Socialisez

FacebookTwitterRSS

Œuvrer pour l’élimination de la discrimination des lépreux

Auteur/Source: · Date: 30 Jan 2012
Catégorie(s): Santé,Société

L’appel a été lancé par le ministre de la Santé, Flavien Nzengui Nzoundou, le week-end écoulé à l’occasion de la journée mondiale de la lèpre.

Le ministre de la Santé, Flavien Nzengui Nzoundou, a invité le week-end écoulé au cours d’une allocution télévisée à l’occasion de la journée mondiale de la lèpre, l’ensemble des populations, les agents de santé et les travailleurs sociaux à oeuvrer pour l’élimination de la discrimination à l’encontre des personnes handicapées, et particulièrement des lépreux. Pour le ministre de la Santé, la lèpre est une maladie comme les autres, et les personnes handicapées du fait de la lèpre sont des personnes qui méritent d’être traitées avec respect comme des personnes bien portantes. ‘’Cette journée demeure une occasion privilégiée de sensibiliser la population et les prestataires de soins pour que les personnes touchées par la lèpre soient soignées comme tous les autres malades en respectant leur dignité et leur liberté d’hommes et de guérir les biens-portants de la peur absurde et parfois criminelle qu’ils ont de la lèpre et de ceux qui en sont atteints’’, a-t-il dit. En effet, poursuit Flavien Nzengui Nzoundou, la lèpre étant une maladie comme les autres, il est possible de la guérir en moins d’un an grâce à la polychimiothérapie (PCT). Qui est un traitement simple, efficace et gratuit dont on peut se procurer dans les régions sanitaires du Gabon.

‘’L’efficacité de cette combinaison d’antibiotiques est telle que la première prise de médicaments permet déjà de stopper la contagion’’, explique t-il. De même, ajoute le ministre de la Santé, il est également possible de guérir de la lèpre sans séquelles, lorsque le diagnostic est fait suffisamment tôt et que la polychimiothérapie est prise régulièrement. Malheureusement, ce n’est pas encore le cas. Les statistiques nationales disponibles font état de quarante (40) nouveaux cas de lèpre en 2010. Une situation qui serait due à la méconnaissance des signes cutanés de la lèpre débutante, par les populations et par certains agents de santé. A côté de ce facteur, il y aurait la faible couverture en services de santé polyvalents impliqués dans la lutte. La discrimination à l’encontre des personnes touchées par la lèpre ne serait pas en reste. Le ministre de la Santé a en outre, dénoncé le retard de diagnostic qui serait également l’une des causes de la transmission du microbe dans la population. Toutefois, sous l’impulsion du Chef de l’Eat, Ali Bongo Ondimba, souligne Nzengui Nzoundou, le Gabon a renouvelé son engagement à lutter contre la lèpre dans le cadre du Plan national de développement sanitaire adopté par le Gouvernement qui prévoit de réduire d’au moins 50% le taux de nouveaux cas dépistés présentant des invalidités visibles, d’ici 2015.

‘’L’atteinte de cette cible constituera, à n’en point douter, une première étape en vue d’un monde sans lèpre, c’est-à-dire sans lèpre en tant que maladie, mais aussi sans ces lèpres que constituent l’ignorance, la stigmatisation, la pauvreté et l’exclusion sociale’’. Soulignons que la journée mondiale de la lèpre a été célébrée au Gabon à Lambaréné et dans les régions sanitaires. Du 15 au 16 mars prochain elle sera commémorée en différé à l’hôpital régional de Melen de Libreville.

Joslin Renders BOUBATA 


SUR LE MÊME SUJET
Le Gabon veut réduire de moitié, d’ici à 2015, le nombre de lépreux qui est passé dans ce pays de 24.000 à 10.000, a appris l’AGP, à l’issue d’un atelier ayant regroupé, du 12 au 13 avril à Libreville, le personnel de santé engagés dans la lutte contre cette maladie. Cet ‘’ambitieux’’ objectif ne peut être atteint qu’avec l’implication du Secrétariat général du ministère gabonais de la santé, ont estimé les participants dans une recommandation proposée pour validation au Plan de développement sanitaire (PNDS 2011-2015) et à certains pays africains. Les lépreux sont traités dans trois centres principaux ...
Lire l'article
Le Directeur du programme national de lutte contre la Lèpre , Dr Annick Mondjo, a projeté un film produit par la Fondation Raoul Follereau sur la lutte contre la Lèpre en Afrique, ce jeudi, au Centre Culturel Français de Libreville, en présence d’élèves venus s’informer sur les conséquences de cette maladie, dans le cadre de la célébration en différée de la 57ème journée mondiale des lépreux, a constaté un reporter de GABONEWS. Cette projection avait pour but une meilleure sensibilisation sur la maladie dans un milieu intellectuel, notamment avec des jeunes scolarisés et c’est une manière pour le ...
Lire l'article
L'Ambassadeur de Chine au Gabon, Xue Jinwei, a affirmé lundi à Libreville, que son pays est disposé à œuvrer avec le Gabon pour développer et approfondir de façon régulière leur amitié, à l'occasion du 35e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre les deux pays. ''Très attachée à ses relations avec le Gabon, la Chine est disposée à œuvrer avec le Gabon pour développer et approfondir de façon régulière l'amitié sino-gabonaise'', a déclaré le diplomate chinois, qui est arrivé au terme de sa mission au Gabon. Selon lui, la Chine, fidèle à son amitié traditionnelle avec le Gabon, considère, qu'il s'agisse du ...
Lire l'article
Le Docteur Annick Mondjo, Directeur du programme national de lutte contre la lèpre (PNLL) a animé ce mercredi à l'Ecole nationale d'action sanitaire et sociale (ENASS), à l’intention du personnel des centres de santé de Libreville et Owendo, un atelier de sensibilisation sur les symptômes de la lèpre. Pour le Dr Mondjo, le but de cette sensibilisation est d’augmenter la vigilance du personnel médical. « La lèpre se manifeste de plusieurs manières: tâche, bouton ou boule. Ceux-ci ne tuent pas, ils excluent. C’est pourquoi il est important qu’ils soient détectés à temps, afin qu’un traitement efficace soit administré notamment la ...
Lire l'article
Les personnes souffrant de la maladie de la lèpre qui étaient internées et avaient bénéficié des soins appropriés dans les locaux du Programme national de lutte contre la lèpre souffrent actuellement de la stigmatisation dans leur famille respective après leur sortie de l’hôpital des grandes endémies de Nkembo (2ème arrondissement). Selon Norbert B, « l’intégration est plus que compliquée pour nous, au sein de nos familles. Nos parents se méfient toujours de nous bien que nous soyons déjà guéris de cette maladie. Pour ceux qui ont été acceptés, le traitement est à la limite du supportable, vous vous retrouvez isolés ...
Lire l'article
A l’occasion de la 56e Journée mondiale des lépreux, placée cette année sous la bannière du slogan : «la lèpre ne tue pas», le ministre de la Santé, le général Idriss Ngari, a annoncé le lancement d’un programme de sensibilisation pour le traitement non discriminatoire des malades de la lèpre et pour mettre un terme à la psychose qui touche la population à propos de cette maladie et fait souffrir davantage ceux qui en sont atteints. «La lèpre ne tue pas», c’est sous ce thème que le Gabon a célébré le 25 janvier dernier la 56e Journée mondiale des lépreux, ...
Lire l'article
Commémorant la 56ème Journée internationale de la lèpre, célébrée ce samedi à Libreville, la Directrice nationale du programme de lutte contre la lèpre, Dr Annick Mondjo, a indiqué que 19 nouveaux cas de lèpre ont été dépistés en 2008 au Gabon. « Nous avons dépisté au premier semestre 2008, 19 nouveaux cas au Gabon », a-t-elle indiqué. Selon les rapports de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), deux pays du continent africain demeurent fortement touchés par cette maladie (le Mozambique et la République du Congo). « Si la lèpre est détectée et traitée de façon précoce, elle ne provoque pas ...
Lire l'article
La 56ème Journée mondiale de la Lèpre a été célébrée ce samedi au centre médical de Nzeng Ayong à Libreville, sous le thème « la lèpre ne tue pas, elle exclut », en présence du ministre de la Santé publique et de l’Hygiène publique Idriss NGARI, du représentant de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) au Gabon, Dr André Ndikuyeze. Pour la Directrice nationale du programme de lutte contre la lèpre, Dr Annick Mondjo, « la lèpre favorise la pauvreté, d’où le thème mondiale « la lèpre ne tue pas, elle exclut ». Mais sachez que la chimiothérapie permet ...
Lire l'article
Au lendemain de la célébration de la 6ème Journée africaine de la médecine traditionnelle sous le thème: « le rôle des tradipraticiens dans les soins de santé primaire », les tradi-praticiens du Gabon, réunis au sein de l’ANTG, affichent leur détermination à asseoir la confiance et l’image de leur activité, à en croire Marcel Yatsou, assistant du président et agent permanent au siège. Près de deux mois après l’inauguration du siège national de leur structure associative (l’Association nationale des tradi-praticiens du Gabon), Marcel Yatsou, assistant du président et agent permanent au siège de l’ANTG a confié à GABONEWS qu’une mercuriale des ...
Lire l'article
Les 60 participants au séminaire sur la prévention, le suivi et l'accompagnement des malades, la prise en charges médicale et psychosociale des personnes vivant avec le VIH, ont été recommandés vendredi dernier à Libreville, au terme des travaux du gouvernement gabonais en vue d'intégrer les centres de traitement ambulatoires (CTA) dans les structures hospitalières pour lutter contre la stigmatisation et la discrimination, a constaté GABONEWS. Outre cette résolution, les participants demandent la réouverture des services sociaux dans les services de maternité infantile (SMI) existant dans le pays. Selon le secrétaire générale adjoint du ministère gabonais du Sida, Ismaël Ngouessy ...
Lire l'article
Le Gabon veut réduire de moitié le nombre de Lépreux d’ici à 2015
Un film de lutte contre la Lèpre a été projeté au Centre Culturel Français
La Chine est disposée à œuvrer avec le Gabon pour développer l’amitié sino-gabonaise (Xue Jinwei)
Gabon: Le PNLL sensibilise les agents des centres de santé sur les symptômes de la lèpre
Gabon: Difficile réinsertion familiale pour les anciens lépreux de Nkembo
Gabon : Ngari veut mettre un terme à la psychose sur les lépreux
Gabon: 19 nouveaux cas de lèpre dépistés au Gabon au 1er semestre 2008
Gabon: Célébration samedi à Libreville de la 56ème Journée mondiale de la Lèpre
Gabon: Les tradi-thérapeutes du Gabon déterminés à œuvrer pour un meilleur accès aux soins de santé primaire
Gabon: Intégrer les CTA dans les structures hospitalières pour lutter contre la stigmatisation et la discrimination


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 30 Jan 2012
Catégorie(s): Santé,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*