Socialisez

FacebookTwitterRSS

Sénégal: les candidats à la présidentielle initialement retenus confirmés

Auteur/Source: · Date: 30 Jan 2012
Catégorie(s): Afrique

Le Conseil constitutionnel du Sénégal a confirmé dans la nuit de dimanche à lundi la liste des candidats à la présidentielle de février qu’il avait publiée vendredi, sur laquelle figure le chef de l’Etat Abdoulaye Wade, ce qui avait provoqué des violences.

Dans son arrêt, le Conseil stipule que les requêtes présentées par des opposants pour l’annulation de la candidature de M. Wade et celle de ce dernier contre trois de ces opposants sont “recevables”, mais “non fondées”.

Le Conseil constitutionnel devait se pronocer sur les recours en annulation de la candidature Wade déposés par sept candidats d’opposition qui la jugeaient non conforme à la Constitution, affirmant qu’élu en 2000, réélu en 2007, M. Wade, 85 ans, a épuisé ses deux mandats légaux.

Le camp du chef de l’Etat récuse cet argument, arguant de réformes de la Constitution en 2001 et 2008 qui lui permettraient de se représenter.

Le président sortant avait également saisi le Conseil pour obtenir l’invalidation de la candidature de trois de ses opposants, d’anciens proches.

Il s’agit de deux de ses ex-Premier ministres, Macky Sall et Idrissa Seck, et de son ancien ministre des Affaires étrangères, Cheikh Tidiane Gadio, auxquels il était demandé de produire un document prouvant qu’ils sont en règle avec l’administration fiscale.

Autre recours, celui du chanteur Youssou Ndour qui récusait l’invalidation de sa propre candidature par le Conseil, au motif qu’il n’avait pas présenté un nombre suffisant de signatures valides pour le soutenir. Sa requête a également été jugée non fondée.

“Le Sénégal a honte. Le Sénégal est meurtri. Le processus de coup d’Etat constitutionnel est consommé. 52 ans de construction démocratique viennent d’être balayés”, a déclaré lundi matin Youssou Ndour interrogé par la radio française RFI.

“J’appelle, donc, toutes les forces vives de ce pays, nos frères africains, la communauté internationale a exprimé son désaccord face à ce coup d’Etat institutionnel et constitutionnel. Le combat continue, parce que dieu est avec les justes”, a lancé le chanteur sur les ondes de Radio France Internationale.

De graves violences (un policier tué, plusieurs personnes blessés, des émeutes) s’étaient produites dans la nuit de vendredi à samedi à Dakar et en province à la suite de l’annonce de la validation de la candidature de M. Wade.

Passons aux actes “La décision du Conseil ira toujours dans le sens voulu par le pouvoir”, avait affirmé dimanche Abdoul Aziz Diop, un des responsables du Mouvement du 23 juin (M23, opposition politique et société civile).

Ce mouvement, qui regroupe les principaux candidats d’opposition à la présidentielle, a appelé à “la résistance active” contre la candidature du président sortant, qualifiée de “coup d’Etat constitutionnel”.

Dimanche, lors d’une conférence de presse de ses leaders, Thiat, rappeur du mouvement de jeunes “Y’en a marre”, a affirmé que les “paroles suffisent, nous passons aux actes”. Des manifestations de rue sont prévues dans la semaine.

Dans une déclaration commune, le M23 affirme que ses dirigeants et militants “sont prêts à tous les sacrifices”.

Militant reconnu et respecté pour la défense des droits de l’homme en Afrique, Alioune Tine, coordinateur du M23, arrêté samedi comme des dizaines d’autres militants du mouvement, était toujours entendu dans la nuit de dimanche à lundi par la police à Dakar sur son rôle présumé dans ces violences.

Une cinquantaine de personnes, dont des leaders M23, tels qu’Idrissa Seck et Cheikh Tidiane Gadio, se sont regroupés dimanche soir devant le commissariat central de Dakar pour exiger sa libération et présenter leurs condoléances pour la mort du policier tué vendredi soir.

Par ailleurs, plusieurs sites d’information en ligne du Sénégal étaient devenus inaccessibles dimanche, selon l’association qui les représente qui note la coïncidence avec un “contexte très tendu”, en se gardant toutefois “d’accuser qui que ce soit” pour l’instant. 


SUR LE MÊME SUJET
Sénégal: la campagne présidentielle entre dans le vif du sujet
A peine entamée, la campagne pour l'élection présidentielle du 26 février au Sénégal battait son plein mercredi, au lendemain d'une marche de l'opposition à Dakar où le chef de l'Etat sortant, Abdoulaye Wade s'était de son côté rendu à la rencontre de ses concitoyens. Le président Wade participera dans l'après-midi à un grand meeting dans la ville de Thiès (ouest). Après Mbacké (centre), c'est son second meeting depuis le début officiel de la campagne dimanche. Mardi, le chef de l'Etat sortant, 85 ans, au pouvoir depuis 2000 et qui sollicite un nouveau mandat, a rendu aux Dakarois une visite surprise "de proximité". "Je ...
Lire l'article
Sénégal : meetings de l’opposition et du parti au pouvoir au premier jour de la campagne présidentielle
Par RFI La campagne électorale pour la présidentielle a débuté ce dimanche 5 février 2012 au Sénégal. Les principaux candidats de l'opposition se sont retrouvés Place de l'Obélisque à Dakar, avec toujours le même objectif affiché : obtenir le retrait de la candidature d'Abdoulaye Wade. Le président qui était, lui, dans son fief de Mbacké, près de Touba, la ville sainte des Mourides. Au Sénégal, les principaux candidats d'opposition à l’élection présidentielle, membres du M23, le Mouvement du 23 juin, ont décidé de battre campagne ensemble pour pousser le président Abdoulaye Wade à renoncer à sa candidature. Parmi les militants réunis en ...
Lire l'article
Sénégal: Début de la campagne électorale
Le président sortant doit affronter 13 concurrents qui contestent son droit à être candidat à un troisième mandat. La campagne électorale a commencé au Sénégal à minuit le dimanche 5 février. Quatorze candidats vont parcourir le pays durant trois semaines pour proposer leurs programmes respectifs et solliciter les suffrages de leurs compatriotes. Le président Abdoulaye Wade compte sur son bilan et le soutien de sa coalition pour obtenir un troisième mandat à la tête de l’Etat. Il n’a pu obtenir de consignes de vote d’aucune des grandes confréries musulmanes. En revanche, certaines de ces familles lui ont conseillé de retirer sa candidature pour ...
Lire l'article
Sénégal: l’opposition promet un front commun face à Wade pour la présidentielle
Huit candidats à la présidentielle du 26 février au Sénégal ont rejeté tout boycott du scrutin et se sont engagés samedi à "rester unis" durant la campagne électorale qui s'ouvre dimanche, pour obtenir le retrait de la candidature du président sortant Abdoulaye Wade. "Nous prenons l'engagement de rester unis et de mener solidairement des activités communes de mobilisation et de lutte jusqu'au retrait de la candidature" de Wade, écrivent-ils dans une déclaration présentée samedi à la presse. La "déclaration" est signée des quatres principaux candidats de l'opposition: Moustapha Niasse, Macky Sall, Idrissa Seck (tous trois d'anciens Premier ministre de Wade), Ousmane Tanor ...
Lire l'article
Sénégal/présidentielle : Juppé et Wade d’accord pour une alternance après 2012
Le ministre français Alain Juppé, qui a souhaité un passage de générations à la tête du Sénégal, est sur la même longueur d'ondes que le président Abdoulaye Wade car ils évoquent tous les deux une alternance après la présidentielle de 2012, a affirmé jeudi la présidence sénégalaise. Contrairement à l'angle qu'on a voulu donner à ses déclarations mercredi devant les députés français, M. Juppé, chef de la diplomatie française, a voulu dire : +à partir de 2012, il faut que le président Wade pense à l'alternance générationnelle+, a déclaré le porte-parole de la présidence Serigne Mbacké Ndiaye à l'antenne de la ...
Lire l'article
Sénégal : deux morts dans une manifestation violente à Podor
Les manifestants protestaient contre la candidature du président sortant Abdoulaye Wade à l'élection présidentielle de février. La contestation de la candidature à la présidentielle au Sénégal du président Abdoulaye Wade a été marquée lundi par de nouvelles violences avec deux morts à Podor (nord), à la veille d'un rassemblement à Dakar de l'opposition faisant craindre des débordements. Ces violences ont éclaté lors d'une manifestation de militants du Mouvement du 23 juin (M23), regroupant des partis d'opposition et organisations de la société civile contre la candidature de Wade, 85 ans, au pouvoir depuis douze ans, une candidature confirmée par le Conseil constitutionnel ...
Lire l'article
Sénégal: Youssou Ndour lance un appel
Le chanteur sénégalais Youssou Ndour a appelé ce matin la communauté internationale à exprimer son désaccord après la confirmation, dans la nuit, par le Conseil constitutionnel du Sénégal de la liste des candidats à la présidentielle de février qu'il avait publiée vendredi. "Le Sénégal a honte. Le Sénégal est meurtri. Le processus de coup d'Etat constitutionnel est consommé. 52 ans de construction démocratique viennent d'être balayés", a déclaré Youssou Ndour interrogé par la radio française RFI. "Le Sénégal et son peuple ont mal. Nous avons été trahis par cette décision honteuse. J'ai dit bien honteuse...", a-t-il poursuivi sur les ondes de Radio ...
Lire l'article
Présidentielle au Sénégal 2012 : troubles à Dakar après la validation de la candidature de Wade
Les réactions n'ont pas tardé après l'annonce par le Conseil constitutionnel de la validation de la candidature d'Abdoulaye Wade à la présidentielle de février et du rejet de celle du chanteur populaire Youssou N'Dour. De violentes altercations ont eu lieu dans la nuit de vendredi à samedi à Dakar et dans plusieurs villes du Sénégal entre manifestants et forces de l'ordre. La police affirme qu'un de ses membres a été tué dans ces affrontements. L'opposition dénonce un coup d'Etat institutionnel et appelle à manifester vers le palais présidentiel. Abdoulaye Wade est bien autorisé à briguer un troisième mandat. Les candidatures de ...
Lire l'article
Sénégal: la candidature de Wade validée pour la présidentielle, un policier tué dans des violences
La validation vendredi soir par le Conseil constitutionnel de la candidature du chef de l'Etat sénégalais Abdoulaye Wade à la présidentielle de février a provoqué une vague de violences dans plusieurs villes du Sénégal, dont sa capitale, Dakar, où un policier a tué. L'opposition a appelé pour sa part à "marcher sur le palais présidentiel dans les prochains jours" afin d'en "sortir Wade". Dès l'annonce de la validation de la candidature du président Wade et du rejet de celle du chanteur Youssou Ndour, des jeunes rassemblés depuis des heures Place de l'Obélisque, à Dakar, à l'appel de l'opposition ont jeté des pierres ...
Lire l'article
La Commission Electorale Nationale Autonome et Permanente (CENAP), présidée par René Aboghé Ella, réunie ce jeudi en Assemblée plénière, en vue d’examiner les dossiers de déclaration de candidature à la présidentielle du 30 août prochain, a retenus 23 postulants sur 28 au départ. Au terme de cet examen, la CENAP a retenu les candidatures suivantes : 1 – Assayi Anna Claudine Ayo, indépendant. 2 – Bengono Nsi Luc, MORENA 3 – Bongo Ondimba Ali, PDG 4 – Bourdés Ogoulinguéndé Jules Aristide, CDJ 5 – Eyeghé Ndong Jean, indépendant 6 – Kombeny Jean Guy, indépendant 7 – Lasseni Duboze née Issembé Victoire, indépendant 8 – Maganga Moussavou Pierre Claver, PSD 9 ...
Lire l'article
Sénégal: la campagne présidentielle entre dans le vif du sujet
Sénégal : meetings de l’opposition et du parti au pouvoir au premier jour de la campagne présidentielle
Sénégal: Début de la campagne électorale
Sénégal: l’opposition promet un front commun face à Wade pour la présidentielle
Sénégal/présidentielle : Juppé et Wade d’accord pour une alternance après 2012
Sénégal : deux morts dans une manifestation violente à Podor
Sénégal: Youssou Ndour lance un appel
Présidentielle au Sénégal 2012 : troubles à Dakar après la validation de la candidature de Wade
Sénégal: la candidature de Wade validée pour la présidentielle, un policier tué dans des violences
Gabon: Les 23 candidats à la présidentielle retenus par la CENAP (Liste intégrale)


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 30 Jan 2012
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*