkosazana Dlamini-Zuma, en présence de plusieurs chefs d’Etat, dont le Gabonais Ali Bongo Ondimba.

Le 18ème Sommet de l’Union africaine (UA) s’est ouvert hier à Addis-Abeba en Ethiopie, en présence de plusieurs chefs d’Etat et de délégations, dont le chef de l’Etat gabonais Ali Bongo Ondimba arrivé un jour avant. Les travaux ont débuté par l’élection du nouveau président en exercice de l’UA, voyant le chef de l’Etat béninois Yayi Bonni succéder à son homologue équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema Mbasogo. C’est d’ailleurs le chef de l’Etat béninois Yayi Bonni qui est monté à l’estrade pour présider la suite de la cérémonie d’ouverture de ce sommet. Mais ces assises vont surtout être marquées par l’élection, dès aujourd’hui, du nouveau président de la Commission de l’Union africaine. Le président sortant de la Commission, le Gabonais Jean Ping, qui est candidat pour un second mandat, est aux prises avec l’actuelle ministre sud-africain de l’Intérieur, Nkosazana Dlamini-Zuma, ex-épouse du président sud-africain, Jacob Zuma en faveur de laquelle les autorités sud-africaines semblaient user hier encore de stratagèmes en vue de faire peser la balance de son côté. Le duel s’annonce serré, vu que les deux candidats ont battu campagne de manière très différente.

Le président sortant de la Commission de l’Union africaine, Jean Ping, semble avoir le soutien des pays membres de la sous région d’Afrique centrale, mais également de ceux de l’ensemble des autres pays francophones. Il bénéficie aussi de l’appui de quelques pays non moins influents de l’espace anglophone, comme le Nigeria, le Ghana et le Kenya. A l’opposé, les pays d’Afrique australe et tout le reste de la zone anglophone sont plutôt favorables à la candidate sud-africaine, Nkosazana Dlamini-Zuma. Difficile pour les deux challengers d’obtenir les deux tiers des voix exigées pour être élu. Les tractations au sein des représentants des 54 pays membres se poursuivaient jusqu’à hier. Toutefois, le président sortant Jean Ping semble bénéficier des faveurs des pronostics, au regard de son bilan jugé globalement satisfaisant. Lui-même semble optimiste pour sa réélection, en ayant désormais un regard tourné vers de nouveaux défis du continent, notamment la promotion et la dynamisation du commerce intra-africain, la paix et la sécurité. Arrivé samedi matin à Addis-Abeba, le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba est venu manifester à nouveau son soutien à la candidature gabonaise après un lobbying suffisamment appuyé auprès de ses homologues du continent. Le Gabon, faut-il le souligner, avait mis à la disposition du président sortant de la Commission, un Jet pour lui permettre de mener campagne à travers les pays du continent. Outre sa participation au 18ème Sommet de l’UA, le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba a également pris part au 26ème sommet du NEPAD organisé en terre éthiopienne, mais aussi à à la cérémonie d’inauguration du tout nouveau centre de conférence de l’UA. C’était en présence de plusieurs autres personnalités, notamment le président de l’UA, l’Equato-guinéen Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, et du Secrétaire Général de l’organisation des Nations Unies (Onu), Ban Ki-Moon.

Autre phase de ce sommet, la cérémonie de plantation d’arbres par les chefs d’Etat, confirmant par cet acte leur volonté à poursuivre le combat contre la désertification et donc, contre les autres effets du changement climatique. La délégation gabonaise à Addis-Abeba est composée de quelques membres du cabinet présidentiel, du ministre des Affaires étrangères, Paul Toungui, du ministre des Relations avec le parlement, des institutions constitutionnelles et de l’intégration régionale chargé des droits de l’Homme et du NEPAD, Aurélien Ntoutoume, ainsi que de l’ambassadeur du Gabon à l’ONU, Noël Nelson M’Essone, et de l’ambassadeur du Gabon en Ethiopie, William Anguillet. En marge du 18ème sommet de l Assemblée générale des chefs d Etat et de gouvernement de l’union africaine, le chef de l’Etat gabonais Ali Bongo Ondimba a reçu samedi en audience l’ancien chef de l’Etat de la Finlande, Marti Athissari, également ancien prix Nobel de la paix, venu solliciter le soutien de l’union africaine pour l’entrée de son pays comme membre non permanent au conseil de sécurité des Nations Unies. La démarche de l’ancien président Finlandais est sans doute motivé par le succès engrangé par le Gabon lors de sa présidence du Conseil de sécurité et de paix marquée notamment par le vote d’une résolution contre le VIH/Sida, entre autres. Marti Athissari a par ailleurs été invité à prendre part très prochainement au centenaire de la fondation Albert Schweitzer à Lambaréné.

Maxime Poupi 


SUR LE MÊME SUJET
Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba, prend part depuis le jeudi 30 juin dernier à Malabo en Guinée Equatoriale au 17ème Sommet des Chefs d’Etat et de gouvernements de l’Union Africaine (UA). Les travaux de ce sommet, qui devrait examiner également les questions d’instabilité politique dans certains pays d’Afrique, sont placés sous le thème: « Accélérer l’autonomisation des jeunes pour le développement durable ». Lors du Conseil des ministres délocalisé du 27 juin dernier à Lambaréné dans la province du moyen Ogooué, le chef de l’Etat Gabonaise, répondant à une question des journalistes sur le sort du frère Guide de la ...
Lire l'article
Le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba a quitté la capitale gabonaise, Libreville, dans la nuit de vendredi à samedi, à destination d’Addis-Abeba (Ethiopie) où il séjourne depuis ce samedi et où il doit participer à la 16ème session ordinaire de l’Union africaine (UA) placée sous le thème: « Des valeurs partagées, pour renforcer l’unité et l’intégration en Afrique ». Ce sommet de l'Union africaine (UA) donne ainsi l’occasion aux chefs d’Etats du continent de discuter de ces valeurs partagées en Afrique et de proposer des réponses concrètes aux situations de crise et de conflits politiques vécues dans un certain ...
Lire l'article
Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba participe samedi à Addis-Abeba (Ethiopie) à la 16ème session ordinaire de l’Union africaine (UA) sur le thème : ‘’.Des valeurs partagées, pour renforcer l’unité et l’intégration en Afrique’’. Selon une source proche de la délégation gabonaise dans la capitale éthiopienne, Ali Bongo Ondimba a pris part ce samedi à l’ouverture du sommet du comité des chefs d’Etat et de gouvernement. Jeudi dernier lors de la réunion préparatoire des ministres des affaires étrangères, le président de la Commission de l’UA, Jean Ping a donné le ton de ce qui devrait constituer la drame de la rencontre ...
Lire l'article
Le président de la République, Ali Bongo Ondimba, a quitté Libreville, cet après-midi, pour Syrte (Libye) où il prendra part dimanche au deuxième sommet arabo-africain sous le thème « coopération afro-arabe : vers un partenariat stratégique » et pour lequel le chef de l’Etat gabonais a été désigné modérateur, selon une disposition de l’Union Africaine (UA), a-t-on appris. Plus d’une trentaine de dirigeants africains et arabes prendront part à ce rendez-vous, 33 ans après le dernier sommet tenu au Caire (Egypte), pour examiner la stratégie de partenariat de la coopération arabo-africaine, le plan de travail ...
Lire l'article
Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba prend un part active au sommet de l’Union africaine (UA) qui s’est ouvert dimanche à Kampala (Ouganda). A l’ouverture, une minute de silence a été observée en mémoire des victimes des attentats du 11 juillet dernier perpétrés par les islamistes somaliens Shebab dans la capitale ougandaise. Ce sommet devrait en principe décidé de l’envoi d’un renfort de 2000 soldats pour la force de l’UA en Somalie (AMISOM), actuellement composée d’un peu plus de 6000 hommes, et se prononcer pour un mandat plus offensif pour ces troupes avait déclaré sur une radio étrangère vendredi dernier, le président ...
Lire l'article
Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba présidera un conseil des ministres jeudi prochain, au palais présidentiel de Libreville, indique un communiqué du secrétariat général du conseil des ministres. Ce conseil des ministres se tient vingt quatre heures après le 14ème sommet de l'UA auquel le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba a pris part. Le président de la république a prononcé à cette occasion l’allocution de clôture de cette rencontre au cours de laquelle plusieurs recommandations ont été adoptées et de nombreuses questions abordées. Au cours de ce conseil des ministres, les membres du gouvernement pourraient avoir la substance des ...
Lire l'article
Le centre international de recherches médicales de Franceville (CIRMF), qui va commémorer le vendredi prochain son 30e anniversaire, pourrait recevoir un invité de marque en la personne du président Ali Bongo Ondimba, selon le un communiqué de presse parvenu à l’AGP. Le président de la république, Ali Bongo Ondimba serait annoncé à Franceville vendredi où il a été invité par la direction générale du Centre pour prendre part à ce 30e anniversaire. La cérémonie de cet anniversaire prévoit la remise des médailles du travail, la lecture d’un discours bilan du CIRMF par le directeur général et plusieurs communications, ainsi que la visite ...
Lire l'article
L’épouse du chef de l’Etat gabonais, Sylvia Bongo Ondimba, prend part ce lundi au sommet des Premières dames d’Afrique, en marge du 14éme sommet de l’Union africaine sur les TIC à Addis-Abeba (Ethiopie). Pour cette première sortie officielle, Mme Sylvia Bongo Ondimba rencontrera les autres Premières dames présentes à ce sommet pour éventuellement discuter des questions liées aux maux qui minent le continent africain.
Lire l'article
La Présidence de la République a annoncé le 6 mai dernier que le chef de l'Etat avait décidé de suspendre ses activités jusqu'à nouvel ordre pour «se ressourcer dans le repos» suite au décès survenu le 14 mars dernier de son épouse, feue Edith-Lucie Bongo Ondimba. Les audiences présidentielles ont donc été suspendues sine die, et le chef de l'Etat a confié la supervision du Conseil des ministres du 7 mai au vice-président, Didjob Divungi Di Ndingue. Le chef de l'Etat gabonais, Omar Bongo Ondimba, âgé de 74 ans, a décidé le 6 mai dernier de la «suspension momentanée de ...
Lire l'article
Ali Bongo Ondimba prend part au Sommet de l’Union Africaine à Malabo
Ali Bongo Ondimba séjourne depuis ce samedi à Addis-Abeba pour la 16ème session ordinaire de l’UA
Ali Bongo Ondimba à Addis-Abeba pour la 16ème session ordinaire de l’UA
Le président Ali Bongo Ondimba modérateur au sommet arabo-africain, dimanche, à Syrte
Ali Bongo Ondimba à Kampala pour un sommet de l’UA
Bongo Doit Partir
Ali Bongo Ondimba présidera un conseil des ministres jeudi
Ali Bongo Ondimba pourrait prendre part à la cérémonie du 30e anniversaire du CIRMF
Politique : Sylvia Bongo Ondimba prend part à son premier sommet des premières dames d’Afrique
Gabon : Bongo Ondimba prend du repos


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 30 Jan 2012
Catégorie(s): Afrique,Coopération,Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*