Socialisez

FacebookTwitterRSS

Le bilan plaide en faveur de Jean Ping

Auteur/Source: · Date: 30 Jan 2012
Catégorie(s): Afrique,Coopération,Politique

La course à l’élection pour la présidence de la commission de l’Union africaine connaîtra son dénouement ce week-end à Addis-Abeba en Ethiopie, à l’occasion du 18ème sommet de cette organisation panafricaine, mettant aux prises le sortant Jean Ping, dont le bilan est jugé positif, et le sud-africain Nkosazana Zuma, l’actuel ministre de l’Intérieur du pays de l’arc-en-ciel.

Le suspense à la présidence de la Commission de l’Union africaine (UA) va être levé ce week-end à Addis-Abeba en Ethiopie, où se tient le 18ème sommet de l’organisation panafricaine. On saura qui des deux candidats en lice, le gabonais Jean Ping, président sortant, et du Sud-africain Nkosazana Zuma, sera porté à la tête de la Commission de l’UA.

Le Gabon est résolument engagé à jouer son rôle diplomatique reconnu sur le plan continental. C’est le sens la candidature du président de sortant de la commission de l’union africaine, Jean Ping à la prochaine élection de la présidence de cette organisation panafricaine. Election qui se tiendra cette fin de semaine à l’occasion du 18ème sommet des chefs d’Etats de l’union africaine qui aura pour thème « promouvoir le commerce intra-africain. » Le candidat gabonais affrontera, Mme Nkosazana Dlamini Zuma, candidate présentée par la République sud africaine.

Le sortant Jean Ping semble bénéficier des faveurs des pronostics. Ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon, il a une forte expérience diplomatique. Il a assuré avec brio et au nom du Gabon, la présidence de l’Assemblée générale des Nations unies. Au niveau du Gabon, le président sortant de la commission de l’union africaine bénéficie du soutien total de son pays et des autorités, en tête desquelles le président gabonais Ali Bongo Ondimba. Ce soutien, contrairement aux affirmations d’une certaine opinion, s’est caractérisé par l’annonce de cette candidature au corps diplomatique accrédité au Gabon lors de la cérémonie de présentation des vœux au chef de l’Etat. Outre cette annonce faite aux diplomates, le président de la République, Ali Bongo Ondimba, a usé des voies diplomatiques en adressant des correspondances écrites à ses pairs africains, dans l’objectif d’obtenir leur soutien pour la réélection de Jean Ping à la tête de commission de l’union africaine. Dans même ordre d’idées, le Gabon a mis à la disposition de Jean Ping un jet afin de mieux mener campagne auprès des états amis et voisins du Gabon.

Sur le plan continental, le candidat Gabonais à la présidence de la commission de l’union africaine, bénéficie entre autres, du soutien des pays membres de la sous-région notamment, les pays regroupés au sein de la communauté économique des états de l’Afrique centrale (CEEAC). Ce soutien lui avait été réaffirmé dernièrement à N’djaména (Tchad) lors du sommet des chefs d’états relevant de cette organisation.

Mais Jean Ping peut aussi compter sur l’aura diplomatique dont jouit actuellement le Gabon. Cette aura se caractérise entre autres, par les bonnes relations de coopérations que le pays entretient avec des pays africains, ceux d’autres continents et l’ensemble de la communauté internationale. Il se justifie également par la volonté affichée par le Gabon, d’être le porte-voix de l’Afrique à l’occasion des grandes rencontres internationales. Lesquelles ont été sanctionnées notamment, par la défense des intérêts du continent sur les questions de l’environnement, le VIH Sida avec l’adoption d’une résolution aux Nations unies etc.
Le premier mandat de Jean Ping aura été axé sur la gouvernance politique pour la paix, la sécurité et la stabilité. Il aura aussi permis une implication active de l’UA dans les efforts visant à prévenir l’émergence de conflits, à régler les crises dans les pays et régions déchirés par la violence et à consolider de la paix là où elle a été a réalisée. De plus l’UA a également continué à prêter une attention soutenue aux menaces que font peser le terrorisme, la criminalité transnationale, la piraterie et d’autres fléaux connexes.

Hormis ces efforts précités, le bilan du président sortant de la commission de l’UA mentionne la tenue du référendum d’autodétermination au Soudan du Sud qui, depuis, a rejoint l’UA comme son tout dernier Etat membre. Il y a aussi la fin de la crise postélectorale en Côte d’Ivoire, les avancées significatives enregistrées par l’AMISOM et les forces de Gouvernement fédéral de transition de la Somalie à Mogadiscio, ainsi que la poursuite des efforts de reconstruction post-conflit dans nombre de pays africains qui ont pu surmonter conflits et violence.

Des progrès ont également été accomplis dans le renforcement de la coordination entre l’UA et les Nations unies, aux fins de relever les défis communs dans le domaine de la paix et de la sécurité. Cette dynamique a conduit à la création du groupe de travail conjoint ONU-UA, qui regroupe les responsables concernés des deux organisations. Il un forum pour examiner systématiquement les situations d’intérêt commun, formuler des stratégies communes et identifier les mesures pratiques qui doivent être prises.

Enfin le bilan de Jean Ping indique l’achèvement de l’élaboration des lignes directrices ONU-UA sur la médiation dont l’objectif est de faciliter les efforts de collaboration dans le règlement des conflits et crises que connaît l’Afrique. Aussi, faisant face à d’énormes relatives aux conflits post-électoraux en Côte d’Ivoire, aux révolutions dans le monde arabe et les bombardements de l’Otan en Libye, l’UA a rapidement reconnu la victoire électorale d’Alassane Ouattara face au sortant Laurent Gbagbo en côte d’ivoire. Elle a reconnu le conseil national de transition Libyen après avoir condamné l’usage de la force au détriment d’une feuille de route de sortie de crise. Elle a pu maintenir son unité au plus fort des combats post-électoraux, en multipliant les missions de médiation.

Face à Jean Ping, il y a le ministre Sud-africain de l’Intérieur Nkosazana Dlamini Zuma. Elle fut, de 1999 à 2009, ministre des affaires étrangères d’Afrique du Sud. Elle a apporté une contribution qualifiée de décisive dans la défense de la parité hommes/femmes aux postes des commissaires de l’UA. Elle a également pris une part active dans l’adoption du Protocole sur les droits en Afrique. Outre les états de l’Afrique australe et de l’Est, elle a soutien du réseau Femmes Africa Solidarité (FAS), regroupant près de 50 organisations féminines. 


SUR LE MÊME SUJET
Le Gabonais Jean Ping va briguer un nouveau mandat à la tête de la commission de l’UA
Le Gabonais Jean Ping va briguer lundi un nouveau mandat à la tête de la Commission de l’Union Africaine (UA) mais devra faire face à la candidature de la candidate sud-africaine Nkosazana Dlamini Zuma. A Libreville, le quotidien L’Union titre à sa une : " Le duel Ping Dlamini-Zuma" et écrit que Jean Ping à la tête de la Commission de l’Union africaine joue une partie pas simple dimanche 29 et lundi 30 janvier à Addis-Abeba, face à la sud-africaine. L’Union rappelle une déclaration de Phil Clark, professeur à la London School of Oriental and African Studies : « Jean Ping n’a ...
Lire l'article
Union africaine : oui, le Gabon soutient Jean Ping !
Candidat à sa propre succession à la tête de la Commission de l'Union africaine (UA), Jean Ping pourra bien compter sur le soutien du Gabon. Malgré les doutes émis par certains... Parce que certains doutaient de la réalité de leur soutien à Jean Ping, président de la Commission de l’Union africaine (UA) et candidat à un deuxième mandat, les autorités gabonaises se sont fendues, fin décembre, d’un communiqué pour appuyer sa candidature. Il semble que, dès le mois d’août, elles aient adressé un courrier à la Guinée équatoriale pour l’informer de leur position. Depuis, des émissaires ont été dépêchés dans plusieurs ...
Lire l'article
Le président de la Commission de l'Union africaine (UA), le Gabonais Jean Ping a marqué lundi une escale à Libreville pour faire le point de sa campagne, pour un second mandat à la tête de l'institution panafricaine, au numéro un gabonais, Ali Bongo Ondimba. "La campagne se déroule très bien", a déclaré M. Ping dans des propos cités par la Télévision nationale gabonaise (RTG 1).  Libreville a mis à la disposition de Jean Ping son réseau de diplomates ainsi que de nombreux envoyés spéciaux pour soutenir et appuyer la candidature de ce fin diplomate auprès des pays africains et d'institutions régionales. Le Gabon ...
Lire l'article
Politique africaine - Le Gabon a exprimé son soutien sans faille à son ancien ministre des Affaires étrangères, Jean Ping, pour obtenir un second mandat à la tête de la Commission de l'Union africaine (UA). 'La candidature de M. Ping, telle que soumise par le Gabon, bénéficie de l'appui des autorités gabonaises, au plus haut niveau', a déclaré à la presse l'ambassadeur du Gabon en Ethiopie et auprès de l'UA, André William Anguile. Il dément ainsi des informations selon lesquelles M. Ping ne pourrait pas être candidat à sa propre succession faute de soutien de son pays. «Je n'accuse aucun pays d'avoir ...
Lire l'article
Le président de la Commission de l'Union africaine (UA), le Docteur Jean Ping, fera le bilan du mandat 2008 - 2011 de l'institution dont il à la charge, au cours d'une conférence de presse sur le thème « Union africaine : les défis de l'avenir », ce mercredi après-midi au Grand Palais Cours la Reine-Perron Alexandra III, dans le 8è arrondissement de Paris, indique un communiqué dont une copie est parvenue à GABONEWS - Paris. Selon le communiqué, l'ex ministre gabonais des Affaires étrangères fera également le point sur la place de l'Afrique sur la scène internationale (revendication des sièges permanents ...
Lire l'article
Candidat à sa propre succession à la tête de la Commission de l'Union africaine (UA), Jean Ping s’est entretenu le 3 août dernier à Libreville avec le président gabonais, Ali Bongo, dont il a le soutien. Le président de la Commission de l'Union africaine (UA), Jean Ping, s’est entretenu le 3 août à Libreville avec le président gabonais, Ali Bongo, pour évoquer sa succession à la tête de l'institution continentale. «Je remercie le président Ali Bongo Ondimba pour avoir envoyé des émissaires dans les principaux organisations régionales afin de soutenir ma candidature», a déclaré le patron l’UA à la sortie ...
Lire l'article
L’actuel président de la commission de l’Union africaine (UA), le Gabonais Jean Ping, va briguer un second mandat à la tête de l’institution continentale, a appris l’AGP de source proche de la présidence gabonaise. M. Ping a été reçu mercredi par le président Ali Bongo ondimba qui a réaffirmé le soutien du Gabon à sa candidature. Selon la source, le chef de l’Etat gabonais a envoyé des émissaires dans des capitales africaines pour inviter ses pairs à soutenir la candidature de son compatriote. Ancien ministre des Affaires étrangères, Jean Ping (69 ans) a été élu à la présidence de la commission de ...
Lire l'article
La France affirme qu'elle respecte les résolutions de l'ONU en livrant des armes aux rebelles Le président de la Commission de l’Union africaine, Jean Ping, a critiqué les livraisons d’armes en Libye qui risquent selon lui de déstabiliser les États de la région. La France a reconnu avoir procédé au largage "d’armes légères", mais affirme rester dans le cadre des résolutions de l’ONU. Ce que conteste la Russie... Après les révélations de parachutage d’armes par la France à destination des rebelles libyens, l’Afrique s’inquiète. Et c’est le président de la Commission de l’Union africaine (UA), Jean Ping, qui se fait le porte-voix ...
Lire l'article
Le président de la Commission de l’Union africaine (UA), Jean Ping, s’est félicité le 25 septembre de l’installation de la Task Force, chargée du partenariat stratégique entre l’UA et les Nations Unies en matière de paix et de sécurité. A cette occasion, Jean Ping a souhaité coopération plus poussée entre son institution et l’ONU. «Le moment est venu et les circonstances sont appropriées pour donner à ce partenariat davantage de substance et de cohérence», a indiqué le président de la Commission de l’Union africaine (UA), Jean Ping, qui s’est s’exprimait le 25 septembre à l’occasion de l’installation de la Task ...
Lire l'article
Selon El-Ghassim, porte-parole de la Commission de l’Union africaine (UA), le président de la Commission de cette instance, Jean-Ping, est «hors de danger». En effet, victime d’un malaise lors d’une réunion à Toyako, dans l’île japonaise de Hokkaïdo, avec des Chefs d’Etat et de gouvernement du G8, Jean-Ping a été brièvement hospitalisé. «Comme il est tard au Japon, a-t-il confirmé à l’AFP, les médecins ont préféré le garder en observation, mais il est hors de danger ». Jean-Ping, 65 ans, ancien ministre gabonais des Affaires étrangères et vice-Premier ministre, a été élu le 1er février 2008 à la présidence de la Commission ...
Lire l'article
Le Gabonais Jean Ping va briguer un nouveau mandat à la tête de la commission de l’UA
Union africaine : oui, le Gabon soutient Jean Ping !
Jean Ping fait le point de sa campagne à Ali Bongo Ondimba
Union Africaine: Le Gabon soutient Jean Ping pour un 2nd mandat
Jean Ping fait le bilan du mandat de la Commission de l’UA ce mercredi à Paris
Gabon : Les pistons d’Ali Bongo pour la réélection de Jean Ping
Le Gabonais Jean Ping brigue un second mandat à la présidence de la Commission de l’UA
Jean Ping critique les livraisons d’armes par la France aux rebelles libyens
UA : Ping plaide une coopération accrue avec l’ONU
Jean Ping hors de danger


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 30 Jan 2012
Catégorie(s): Afrique,Coopération,Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Une Réponse à Le bilan plaide en faveur de Jean Ping

  1. Pierro le beau

    1 Fév 2012 a 11:38

    De toutes les façons Ping à fait ce qu’il fallait, et, il part de l’union africaine avec les honneur qui lui sont mérités. Le gabon pour a quand même été bien representé donc pour le reste y a rien d’autant plus que c’est pas important.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*