Socialisez

FacebookTwitterRSS

Sénégal: Youssou Ndour lance un appel

Auteur/Source: · Date: 30 Jan 2012
Catégorie(s): Afrique

Le chanteur sénégalais Youssou Ndour a appelé ce matin la communauté internationale à exprimer son désaccord après la confirmation, dans la nuit, par le Conseil constitutionnel du Sénégal de la liste des candidats à la présidentielle de février qu’il avait publiée vendredi.

“Le Sénégal a honte. Le Sénégal est meurtri. Le processus de coup d’Etat constitutionnel est consommé. 52 ans de construction démocratique viennent d’être balayés”, a déclaré Youssou Ndour interrogé par la radio française RFI.

“Le Sénégal et son peuple ont mal. Nous avons été trahis par cette décision honteuse. J’ai dit bien honteuse…”, a-t-il poursuivi sur les ondes de Radio France Internationale. “J’appelle, donc, toutes les forces vives de ce pays, nos frères africains, la communauté internationale a exprimé son désaccord face à ce coup d’Etat institutionnel et constitutionnel. Le combat continue, parce que dieu est avec les justes”, a lancé le chanteur.

Le Conseil constitutionnel du Sénégal a confirmé dans la nuit de dimanche à lundi la liste des candidats à la présidentielle, sur laquelle figure le chef de l’Etat Abdoulaye Wade. Un recours introduit par Youssou Ndour, qui récusait l’invalidation de sa propre candidature par le Conseil, au motif qu’il n’avait pas présenté un nombre suffisant de signatures valides pour le soutenir, a également été jugée non fondée. 


SUR LE MÊME SUJET
Sénégal: la campagne présidentielle entre dans le vif du sujet
A peine entamée, la campagne pour l'élection présidentielle du 26 février au Sénégal battait son plein mercredi, au lendemain d'une marche de l'opposition à Dakar où le chef de l'Etat sortant, Abdoulaye Wade s'était de son côté rendu à la rencontre de ses concitoyens. Le président Wade participera dans l'après-midi à un grand meeting dans la ville de Thiès (ouest). Après Mbacké (centre), c'est son second meeting depuis le début officiel de la campagne dimanche. Mardi, le chef de l'Etat sortant, 85 ans, au pouvoir depuis 2000 et qui sollicite un nouveau mandat, a rendu aux Dakarois une visite surprise "de proximité". "Je ...
Lire l'article
Sénégal: l’opposition promet un front commun face à Wade pour la présidentielle
Huit candidats à la présidentielle du 26 février au Sénégal ont rejeté tout boycott du scrutin et se sont engagés samedi à "rester unis" durant la campagne électorale qui s'ouvre dimanche, pour obtenir le retrait de la candidature du président sortant Abdoulaye Wade. "Nous prenons l'engagement de rester unis et de mener solidairement des activités communes de mobilisation et de lutte jusqu'au retrait de la candidature" de Wade, écrivent-ils dans une déclaration présentée samedi à la presse. La "déclaration" est signée des quatres principaux candidats de l'opposition: Moustapha Niasse, Macky Sall, Idrissa Seck (tous trois d'anciens Premier ministre de Wade), Ousmane Tanor ...
Lire l'article
Sénégal: appel à un nouveau rassemblement, Wade juge les tensions “normales”
Le président sénégalais Abdoulaye Wade a jugé "normales" jeudi les tensions politiques actuelles dans son pays "au vu des enjeux" de la présidentielle, tandis que l'opposition a appelé à un nouveau rassemblement vendredi à Dakar en hommage aux "victimes de la répression". "Le Sénégal a une longue tradition d'élections (...) et la paix a toujours prévalu malgré les tensions notées par ailleurs", a déclaré M. Wade à l'occasion d'un déplacement à Tivaouane (ouest). "Cette situation que le Sénégal vit à l'approche de l'élection est tout à fait normale au vu des enjeux, mais la paix finira par triompher grâce à la tenue ...
Lire l'article
Sénégal : deux morts dans une manifestation violente à Podor
Les manifestants protestaient contre la candidature du président sortant Abdoulaye Wade à l'élection présidentielle de février. La contestation de la candidature à la présidentielle au Sénégal du président Abdoulaye Wade a été marquée lundi par de nouvelles violences avec deux morts à Podor (nord), à la veille d'un rassemblement à Dakar de l'opposition faisant craindre des débordements. Ces violences ont éclaté lors d'une manifestation de militants du Mouvement du 23 juin (M23), regroupant des partis d'opposition et organisations de la société civile contre la candidature de Wade, 85 ans, au pouvoir depuis douze ans, une candidature confirmée par le Conseil constitutionnel ...
Lire l'article
Sénégal: les candidats à la présidentielle initialement retenus confirmés
Le Conseil constitutionnel du Sénégal a confirmé dans la nuit de dimanche à lundi la liste des candidats à la présidentielle de février qu'il avait publiée vendredi, sur laquelle figure le chef de l'Etat Abdoulaye Wade, ce qui avait provoqué des violences. Dans son arrêt, le Conseil stipule que les requêtes présentées par des opposants pour l'annulation de la candidature de M. Wade et celle de ce dernier contre trois de ces opposants sont "recevables", mais "non fondées". Le Conseil constitutionnel devait se pronocer sur les recours en annulation de la candidature Wade déposés par sept candidats d'opposition qui la jugeaient non ...
Lire l'article
Sénégal: l’opposition lance “la résistance” après de graves violences
L'opposition a lancé samedi "la résistance" contre le président sénégalais Abdoulaye Wade, 85 ans, malgré la validation de sa candidature à la présidentielle de février par le Conseil constitutionnel qui a provoqué de graves violences dans plusieurs villes. Les tenants de cette "résistance", dont les modalités restent à préciser, s'opposent d'ores et déjà à une vague d'arrestations de responsables et partisans du Mouvement du 23 juin (M23), qui regroupe partis d'opposition et organisations de la société civile à la pointe du combat contre la candidature de Wade. "Nous nous organisons pour faire face par une résistance contre l'oppression, et nous avons lancé ...
Lire l'article
Sénégal : la candidature de Youssou Ndour jugée irrecevable
Le Conseil constitutionnel a jugé irrecevable vendredi la candidature à la prochaine élection présidentielle, prévue le 26 février, de la star internationale de la chanson Youssou Ndour. L'instance a en revanche validé celle du président sortant Abdoulaye Wade. Youssou NDour : "Je ne vois pas ce que l'on peut me reprocher, je pense qu'ils ont peur de moi" Violences à Dakar après ces annonces Dès l'annonce de ces décisions, des jeunes rassemblés depuis des heures sur une place de Dakar à l'appel de l'opposition ont jeté des pierres sur les policiers qui ont riposté à coups de gaz lacrymogène et ...
Lire l'article
Sénégal: la candidature de Wade validée pour la présidentielle, un policier tué dans des violences
La validation vendredi soir par le Conseil constitutionnel de la candidature du chef de l'Etat sénégalais Abdoulaye Wade à la présidentielle de février a provoqué une vague de violences dans plusieurs villes du Sénégal, dont sa capitale, Dakar, où un policier a tué. L'opposition a appelé pour sa part à "marcher sur le palais présidentiel dans les prochains jours" afin d'en "sortir Wade". Dès l'annonce de la validation de la candidature du président Wade et du rejet de celle du chanteur Youssou Ndour, des jeunes rassemblés depuis des heures Place de l'Obélisque, à Dakar, à l'appel de l'opposition ont jeté des pierres ...
Lire l'article
Sénégal. Manifestation contre la candidature de Wade
Les manifestations de Sénégalais hostiles à une nouvelle candidature du président sortant Abdoulaye Wade se sont étendues dans le pays dans la nuit de vendredi à samedi. Le Conseil constitutionnel a autorisé le chef de l’Etat à briguer sa propre succession le 26 février. La candidature du chanteur Youssou N’Dour a en revanche été écartée. Un policier a succombé à des blessures reçues à la tête lors d’échauffourées à Dakar hier, rapporte la télévision locale. Des journalistes de Reuters ont rapporté que de jeunes manifestants avaient incendié des piles de pneus et des voitures renversées. Wade : une candidature contestée Les adversaires de ...
Lire l'article
Youssou Ndour : Sa candidature divise les artistes africains
Youssou Ndour a officialisé sa candidature à la présidence du Sénégal. Les artistes africains n'ont pas tardé à donner leur avis. Florilège. Depuis l'annonce de la candidature de Youssou Ndour à la présidence du Sénégal, de nombreux observateurs internationaux ont réagi. Celui qui est connu dans le monde entier comme chanteur, est aussi célèbre en Afrique pour s'être déjà investi dans son pays dans le milieu politique. Les artistes africains ont donc eux aussi donné leur avis. En premier lieu, direction la Côte d'Ivoire. Alpha Blondy : "Sera-t-il un politicien inspiré ?" Alpha Blondy s’est exprimé vivement dans le quotidien L’Intelligent d’Abidjan. Selon ...
Lire l'article
Sénégal: la campagne présidentielle entre dans le vif du sujet
Sénégal: l’opposition promet un front commun face à Wade pour la présidentielle
Sénégal: appel à un nouveau rassemblement, Wade juge les tensions “normales”
Sénégal : deux morts dans une manifestation violente à Podor
Sénégal: les candidats à la présidentielle initialement retenus confirmés
Sénégal: l’opposition lance “la résistance” après de graves violences
Sénégal : la candidature de Youssou Ndour jugée irrecevable
Sénégal: la candidature de Wade validée pour la présidentielle, un policier tué dans des violences
Sénégal. Manifestation contre la candidature de Wade
Youssou Ndour : Sa candidature divise les artistes africains


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 30 Jan 2012
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*